Está en la página 1de 5

Analyse financière / ANALYSE DU BILAN

95 comments

Cet article est publié dans :

Cours de comptabilité
1°) Le bilan fonctionnel Le bilan comptable est établi conformément à la présentation des imprimés fiscaux. Il s’agit par conséquent , de retraiter sa présentation si l’on désire effectuer une analyse fonctionnelle qui met bien en évidence les ressources et les emplois de l’entreprise. Les amortissements et les provisions, ressources de financement internes à l’entreprise, constituent le principal retraitement. De plus, certains investissements sont parfois financés au moyen de crédit-bail : ils ne figurent donc pas au bilan (les redevances de crédit-bail sont des charges d’exploitation). Une présentation plus réelle de l’entreprise nécessite donc d’intégrer au bilan fonctionnel les investissements financés par crédit-bail. Le retraitement des postes d’actif : Valeurs immobilisées :

faire figurer les immobilisations pour leur valeur brute ajouter la valeur des équipements financés par crédit-bail (valeur au contrat) retirer les actifs d’établissement)
Stocks :

fictifs

(frais

faire figurer les stocks valeur brute
Créances :

pour leur

faire figurer les créances pour leur valeur brute ajouter les d’avance ajouter échues
Trésorerie :

charges effets

constatées non

les

escomptés

faire figurer les disponibilités retirer les concours bancaires courants et soldes créditeurs de banque retirer les effets escomptés non échus
Le retraitement des postes de passif : Financements propres :

faire figurer les capitaux propres

sur créances…) ajouter la valeur des provisions pour risques et charges retirer les actifs d’établissement) fictifs (frais ajouter la part en capital des annuités de crédit-bail payées (part correspondant aux amortissements économiques du bien sur la durée du contrat) Dettes financières : faire figurer les dettes financières ajouter la part en capital des annuités de crédit-bail qui restent à payer Dettes d’exploitation et hors exploitation : faire figurer les dettes d’exploitation et hors exploitation ajouter les d’avance produits constatées 2°) Le fonds de roulement Par le haut du bilan : (Capitaux propres + Dettes financières) – Actif immobilisé (Capitaux propres + Dettes financières = Capitaux permanents) Par le bas du bilan : (Stocks + Créances et disponibilités) – Dettes d’exploitation et hors exploitation (Stocks + Créances et disponibilités = Actif circulant) 3°) Le besoin en fonds de roulement (Stocks + Créances) – Dettes ou Fonds de roulement net global – Disponibilités d’exploitation et hors exploitation 4°) Les variations des postes du bilan a) Le tableau ou balance de mutation Valeur N Valeur N + 1 Emploi (A Ressources cti (Pass f) if) (2) (1) ELEMENTS .(y compris le résultat) ajouter la amortissements valeur des ajouter la valeur des provisions d’actif (sur stock.

tableau de 5°) Le bilan financier et les ratios Le bilan financier consiste à classer les comptes de tiers par échéance. Il est utilisé en complément du bilan fonctionnel. Ratios de solvabilité . Visualiser le financement II.Actif Actif immobilisé Stocks Créances et disponibili tés Passif Financements propres Dettes financières Dettes d’exploitat ion et hors exploitatio n TOTAL FONDS ROULEMENT NET GLOBAL DE b) Le tableau de financement Visualiser le tableau de financement I. Des ratios d’analyse financière permettent une analyse de la santé de l’entreprise avec celles du même secteur et de la même taille.

Haut et bas de bilan Le haut de bilan regroupe les éléments stables et durables (emplois et ressources) et le bas de bilan regroupant les éléments liés à l’exploitation courante de l'entreprise. Les « grands équilibres » du bilan Les trois grands équilibres du bilan sont :    Le fonds de roulement Le besoin en fonds de roulement Le besoin de trésorerie..) Total Passif *long terme : plus d’un an. . équipement) et ressources stables au passif (capitaux propres. banque. reportez-vous à notre dossier "Optimisez votre gestion" et plus particulièrement la fiche"Les trois indicateurs de base du financement de l’entreprise". disponibilités) Total Actif PASSIF Capitaux permanents (Capitaux propres et dettes à long terme*) Dettes à court terme (fournisseurs.Ratio d’indépendance financière capitaux propres / Dettes Ratio de financement des immobilisations capitaux permanents / actif immobilisé Ratios de trésorerie valeurs réalisables et disponibles / dettes à court terme L'analyse du bilan Il faut distinguer haut et bas de bilan et tenir compte des grands équilibres.. fisc. dettes fiscales et sociales) au passif. Pour ces trois éléments. ACTIF Haut de bilan Bas de bilan Total Actif Immobilisé Actif Circulant (stocks.  Emplois et ressources liés à l’exploitation courante de l’entreprise : emplois (stocks et créances clients) à l’actif et ressources (dettes bancaires à court terme. dettes à plus d’un an) . créances clients. Exemples :  Emplois et ressources stables liés à l’outil de travail : partie immobilisée à l’actif (usines.

cela signifie que l’outil immobilisé est presque amorti . il faut en connaître les raisons.  La modernité de l’outil de production (équipement et installations) en comparant le montant brut des immobilisations et les amortissements pratiqués : si par exemple. tout va bien.Analyse du bilan L’examen des derniers bilans de l’entreprise permet de se rendre compte immédiatement de :  L’importance des capitaux propres (capital social et réserves) dans le bilan (en comparant le montant des capitaux propres au total du passif) . .  L’importance des investissements liés à l’outil de production par rapport à l’actif global : en comparant le montant actif immobilisé net au total de l’actif .2 % par exemple). le montant net des immobilisations (déduction faite de l'amortissement) est proche de zéro. Il convient d’observer s’il y a des provisions en face des comptes clients et de comparer leur importance par rapport au montant des créances clients : si le montant est faible (0.  L’endettement de l’entreprise figurant au passif du bilan. Si le pourcentage est élevé. faut-t-il envisager de nouveaux investissements ?  La qualité financière de la clientèle : quelle est la part de mauvais payeurs ou clients douteux.