Está en la página 1de 137

Spécialité Environnement, Bâtiment, Energie (EBE)

G. Fraisse
Avant les RT
Préoccupation : humidité et ventilation.

A partir de 1953 : liens avec l’isolation thermique


des bâtiments (André Bouhomme, Ingénieur des
Ponts et Chaussées)

Le document technique unifié (DTU) thermique,


qui date de juin 1963, est alors très rapidement
modifié
>> « Règles Th » (Règles de calcul thermiques).

Samaher Wannous. Les économies d’´energie provoquées par la crise pétrolière de 1974 dans les bâtiments publics
franciliens.. History. Conservatoire national des arts et métiers - CNAM, 2013. French. .
L'humidité dans les bâtiments - Dinu Moraru / http://www.international.icomos.org/monumentum/vol5/
Contexte RT
Besoins élémentaires = consommation
Se protéger des aléas du climat : pluie,
vent, froid…

Loisirs, travail…

Ressources Limitées, Indépendance, Coût

Changements climatiques
Catastrophes
Enjeux de la RT

• Contribuer à l’indépendance énergétique


nationale et garantir la sécurité
d’approvisionnement

• Préserver la santé humaine et


l’environnement (lutte contre l’effet de Serre)

• Garantir la cohésion sociale et territoriale en


assurant l’accès de tous à l’énergie
Réglementation (technique)
Deux types de documents :

• Les textes législatifs et réglementaires (Lois,


Décrets, Arrêtés) >>> Réglementation Thermique
Loi : règle votée par le parlement (assemblée nationale et sénat).
Arrêté : décision administrative à portée générale ou individuelle
Décret : souvent pris en application d’une loi qu’il précise

• Les textes techniques (Documents Techniques


Unifiés - DTU, règles ou recommandations
professionnelles, normes, Avis Techniques).
DTU > transformés en normes
Elément déclencheur des RT
1979 N°2

N°1 1973

N°3 2008
Chocs
pétroliers
Une évolution complexe
1970 1980 1990 2000 2010 2020

1973 1979 2008

RT74 / RT76 RT82 RT88 RT2000 RT2005 RT2012 RT2020


BEPOS

RTréno RTréno??
2007-2008

1980 1983 1988 2003 2009


LHI LHPE&S HPE HPE-THPE HPEréno / BBCréno

1985 1993 2007


certification FF HPE/THPE (ENR)-BBC
2005 2006 2009-2010
CEE DPE Lois Grenelle I et II
2005 2007 2014-2015
POPE Grenelle Loi transition Energétique
1972 1987 1992 1997 2002 2007 2010 2020
Stockholm Brundtland Rio Kyoto DEPEB 3*20 EPD recast NZEB
Ecologie Développement Réchauffement Cost
durable GES
climatique Johannesburg Optimal Paris
Method
2002 Développement 2015
durable

1970 1980 1990 2000 2010 2020


Nouveautés
• Label « énergie-carbone » (2016)
BEPOS + bas carbone
(préfigurer la réglementation future 2018)

• Quelle future réglementation ?


 loi sur la Transition énergétique (2018) : GES +
Energie/ressources sur le cycle de vie
 loi Grenelle de 2010 : RBR 2020 (Réglementation
Bâtiment Responsable)
Impact sur la consommation

(valeurs « moyennes »)
Usages RT = 5 postes

Nord
Gironde

Aude

Manque :
Électricité spécifique
Thermique du bâtiment

Déperditions >> Besoins >> Consommation >> Production

3. Production
h : P/D/E/R/S EnR A+B=D+S
C=B/h
Ef
2. Efficacité
1. Besoins
Isoler > D
Cep=coeff.C Maitriser

Été/hiver !!
HISTORIQUE
Démarche Négawatt Evolution RT

1973 Déperditions
1980 Besoins

1988 Consommation

2005 Production ENR

2012 Obligation ENR


http://www.negawatt.org

temps
1974 choc pétrolier : coef. G résidentiel DEPERDITIONS
(parois + ventilation)
1976 coef. G1 non résidentiel DEPERDITIONS (parois)
1980 label haute isolation (résidentiel)
1982 coef. G et B résidentiel BESOINS
1983 labels HPE & solaires (résidentiel)
1988 RT88 : coef. GV, BV et C résidentiel (+consommation)
coef. G1 non résidentiel DEPERDITIONS
2001 RT2000 : C < Cref [kWh-ep] , Tic < Ticref [°C] , GF
Bâtiment RT2000 : consomme - 50 % / 1975
2003 HPE : RT2000 – 8% THPE : RT2000 – 15%
2006 RT2005 : C < Cref [kWh-ep/m²] , Tic < Ticref [°C] , GF
C - 15 % / RT2000 … introduit le solaire (équi. 2m²)
article 4 de la loi « Grenelle 1 » du 3 août 2009 :
• généraliser les « bâtiments basse consommation » à l’horizon 2012
• généraliser les « bâtiments à énergie positive » à l’horizon 2020

Dans la construction neuve :


1974 : 300 kWhep/m².an
+31 ans 2005 : 110-160 division 2
+7 ans 2012 : autour de 50 division 2 à 3

RT2020 =
RBR 2020
(Réglementation Bâtiment
Responsable)
• Facteur 4 (400 à 100 kWhep/m².an : 2050/1990)
- baisse des GES de 75% d’ici 2050 (-3% par an)
- en France : - 4% sur 1990-2006
- 2.5 % sur 2005-2006 … + rapide
- objectifs : - 12 % en 2012
- 38 % en 2020

• Décision du Conseil Européen (2007):


« Triple 20 » En 2020 : réduction de 20 % des émissions de
GES, baisse de 20 % des consommations et proportion de 20 % des
EnR dans la consommation d’énergie
Loi Transition-2014/2015

• La loi relative à la transition énergétique pour la croissance


verte a été publiée au journal officiel le 18 août 2015 (adoptée
par les députés, mercredi 22 juillet)
Grands objectifs :

• réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre


en 2030 (par rapport à 1990) et division par quatre en 2050 ;
• diminution de moitié de la consommation énergétique finale
en 2050, avec un premier palier de 20 % en 2030 ;
• baisse de la part des fossiles de 30 % à la même échéance ;
• promotion des renouvelables pour atteindre 32 % de la
consommation d’énergie et 40 % de la production
d’électricité à la même date.
• réduction de la part du nucléaire dans le bouquet
électrique à 50 % « à l’horizon 2025 », contre environ
75 % aujourd’hui.
• puissance totale du parc électronucléaire est plafonnée à
son niveau actuel de 63,2 gigawatts (GW)
Paris-2015 : COP21

Conférence des parties des Nations unies


sur les changements climatiques (Paris)

21ème Conférence des parties de la Convention-


cadre des Nations unies sur les changements
climatiques de 2015 (COP21/CMP11), aussi appelée
« Paris 2015 » du 30 novembre au 11 décembre 2015.
Paris-2015 : COP21

Il prévoit de maintenir le réchauffement « bien


en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux
préindustriels » et de « poursuivre les efforts
pour limiter la hausse des températures à
1,5 °C »

Pour solder leur « dette climatique », les pays


du Nord ont promis à ceux du Sud, en 2009, de
mobiliser en leur faveur 100 milliards de
dollars (91 milliards d’euros) par an, d’ici à
2020.
Et pour l’existant ??

BBC

RT2012 pas sur l’existant pour le moment


http://www.rt-batiment.fr/

LES TEXTES : RT2005


 arrêté du 3 mai 2007 : bâtiments existants
(caractéristiques thermiques et performance
énergétique)
 arrêté du du 8 mai 2007 : labels HPE, THPE, HPE
EnR, THPE EnR et BBC
LA RT des bâtiments existants
LA RT existant « globale »

Approche similaire RT2005 - neuf


Consommation globale, GF, Tic …

(rénovation importante)
• Coefficient de conversion de l’énergie en énergie
primaire :
– 2,58 pour l’électricité
– 0,6 pour le bois (RT2005 : 1 et BBC : 0,6)
– 1 pour les autres énergies RT2012 : 1
LA RT existant « par éléments »

Caractéristiques minimales

 L'arrêté du 3 mai 2007 relatif aux


caractéristiques thermiques et à la performance
énergétique des bâtiments existants
RT « élément par élément » : isolation des
parois opaques
Zones H1 et H2
http://www.rt-batiment.fr/

LES TEXTES : RT2012


 décret du 26 octobre 2010 relatif aux
caractéristiques thermiques et à la performance
énergétique des constructions

 arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux


caractéristiques thermiques et aux exigences de
performance énergétique des bâtiments nouveaux et
des parties nouvelles de bâtiments

 arrêté du 20 juillet 2010 : méthode de calcul Th-


BCE 2012
http://www.rt-batiment.fr/

 Arrêté du 11 décembre 2014 relatif aux


caractéristiques thermiques et aux exigences de
performance énergétique applicables aux bâtiments
nouveaux et aux parties nouvelles de bâtiment de
petite surface et diverses simplifications

Diverses modifications à la RT 2012 : extensions de


bâtiments existants, redéfinition de la surface de
référence, allègement des exigences portant sur le Cep
pour les petites surfaces, précisions sur la mesure de
l'étanchéité à l'air des réseaux aérauliques...
Le taux de surface vitrée minimum de 1/6 ème de la surface
habitable est ajusté pour les logements de petites surfaces. En
dessous d’un seuil, le taux de surface vitrée minimum est fonction de
la surface de façade disponible.
http://www.rt-batiment.fr/

 Arrêté du 19 décembre 2014 : modifiant les


modalités de validation d'une démarche qualité pour le
contrôle de l'étanchéité à l'air par un constructeur de
maisons individuelles ou de logements collectifs et
relatif aux caractéristiques thermiques et aux
exigences de performance énergétique applicables aux
bâtiments collectifs nouveaux et aux parties nouvelles
de bâtiment collectif
Diverses modifications à la RT 2012 : prolonge la
dérogation accordée aux logements collectifs de
respecter un Cep < 57,5 kWh/m².an au lieu des 50
kWh/m².an et ce, jusqu'en 2018.
Les bâtiments concernés / RT2012
Les bâtiments visés :
• Tous les bâtiments neufs chauffés pour le confort des occupants en
France métropolitaine (les DOM ne sont pas concernés)
• Extension de bâtiment de surface supérieure à 150 m² ou 30% de la
surface des locaux existants

Les bâtiments exclus :


• Température d’utilisation inférieure à 12 °C
• Les constructions provisoires de moins de deux ans
• Les bâtiments d’élevage ou d’utilisation spécifique
• Les bâtiments chauffés ou refroidis pour un usage dédié à un
procédé industriel
• Les bâtiments destinés à rester ouverts sur l’extérieur en
fonctionnement habituel
Trois exigences calculées
Vérification par calcul des performances globales

Besoin Bioclimatique conventionnel : Bbio ≤ Bbiomax


Consommation conventionnelle d'énergie : Cep ≤ Cepmax
Confort d’été : Tic ≤ Ticref (en zone CE1)

Une exigence mesurée


Mesure réelle d’un performance :
la perméabilité
Importance de la mise en œuvre
Tous les lots sont concernés
Evolution / RT2005
Nouveautés :
• Une exigence Cep en kWhep/(m².an) en valeur
absolue :
Cep_max indépendant de l’énergie
… pénalise radiateur électrique
• Définition de la SHONRT
• Le Ubat est « remplacé » par le Bbio
• Beaucoup moins de GF (plus simple) : liberté plus
grande
• EnR obligatoire
• Disparition du bâtiment de référence
(sauf pour Ticref)
• Prise en compte des émissions de GES
(bois / réseaux de chaleur)
• Relation étroite Md’O / conception / réalisation !!
• Méthode de calcul Th-BCE (remplace ThCE)
• Comptage d’énergie
• Procédure d’évaluation obligatoire des logiciels
RT2012 (idem RT2000, ce n’était pas le cas RT2005)
• Contrôle in-situ + mesure de perméabilité : certificat de
conformité en fin de réalisation
Évolution / RT2005
Inchangé :

• Tic, les bâtiments visés et exclus


• 8 zones climatiques / bruit (BR1, BR2, BR3) /
CE1/CE2
• Quelques GF : isolation paroi entre local chauffé /
non chauffé
Des niveaux d’isolation requis plus élevés :
Modalités d’application RT2012
code de la construction

avant 1er calcul « besoins »


le PC :
RT
code de l’urbanisme
Conception amont !

Cep
Si modifié /
entreprises

Conformité : Certificat de conformité


prestation + étanchéité à la RT en fin de réalisation
Fiche RSET
Récapitulatif standardisé d’étude thermique

(Annexe VI de l’arrêté du 26 octobre 2010)

Art. 9. − Afin de pouvoir justifier de l’application des exigences du


présent arrêté, le maître d’ouvrage établit, en version informatique,
au plus tard à l’achèvement des travaux, un récapitulatif standardisé
d’étude thermique

format XML
Surfaces
(si constructeur produits des maisons « standards »)

CRC = contrôle des règles de construction


Certificat de conformité en fin de réalisation
DDTM (directions départementales des territoires et de la mer)
Climatisation :
 CE1 : ne nécessite pas la CLIM

(le projet peut être climatisé)


 CE2 : CLIM autorisée
Besoin Bioclimatique conventionnel
Bbio (en points) comprend les 3 besoins :
• Chauffage Besoins conventionnels d’énergie, qui
• Refroidissement caractérisent la qualité énergétique de
• Éclairage artificiel l’enveloppe du bâtiment

Conception bioclimatique
- orientation,
- apports solaires,
- éclairage naturel,
- isolation,
- inertie
- compacité et mitoyenneté
(Sans dimension)
Consommation conventionnelle d'énergie
Cep = Consommation conventionnelle (scénarios de
comportement…, météo…)
… ce n’est pas la consommation réelle

Cepmax = exigence indépendante de l’énergie utilisée !


5 Postes de consommation
Cep = Chauffage + Refroidissement + Eau chaude sanitaire +
Auxiliaires + Éclairage - Production d’électricité à demeure
Bâtiments à usage d'habitation
avant déduction de la production d'électricité à demeure :
Cep ≤ Cepmax + 12 kWhEP/(m².an)
Éviter les passoires thermiques suréquipées en PV
Ce qu’on paye

Besoin

Electricité pénalisée !!
Bois : RT2005 (1), BBC (0.6), RT2012 (1)
Mcges=correction en fonction du contenu en gaz carbonique des énergies
(Bois et réseau uniquement)
Jusqu’en 2018
Des écarts assez importants selon le type de bâtiment

Maisons individuelles ou accolées et bâtiments collectifs d’habitation

Bâtiments ou parties de bâtiment à usage de bureau


Bruit
 Annexe II (arrêté du 26 octobre 2010)
BR1 si …
Règles ThBat
Les surfaces

Cas des décrochements, angles rentrants, baies

Cloisons légères verticales


Parois vitrées

• Coef. Ug : vitrages « g » = « glazing »


• Coef. g : jonction vitrage/menuiserie
• Coef. Uw : parois vitrées courantes
• Coef. Uws : Uw + fermeture (store…)
• Coef. Ujn : moyen jour-nuit
• Coef. Uf : menuiserie « f » = « frame »
U g Ag  U f A f   g L g PT vitrage / profilé : inclus à Uw
Uw  PT tableaux/menuiserie : dans PT
Ag  A f

R : fermeture (volet) + lame d’air ventilée

Classe 1 : très forte R = 0.08


Classe 2 : forte R = 0.25 Rf + 0.09
Classe 3 : moyenne R = 0.55 Rf + 0.11
Classe 4 : faible R = 0.80 Rf + 0.14
Classe 5 : très faible R = 0.95 Rf + 0.17

avec fermeture : 20% (jour) 75% (nuit)


jour (45%) nuit (55%)
Valeurs par défaut
Exemple pour Ug
Valeurs par défaut
Exemple pour Uw (paroi vitrée)
Valeurs par défaut
Exemple pour Uw (porte)
Valeurs par défaut
Exemple pour Ujn

2. Th-Bât / Th-U 3/5


Inertie
Méthode forfaitaire
1 jours 12 jours
Inertie quotidienne

Inertie séquentielle
Méthode par points
Méthode par calcul
Coefficient de transmission

Couches perpendiculaires au flux


1
 RTOT  Rsi  Rse  R
Up
ei
R   Ri  
i

Couches parallèles au flux


U i A i
Up  i
 Ai
i
Incluant les ponts thermiques intégrés

 i L i    i
Up  Uc  i i
A

Cf. calcul de Rf (Ue)


Valeurs par défaut
Plancher
Rf intègre les PT
PB/refends, PB/poutres

Plancher
Maçonnerie courante

R et non 
Ponts thermiques
• Conductivités différentes
• Changement d’épaisseur
• Aires int/ext différentes
exemples : refend , balcon (ailette) , baie

Quelques solutions de traitements :


• Isolation par l’extérieur,
• Planelles / briquettes en rive,
Légende
Exemple de valeur de 
Facteur solaire
Aire réceptrice équivalente d’une baie As
A : aire de la baie
As = A . Fs . S Fs : facteur de correction pour l’ombrage
S : facteur solaire de la baie
Facteur de correction Fs
Fh : horizon , Fo : surplombs
Fs = Fh . Fo . Ff
Ff : écrans latéraux
 A.S
Facteur solaire moyen des baies Smb S mb 
A
 .U  .
S
énergie entrant S S
énergie solaire incidente he he
Méthode de calcul Th-BCE 2012
2 types de données d'entrée :

Les données connues lors de la livraison du bâtiment


• Descriptif du bâtiment et de ses équipements
• A saisir par l'utilisateur

Les données fixées par la méthode de façon conventionnelles


• Les conditions météorologiques
• Les usages : horaires d'occupation, température de consigne,
apports internes

 arrêté du 20 juillet 2010 : méthode de calcul Th-BCE 2012


1 vol/h sous 50 Pa <=> 0.25 m3/(h.m²) sous 4 Pa
Découpage du projet:
Découpage du projet:
Bâtiment
• exigences réglementaires en matière de coefficient Bbio et C.
• A saisir par l'utilisateur
Zone
• scénarios d'utilisation sont identiques
• tous les locaux d'une zone sont considérés comme étant en connexion
aéraulique
Groupe
• calcul des températures intérieures, besoins de chauffage,
refroidissement et éclairage
• Une même zone sera séparée en différents groupes si :
1) Les locaux principaux ont température très différentes (refroidi ou non)
2) Les locaux ont des températures proches mais besoins (chauffage/froid) différents
Local
• permet d'affiner les apports internes de chaleur et d'humidité, pris en
compte ensuite au niveau du groupe
8 zones climatiques :
Scénarios conventionnels :
Emetteur

Différents émetteurs peuvent coexister dans un même groupe


Ri
X %  100
Pertes au dos 1
 Ri
Ue
• plancher intermédiaire : 0 % Ri
• 1 PC RdC et 1 PC étage = 2 émissions X %  100
1
 Ri
• 0 dans la référence bUo

Chauffage basse température


• Améliore le niveau de confort
• Réduit les pertes de distribution
• Pertes au dos supérieures
• Améliore le rendement de génération (si celui-ci peut
fonctionner à basse température)
Ventilation
hygro

Lieux de travail
Dimensionnement type
Niveaux / façades
Tirage thermique
• étanchéité entre les niveaux … entre niveaux
Influence du vent
• vitesse du vent sur le site … entre façades
• coefficients de pression Cp

Vent
h P - +
- +
tirage
Cp < 0 -
+Cp > 0
thermique - +
- +
3. Th- CE : ventilation : débit supplémentaire
Niveaux / façades

maison individuelle
Température intérieure conventionnelle
Art. 6. − La température intérieure conventionnelle d’un
local, atteinte en été, notée Tic, est la valeur maximale horaire
en période d’occupation de la température opérative. Pour le
résidentiel, la période d’occupation considérée est la journée
entière
Confort d’été : Tic ≤ Ticref (en zone CE1)
BIENTÔT
Nbre heures max < 28°C
Exigences de moyens … GF

GF
intermédiaire
9
SHONRT
 arrêté du 26 octobre 2010 : art. 16 à 45 (TITRE III)
Sous 4 Pa

(production en série de maisons :


mesure sur quelques maisons)
Q4

1 vol/h sous 50 Pa <=> 0.25 m3/(h.m²) sous 4 Pa (maison)


Conversion : n50 / Q4

Q4
RT2005 : vpd 1.3
Évaluation économique
Label 1
-

Label 2
… prochaine
RT2020

Futur : toutes les consommations (ordinateur, cuisson …), Egrise


RT-2020 >> BEPOS
(hors combustible)

Apports EnR fournies


gratuits localement
Besoins
Ef
occupants : Ep
Systèmes Ef
Bâtiment Electricité
Chaud Eu
Froid h Réseau Ch.
- in
Réseau Fr. * 2.58
Eclairage COP Combustible
Extérieur
ECS (EnR ou non) *1
Ventilation
Electricité * 0.6
Spécifiques +out
Chaud
Froid
=
kWhep/m².an BEPOS ? ≥0?
NZEB

Claude-Alain Roulet (EPFL)


NZEB / BEPOS en France

http://task40.iea-shc.org/data/sites/1/publications/DC-TP11-Lenoir-2011-06.pdf
RT2012 + 6 kWc
5 postes + spécifiques
BEPOS « facile »
et rentable Année 1
Bilan_kWh/m²

100
80
60
40
20
0
14-Aug-13 22-Nov-13 2-Mar-14 10-Jun-14 18-Sep-14 27-Dec-14 6-Apr-15 15-Jul-15 23-Oct-15 31-Jan-16
-20
-40
-60
-80
-100
Pas toujours le cas :
- Immeubles >>> surface de production limitée / Surface planchers
- Masques
- Fortes consommations
- Orientation toiture dans l’existant…
Rôle de l’énergie grise
Rôle du CO2

kgCO2/kg
Cost Optimal-2010
Recast of the Energy Performance of Buildings Directive
(Directive 2010/31/EU)

NZEB
Quelles enjeux pour les futures RT ?

- Importance de la rénovation (faible taux de renouvellement)


- Energie grise !
- PENSER GLOBALEMENT :
- Liens avec le Transport (cf. label BEPOS)
- Cycle de vie : ACV, optimisation financière (CGA)
- Toutes les consommations (électricité spécifique)
- Garanties de résultat (EnR), suivi de performance, pilotage à
distance…
Merci pour votre attention !!