La radio : support de la mobilité

Jean-Marie Gorce CITI, INSA Lyon

Introduction
Les radiocommunications :
– –

elles exploitent le spectre électromagnétique types de liaisons radio
simplex / duplex liaisons point à point / diffusion /cellulaire terrestres / spatiales système privé / public / militaire

CITI - Dept Télécoms

2

Systèmes
GSM 900 MHz DCS 1800 MHz UMTS 2 GHz Analogique 800 MHz DECT ~1900 MHz Radar anticollision ~80 GHz Télépéage ~6 GHz Ouverture à distance 433 MHz

Wifi / Bluetooth / UWB 2.4 à 6 GHz

TV terrestre 500 MHz Systèmes satellites 1 à 45 GHz (Ex : Télévision 12 GHz, GPS 1.5 CITI GHz) - Dept Télécoms

3

cartoradio.Dept Télécoms 4 .Systèmes Radiotéléphonie Radiodiffusion Autres stations Mesures de champs © ANRF : http://www.fr CITI .

Dept Télécoms 5 .Les systèmes La diffusion La liaison point à point L’accès fixe Les radio-mobiles Les réseaux cellulaires Les réseaux ad hoc ou réseaux maillés CITI .

Dept Télécoms 6 Applications – . signalisation..tdf. Caractéristiques – – – 1 liaison simplex (sens descendant) 1 émetteur fixe omnidirectionnel des récepteurs directionnels TV. CITI .fr Diffusion d ’information sur 1 zone géographique.. radiophonie.Systèmes http://www.

liaisons satellites Applications – CITI .com Faisceau hertzien : liaison inter-sites Caractéristiques : – – – 1 liaison simplex ou duplex 2 E/R fortement directionnels et bien orientés points relais (terrestres.Systèmes http://www.fr/Relais/relais. satellites) ponts radios.htm .sfe-france.Dept Télécoms 7 http://panneauxcols.free.

Dept Télécoms 8 .Systèmes L’accès fixe Relais Multi-points Caractéristiques : – – – 1 liaison duplex 1E/R omnidirectionnel 1 E/R fortement directif La Boucle Locale (Radio ou satellite) Applications – CITI .

Applications – CITI .Dept Télécoms 9 .. médecins .Systèmes Radio-mobiles: transmission entre 1 point d ’accès fixe et 1 utilisateur mobile Caractéristiques : – – 1 liaison duplex 2 E/R omnidirectionnel radio-taxis..

les réseaux radio CITI .Systèmes Cellulaire : extension de la zone géographique couverte et augmentation du nombre d’utilisateurs BSC MSC HLR VLR AUC EIR Caractéristiques : – – – BSC liaisons duplex E/R omnidirectionnel 1 sous-réseau fixe de points d ’accès (cellules) la téléphonie mobile.Dept Télécoms OMC GMSC ISC Applications – 10 .

Systèmes Capteurs et ad hoc Caractéristiques : – – – – liaisons duplex MtoM E/R omnidirectionnel Sink Énergie rare.Dept Télécoms Event Monitored Area 11 . Station coût faible Sensed Area Sink Station Applications – – – Surveillance Détection domotique Sensor CITI .

Caractéristiques des ressources radio II. Cellulaire Modem Bits In Baseband Coding Modulator IF PA RF IF Modem Demodulator Baseband De-Coding CITI . Propagation et bilan de liaison III.Dept Télécoms 12 . Partage des ressources IV.Plan général I.

La modulation 3.I. Synthèse CITI . La capacité de canal 4. Le spectre radio 2.Dept Télécoms 13 .Caractéristiques des ressources radio – – – – 1.

Dept Télécoms http://www.fr/revueTDC/699-40703.I-1. Le spectre radio λ nder o r t d’ E = E ⋅ cos (ω t − kz ) ⋅ dx on 0 fr E H longueur d’onde Sens de propagation λ=c0/f t Période τ=1/f http://www.htm 14 .ilemaths.net onde électromagnétique CITI .cndp.

Dept Télécoms 15 .CITI .

16 f0 =1GHz ∆f ~2.f0 16 .Définition de bandes (ex: UHF) normalisation (régulier sur une échelle logarithmique*) flow ~f0/3.flow CITI .8. f0 =2.16.8GHz fhigh =10.Dept Télécoms fhigh ~3.

fr 17 .3 MHz 100m 30 MHz 10m 300 MHz 1m 3 GHz 10 cm 30 GHz 1 cm 300 GHz 1 mm HF VHF UHF SHF EHF Radars météo 120 dBm 100 80 TV UHF 1GW Radars militaires Satellites 1MW 60 40 20 0 Four TV VHF TFTS Amateurs GSM Amateurs DECT Télé péage 1KW 1W 1mW Plus de détails CITI .ift.Dept Télécoms http://frequences-scanner.

I-2. La modulation – A) principes 1 porteuse modulant d’amplitude de fréquence de phase CITI .Dept Télécoms 18 0 1 0 1 1 .

8 0.4 0.6 0. La modulation spectre d’un symbole amplitude 1 0.I-2.Dept Télécoms 19 .5 ∆f=2/T (lobe principal) ∆f=1/T (lobes secondaires) amplitudes 0 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 temps (µsec) µ 3 4 5 1 0.2 0 -10 -8 -6 -4 -2 0 2 4 fréquence (MHz) 6 8 10 CITI .

5 ∆f=2/T (lobe principal) ∆f=1/T (lobes secondaires) amplitudes 0 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 temps (µsec) µ 3 4 5 1 0.6 0.8 0.4 0. La modulation spectre d’un symbole amplitude 1 0.Dept Télécoms 20 .I-2.2 0 -10 -8 -6 -4 -2 0 2 4 fréquence (MHz) 6 8 10 CITI .

La modulation Occupation spectrale -f0 f0 W Ts Rs =1/Ts temps symbole W=k/Ts débit symbole CITI .Dept Télécoms k~1.6 21 .I-2.

I-2. La modulation B) Vision unifiée des modulations La porteuse Représentation : en temps p (t ) = A0 ⋅ cos(2πf 0 t + ϕ 0 ) (rem : en général A0=1.Dept Télécoms f0 22 . ϕ0=0) en fréquence -f0 CITI .

Dept Télécoms f0 23 . Le signal RF Représentation : s RF (t ) = A(t ) ⋅ cos(2πf 0 t + ϕ (t ) ) en temps W en fréquence -f0 CITI .I-2. La modulation – Moduler = faire varier légèrement la porteuse tel que la largeur de bande W <<f0.

Dept Télécoms 24 .I-2. de phase et/ou de fréquence sur un plan de phase CITI . La modulation Constellation Q(t) A(t) ϕ(t) I(t) Représente les trajectoires d’1 modulation d ’amplitude.

Dept Télécoms 25 . La modulation – C) Représentation : Constellation s RF (t ) = mI (t ) ⋅ cos(2πf 0t ) + mQ (t ) ⋅ sin (2πf 0t ) CITI .I-2.

I-2. La modulation

Autres représentations

CITI - Dept Télécoms

26

I-2. La modulation


1 amplitude

D) Maîtriser l’occupation spectrale
Durée symbole : Ts

0.5

0

-4Ts -3Ts -2Ts -Ts

amplitudes

0 Ts 2Ts 3Ts 4Ts temps 1 0.8 0.6 0.4 0.2 0 -Rs/2 f0 Rs/2 fréquence 27

Largeur spectrale : infinie

CITI - Dept Télécoms

I-2. La modulation


1 amplitude

D) Maîtriser l’occupation spectrale
Durée symbole : infinie

0.5

0

-4Ts -3Ts -2Ts -Ts

amplitudes

0 Ts 2Ts 3Ts 4Ts temps 1 0.8 0.6 0.4 0.2 0 -Rs/2 0 Rs/2 fréquence 28

Largeur spectrale : Rs.

CITI - Dept Télécoms

8 0.6Rs. La modulation – 1 amplitude D) Maîtriser l’occupation spectrale Durée symbole : infinie 0. CITI .Dept Télécoms .4 0.I-2.6 0.5 0 -4Ts -3Ts -2Ts -Ts amplitudes 0 Ts 2Ts 3Ts 4Ts temps 1 0.2 0 -Rs/2 0 Rs/2 fréquence 29 Largeur spectrale : 1.

Dept Télécoms 30 .I-3. Capacité de canal – A) Capacité de canal : définition la capacité d ’un canal est le débit maximal admissible soit : – – sans erreur (théorique) pour un taux d’erreur donnée (pratique) la capacité est égale au produit du débit symbole maximal par le nombre de bits/symbole. C = max( Rs ) ⋅ max( Nb) CITI .

la transmission soit sans erreur – C = W ⋅ log 2 (1 + SNR ) SNR : rapport des puissances entre signal et bruit CITI . Capacité de canal – B)Valeur théorique La capacité de Canal (Shannon-Hartley) : – – le débit symbole max : Rs=W (symbole=sinus cardinal) le nombre de bits par symbole : Nb=log2(1+SNR) dans un canal à bruit additif gaussien.Dept Télécoms 31 .I-3. il est possible de trouver une méthode de codage. telle que pour tout Rb C.

W. EN=N0.10-23 J/K Tk = 290 K (en réf.I-3.T°. alors. .38. T° en Kelvin) 0 T temps Remarque : si modulation idéale : Ts=1/W.W=N0. CITI .Dept Télécoms 32 . Capacité de canal – C) Capacité sur canal AWGN bruit lié aux systèmes électroniques de réception Puissance du bruit : N=κ.Ts κ=1. On exprime souvent la qualité d’un système en fonction de Eb/N0.W Energie sur une période : EN=N0.

Dept Télécoms 33 .I-3. il faut estimer le rapport signal à bruit : SNR. Capacité de canal Pour connaître la capacité de canal. – Propriétés du signal en émission : Puissance d’un symbole émis : Sk=Ak2 /2 Energie ‘bit’ reçue : Eb=Ak2.Tb /2 0 temps Ak T Rem : tenir compte de l ’affaiblissement de propagation CITI .

n(t)=nI(t)+jnQ(t) ak CNA m(t) ∫ T 0 dt âk I-3.Dept Télécoms . Capacité de canal – Taux d ’erreur théorique d ’une BPSK sur un canal AWGN avec le démodulateur optimal : ˆ P(err(k )) = P(â k = −1 / a k = 1) ⋅ P(a k = 1) + P(a k = 1 / a k = −1) ⋅ P(a k = −1) ( x − x 0 )2 − 2 σ2 p( x ) = 1 e 2πσ 1  x  p( x < 0) = erfc 0  2  2 ⋅σ  . 0 2 −u2 erfc(x ) = ∫ e ⋅ du πx 34 u ∞ CITI .

10 0 probabilité d'erreur BPSK QPSK DPSK FSK GMSK 10 -1 10 -2 BER 10 -3 10 -4 10 -5 10 -6 0 2 4 6 8 10 12 E /N (dB) b 0 14 16 18 20 35 CITI .Dept Télécoms .

Caractéristiques des ressources radio II. Cellulaire 0 Transmitter CITI . Partage des ressources IV. Propagation et bilan de liaison III.Dept Télécoms Receiver 36 .Plan général I.

Dept Télécoms Receiver 37 . Canal radio Transmitter CITI . Bilan de puissance en espace libre 2. Environnement réel 3.Propagation et bilan de liaison – – – 1.

Bilan de liaison (Friis)  λ  PR =   ⋅ηPol ⋅ η A ⋅ G A (θ .) CITI .ψ ) ⋅ PT  4πr  2 PR = PT + GT + GR − PL( f .Dept Télécoms 38 ..ψ ) ⋅ ηB ⋅ GB (θ .II-1.. Bilan en espace libre A..

CITI . Espace libre B. gain les décibels : dB. dBm • attention 10log10 car il s’agit de puissance La PIRE (EIRP) : une référence. dBW. Conventions : puissance. dBi.Dept Télécoms 39 .II-1.

II-1. Espace libre C. Gain d'antenne (directivité) CITI .Dept Télécoms 40 .

Dept Télécoms . t ) = E (z ) ⋅ e jωt vecteur de polarisation r r r E (z . …). t ) ⋅ u + E v (z . sphérique. relatif à la direction de propagation. Espace libre D) Polarisation – La polarisation donne l’orientation du champ E dans un certain repère (cartésien.II-1. t ) ⋅ v 41 CITI . t ) = E u (z . Plan de polarisation u v Sens de propagation v u r r E ( z.

II-1. horizontale (plan H ou E) polarisation circulaire – droite ou gauche droite ou gauche polarisation elliptique – 42 . Espace libre – 3 modes de polarisation polarisation rectiligne – verticale.

II-1.Dept Télécoms 43 . Espace libre Ex1 : Polarisation rectiligne verticale  0 r pE =    1   i(t) Axe du doublet CITI .

Espace libre Ex2 : Polarisation rectiligne horizontale  1 r pE =    0   i(t) Axe du doublet CITI .II-1.Dept Télécoms 44 .

II-1. Espace libre

Ex3 : Polarisation rectiligne quelconque

 α2  r  pE =  2 1 − α  

i(t)

Axe 1

Principe : les 2 composantes sont en phase

Axe 2

CITI - Dept Télécoms

45

II-1. Espace libre

Ex4 : Polarisation elliptique Déphasage des composantes
i(t) Axe 1

α ⋅ e r pE =   1−α2 
2

   
Axe 2

CITI - Dept Télécoms

46

II-1. Espace libre

E. Propagation (ondes sphériques)

CITI - Dept Télécoms

47

Dept Télécoms 48 . Propagation (ondes sphériques) CITI . Espace libre E.II-1.

com) A. Effets de propagation d1 d2 d1 d2 d Reflection d1 d1 Diffraction Multiple diffraction d d2 d Scattering Absorption guided wave CITI .Dept Télécoms 49 . Environnement réel ©J-F Wagen (jean-frederic.II-2.wagen@swisscom.

Dept Télécoms 50 . Environnement réel B. t ) ≈ ⋅ exp( j (ω c t − βd ' ) ) ⋅ [1 + R ⋅ exp( − jβ∆)] d PL = 40 log d − 20 log hT − 20 log hR CITI .II-2. Effet de sol E0 ⋅ d 0 ETOT (d .

Dept Télécoms .II-2.5m. hR=1.λ) d3 10 4 10 51 5 CITI . hE=15m. λ =30cm. sol sec -30 -40 pertes : -PL(d) -50 -60 -70 -80 -90 -100 -110 -120 1 10 20dB/dec d = 4π hr ⋅ ht 40dB/dec λ  2 hr ⋅ ht  PL = 20 log 16π 2  λ   2 k10 (distance 10= k. Environnement réel Exemple : GSM.

Dept Télécoms 52 .5 dB 700 600 500 400 300 200 100 0 5 10 15 km 700 600 500 400 300 200 100 0 0 CITI .II-2. Diffraction 11. Environnement réel C.

Environnement réel D.Dept Télécoms -30 -40 -50 -60 -70 -80 -90 -100 (dBm) 53 . Exemple Indoor CITI .II-2.

le bruit Les sources de bruit H(d..100GHz) bruit Bruit thermique (Johnson) – bruit blanc jusqu’aux infrarouges. non prédictible. Bruit artificiel – évolutif... CITI . Environnement réel E.Dept Télécoms 54 ..f) Bruit galactique (15MHz.II-2.

II-2.Dept Télécoms 102 103 55 zone urbaine zone résidentielle zone rurale zone rurale déserte bruit galactique . Environnement réel (dB) 120 100 80 60 40 bruit réception 20 0 10-1 100 101 Fréquence (MHz) CITI .

K-1 exple : GSM : B=270kHz. constante de Boltzmann : avec k=1.Dept Télécoms 56 . T=290°K PN = k ⋅ T ⋅ B Récepteurs réels : – facteur de bruit : figure de bruit : N eq N out / G F= = k .T . Environnement réel Le bruit thermique : – 3 grandeurs : température. bande passante.379.10-23 W. log (F ) – température de bruit : N eq = k .T .B – FdB = 10.B k .B + k .Hz-1.B CITI .II-2.Teq .T .

Environnement réel E. Shadowing •Le path loss est une combinaison de plusieurs termes d ’affaiblissement : PL( x ) = PL1 + PL 2 + PL3 + L •chacun de ces termes peut être considéré comme une variable aléatoire (probabilité de présence d ’un obstacle) •application du théorème central limite •la loi d ’affaiblissement est log-normal CITI .Dept Télécoms 57 .II-2.

Environnement réel Niveau de signal (dB) 30 20 10 0 -10 -20 Loi de distribution σ=10 -50 -40 -30 -20 CITI .Dept Télécoms 10 -10 0 20 30 40 50 58 .II-2.

II-2. Environnement réel -90 -100 -110 -PL(dB) -120 -130 -140 -150 -160 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Marge de shadowing seuil Limite de couverture CITI .Dept Télécoms distance (km) 59 .

Fading plat – Cas où les différences de chemins sont faibles (par rapport à la durée des impulsions T Attention. Canal radio A. porteuses déphasées les unes par rapport aux autres s CITI .Dept Télécoms 60 .II-3.

Canal radio CITI .Dept Télécoms 61 .II-3.

Dept Télécoms 5 Eb/No 10 15 62 . Canal radio – Conséquences sur le BER 10 10 10 10 10 10 0 BER in AWGN and Rayleigh channels -1 BER -2 -3 AWGN Rayleigh -4 -5 -5 0 CITI .II-3.

max(∆t) 63 Bande utile (Notion de bande étroite) W<<1/∆t CITI .Dept Télécoms .II-3. Canal radio fonction de transfert d'1 chemin à 20 composantes aléatoires (dt<1) 20 Bc~1/∆t>W 15 10 (dB) 5 0 -5 -10 -15 -8 -6 -4 -2 0 2 4 6 8 frequence réduite : f.

Dept Télécoms 64 .II-3. Fading sélectif m(t) Ts CITI . Canal radio A.

Ts 20 15 10 5 (dB) 0 -5 -10 -15 -20 -25 -8 -6 -4 -2 0 2 4 frequence réduite : f.Dept Télécoms 6 8 Bande utile (Notion de bande étroite) W>>Bc 65 .Ts CITI . Canal radio canal sélectif : étalement ∆t ~ 5.II-3.

Propagation et bilan de liaison III.Plan général I. Partage des ressources IV. Caractéristiques des ressources radio II.Dept Télécoms 66 . Cellulaire CITI .

Dept Télécoms 67 .III-Partage des ressources – – 1. Modes de partage 2. Techniques d ’accès multiples CITI .

de la capacité souhaitée. 925-960MHz) DCS1800 : 1710-1785/1805-1880 MHz DECT : 1880-1900MHz wLAN : ISM ~2.III-1. Modes de partage – A) Attribution de ressources globales la bande de fréquence est choisie en fonction : – – de la portée voulue.4GHz – – – – CITI .Dept Télécoms 68 . GSM : 890-915/935-960 MHz • (GSM étendu : 880-915MHz.

III-1. Modes de partage – B) Duplexage (voix montantes/descendantes) duplexage en fréquence (FDD : frequency division duplexing) f Écart duplex Intérêt : permet d’éviter les interférences entre lien montant et lien descendant (signal en réception <<signal en émission) CITI .Dept Télécoms 69 .

Dept Télécoms 70 .III-1. Modes de partage Duplexage en temps (TDD : time division duplexing): voix montantes/descendantes t Partage temporel Intérêt : un seul canal fréquentiel à gérer rem : attention aux interférences entre lien montant et lien descendant CITI .

Accès multiple A) FDMA (Frequency Division Multiple Access) – – découpage de laP bande de fréquences en plusieurs porteuses (1 porteuse par canal). Inconvénient majeur : faible utilisation spectrale ou interférences élevées. proche d ’un système analogique (radiocom2000).Dept Télécoms . f ∆f – T t 71 CITI .III-2. avantage : simplicité.

simplifie la partie RF. Inconvénients : synchronisation temporelle fine étalement temporel.III-2. délais (mobiles à distance différente).Accès multiples B) TDMA (Time Division Multiple Access) – – – découpage du canal fréquentiel en trames (et slots) avantage : 1 seule porteuse. P f B P ∆t t 72 CITI .Dept Télécoms .

III-2.Accès multiples – C) F-TDMA P f ∆f ∆t CITI .Dept Télécoms t 73 .

T W ou T Même capacité théorique dans les 2 cas CITI .Accès multiples Efficacité théorique C=Nc x C ’~W.Dept Télécoms 74 . W ou T Nc=C/C’ C ~W.III-2.T ….

III-2.Accès multiples Efficacité réelle W ou T C diminue Nc>C/C’ C=Nc C’ W ou T Nc.C'<C W CITI .Dept Télécoms 75 .

mais couramment appelé TDMA Définition de canaux fréquentiels à débit largement supérieur au débit d’une voie.Accès multiples – FTDMA (TDMA) Le GSM est un système FTDMA.III-2. CITI .Dept Télécoms 76 . Répartition de porteuses par cellule. DECT. Répartition dans le temps: trames et slots applications : GSM.

Dept Télécoms t 77 .III-2.Accès multiples – D) CDMA P f BP Τ CITI .

DECT.Accès multiples – CDMA (Code Division Multiple Access) L’UMTS est un système W-CDMA Définition de canaux fréquentiels à débit largement supérieur au débit d’une voie. CITI .Dept Télécoms 78 .III-2. Répartition de porteuses par cellule. Répartition dans le temps: trames et slots applications : GSM.

III-2. c(t) 1 0 -1 0 1 0 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 79 1 2 3 4 5 6 7 le codeur CNA sRF(t) CITI .Dept Télécoms .Accès multiples ak b(t) bs(t) osc.

Dept Télécoms .Accès multiples E. CSMA/CA – – Carrier Sense Multiple Access / Carrier Advoidance Remplace un TDMA Pas de synchronisation Pas de réservation de ressources – Cycle : écoute attente émission 80 CITI .III-2.

Cellulaire CITI .Plan général I. Partage des ressources IV. Caractéristiques des ressources radio II. Propagation et bilan de liaison III.Dept Télécoms 81 .

IV.Dept Télécoms 82 . Cellulaire : concepts de base A) Bilan de liaison – – – affaiblissement logarithmique omnidirectionnel symétrique CITI .

Dept Télécoms 83 .IV. Cellulaire d  PdBm (d ) = PdBm ( d 0 ) − 10 ⋅ n ⋅ log  d   0 Loi d’affaiblissement 2<n<4  d0  PmW ( d ) = PmW (d 0 ) ⋅   d  n CITI .

Dept Télécoms 84 . Cellulaire B) Interférences -90dBm CITI .-120dBm IV.

Cellulaire – 2 contraintes C = SINR ≥ S I + N N+I C = SIR ≥ 2 ⋅ S I + N I C = SNR ≥ 2 ⋅ S I + N N Soit en dB : C ≥ S N = S I + N + 3dB N C ≥ S I = S I + N + 3dB I 85 CITI .IV.Dept Télécoms .

IV. Cellulaire – C)Interférences co-canales (spatial) C ≥ SIR + 3dB I Icc : CITI .Dept Télécoms 86 .

Dept Télécoms 87 .IV. Cellulaire – D) Interférences canaux adjacents (fréquentiel) ? Ica : CITI .

Dept Télécoms 88 . Cellulaire – E) Interférences inter-symboles (temporel) Iis : CITI .IV.

IV.k ( s ) + j∈∑ I kj + s∈V∑ )  ∑ I kj  + I IS   ( cell  j∈s s∈C ( cell incell  CITI .Dept Télécoms 89 . Cellulaire D) Calcul d’interférences sur 1 cellule – I k = I CC + I CA + I IS   ∑ I)k .

S (en erlang) Taux de blocage : % appels bloqués (~2%) 0.H 100 Etude du taux d'erreur en fonction du nombre de canaux de données 8 16 10 24 32 40 1 48 56 Densité de population : dh (hab/km2) densité de trafic souhaité : A=dh. i. CITI .e. durée d ’appel moyen (H) Intensité de trafic par utilisateur : en Erlang : Au=µ.1 le taux de blocage dépend du nombre de 1 canaux et du trafic. Au (erlang/km2) (faible : 1 erlang. le nombre de canaux requis dépend du trafic souhaité (densité. Cellulaire Estimation des ressources nécessaires (trafic) Taux d ’appel µ. moyenne : 10 erlang.Les lois d ’Erlang 1 NC ! Pc = NC 1 ∑ An n! n =0 Nc Atot IV. forte : 50 erlang) Surface couverte : S trafic à assurer : Atot=A.Dept Télécoms 10 Trafic demandéErlang ( ) 100 taux de blocage (%) 90 .surface) et du taux de blocage requis.

augmente M et donc la capacité Notion de cluster CITI . Cellulaire Capacité cellulaire – – Système avec S canaux Canaux alloués à un cluster de N cellules k canaux par cellule – – – Un motif utilise les S=kN canaux Motif répété M fois Capacité du réseau C=MkN Réduire la taille N du cluster.IV.Dept Télécoms 91 . augmente capacité Réduire la surface de la cellule.

Cellulaire Interférence co-canal Cellules utilisant le même ensemble de fréquences (ou temps ou codes) rem :impossible de réduire ces interférences en augmentant la puissance d’émission Cellules co-canal Puissance de la cellule co-canal i CITI .Dept Télécoms C = I R−n ∑ (D ) i =1 i i0 −n 92 .IV.

Cellulaire Facteur de réutilisation (de canal) Facteur Q=D/R Géométrie hexagonale – – 6 cellules co-canal N=i2+ij+j2 1 2 3 4 1 3 7 13 21 CITI .Dept Télécoms 2 7 12 19 28 3 13 19 27 37 4 21 28 37 48 93 .IV.

Dept Télécoms 94 . Cellulaire Exemple : motif à 12 cellules CITI .IV.

8 12 15.5 27.4 13.7 9 13.8 CITI Dept Télécoms Rem : marge de 3dB -implique N=7 pour n=3 .6 20.5 11 4 8.5 23.75 3 6. Cellulaire – Facteur de réutilisation co-canal (cellules de même taille) C ( D / R) n ( 3N )n = = I i0 6 n est le facteur d’atténuation en milieu urbain n=2 à 4 D Q = = 3N R 7 12 18.6 1.IV.3 13 16 24 19 18.3 95 n=3 n=4 N C/I C/I 1 -0.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful