Está en la página 1de 69

/ / /

Dans les années 1970/1980, un monument étrangeestérigé:les“PierresGuides”deGeorgia. Unmonumentexceptionnelparsonimportance,le prix qu’il a coûté, le secret des créateurs, et le lieu où il est dressé (imaginez une organisation privée secrètequiferaitconstruireunetourEiffeldansun coin perdu de l’Inde); mais aussi par ce qu’il an- nonce: “réduirelapopulationhumaineàmoinsde

500millions”.

Ajoutonslesproposd’unmembreimportant du “Nouvel Ordre Mondial”, Ted Turner, fondateur deCNN:

“L’idéalseraitunepopulationde200à300

millions,soitunebaissede95%duniveauactuel”.

Puisceuxd’unautremembre,RobertMcNa-

mara:

“Ilfautprendredesmesuresdraconiennes

deréductiondémographiquecontrelavolontédes

populations.Réduirelestauxdenatalités'estavéré

impossibleouinsuffisant.Ilfautdoncaugmenterle

tauxdemortalité.Comment?Pardesmoyensna-

turels:lafamineetlamaladie.”

Acettemêmeépoque:

…Financementpourledéveloppementdu

VirusduSIDA:

3

“…Lamiseenpratiqueduprogrammeet

deslaboratoiresdevaitêtrecomplétéepour1974-

1975,etleVirusprêtentre1974et1979.L'O.M.S.

commençaàinjecterleSIDAliéauvaccincontrela

varioleàplusde100millionsd'Africainsen1977.

Plusde2.000jeunesblancsmâleshomosexuels

(opération“chevaldeTroie”)reçurentuneinjection

aveclevaccin(trafiqué)del'hépatiteBen1978…

Le développement du virus avait apparemment deuxbuts:lepremierentantqu'armepolitiqueet ethniquedevantêtreutiliséecontrelesnoirs,etle secondpourréduireletauxdepopulation…”

“…Lavaccinationdécimelespopulations…

Ellepermetlasélectiondespopulationsàdécimer.

Ellefacilitelesgénocidesciblés.Ellepermetdetuer

lesgensd'unecertainerace,d'uncertaingroupe,

d'uncertainpays…”

“…Prenonsl'Afriquecommeexemple,nous

constatonsladisparitionpresquecomplètedecer-

tainspeuplesafricains.Commeparhasardilyena

plusieursdanslamêmerégion:Zaïre,Ouganda,ex-

trêmesudduSoudan…”

“En1967,àMarburg(RFA)7chercheurstra-

vaillantsurdessingesvertsd'Afrique,sontmorts, frappésd'unefièvrehémorragiqueinconnue.En 1969, comme par hasard la même maladie tue

1.000personnesenOuganda.En1976unenou-

vellefièvrehémorragiqueinconnuetuedanslesud

duSoudan…puisauZaïre…”

DrGuylaineLANCTOT,(LaMafiaMédicale):

4

“AucoursduprocèsintentéàlaC.LA.,leDr GOTLIEB,cancérologue,areconnuavoirdéversé,

enoctobre1960,unegrandequantitédevirusdans

lefleuveCongo(auZaïre),pourlepollueretconta-

minerlespopulationsquiutilisaientsoneau…LeDr

GotliebaéténomméàlatêteduNationalCancer

Institute…”

TOUS ces évènements des années 1960 à

1990sontpresqueinconnusdugrandpublic(ilyen

abiend’autresplusdramatiques,maiscen’estpas lesujetdecetouvrage),carcesontlesmêmesqui les produisent et qui contrôlent l’essentiel de la Pressemondialeetdeschainesdetélévision.

Puissurvientdanslesannées1990,unévè-

nement qui sera considéré dans quelques siècles comme le “Grand tournantde l’Histoire del’Huma-

nité”:Lanaissanced’Internet!

Ce phénomène nouveau change radicale- mentlesparamètresdelasociétéhumaine,d’abord pourlesdeuxraisonsévidentesquetoutlemonde

connait:d’unepart,l’acquisitionetlepartagerapide de connaissances qui permettent de découvrir les

réalitésdumondequelesmédiasofficielssechar-

geaient de dissimuler (essentiellement que les po-

liticiens de chaque pays ne sont que les représentants d’un petit groupe de familles ayant élaboré un plan pour devenir les “maîtres du

5

monde”eninstaurantleur“NouvelOrdreMondial”),

etd’autrepart,lacommunicationlibreentretousles

humainsdelaplanètequipermetledéveloppement

rapideetapprofondiden’importequeltyped’infor-

mation.

Ainsi,desfaitsidentiquesàceuxprécédem-

mentcités,sontimmédiatementtransmisaumonde

entierquipeutainsiréagiràtemps:

Dans les années 1990, un test est effectué sur les soldats de la guerre du Golfe: introduire du

squalèneetunesubstancenomméegp120(variété

du virus du sida) dans les vaccins afin de produire à long terme des désordres auto-immunes. Quelquesannéesplustard,lapreuveestfaite:plus de 3 soldats sur 4 sont atteints de maladies mor- tellesouincapacitantes. Parmi tous les médecins qui analysèrent la situationetladénoncèrent,

DrRusselBlaylock:“Cesvaccinscontien-

nentunesubstancemortelle.Elleestappeléele

squalèneetlegp120.Uncertainnombred’études

ontmontréquelesqualèneestcapablededéclen-

chertouslesdésordresauto-immunes(arthriterhu-

matoïde,scléroseenplaqueetlupus)quandilest

injecté”.

Ainsi, lorsque des études scientifiques met- tentenévidenceunetentativedegénocideparles vaccins, comme avec le H1N1, elles sont aussitôt transmises par Internet et se répandent dans le

6

monde entier en seulement quelques heures! Per- mettant aux gens de refuser ces vaccins, et aux journalistes d’investigation de déclencher des en- quêtes, comme celle qui aboutît à la plainte dépo- sée par Jane Burgermeister contre l’OMS, l’ONU,

BarackObama,DaviddeRothschild,DavidRocke-

feller, Georges Soros, Werner Fayman (chancelier d’Autriche)etquelquesautrespersonnalités!

Ellelesaccusedevouloircommettreungé-

nocide de masse et présente des preuves d’actes de bio terrorisme dans lesquels ces personnes et organismes sont impliqués. Elle dépose en justice les preuves que ces vaccins sont volontairement contaminéspourprovoqueràdesseindesmaladies mortelles.

SansInternet,jamaisnousn’aurionsriensu, lapandémiebattraitsonplein,renforcéesanscesse par de nouvelles vaccinations ordonnées par

l’OMS,etaujourd’hui,en2011,nousneserionsdéjà

plus7milliardssurlaplanète.

Pourlapremièrefois,l’informationn’estplus

contrôléeparlesautorités,maislibrementàladis-

positiondespeuples!Lavéritépeuts’exprimer!

MaisInternetaaussiprovoquéunautrephé-

nomène de première importance: le temps passé

devantlatélévisionabaissé.Lesgenspassenten

moyennemoinsdetempsdevantlaboiteàabrutir,

7

et plus de temps à lire sur leur écran d’ordinateur. Ainsi,leconditionnementauquelilssontsoumispar la télé a perdu de son efficacité, tandis que le fait

delire(quiatoujoursétéestl’unedesraisonsma-

jeuresdudéveloppementintellectuel)afaitbrutale-

ment s’élever le quotient intellectuel de toutes les

populations. Lerésultatdel’apparitiond’Internetestqu’à peine quinze ans après sa naissance, des cen- taines de millions de gens sur toute la planète se sont éveillés aux réalités du monde, ont pris consciencedesvéritésmalgrélesmédiasofficiels, et ont vu leur niveau intellectuel s’élever brutale- ment.D’oùlecommencementdel’échecdesplans desdirigeantsdumonde,etd’oùlesmilliardsqu’ils dépensentpouressayerdecontrôlerinterneteten interdirel’usagelibrequienestfaitactuellement.

Ces gens qui s’éveillent aux réalités du monde,ces“librespenseurs”,ontenconséquence

commencé à penser un système l o g i q u e de ges- tion de la société humaine. Ce système, c’est la

“démosophie”,quiarapidementprisuneplaceim-

portante sur le Net, permettant ce qui ne s’était ja-

maisfaitauparavant:organiserdesforumsouverts à tous, sans distinction de nationalité, race, ou ni-

veausocial,aucoursdesquelssedébattentlessu-

jets les plus importants de la société, permettant

ainsiquedansunmêmegroupe,lesgensseretrou-

ventparlangueetnonparnationalité. Parmi tous ces esprits libres qui s’indignent

8

devantlaréalitédumonde,certainsécrivent,d’au-

tresoffrentdesconférences,réalisentdesfilmsou créent des réseaux de Presse libre sur Internet. Alex Jones, David Icke, Benjamin Fulford, Thierry Messan, Eva, Daniel Estulin, Jane Burgermeister, Jesse Ventura, et des centaines d’autres de tous pays, dont récemment Stéphane Hessel avec le petit livre “Indignez-vous”, tous concourent à es- sayerd’éveillerleurscontemporains.

Ainsi, peu après le lancement de l’ouvrage

exposantladémosophie,d’autres“librespenseurs” créaient un système tout aussi logique de gestion delasociétéenoccupantlesrues,atteignantainsi les gens qui ne savaient rien de ce qui se passait sur Internet, les faisant participer à une “réelle dé- mocratie” en les invitant à débattre librement sur tous les sujets, mais aussi en leur offrant les moyens d’éveiller à leur tour leur conscience aux réalitésdumonde. Cela commence en Espagne par le mouve-

mentdu15M,puisc’estlaGrèce,laFrance,l’Alle-

magne, le Portugal, la Belgique et cela s’étend

rapidementdanstoutel’Europeenprenantchaque

jour plus d’ampleur, et s’étendra bientôt au monde

entiermalgréleseffortsdesdirigeantspourenen-

rayerlapropagation.

Ilssontles“indignés”dumondeentier!

D’une part donc, des libres penseurs se re-

9

trouvent sur Internet pour développer un nouveau concept de société, et d’autre part, d’autres libres penseurs en font autant dans les rues du monde, bousculantlesdogmesétablis. Leur union était aussi inévitable que natu- relle: ce sont les mêmes personnes qui sont dans larueetsurInternet.

Le plus extraordinaire de cette aventure est quedeslibrespenseursdetoutelaplanètearrivent aux mêmes conclusions: en effet, l’ouvrage “la dé- mosophie” a été écrit en 2008 et n’a commencé à être diffusé qu’en 2010, prônant un gouvernement

directpardescitoyensautraversd’unconceptdé-

nommé “conseil de sages”, une organisation sans politiciens où tous les gens participeraient naturel- lementaugouvernement.Or,unanplustard,c’est exactement ce que font les indignés! En Espagne, en Grèce, en France et dans d’autres pays, les in-

dignés se réunissent en assemblées dans toutes les villes, mettant en marche de façon anticipée le gouvernementdémosophique!

Bien entendu, n’ayant pas de légitimité, ces assemblées ne disposent que de peu de moyens techniques,maisellesdonnentl’exempledeceque serait un gouvernement démosophique: des as- sembléesrégulièresdecitoyensprenanttoutesles

décisions utiles à la société, toutes ces décisions

prisesdanstouslescoinsdupaysseraientsynthé-

tisées, puis dirigées selon leur nature, soit au ni-

10

veau régional, soit au niveau national, pour être à nouveautraitéespard’autresassembléeslibresde citoyens. Celles concernant le pays tout entier se-

raient débattues en direct à la télévision, puis vo- téesparl’ensembledelapopulationviainternetou letéléphone,quoideplussimple? Et nul doute que dans ce cas, les décisions seraientcomplètementdifférentes:

-Envoie-t-onlessoldatsrenverserunprésidentafri-

cainpourinstalleràsaplaceunhommeassezcor-

rompu pour favoriser les intérêts de quelques

entreprisesmultinationales?

- Envoie-t-on des soldats massacrer des popula-

tionscivilesauMoyen-orientpourvolerdupétrole?

-Appuie-t-onlesaméricainsdanslepillagedel’Af-

ghanistanetdel’Irak?

- La justice doit-elle protéger les criminels pédo- philes?etc.etc. Nosdécisionsseraientsansdoutecontraires

àcellesqueprennentnosdirigeants!C’estainsique

lesplussceptiquescommelesplusnaïfsprennent

consciencedumensongeénormequ’estla“démo-

cratie”!

Lesindignés,oulibrespenseurs,n’ontnina-

donc

pas de différents! Alors ils peuvent ensemble construireunmondedanslequelaucuneguerrene pourra plus exister, dans lequel aucune caste ne pourra plus tenter d’imposer sa loi en manipulant lesautres,c’estlegranddésircommun!

tionaliténireligion,doncpasdedifférences

11

Latentativemédiatiquedefairecroireaupu-

blic à un mouvement de hippies, de “doux illumi- nés”,estdémontéeparcepetitouvragequimetles choses au point et offre au public les premiers ré-

sultats concrets : il s’agit bien d’un mouvement de citoyensdumondeentier,degensindignésautant par la corruption des politiciens que par les men- songesmédiatiques,blessésdansleurintelligence

quandonveutleurfairecroireàune“crise”écono-

mique, comme ils l’ont été lorsqu’on a voulu leur

fairecroireàl’attentatdu11S!

Un mouvement de gens non seulement ca- pablesd’appréhenderlesplusmachiavéliquesdes machinations(tellel’attaquebactériologiquerécente par le e coli), comme de produire leur propre mo- dèledesociété,etdelesoumettreaugrandpublic, objetdecepetitouvrage. Parmi tous ces gens qui ont véritablement pris conscience, nombreux sont ceux qui s’expri-

mentdansnoscourriers,voiciunexemplecaracté-

ristique,envoyéparl’undesceslibrespenseurs:

///

“Réveillons-nous!”

Bonjour à tous et à toutes ! Je vous envoie cemessaged'indignationparcequej'ail'impression que parmi mon entourage et ceux que j'observe partout ou je vais, c'est comme si personne ou presque ne se rendait compte de se qui se trame

12

là,icietmaintenantetquinousconcernetous! Alors voici quelques pistes qui vont peut- être permettre à certains d'entre vous d'ouvrir les yeuxunpeuplusgrands. C'est de la véritable information, hélas, et nous sommes tous concernés sur cette planète. Faire l'autruche ou le mouton, ça ne nous réussi pas, alors si on se comportait davantage en êtres humains responsables que nous sommes en com- mençant (ou en continuant) par faire circuler les informations au plus grand nombre de personnes possiblesetsanstarder,carl'attaqueduJaponpar ceux qui gouvernent cette planète est le pavé qui est entrain de déclencher une troisième guerre mondialeimminente,avecpourobjectifmajeurde nous réduire à une population mondiale de 500 millions d'individus pucés et complètement lobo-

tomisés(noussommes7milliardsactuellement).

Les camps d'extermination sont fins prêts, lecontrôledenotrealimentationesttotal(onpeut

nousenpriverdujouraulendemain),lesnano-par-

ticulesquifoisonnentdanslaplupartdesplatspré-

parésnonbiologiquesquevousachetez(depuisle

simple yaourth fabriqué par Dan

jusqu'au fruits et légumes irradiés des supermar- chés),ainsiquecelles,gracieusementoffertespar les chemtrails, que nous respirons tous; les médi- caments chimiques, les images subliminales,le maintien dans une ignorance et une "abêtisation " presque totale , les très gentilles ondes dont vous faitesprofitergénéreusementvotrecerveauparle

, Nes

etc,

13

biais de vos téléphones portables (certains en

achètent

etc

sité,d'énergieetd'argentpournousempoisonner, nouscontrôleretbientôtnousexterminer(sionne réagit pas) est si florissante qu'il suffirait qu'un centième de ce potentiel soit orienté vers la Vie

aulieudeladestructionpourqueTOUTLEMONDE puisse enfin s'épanouir sur cette planète et VIVRE !!!

ETILNETIENTQU'ANOUSDELEMETTREEN PLACE!!! Sinon, c'est le massacre organisé de notre

espèce,etpréparédepuislonguedate,quinousat-

tendtrèsbientôt.

Unhommecélèbre(dontjenemesouviens plus le nom) avait un jour déclaré: "Ils n'ont de pouvoir sur nous que parce que nous sommes lâches". Cesimpleconstatvauttouslesdiscours,et nousdonnelaclé!

Eneffet,combiendepersonnes,parexem-

ple,saventquelesbanquiersgouvernentlemonde

endétruisantnotreenvironnement,ennousmain-

tenantenesclavagedéguiséetn'offrentànosen-

fantsqu'unepossibilitédevie,cauchemardesque, et, tout en sachant cela, continuent de déposer

leurargentdanslesbanques,nourrissantainsiles

assassins!(Lepirec'estqueplusilsnourrissentces

assassins,plusilsensontfiers!)Navrant!

Etcombienencore(souventlesmêmesd'ail-

liste d'un tel déploiement d'ingénio-

même à leurs propres enfants !)

etc

la

14

leurs),saventcombienles"en-jeux"dupétrolecau-

sent de guerres massacrant tant d'hommes, de femmes et enfants innocents et malgré cela, se permettent de rouler en 4X4 supers consomma-

teurs de pétrole!, juste par frime et non pas par réelleutilité!Minables!

Oubienencore,combiendepersonnespré-

tendent aimer les animaux et mangent tous les jours du cadavre animal, sachant pertinemment que c'est néfaste pour leur santé et celle de leurs

enfants,serendant,deplus,responsabledel'hor-

reur que la plupart de ces animaux endurent et

contraignantd'autrespersonnesàfairelesalebou-

lotd'assassinàleurplace,enlesregardantdehaut

enplus.Etc

Lâcheté!L'acheter!L'acheté!Pourcertains, lalisteestimpressionnante! Heureusement, tout le monde n'a pas en- core vendu son âme à ce point et de plus en plus de personnes se souviennent qu'elles portent le

digne nom d'homo sapiens sapiens, avec ce que celacomportededroitsfondamentauxàreprendre et à faire respecter (d'ailleurs, je rends hommage ànosancêtresquiavaientacquis,certainsauprix de leur vie, et toujours en formant des mouve- ments fraternels courageux, fermes et décidés;

desdroitsque,soitnousnoussommesfaitrepren-

dre, soit qui ont servi de leurre car pendant qu'on nous les maintenait, on nous en supprimait d'au- tres,plusnombreuxencore,etvoilàlerésultat!)

Maisquiditdroitsditaussidevoirsalorsces-

etc

15

sons immédiatement de nous comporter comme desgoujatsirrespectueuxdelaVie,lanotre,celle desautres,detouslesautres(laplanèteTerreest, elleaussi,unêtrevivant!) Au jour d'aujourd'hui, dans beaucoup plus de pays que l'on veut nous faire croire, de plus en plus de citoyens se mobilisent et s'informent les unslesautres,boycottentlesproduitsdeslobbies

industrielslesplusirrespectueux,lessupersethy-

permarchés,retirentleurargentdesbanques,ins-

tallent des moteurs à eau sur leurs véhicules, s’autonomisent au niveau alimentaire et énergé-

commencent à s'organiser pour contri-

tique

buer à mettre en place un mode de vie équitable etresponsablesurcetteplanète Des hauts responsables politiques améri- cains parlent, dénoncent et font part de leur co- lère, des hauts responsables (et moins hauts !)de l'armée américaine font de même . Les mêmes réactionschezdesmembresdesservicessecrets.

Une organisation asiatique comptant 6 mil- lions de membres regroupant des sociétés comme les Yakusa, les Triads, Martials Arts Sociéties, la White Dragon Sociéty, ainsi que des citoyens infil- trés dans des lieux stratégiques, a lancé il y a

quelquesjoursunultimatumauxIlluminatiparl'in-

termédiairedeleurporteparoleBenjaminFulford. C'estunepremière!Etpourcause,l'heureesttrès grave!Osezvousinformeretvousconstaterezpar vous même !( Je donne des pistes dans quelques lignes)

et

16

Mais il n'y a pas 36 solutions : nous devons

ouvrirlesyeuxmaintenantennousinformantréel-

lement(n'attendezabsolumentriendesmédiasof-

ficiels), ET EN FAISANT CIRCULER LES INFOS,tout en commençant à agir intelligemment en organi- sant des boycotts massifs ET EN SORTANT VOTRE ARGENTDESBANQUES,etcelan'ariend’héroïque ;justedesactionscitoyennestoutàfaitnormales et saines en réponse à un massacre imminent de 6,5 milliardsd'êtreshumainsavec les500 millions

d'élus restant, pucés et lobotomisés !!!!!!!!! Par contre,nepasréagirseraitmortel.

Ilmesemblequecelavautlapeinedemet-

tredelavolontéàcréerunautrefutur,pasvous? Alors nous, habitants de cette planète , dontvous,habitantsdeFrance,paysdesdroitsde l'Homme dont la devise est "Liberté, Égalité, Fra- ternité"; qu'attendez-vous pour vous remettre de- bout ? Le coq de vos ancêtres serait-il devenu poulemouillée?”(V.V.)

///

Ilnes’agitlàqued’unexempledecesmulti-

tudes de courriers, tous dénonçant les mêmes

choses,quelesunsreçoivent,envérifientlesinfor-

mations, poussent sans doute l’investigation car

celaparait“àpeinecroyable”,etserendentàl’évi-

dence: l’incroyable est bien là! En train de se pro- duire sous nos yeux! Alors, à leur tour ils en informentd’autresenrenvoyantcecourrier,d’autres

17

qui en font autant à leur tour

chaque jour, plus de gens s’éveillent et se sentent unisavecceuxquiavaientdéjàprisconscience.

et c’est ainsi que

C’est le miracle Internet! Notre plus grande force, l’outil de notre union, mais aussi l’outil de la vérité: les mensonges politiques diffusés par les médias sont aussitôt dénoncés, des millions de gens vérifient et échangent des informations, et la véritééclatesurInternet.

Cetteunionestdonccelledechaquehumain de la planète avec son voisin, sans aucun type de distinction,quellequ’ellesoit!

Il ne manquait plus qu’une organisation lo-

giquedecesnouveauxconceptspourqu’ilss’impo-

sent au monde, une organisation en rien “définie” puisqu’évoluantchaquejourgrâceàtous,maisdont

lespremièreslignesapparaissentdéjà,entotaleop-

positionaveclesnouvellesnormesdesociétéque

leNouvelOrdreMondialessayed’imposer(comme

parexempled’utiliserlesmédiasofficielspour“nor-

maliser”etfamiliariserlepublicaveclesguerres,le massacre de civils, la torture, la criminalité pédo- phile,etc.)

Là où le Nouvel Ordre Mondial voulait des moutons bien conditionnés par la télévision à pen- serquedes“hommessupérieurs”doiventdirigerle monde, les libres penseurs affirment que ces

18

“hommessupérieurs”nesontquedescrapulesde

lapireespèce,desdéchetsdel’humanité,etàl’op-

posé de ce conditionnement, le libre penseur offre

laresponsabilitéd’êtrelibre:

///

(ExtraitdusiteWebdeladémosophie) “Nous avons été conditionnés à penser que nous devions remettre notre sort entre les mains des politiciens, alors qu’il apparait évident qu’ils sont incapables de gérer les problèmes de société quinousatteignent.Nousavonsprisl’habitudede nous en remettre à eux (“ils” vont bien faire quelquechose!). Depuislongtemps,nousn’avonsplusqu’une position dans la communauté humaine : celle de “rester soumis”! De soumis à esclaves, il ne reste plus qu’un petit pas qu’est en train de franchir le “NouvelOrdreMondial”.

ETRERESPONSABLE,C’ESTETRELIBRE!

Si vous acceptez d’être responsable, alors vous n’avez aucune raison d’accepter les diktats dequelquesunsseprétendant«supérieurs». Si vous acceptez d’être dominé, il y aura toujours quelqu’un trop content de jouer le rôle du dominant, et celui-là voudra s’imposer de plus en plus, vivant richement de VOTRE travail, com- plètementlibreetindépendantdesloisqu’ilvous

19

imposeetcontinueradeplusenplusàvousimpo-

sertantquevousresterezsoumis! Aujourd’hui, ils vous réduisent à la misère, restreignent complètement vos libertés, et vous obligentàfinancerlesprogrammesqu’ilsmettent en place pour encore mieux contrôler vos enfants etlesprépareràn’êtreplusqueleursesclaves!

Beaucoup ne mangent pas à leur faim pour financer des envois de satellites destinés à les épier, ou pour fabriquer par millions des implants

microchipsdestinésàtransformerl’humainenbé-

tail! sans parler des multiples programmes mili-

tairesdestinésànotregénocide…encorefinancés

parnous!”

///

Alors, ceux qui s’éveillent s’indignent, et comme ils sont nombreux et déconditionnés, des

idées nouvelles jaillissent! Car tous ces indignés sont pleinement conscients que s’il faut tout chan-

geretreprendrelesrênesdelasociétéauxmalfai-

sants qui les ont accaparé, il faut aussi une

organisationviabledelasociétéhumaine.

Voici donc, en première partie, la base d’un autre modèle de gouvernement, celui qui se met déjàenmarche:

///

20

LADÉMOSOPHIE(extraitdulivre)

L'art de gouverner est très complexe; c'est un sujet spécialisé, comme l'architecture, la bio- chimie ou la chirurgie. N'est-il pas préférable de se faire opérer par un chirurgien désigné par ses

pairs,desspécialistes,queparunhommequedé-

signeraitunvotedupublic?

Conduireunpeupleverslebonheur,assurer sonbien-vivre,estaumoinsaussiimportantquela physique ou la chimie ; “l'Art de Gouverner" de- vraitdoncêtreunescienceenseignéeàl'université d’où sortiraient les meilleurs éléments pour gérer la société. Admettre que les affaires les plus im- portantesdoiventêtremenéesparleshommesles plusaptesneseraitenrien"anti-démocratique".

Donc,aulieudechoisirentrequelquescan-

didats fournis par la caste politique, dont on sait

seulementqu'ils'agitd'hommesàla moralitéplus quedouteuseprêtsàtouteslespromessespourse faire élire, pourquoi ne pas revoir complètement le concept, d’abord en séparant les deux aspects du pouvoir: le Gouvernement (gestion de la so- ciété)d’unepart,etl’orientationgénéraled’autre part(lesloisquidécidentdenotremodevie).

21

GOUVERNEMENT

En ce qui concerne la gestion, si nous vou- lons des gens aptes à diriger les institutions, nous devons déterminer les qualités utiles, puis cher- cherquelshommespossèdentcesqualités.

Danschaquedomaine,chaqueart,l'homme qui dirige doit être le plus compétent, et pour cela, doit recevoir une formation et subir des

épreuves.L'artdegouvernerétantl'undesplusdif-

ficiles,ilseraitlogiquequelemeneurd'unpaysait

subiuneformationtrès"pointue",sanctionnéepar

desexamenssévères,offranttouteslesgaranties!

Pourdirigerunpays,unerégionouuneville efficacement, ce qu’il faut avant tout, ce sont de bons gestionnaires. La gestion s’enseigne peu et mal, parfois sous la rubrique économie, parfois sous d’autres, mais en réalité, la gestion est une activitéquidemanderaituneformationcomplète, formation qui serait aussi valable pour les chefs

d’entreprisequepourlesfonctionnairesoulesdi-

rigeantsd’unpays.

Encequiconcernelesdirigeants,ilmepa-

rait qu’au minimum, ils devraient avoir suivi ces études de gestion. Il n’y a là rien de compliqué. Ajouter cette matière dans les universités ne po- serait aucune difficulté. L’enseignement universi- tairedevraitportermajoritairementsurlaculture générale, l’histoire, la gestion humaine, la philo-

22

sophie, la finance, l’éthique, la comptabilité de gestion,etlagestiond’entreprise.

A partir de cette première formation qui concernerait tout autant les entrepreneurs, les fonctionnaires destinés aux responsabilités ou les commerçants, que les futurs dirigeants et mem- bres du gouvernement, une nouvelle orientation renforçant la philosophie, la logique, et ajoutant au moins la chimie, la biologie, l’écologie et la

créativité, serait ensuite la voie obligatoire pour

tousceuxquiprétendententrerdansleGouverne-

ment.

L’accès à cette nouvelle voie serait ouvert àtousceuxayantterminéavecsuccèslapremière

formation, et déterminé par un concours qui sé-

lectionneraitlescandidatsselonlaquantiténéces-

sairedepostesàpourvoir. Ces études seraient organisées afin de dé-

velopperessentiellementleraisonnementetl’ima-

gination.(Lesgensquiobtiennentdesdiplômesou

seulelamémoireaservin’ontpasforcémentd’au-

tres qualités intellectuelles, or pour gérer la so-

ciétéhumaine,ilfautd’autresqualités). Cette formation initiale “commune” pour

l’accès à des postes tant privés que publics n’est

passansrappelercequiaparticipéausuccèscom-

mercial du Japon: une symbiose entre les compa- gnies privées et publiques due à une mutuelle compréhension, ce qui fait singulièrement défaut danslemondeoccidental.

23

Les candidats sortant de ce second cycle spécialiséseverraientattribuerladirectiond’une institution, d’une ville, ou d’une région avec mis- sion pour eux de réussir selon les projets qui leur serontconfiésparlesgensconcernés.

Parexemple,nomméspourdirigeruneville, ilsrecevront de la part de leurssupérieursla mis- sionàréaliser.Cettemissionauraétédéterminée aupréalableparleshabitantsdelaville. Ceux-civeillerontsanscessesurl’actiondu dirigeant et le sanctionneront (encore une absur- dité du système actuel: un politicien est élu, se met immédiatement à faire dans sa ville tout ce que ne veulent pas les habitants, et malgré cela, ceux-ci ne peuvent rien dire! ils doivent attendre une prochaine élection! Il me parait plus logique deconserverquelqu’unquifaitbiensontravailet d’écarterceluiquilefaitmal!).

Pour le moins, de cette manière les gens responsablesdelaqualitédeviedenosvilles,nos

régionsounosinstitutions,serontréellementqua-

lifiéspourleurmission,etsupervisésparlapopu-

lation,cequiinterdiratoutecorruption.

En ce qui concerne les plus hautes respon- sabilités,ceuxquidirigeronttouscesresponsables

etquicomposerontcequ’onappelleraleGouver-

nement,hormislescompétences,d’autrescritères entrent en ligne de compte, telles l’intelligence,

24

lesvaleursmorales,l’intégritéoul’expériencede lavieréelle. Les candidats aux plus hautes responsabili- tés seront donc sélectionnés par concours, après une période de sept ans dans la vie active. Sept anspendantlesquelsilsdevronttravaillerhorsdes circuits officiels. Ils disposeront de cette période pour créer leur vie sociale dans le privé, et ne pourront se présenter au concours d’entrée au gouvernement qu’après ces sept années durant lesquelles ils auront été confrontés à toutes les réalitésdelaviecourante.

Selon le nombre de candidats, le concours, qui inclura des tests psychologiques et des tests

d’intelligence, pourra s’étaler sur plusieurs ces-

sions.Lesdeuxmeilleursàl’arrivéeserontrespec-

tivementlePrésidentetleVice-Président,quieux aussi, seront sous l’autorité directe du peuple. Le Présidentchoisiralesministresparmilescandidats deladernièresélection.

De cette façon, nous serons sûrs d’avoir pourchefdegouvernementunhommeréellement compétent et parfaitement formé à la tâche qui l’attend. Par ailleurs, ce système permettrait na- turellement que ce soit une personne de moins d’une quarantaine d’années qui entrera en fonc- tion pour une durée qui ne sera limitée que par une décision de l’autorité supérieure ou par son désirpersonnel.

25

L’équipe dirigeante aura sous sa responsa-

bilité tous les secteurs de la société à l’exception del’armée,desmédiasetd’unecertainepartiede

lajusticequidépendrontexclusivementdel’auto-

ritésupérieure. Touslesmembresdugouvernement,comme touslesdirigeantslocauxousectorielsdisposeront d’un contrat à durée illimitée, révocable n’im- portequandparleurssupérieurs.

LerôleduvicePrésidentseraceluid’unad-

jointauPrésident,quileremplaceraencasdedé-

faillance ou de disparition, mais qui ne pourra jamais être nommé à son poste. Il assurera seule- mentl’intérim.Soncontratseraàduréeillimitée, révocable n’importe quand par l’autorité supé- rieure.

LePrésidentdisposerad’uncontratàdurée

illimitée,révocablen’importequandparl’autorité

supérieure.

En cas de disparition du Président, le vice Président assure l’intérim jusqu’à ce qu’un concoursdésigneunnouveauPrésident.

Ainsi le gouvernement est stable, composé des hommes les plus capables de mener leur mis- sion, et tenus de le faire à l’égal de tous les sala- riés.

26

Par ailleurs, nous serons sûrs d’avoir mis à la direction de notre société des personnes dont les qualités personnelles, intellectuelles et mo- rales sont exceptionnelles, et si ces fonctions se- rontaccessiblesàn’importequiayantfaitlechoix decetyped’études(etayanteulescompétences pour y réussir), seuls ceux nous offrant toutes les garanties de posséder les qualités requises seront àladirectiondenotresociété.

Qu’yaurait-ildenégatifàavoirlesgensles

pluscompétentspourdiriger?

Puisqu’unsystèmesimilaire,quoiquemoins

exigeant, nous fournit déjà les scientifiques, les médecins, les chirurgiens, etc. Il me semble évi-

dentquenousdevonsexigeraussid’avoirlesmeil-

leurs dans l’Art de Gouverner, et qu’aucun autre paramètre ne puisse intervenir (situation sociale, relations,etc.).

ORGANISATIONGÉNÉRALE

Maintenant,concernantcette“autoritésu-

périeure” qui aura un pouvoir si grand qu’elle pourra destituer le Président du Gouvernement à tout instant, qu’elle décidera de sa mission,

controlerasanscessel’activitédetoutleGouver-

nement, et décidera des lois qui régissent notre société.

Ehbien,cette“autoritésupérieure”quidé-

27

tiendralepouvoirabsolu,c’estnous-mêmes!C’est

l’ensembledelapopulation!

Silesgouvernantssélectionnésparconcours gèrentlepays,enrevanche,leslois,c’estnousqui les déciderons directement. Quel besoin aurions- nousde confierà d’autresde choisirpournousce quenousvoulons?

Faisons nos lois nous mêmes, ce sera sans

doute la plus grande révolution de l’histoire hu-

maine,maisnesommes-nouspasàunembranche-

ment spécial de cette histoire, n’est-il pas temps que l’homme devienne véritablement libre pen- seuretlibredécideur? Il y a plus de deux mille ans, la République fonctionnait dansAthènes car tous les citoyens se réunissaient sur une place centrale et décidaient eux-mêmes de leurs lois. Ce système n’était pos- siblequedansunepetitevillepeupeuplée. Ilyadeuxcentans,laRépubliquereprenait dans le monde occidental à une époque ou il n’y avaitpasinternet,oulatélévisionetletéléphone n'existaientpas,oùl’électricitén’avaitmêmepas

encore été découverte. Une époque où pour tra- verser un pays il fallait prévoir plusieurs journées demarcheàcheval. Acetteépoqueonpeutcomprendrequ’ilait éténécessaired’utiliserdesreprésentantsélusde chaquevilleourégionpourserendreàlacapitale

aunomdesautres.Maisaujourd’hui,cesreprésen-

28

tantsn’ontplusaucunsens!Qu’estcequinousem-

pêcheraitdevoternosloisnous-mêmes!Nousdis-

posonsdetouslesmoyenspourlefaire!

Commentnousorganiser?

Là encore en faisant appel à la simple lo- gique: en effet, la seule structure sociale natu- relle, celle qui fut établie dès notre origine, c'est lafamille.

Organisationsocialecomplète,lestroisgé-

nérationsqu'ellecomporteontchacuneleurfonc-

tion propre. C'est une organisation immuable: à

aucune époque, descavernesà nosjours, l'enfant n'aéduquésesparents,lesparentsjouaienttandis quelagrand-mèreallaitchasseroutravaillerpour nourrirlafamille!

Sitroisfamillesviventensemble,l'organisa-

tion n'en change pas pour autant. En multipliant

les familles, on n'altère pas les fonctions de cha-

cun;or,qu'est-cequ'unEtat,sinonunegrandemul-

tiplicationdefamillessurunterritoiredonné!

Schématiquement,l’adulteassurelasubsis-

tancedufoyer,lesancienséduquentlesjeuneset orientent les adultes par leur savoir et leur expé-

rience,tandisquelesjeuneseux,apportentsans arrêt des idées neuves dues aux mutations de la société qu'ils ressentent plus fortement en crois- sant.

29

Depuiscinqmilleans,lessociétéshumaines

sontbâtiessurle"Droitbarbare",celuidelaForce

Brutale.UnDroitquiapermisàl'hommed'imposer seul ses lois, et par là d'imposer ses volontés à tous, femmes, enfants et vieillards, sans tenir

comptedesqualitésdespremières,del'espritd'in-

novation et des aspirations des seconds, et de la sagesse des anciens. Résultat: depuis cinq mille ans, l'histoire de l'humanité n'est qu'une longue succession de guerres, et de massacres provoqués par ce "droit de Violence", dont les victimes ont toujoursétéceuxquileréfutaient. Donc un vrai droit basé sur l'équité, la jus- ticeetl'éthique,nepeutêtreétabliquesitousles individus, de toutes les catégories, participent à l'élaborationdeslois.

Quand à l’organisation, le plus logique est de la calquer sur la famille: si la gestion du pays requiert la vitalité, sa supervision, elle, nécessite lasagesse,lesavoir,l’expérience,etlacréativité. Cesontdonclesjeunesetlesanciensquidisposent naturellementdesmeilleurescompétences.

L’autorité supérieure sera donc constituée

essentiellement des anciens. Ce n'est qu'après la cinquantaine que l'homme atteint la sagesse que lui confèrent une vie active complète, des expé-

riencesvariées,etl'assagissementdespulsionsins-

tinctives.Ilestdonc,àpartirdecetâge,enperte

desesmoyensphysiques,etausummumdesesca-

30

pacités "d'homme civilisé". C'est "l'âge accompli".

On pourrait fixer à 57 ans l’âge requis pour parti- ciperàcequ’onappellerale“ConseildesSages”.

Ceconseilseracomplétéparlapartielapluscréa-

tricedelapopulation:lesjeunes(parexemplede

15à25ans).

LeConseildesSagessupervisanttoutleter-

ritoire sera dénommé Conseil Général afin de le distinguer des multiples autres Conseils des Sages quiserontcrééspartout.

La simple logique veut que les membres du Conseil des Sages ne soient pas toujours les mêmes. Jeveuxdireparlàqu’ungroupe,quelqu’il soit, après un certain temps agira toujours selon certains schémas qui se seront établis peu à peu entrelesmembresdugroupe.

Pour éviter cela, il faut donc des membres permanents et des membres sans cesse renouve- lés.

Pourlesmembrespermanents:

Pourassumerlagestiontechnologiqued’un pays ou d’une région, et répondre aux soucis éco- logiques, il parait évident qu’il est indispensable dedoterceConseildesSagesd’ungroupedevrais scientifiques, gens dont l’esprit a été formé au

31

cours des années au raisonnement et à la re- cherchedesolutions. Uneautrecatégoriedegensbénéficied’une tournured’espritparticulière,cesontlesartistes, souvent doués d’une sensibilité spéciale, ils ont montré leur importance tout au long de l’histoire humaine, aujourd’hui encore, comiques, chan-

savent manifester leur

teurs, peintres, acteurs

perceptiondumondeavecunesensibilitéquileur est propre, et souvent avec une clairvoyance su-

périeure. Hormis ces deux catégories, il faut aussi

qu’il soit doté de la variété nécessaire à la

confrontationd’opinions,parexemple,unjourna-

liste, un fonctionnaire, un chef d’entreprise, un

artisan, un membre de la magistrature, un com- merçant,unbanquier,unagriculteur…etplusieurs employésdedifférentesbranchesetrégions.

Les membres fixes pourraient donc être au

nombre de 20 ou 30, dont toujours 5 scientifiques d’horizons diverses (médecin, physicien, climato-

logue,chimiste…

)etdeuxartistes.

LePrésidentduConseildessagesseraittou-

jours choisi parmi les scientifiques. Eux seuls dé- ciderontquiparmieuxoccuperaceposte.LeVice Présidentserachoisiparl’ensembledesmembres.

(Le détail des modalités et protocoles ne sont que cela: des détails à décider ultérieure-

32

ment.)

Lesmembrestemporaires:

Ils’agirade30à40autresmembrestirésau

hasard parmi la population, sur le seul critère

qu’ils soient à l’âge où ils n’occupent plus d’acti- vité professionnelle, ou pas encore. Ces membres

changeronttousles5ou6mois(àdéterminer).

Ainsi,unemultitudedegensd’originestrès diverses se succéderont à la gestion générale du pays, à la vigilance du Gouvernement et à l’éta- blissementdeslois. NousauronsainsiunConseilGénéral,dirigé par un scientifique, assisté d’un vice président

jouantlemêmerôlequeleVice-Présidentdugou-

vernement, qui animera une équipe composée d’hommes et de femmes de tous horizons régio-

naux,culturels,intellectuels,etdetousâgeshor-

misl’âgeactif. C'est-à-dire une vraie représentation de la

populationavecuneparticipationdirectedecelle-

ci grâce à Internet, car en sus de membres phy- siques, ce Conseil des sages sera en permanence

ouvertàtoutelapopulationquipourraainsis’ex-

primersurtouslessujetsetparticiperactivement

àlagestiondelasociété.

LePrésidentduGouvernement,ainsiquele vice président, seront toujours automatiquement

33

membres du Conseil des Sages, ils participeront auxréunionslesplusimportantesetauxvotesdes lois.

CeschémadeConseildesSagesseraréper-

cuté à tous les niveaux du Gouvernement, ainsi dans chaque région, ville, ou secteur où s’exerce l’activité du Gouvernement, un Conseil des Sages seraétabliselonlesmêmescritères(lenombredes membres sera bien sûr proportionnel à l’impor- tancedelavilleoudelarégion). Parexemple,danschaquevilleouexerceun dirigeantdugouvernement,selonl’importancede celle-ci, on créera un Conseil des Sages constitué des citoyens de cette ville. Ce seront eux qui orienteront l’action du dirigeant, veilleront à sa mission,etétablirontlesloislocalesparticulières.

Commentdéciderdeslois?

D’abord, les lois s’établissent selon les né-

cessités de la société. Ces nécessités seront connuespartousautraversdesConseilsdesSages qui feront remonter les informations au Conseil

Général,ouautraversdesdirigeantsquitransmet-

trontauGouvernement,commeautraversdupeu-

plequipourrasemanifesterparInternet.

Les Présidents ou vice-Présidents, soit du

Gouvernement,soitduConseildesSages,expose-

rontleurpointdevueouleursprojetsdevanttout

34

leConseilGénéral.

LesmembresduConseilGénéralétudientle projet et programment une cession de débat. Les cessions se dérouleront avec tous les membres et seronttéléviséesendirect.

Encasdevotedeloisgénérales,touslesha-

bitants du pays voteront après avoir suivi les dé-

bats du Conseil Général et écouté tous les points

devue.Pourcefaire,ilsn’aurontqu’àutiliserin-

ternetouletéléphone.Ainsienquelquesinstants, tout le monde aura participé à élaborer les lois souslesquellesnousvivronstous.

Si l’on avait appliqué cette méthode, au- rions-nous voté les essais nucléaires, ou le permis à points? Organiserions-nous le trafic routier pour piéger les conducteurs ou pour le rendre fluide? Déciderionsnousquetouteslespetitesinfractions soient sanctionnées économiquement, alors que

d’autresmoyenspeuventêtrepluséquitables?Au-

rions-nous voté la loi dégageant les politiciens et

lesgrandescompagniespharmaceutiquesdetoute responsabilité concernant les vaccins? Voterions- nous l’amnistie pour les coupables de corruption? Aurions-nousvoté le droit de sanctionnerun véhi- culesansidentifierleconducteur?cequirevientà direqu’unchasseurprêtesonfusilàuncopainqui assassine une personne, et que la police empri- sonnelepropriétairedufusilparcequ’ellen’apu

35

trouverquiétaitl’assassin! Pour notre part nous n’aurions jamais ac-

ceptéqu’unepriseradarsanctionnelepropriétaire du véhicule sans s’occuper de qui a commis la

faute!(Etprobablementaurions-nousdécidédeli-

miter l’usage du radar aux seuls points straté- giques,telslessortiesd’écoleparexemple).

En ce qui concerne les lois plus spéciale- ment dirigées à des groupes de personnes, celles- ci y participeront directement et le vote se fera immédiatementaprèsledébat.

Parexemple,lesloisquiconcernentl’ensei-

gnementoul’organisationdesécolesferontl’objet d’undébat(toujourstélévisé)auquelparticiperont touslesmembresduConseilGénéral,lePrésident ou le Vice-Président, ainsi que les membres sup- plémentaires qui constitueront la partie intéres- sée, par exemple, 15 écoliers de toutes origines,

15enseignantset10parentsd’écoliers.

Desenfantsdedouzeansetplusviventdéjà

l’écoleetsontsouventcapablesd’uneimagination

quipeutouvrirdenouveauxhorizons.Pourquoise

priverdeleurcompétencedansundomainequiles

concerneaupremierchef?

Le raisonnement est le même concernant lesinstitutionstelleséducation,administrationou santé, comme les lois qui concernent des catégo- rieshumainesouprofessionnelles.

36

Jesuiseffarédusystèmeactuel!J’aiassisté il y a peu de temps à un débat sur une loi concer- nant le droit à l’avortement pour les jeunes filles mineures: la moyenne d’âge des décideurs poli- tiques devait avoisiner les 65 ans! Pas une seule jeunefillen’étaitprésente!

Si l’on veut des lois justes et qui convien- nent à tout le monde, il faut qu’elles soient éla- borées par toute la population et toujours en

donnant la parole aux gens les plus concernés. Ainsi, dans un gouvernement démosophique, une loi concernant la pollution de l'environnement se- rait votée par toute la population, tandis qu'une loisuruneréformedel'enseignementuniversitaire serait votée par le Conseil Général constitué des 20 membres fixes et des 20 membres non fixes,

ainsiquede20étudiantset20enseignantsdedif-

férentesbranchesetrégions.

Enfin,desloisvotéesà51ou52%nemepa-

raissentpasnormalesenraisondufaitquecelasi-

gnifiequelaloienquestiondéplaîtàunepersonne sur deux. Il me semble qu’un minimum de 2 per- sonnessurtroisdoitêtred’accordpourqueletiers

restantadmettequecetteloicorrespondauxsou-

haits d’une vraie majorité. Une loi qui n’obtient

doncpasaumoins66%desvotesdoitêtre,soitou-

bliée, soit modifiée et reformulée pour être pré- sentéeànouveau. Décider de nos lois, c'est reconquérir notre

37

liberté: nous n'aurons plus jamais à supporter que nous soient imposés un genre de vie, des astrin- gences ou des obligations décidées par quelques hommes ignorant tout de la vie du peuple et à l'abridesloisqu’ilsdécidentpourleurtroupeau!

Quantaufinancementdecesorganismes,la

disparitiondespoliticienssuffiraamplementàl'as-

surer: entre ce qu'ils coûtent, ce qu'ils gaspillent

et ce qu'ils dérobent, ils nous coûtent infiniment pluscher!

Hormisl’étudedeslois,leConseildesSages

seraaussichargédeveillersurl’ensembledesmé-

dias.

Veiller signifie essentiellement garantir la liberté d’information, donc interdire les censures quemettentactuellementlesdirigeantsenraison

de leur allégeance au Club Bilderberg, aux politi- ciensouauxcompagniesmultinationales.Maiscela signifieaussiveilleràl’éthiquedecetteprofession quitropsouventnedénoncepasunvaccinquitue

pourconserverlesbudgetspublicitairesdulabora-

toire

(

)

Je ne sais pas s’il ne serait pas intéres- sant de disposer d’une chaîne de télévision com- muneàtoutelapopulation,exclusivementdirigée

38

par des journalistes libres, et sur laquelle aucune publicité ne serait autorisée, afin que tout le mondeaitpourlemoinsunesourcedevérité. Ce serait le Conseil des Sages au complet qui dirigerait l’aspect éthique de cette chaîne, et ce serait exclusivement les membres non fixes de ce Conseil qui superviseraient la rédaction de la chaîne, ainsi toutes les personnes qui se succéde- raientdansceConseilparticiperaientàgarantirla justessedesinformationsdonnées…”

///

Bien sûr, il ne s’agit là que d’un petit extrait dulivre“LaDémosophie”,ilymanquedonctoutle

préambule,ainsiqueledéveloppementpourappré-

cierlesystèmeproposé,maisc’estnéanmoinssuf-

fisant pour une base logique de réflexion sur un système complètement nouveau, et hors des sys- tèmespolitiquesconnus.

Néanmoins, un tel mode de gouvernement nepeutsemettreenplacedujouraulendemain.Il

fautpourlemoinscréerunenouvellebrancheuni-

versitaireetlaisserletempsnécessaireauxétudes. Par ailleurs, on ne pourrait rompre brutale- ment toute une organisation en place sans provo- quer un véritable chaos qui serait préjudiciable à toutelasociété.

Alors, il reste le problème de la transition.

39

Comment l’effectuer dans les meilleures condi- tions?

LATRANSITION

Grâceàtousleslecteursdeladémosophie, un site Web a été ouvert sur Internet, rapidement renforcé par un forum sur facebook, permettant à tousdes’exprimer,dechercherdenouvellesidées, etdecommenceràpréparerlesidéesmajeuresqui devront animer ceux qui se chargeront de cette transition.Lesdébatsnesontpasterminés,d’autant plus qu’il s’y ajoute sans cesse de nouvelles idées provenant des assemblées locales de tous les “in- dignés”d’Europe,maisdéjàdespremiersconcepts apparaissent.

Cettesecondepartieestdoncissuedesdé-

bats,tantsurlessitesWebquedanslesrues.

///

Gouvernement

(commentprendrelepouvoirsurlespoliti-

ciens)

Il faudra une période de 7 ans au minimum avant que des jeunes soient formés pour pouvoir affronter le concours qui déterminera les princi-

40

paux dirigeants. Durant cette période, le plus im- portant est de garantir la perennité du gouverne- ment en place, et d’interdire toute possibilité de corruption par les grandes organisations interna-

tionales.Pourparveniràcela,ilseracrééungou-

vernement transitoire sans Président ni attribution.

Cegouvernementseracomposéd’aumoins 40 membres et au plus 100.Tous ces membres se- ront des gens issus du peuple qui se seront portés volontaires.

Danslaplupartdespays,laConstitutionins-

taurelaRépubliquecommeseulsystèmepolitique, et prévoit qu’elle ne peut être remise en cause. C’est,pourlespoliticiens,lameilleuregarantiede pérennitéquisoit:ilss’assurentainsil’exclusivité du pouvoir sans que le citoyen puisse trouver à y redire.

Donc, pour une révolution non violente, afin que la démosophie soit représentée lors des pro- chainesélectionsprésidentielles,ilestobligatoire desatisfaireauxexigencesdéterminéesparleslois dupays,doncdeprésenterUNcandidat.

Le danger qu'une personne seule se pré- senteestévident:d'abordcettepersonneneserait "qu'un candidat marginal" n'ayant que peu de chances d'aboutir; ensuite si ses chances s'avé-

41

raientplusimportantesqueprévu,cettepersonne

serait soumise à des offres/contraintes destinées à évaluer son degré de corruption afin de décider

s'ilestmieuxdelasouteniroudel'éliminer.Beau-

coupdegenssouhaiteraientjouerunrôlepolitique et pouvoir dire ce qu'ils ont à dire, mais la PEUR decemondemafieuxenfaitreculerplusd'un.

La difficulté est là: les gens sont habitués à

voterpourune“figure”parcequ’ilsontétécondi-

tionnésà penserqu’illeurfaut un “leader”, c’est pourquoileshautsdirigeants(audessusdespartis politiques) choisissent soigneusement ceux qu’ils présentent, et leur mettent ensuite l’étiquette d’unpartioud’unautreselonl’ambiancedupays (par exemple, après un Bush, il fallait un Obama pour créer l’illusion d’un vrai changement). Ces “leaders”sontpréparésàl’avanceparlesmédias, puis sont appuyés par des campagnes financières gigantesques qui font rapidement disparaître les petits,ouleurôtenttoutechance.Cesystèmeest

parfaitementprotégéetpermetd’interdirel’élec-

tiond’un“candidatsurprise”. Lorsque, malgré tout, un candidat possible risquerait de perturber le choix des hauts diri- geants, une campagne de dénigrement se met en place pour le disqualifier, et s’il insiste parce que la campagne contre lui n’a pas fonctionné, alors onl’intimidepourqu’ilabandonneenmenaçantsa familleouenassassinantl’undesesproches,etsi cela ne suffit encore pas, alors un accident fatal

42

élimine définitivement la candidature gênante (chacun se souvient de plusieurs exemples durant ces quarante dernières années, même dans des paysdits"démocratiques"). Pour franchir ces difficultés, la démosophie va donc mettre en place non pas UN candidat, mais toute une équipe, dont l’un se présentera, mais pourraêtreremplacéparn’importequelautre.

Un gouvernement est généralement constitué

d’un Président et d’au moins une cinquantaine de membres (ministres et secrétaires d’Etat). Toute

l’équipedeladémosophiecomposeradonclenou-

veaugouvernement,mêmes’iln’yenaqu’unseul

quiseprésenterapourrespecterlaloirépublicaine

envigueur.

Lesmembresdecetteéquipe

Bien entendu, aucun politicien ni membre des “castes supérieures”, mais seulement des vo- lontaires acceptant la mission de consacrer plu- sieurs années de leur vie à travailler plus que les autrespourrétablirunesociétésaine

///

Toutvolontairepeutparticiper,ilsuffit,après avoir lu la démosophie (nécessaire pour connaître touslesrouagesdu“NouvelOrdreMondial”etavoir

43

conscience de l’ampleur de la tàche), d’entrer sur lesiteWebetdesedéclarer. Atitred’exemple,parmiceuxquisesontdéjà manifesté(France,Belgique,EspagneetCanadaà ce jour), des journalistes libres, un mécanicien, un directeur de banque, plusieurs personnes au chô- mage,unagriculteur,unmédecinàlaretraite, plu- sieurs employés de société, plusieurs chefs d’entreprise, des ingénieurs, etc. (les équipes sont encoursdeconstitution).

Biensûrlespoliticiensdisposentdemoyens

financiersconsidérablesetdetoutelaPresse,mais

nous,nousavonslesruesetInternet!

Il ne s'agit pas de créer un "nouveau parti", mais d'offrir un total changement de société, sans politique.Ladémosophieseradoncseule,opposée àtouslespoliticiens,àtouslespartispolitiques!

Laquestionestdonc:

-

sommes-nous assez nombreux à être “indi-

gnés”?

-

Sommes-nousasseznombreuxàrefuserla

miseenplacedeladictaturedu“NouvelordreMon-

dial”?

-

Sommes-nousasseznombreuxàrefuserles

guerres?

- Sommes-nous assez nombreux à penser

qu’il vaut mieux utiliser nos ressources pour notre qualitédevieplutôtquepourenvoyerdessatellites

44

nousespionner?

- Sommes-nous assez nombreux à accepter

d’êtreresponsables,pourvivrelibres?

- Sommes-nous assez nombreux à être indi- gnésparcequisepasseactuellement?

RÉPONSE:prenonslesabstentionsdevote et ajoutons-y les votes blancs et tous ceux qui en ont vraiment “ras-le-bol” des politiciens, et la ré- ponse est évidente: nous sommes suffisamment nombreuxpourquecesoitNOTREvolontéquisoit exaucée!

Noussommes7milliards,uncertainnombre

n’est pas encore éveillé aux réalités, mais chaque

jour ce nombre se réduit tandis que les libres pen-

seurs se multiplient

et prennent des décisions

concrètes,parexemple(extraitdelaweb):

///

Lamissiondece

gouvernementtransitoire

Toutd’abord,lacréationd'uneConstitution Démosophique, ainsi que d'un Conseil des Sages. Ce modèle sera soumis à tous les citoyens qui dis- poserontd’unepériodepouroffrirdesobjections, critiquesouaméliorations.

45

Aprèscettepériode,untextedéfinitifsera

offertàl’approbationgénérale.

Pendant ce temps, l’équipe gouvernemen-

tale,

-

Maintiendra l’activité du pays tout en met-

tant en place, dès son entrée en fonction, toutes

les mesures nécessaires à la protection des ci- toyens (interdire la poursuite des chemtrails, res- tituer toute liberté au réseau Internet, prohiber les OGM dont les études indiquent qu'ils sont inaptesàlaconsommationhumaine,etc.)

- Et lancera un audit gigantesque afin que la

vérité soit connue de tous sur tous les sujets, et aussipourconnaîtretouslesrouagesetréunirtous les informations utiles. A cet audit, participeront touslescitoyensvolontaires.

Cettepériodeseramiseàprofitpourquele

Conseildessagesmetteenplacelesstructuresné-

cessairesàsonexistenceetàsonrenouvellement, ainsi que les structures d’élaboration des lois par touslescitoyens.

La première mission du conseil des sages, après la rédaction définitive de la Constitution, seradeprépareravecl’ensembledelapopulation une “déclarationdepaixàl’intentiondumonde”, afin que les populations du monde entier se soli- darisent.

46

CONSTITUTION

L’histoire a prouvé que les gouvernements passaientoutreleurconstitutionàchaquefoisque celaleurconvenait,maisaussiquec’étaitl’unde leursoutilsmajeurspoursemainteniraupouvoir. En effet, la quasi totalité des constitutions nationalesprévoientdansleurtextequela“forme républicaine”nepeutêtreremiseenquestion.En clair, tant qu’on dispose de la “forme républi- caine”,onassurel’existencedespartispolitiques, etdoncdespoliticiens!

Le but de cette constitution sera donc de disposer d’un texte, le plus succinct possible, qui

puisseêtreadoptépartouteslesculturesdelapla-

nète. Chacune pouvant ensuite ajouter des parti- cularités dues à ses origines historiques, pourvu qu’elles n’entrent pas en contradiction avec le textemajeur.

Lesconstitutionsserontdoncconstituéesde deux parties: la Majeure qui sera identique pour tous les peuples sous régime démosophique, et la Mineure qui permettra à chaque peuple d’ajouter lesprécisionssouhaitées.

LACONSTITUTIONMAJEURE

Toutesociétéestgéréepardeuxorganismes

47

distincts: d’une part, l’organe de décision, et, d’autrepart,l’organedegouvernance.

ORGANEDEDÉCISION

Il s’agit de l’institution la plus puissante. Elle a tous pouvoirs sur l’organe de gouvernance, dirige directement l’élaboration des lois, les ar- mées, la justice d’appel et la politique générale. Cette institution, qui pourrait être dénommée “Conseildessages”,estdirigéeexclusivementpar lepeuplelui-même.

Pourcela:

Ce Conseil des Sages est constitué de vingt six membres permanents et trente membres tem- poraires.

Lesdécisionsétantprisespardécisioncom-

mune, cette majorité de membres temporaires

permet que ce soit toujours des représentants di-

rectsdupeuplequisoientlesprincipauxdécision-

naires

///

Ilapparaitclairementquecestextesnesont que des points de départ, par exemple, on trouve une quantité de membres dans le Conseil des Sagesdeladémosophiequiestdifférentedecelle

48

qu’ont décidé ceux qui ont participé aux débats, et il est possible, voire probable que tous ces textes changeront encore lorsque plus de gens y auront réfléchietdonnéleuropinion. Touscestextesdelasecondepartienesont quelessynthèsesdedébatsorganisésparinternet

oudanslesrues,doncavecencorepeudepartici-

pants.

Lestextesquisuiventmaintenantsontdela

même veine : des projets organisés mais encore

loind’êtrefinis,etquiattendentdenombreusesré-

supplémentaires, des compléments

flexion

d’études, etc. mais qui reflètent clairement la vo- lontédesparticipantscommeleurcapacitéàgérer

eux-mêmes leur société, une société dont on peut

donc déjà voir comment elle s’oriente en lisant les

diverscommentairesetrésultatsdesdébatssurIn-

ternet:

///

Pourdéfinirlespremièresbases,unsondage a été effectué sur le thème suivant: le point de départ d’un peuple qui veut se gouverner lui- même est d’être indépendant pour pouvoir as- surersaproprecréationmonétaire,aussi,lepays adoptant la démosophie doit immédiatement s’émanciper de tous les organismes contrôlés par le Nouvel Ordre Mondial (OMS ; OMC ; FMI ; Banquescentrales,Europe,OTAN,ONU,etc.etc.). Ont participé à cette enquête des gens de

49

plusdequarantepays. Le résultat a été de 97% qui souhaitent l’indépendancetotaledeleurpays!!!

Et ce même nombre adopte le concept des

Islandais, défini ainsi : “Selon Alexander Sack,

théoriciendecettedoctrine:“Siunpouvoirdes-

potiquecontracteunedettenonpasselonlesbe-

soinsetlesintérêtsdel’Etat,maispourfortifier son régime despotique, pour réprimer la popula- tion qui le combat, cette dette est odieuse pour la population de l’Etat entier (…) Cette dette n’est pas obligatoire pour la nation : c’est une dettederégime,dettepersonnelledupouvoirqui l’a contractée ; par conséquent, elle tombe avec lachutedecepouvoir”.

Autrement dit : que les banques aillent se fairerembourserparlespoliticiensàquiellesont prêté de l’argent pour nous opprimer policière- ment!Nousnesommespasresponsablesdecette dette!

///

Pourdéfinirlesbasessocialesquireprésen-

teront notre mode de vie dans la nouvelle société,

unrevenu-baseaétécalculéetdéfinidemanièreà

cequepluspersonnenepuisseêtreatteintdepau-

vretéetunsystèmedesécuritésocialeplusefficace

50

aétéimaginé. Un nouveau système de fiscalité est en cours, beaucoup plus équitable. Beaucoup de lois

sontchangéesafind’enfiniravecl’insécurité,lapré-

carité,lapollution,etc. Tous ces changements apparaissent sur le sitewww.demosophie.comoùilssontrégulièrement

soumis aux nouveaux commentaires et révisés au fur et à mesure. Tout le monde peut y participer li- brement,autantparlesassembléesdanslesrues,

dontlessynthèsessontensuiteretransmisesdirec-

tementsurInternet(unaccèsdirectestoffertsurle

site).

Lorsqu’onexaminelesobservationsoucom-

mentairesdetouscesgensquiparticipentauxdé-

bats, on s’aperçoit qu’il y a une richesse d’idées, unecapacitéextraordinairedetous,àanalyserles

problèmes, chercher des solutions, et offrir des in- novations…et nous ne sommes encore que très

peu!Imaginonsquecesystèmesoitlemodededé-

cisionpermanentdetoutelapopulation,etnousau-

rionsrapidementdessolutionsinnovantespourtous

lesproblèmesdelasociété…

C’estlesystèmequ’offreladémosophie:un

gouvernementpermanentpartousensemble!

Lesquelquesexemplesquisuivent,extraits desdébats,sontlàpourmontrerquen’importequi peut participer sur n’importe quel sujet, il n’est be- soin en rien d’avoir des connaissances spéciales !

51

juste un peu de logique… (il s’agit de “copié/collé” sans corriger les fautes, car dans ce genre de débat,ellesimportentpeu!)

///

Extraitsdudébatsurlafiscalité Donc,carilfaireunpointdetempsàautre, on supprime completement la taxe d'habitation,

impots locaux et autres. Ce qu'on conserve, c'est TVA, Impôts legers sur les gros revenus du travail, impotsfortssurlesgrosrevenusducapital …aveclamécanisationilyamoinsdetravailleurs,

doncmoinsderevenusàimposer,etcotéconsom-

mation, avec la tva, on est sur de toucher une

posant de reve-

nusquelsqu'ilssoient.Doncplusdeprélèvements

pour mieux distribuer et par la même occasion en

modulantlestauxinfluer/contrôlerlesflux.l'inci-

dence c'est d'augmenter le prix avec la part de la

tvaetdoncquelquepartderéduirelaconsomma-

tion (mais prélever sur les revenus réduit aussi la consommation).l'avantagedoncc'estdecontroler les flux, de prélever d'avantage. l'inconvénient c'estdelierl'impotàcesflux.quelesfluxbaissent pour une raison ou une autre et les finances bais-

serontaussi.Doncquelquepart,l'intérêtestd'ac-

grande partie des personnes dis

croitre les flux et cela peut donner une société consumériste avec des idées de croissance etc. dans ce cas là, la tendance va vers la consomma- tion.Sijerevienssurlepostulatdedépart,moins

52

depersonnesquitravaillentdoncmoinsderevenus

à prélever. Et si on partait de l'idée inverse : tous aurontunrevenudebaseettousvontparticiperà l'impotsurcesrevenus.L'idéeserait,quandj'aiun gainjeparticipeàl'effortcollectif,etinversement jebénéficiedugaindelacollectivité.L'économie seraitfondésurl'idéedugainetdupartage,etça pourrait changer l'optique générale, voire tendre verslaqualitéavecunerelationgagnant/gagnant. Queltypedesociétévoulonsnous? Etaussi:

Bien sùr, si l¡économie était une vraie science,doncexacte,toutseraitfacile!enréalité, nonseulementcen'estpasunescience,maistous

les"modèles"théoriquesontéchouédevantlaréa-

denepasentenir

lité.Jecroisdoncpréféreble

compte, pas plus que des "economistes". Le

concept de la TVA fluctuante est complètement nouveau, et je le crois assez équitable, car non seulement il tient compte des niveaux sociaux,

maisaussidesautresparamètrestelsquelapollu-

tion, la décroissance, etc. Or, lorsqu'on ne prend pas en compte ces paramètres, c'est toute la so-

ciété qui en subit les conséquences. Mais aussi un

autreavantage,estquelarévisionconstanteper-

metd'orienterlemarchédefaçonéquitable!Iln'y

a presque plus de homards, les prix montent en

progressionaveclarareté,maissidèsledébutde

larareté,grâceàl'analyseécologique,onsaitqu'il

fautpréservercetteespèceenluidonnantunsouf-

fle,onassigneuneTVAtrèsforte,décourageantla

53

consommation,etprotégeantainsil'espècequand

ilesttemps!ParailleurscetteTVAfluctuantecor-

rigeraitlastupiditédespoliticiensquitaxentdela même manière tous les véhicules, comme l’ali- mentaion, alors que parmi les premiers, il y a des petits véhicules économiques et des Rolls hyper polluantes,commeparmilesseconds,ilyalepain nécessaire à tous qui devrait subir une TVA très basse, et le caviar qui au contraire devrait subir uneTVAtrèshaute!

///

Autreextraitconcernantl’économie,lesnationalisa-

tionsetprivatisations:

///

Voici une simplification, exagérée peut maispastant!

être

Lanationalisationdésigneuneactivitééco-

nomique qui appartient à l'ensemble du peuple. Parexemple,danslecasdelaposteoudel'énergie électrique, l'appartenance au peuple fait que ces

entreprises n'ont pas pour but premier de réaliser

desbénéfices(ceux-cisontutilespourledévelop-

pement, la recherche, la modernisation, mais, en

casdecriseéconomiqueparexemple,onpeutles

réduireafindenepasaugmenterlesdifficultésde

54

lapopulation).

Cesmêmesactivités,lorsqu'ellessontpriva-

tisées, n'ont plus pour seul but que de fournir des

bénéficesauxactionnairescapitalistes. La part consacrée à la modernisation ou à

larechercheestrestreinteenpermanence(etseu-

lement dictée par la concurrence) puisqu'AVANT TOUT il faut fournir des bénéfices qui rentreront bienconcrètementdanslapochedesactionnaires.

C'est la raison pour laquelle LA QUALITÉ baisse immédiatement dès lors qu'une grande en- treprise est gérée par le privé (c'est particulière- ment notable en ce qui concerne par exemple la qualité des eaux dans les villes, mais c’est aussi notableencequiconcernelesnormesdesécurité descentralesnucléaires…).

Parailleurs,lorsqu'unegrandeentreprisevi-

tale (énergie, communication, eaux, etc.) est

contrôlée par des actionnaires privés, ceux-ci de- viennentdesdirigeantsàl'intérieurdupayscarils

peuventinfluencerl'ensembledelapopulationpo-

litiquement (médias) ou économiquement (gaz,

électricité,essence,etc.)commeilslesouhaitent.

Pourcela,hypocritementlespoliticienspar-

lent de « liberté du marché » quand en réalité il s’agit d’un « monopole du marché » puisque ce

sont les mêmes actionnaires qui possèdent toutes lesentreprisesd’unsecteur“libéré”,favoriséspar des “normes” que mettent en place leurs politi- cienspourleurgarantircemonopole.Unconsensus

55

est ensuite organisé pour que toutes ces entre-

prises suivent les mêmes tarifs tout en paraissant se faire la compétition (les compagnies de télé- phonemobileensontunparfaitexemple) C'est exactement le plan des dirigeants du

“NouvelOrdreMondial”entraindesedéroulerac-

tuellement: utilisant "l'Europe" et le système ban-

caire,ilsamènentlegouvernementd'unpaysàne plus pouvoir assumer ses dettes et à ne plus pou- voirentretenirlessalairesdelamachined'état.

Arrivéàcepoint,lepaysn'aplusd'autrere-

cours que de demander un prêt; et c'est là qu'in-

terviennent la Banque Centrale ou le FMI en conditionnantleprêtàdes"mesuresderestriction" quicomportenttoujourslaprivatisationdesbiens

quilesintéressent(Grèce,Irlande,Portugal,etc.). Dans d'autres pays, lorsqu'ils bénéficient d'une complicité complète du gouvernement, ils commencent à acquérir ces grandes entreprises alors même que le pays dispose encore de res-

sources,celaal'avantagedecommenceràengen-

drer des bénéfices en augmentant tous les tarifs desproduitsvitauxetparlàmêmed'augmenterla "crise" qui conduira le pays à devoir demander un nouveauprêt(France,Italie,Espagne,etc.).

Personneneseposelaquestiondesavoirs'il est normal qu'une entreprise d'électricité réalise enunseulsemestreplusdebénéficesqueladette entièred'unpays!

Personnenonplusseposelaquestiondesa-

56

voir si l’argent avec lequel ils “offrent ces prêts” existeréellement. L’aspectnégatifdelanationalisation,c’est bien évidemment ce que l’on a vu au cours des soixante dernières années : le but n’étant pas de

fairedesbénéfices,l’entreprisedevientunegabe-

gie administrative qui parvient même à perdre de l’argent ! C’est l’effet résultant du népotisme et delacorruption. Eneffet,cesentreprisesétantnationalisées

sont contrôlées par les politiciens qui y placent ceux de leurs amis en fonction des arrangements obtenus en échange. Car si ces entreprises ne re- cherchent pas le bénéfice, rien n’interdit à celles quitraitentavecellesd’enfaire.Etc’estlàqu’est le truc : on place un ami à la tête de l’entreprise enluirecommandantd’achetertelproduitàtelle compagnie, et c’est ainsi que la corruption s’ins- talle rapidement au niveau de toutes les activités des entreprises nationalisées, favorisée par tous les ratés de la politique ou des bonnes familles qu’on recase dans ces compagnies où ils seront

rentables,sansparlerdelamultitudedefauxem-

plois!

J’ai un excellent ami qui vendait du matériel in- dustrieldecuisinequim’ainvitéàassisteràl’une de ses ventes. Il commença par m’expliquer que pour pouvoir vendre, il fallait être “référencé”, celasignifieavoirsacartedupartietavoir“rendu desservices”àquelqu’un.Lorsquelematérielfut

57

déterminé (l’acheteur ne voulant que ce qu’il y a de mieux puisque c’est le contribuable qui paye), un prix “catalogue” fut établi. L’acheteur conclut en disant qu’il laissait le soin à mon ami “d’étu- dier les meilleures conditions possibles”. Une fois rentrés, je lui demandais quelle ristourne il allait doncappliquersurcetarif.

J’étaiscomplètementàcôtédelaplaque! “Etudier les meilleures conditions possibles” consistait à AUGMENTER au maximum la facture jusqu’à la doubler par toutes sortes d’artifices, pour ensuite reverser en espèces une part du sur- plus.

Parfois,ils’agissaitd’offrirdescadeauxqui étaient alors adroitement mentionnés lors de la négociation,etleplussouventlesgroscontratsse

réalisaient à l’étranger. Mon ami offrait alors des ”journées d’étude” qu’un bon prétexte obligeait au déplacement dans lequel tout était inclus, y compris champagne et filles. Or si à son petit ni- veau de vendeur de matériel de cantine, cela se passaitainsi,jelaisseaulecteurlesoind’imaginer commentsetraitentles“gros”marchés! C’est ainsi que la plupart des entreprises

nationaliséessontpilléesdel’intérieurparlespo-

liticiens. La privatisation, on l’a vu, c’est encore pire, mais surtout il s’ajoute l’aspect fiscal : en effet,cesgrosactionnairessonttrèsrarementdes personnes physiques, mais le plus souvent des so-

58

ciétés qui ont toutes leur siège dans des paradis fiscaux,etcomptetenudel’énormitédessommes en jeu, la plus grande préoccupation de l’entre- prise devient alors la dissimulation de bénéfices. Ainsi les bénéfices officiellement annoncés ne re- présententqu’unepetitepartdelaréalité,etces entreprises parviennent très “légalement” à ne payer que des impôts ridicules, préjudiciant en- core le petit contribuable, tandis que les paradis fiscauxcontinuentdegrossir!

Enfin, et c’est le pire, les plans des diri-

geants du “Nouvel Ordre Mondial” prévoient avec

l’effondrementdeséconomieseuropéenneslapri-

vatisation des secteurs publics ! D’abord la santé

car c’est une source de revenus fantastique, mais

aussil’éducationpourdiminuerencorelescapaci-

tésintellectuellesdesjeunes,ainsiquelagendar-

merieetlapolicedontlesmembresneserontplus alorsquedesmercenairesàleursordres!Cesgens seront alors les maîtres absolus du pays!Aussi in- croyablequecelaparaisse,c’estdéjàenprévision pourlesprochainesannées! Etpourserendrecomptedecequeseraient nosfactures(électricité,gaz,téléphoneetc.)dans un système “normal”, c'est-à-dire comme décrit dans le livre, prenons un exemple évident pour toutlemonde:l’essence.Leprixdel’essenceau Venezuela (complètement nationalisé) est offert

auconsommateuràenviron2centimeslelitre,et

la compagnie fait des bénéfices avec ce tarif ! Je

59

ne sais combien vous payez dans votre pays, mais ce dont je suis sûr, c’est que la différence est “anormale”.

///

Pour suivre, un texte d’un libre penseur qui s’adresseàlapolice,enleprésentantici, j’espère

quenombredemembresdesforcesdel’ordreleli-

ront:

///

Al’attentiondenosforcesdel’ordre

(ajoutdel’auteur:nonseulementauxuniformi-

séschargésd’userdelaforce,maisaussiauxci-

vilschargésd’infiltrerlemouvementpourcréer les situations qui justifient l’intervention de leurscollègues)

Messieurs,

Par ce message nous vous invitons pacifiquement

àprendreconsciencequenousluttonspourleres-

pectdesdroitsimprescriptiblesdetouslesindivi-

dusetcitoyenssurcetteterre. Nousnesommespasdesdélinquants.Noussommes des citoyens ordinaires qui refusons de se laisser piétineretmépriserparuneoligarchiequisesert de vous pour asseoir son autorité et son déni de

60

démocratie. Nosdirigeantsnousmentent,àvousetànous! Vous êtes des citoyens comme nous, avant toute chose. Nous luttons donc aussi pour vos droits d’êtreshumainsetdecitoyens. Votremétier,votrefonctiondeservicepublic,que nous respectons, ne peut pas et ne doit pas servir àréprimerlepeuple,maisaucontraireàgarantir sonintégritéentantquepeuplelibre. Nous ne faisons que revendiquer la justice et la paix. Nousnesouhaitonsenaucuncasdesaffrontements

quinesontfavorablesàpersonne,àpartnosdiri-

geantscorrompus. Nous ne sommes pas armés. Nous sommes paci-

fistes. Votre devoir, en tant que fonctionnaires de

l’étatestdenousprotégerafindegarantirunevé-

ritablecohésionsociale.

C’estensembleetnonpaslesunscontrelesautres

quenouspourronsconstruireunesociétéplusjuste

etplushumaine.

VotreengagementauservicedelaFrancevousfait

honneur,etnoussavonsqueladisciplineestlapre-

mièredesvertusd’unagentdesforcesdel’ordre. Mais lorsque l’Etat tourne le dos à la France, lorsque le gouvernement "viole les droits du Peu- ple", et lorsqu’une oligarchie utilise vos unités poursonintérêtparticulieretnonl’intérêtpublic, votremissionperdsonessence,lesordresquevous recevezperdenttoutelégitimité. Acetinstant,vousdevezassumercequebeaucoup

61

d’entrevousdisenttoutbas:legouvernementque

vousservezvousdessert,ledrapeauquevousres-

pectezestquotidiennementbafouéparunpouvoir irresponsableetdiscrédité. Votre position, en tant qu’individus, en tant que citoyens,etentantqu’institution,vousdonnedes devoirs,uneresponsabilité.LesFrançaiscomptent survouset,secrètement,espèrent. Ayezconsciencedevotrepositioncentraledansle dispositif oligarchique. Comprenez que le Peuple Français a le devoir, la responsabilité historique, des’insurger. Accompagnez ce Peuple qui est le vôtre, dans son élanverslaDémocratieréelle,légitimeetdirecte. Votre désobéissance sera historique, et démon- trera,lemomentvenu,l’étenduducourageetde l’éthique qui motivent votre engagement au ser- vicedelaRépublique. S’il vous plait, entendez ce message et joignez- vousànous.

Danstouslescas,mercidenousavoirluetécouté

YVetVV,citoyensanonymes

///

Aprèsdetelsexemples,issusd’unesipetite quantitéde“librespenseurs”,quidouteraencorede la capacité que nous avons à gouverner notre monde nous-mêmes, et sans le moindre doute

beaucoupmieuxquenelefontactuellementlesdi-

62

rigeants

Et tant pis si nous rétablissons la justice, la morale, l’écologie, et mettons en valeur l’humain

plutôtquel’esclave-consommateur!

?

Ce petit ouvrage terminé, le lecteur pourra

choisir entre lire la démosophie (pour une totale compréhensiondumondeetdisposerdetoutesles

informations)ets’unirauxgroupesdedébatsurIn-

ternet,allerrejoindrelaacampada(campement) la plus proche, ou faire les deux, mais surtout consi- dérer que les prochaines élections présidentielles serontcellesde“LADERNIÈRECHANCE“!Notre dernière opportunité de reprendre notre pays aux politiciens et d’empêcher l’instauration de leur dic- taturedu“NouvelOrdreMondial”.

Une dictature que nous subissons déjà par

lesguerressurtoutelaplanète,lespressionséco-

nomiquesoulegénocidelentencoursparlesOGM oulesarmesbactériologiques,maisaussiquenos enfantssubissentauquotidienparlesprogrammes d’éducation nationale mis en place il y a plus de quarante ans ayant pour but de diminuerlesca- pacités intellectuelles, un programme dont très peusontconscientsjusqu’aujourduréveil! Et pour aider à ce réveil, voici d’abord le texte remis (en top secret) aux responsables poli- tiques chargés de l’éducation nationale dans tous lespayscontrôlésparleClubBilderberg,depuisles

années1970/1980:

63

“La qualité de l'éducation donnée aux classesinférieuresdoitêtredelapluspauvresorte, detellesortequelefossédel'ignorancequiisole lesclassesinférieuresdesclassessupérieuressoit

etdemeureincompréhensibleparlesclassesinfé-

rieures.Avecuntelhandicapinitial,mêmedebril-

lantsélémentsdesclassesinférieuresn'ontque

peud'espoirdes'extirperdulotquileuraétéassi-

gnédanslavie.Cetteformed'esclavageestessen-

tiellepourmainteniruncertainniveaud'ordresocial,

depaix,etdetranquillitépourlesclassessupé-

rieuresdirigeantes”.

Et pour se convaincre que ce programme a donnétoussesfruits,j’aifaitl’expériencededonner

àdesbacheliersdesproblèmesdesannées1910/

1920 destinés aux enfants de 11 à 13 ans. En moyenne,ces enfants résolvaient chacun de ces problèmes en 10 à 15 mn, ce que ne parviennent pas à faire des bacheliers aujourd’hui en moins d’unedemiheure

Si l’expérience en tente certains, voici deux de ces problèmes enfantins, basés seulement sur

les4opérationsbasiques:

-Deuxpiétonssontséparésparunedistancede21,6km.S’ils

allaient l’un vers l’autre, ils se rencontreraient au bout de 2 heures.S’ilsmarchaientdanslemêmesens,ilsserejoindraient

auboutde36heures.

Question:quelleestlavitessehorairedechacun?

64

-Pours’acquitterd’unedette,unepersonnesedécideàretirer, d’entrelesmainsdesesdébiteurs,lasommenécessairepour en payer le montant. En demandant à chacun 1520 francs, il

luimanquerait3110francs,tandisqu’elleaurait205francsde

tropsielleleurdemandait1715francs.

Question:Quelestlenombrededébiteursetlemontantdela

dette.

Les enfants d’aujourd’hui n’apprennent plus à“forgerleuresprit”,sinonà“seplierauxnormes”. Rienn’estsoumisàleurréflexion,toutest“asséné”! Alors ils sont bacheliers, mais incapables

d’une rédaction correcte, formés à répondre aux

exigencesdelasociété,maisinterditsdelesremet-

tre en question, incapables d’être créatifs car aus- sitôttournésendérision!

Carlesconditionnésrépercutentsurlesau-

tresleurpropreconditionnement:

Combiendefoisaucoursdemavieai-jeen-

tendu cette phrase qui provoque en moi un senti- ment de rage comme de révolte: “onnepeutpas changer le monde”, toujours prononcée par des gens inconscients qu’ils avaient été “programmés” pourdirecela!

SI,ONPEUTCHANGERLEMONDE!

TOUSENSEMBLE!

ONCOMMENCEÀLEFAIRE!

65

EtsiTOUS,indignés,librespenseurs,révol-

tés,voteursblanc,abstentionnistes,votonsensem-

ble pour n’importe qui, pourvu qu’il soit le membre

choisi par l’équipe de la démosophie, nous aurons gagnéledroitdechangerlemonde,ledroitde déciderparnous-mêmes!

Et même si nous sommes seuls en face de nombreux partis politiques et disposons de moins demoyens,nousseronsLENOMBRE!

-Pourvuquecepetitouvragesoitsuffisammentdif-

fusé.

-EtpourvuquechacunsesouviennequeTOUSles

politiciens,sansexception,tiendrontlelangageque

vous souhaitez entendre, c’est leur métier! C’est

déjàparcequ’ilsparaissaientsincèresquevospa-

rentsvotaientpoureux,croyantcequisedisaitdu-

rant les campagnes! (LUI, c’est pas comme les

autres:ilal’air“vraiment”sincère!)

Netombezplusdanslepiègepolitique:

s’il était vraiment sincère, il serait avec nous dans la démosophie, et non à vouloir être le “leader d’un parti”, prêt à vous offrir les plus bellesphrasespourobtenirvotrevote!

66

Qu a n d mê me le s a n a lyst e s p o lit iq u e s re jo ig n e n t la d é mo so p h ie !

Unextraitdublogd’EVA,(lenº1français)

http://r-sistons.over-blog.com/article-2012-federer-

indignes-et-abstentionnistes-autour-de-la-

demosophie-76132586.html

“2012:Fédérerindignésetabstentionnistesau-

tourdelaDémosophie

Alorsqu'ilyaunansurunsite("ComitéValmy")

quej'aime,moilaGaullienne(§)deGauche,lasou-

verainistedeGauche,jecommentaisuntexteendi-

sant "On ne peut pas s'abstenir ! Le PS, c'est "moinspire"quelaDroiteultra-libérale",ehbien, j'enaifaitduchemin,làaussi,etàlaPrésidentielle, maintenant, si tout se joue entre l'UMPS, entre

l'UMPanti-populaireetviaSarkozy,auservicede

l'OTAN,etlePSatlantisteetlibéral(avecunpeude

saupoudragesocial,pourmieuxfaireillusion),eh

bienpourlapremièrefoisjenevoteraipas!Triste

perspective!Oubien

Oui,puisqu'au2etournousseronscondamnésà

voirs'affronterdeuxpartispresqueidentiques(ou

unpartiultra-libéraletunpartiréellementanti-répu-

blicainetréellementanti-social),commejen'aime

pasl'inutile,legâchis,alorsouijem'engageàpro-

mouvoirunautreSystème,laDémosophie,dugrec

sageetpeuple.L'auteuranalyseimplacablement,

67

danssonlivre,lesmécanismesd'asservissement

duNouvelOrdreMondial(etparexemple,ildévoile

lesmoyensnaturelsdeguérirducancerdontBig

Pharmanousprivepourdesordidesraisonsdepro-

fits),puisilproposetoutunsystèmepolitiqueréel-

lementlibérateur.”

68

C ONC L USION

Ce message est adressé au monde pour offrir à chacun de s’unir à tous les indignés de la planète,

- Pour éviter l’instauration de la

dictature du “Nouvel Ordre Mondial”.

- Pour rétablir une société humaine

digne de ce nom, qu’on puisse trans- mettre sans honte à nos descendants.

Ce petit ouvrage contient tous les mots clés stratégiques permettant la vérification de toutes les infor- mations

www.demosophie.com

69

70