Está en la página 1de 4

Tổ chức Giáo dục Pháp ngữ Je Parle Français

OBÉ SITÉ
SYNTHÈSE
L’article d’Alexandra Bresson, paru sur parent.fr et
celui de AFP traite du sujet de l’obésité.
À une vitesse vertigineuse, l’obésité augmente
chaque année le nombre d’humains obèses au niveau
mondial. À partir des 105 millions en 1975, le surpoids a
touché en 2016 environ 650 millions de personnes, soit
13% de la population globale. Et ce pourcentage atteindra
20% en 2025.
D’ailleurs, elle ne limite pas son essor aux pays riches
mais s’étend aussi dans les régions à revenu intermédiaire.
Pourtant, une grande disparité concernant cette
épidémie est observée entre des pays riches. En effet, par
rapport au Japon et à l’UE, les pays anglophones riches
(notamment les Etats-Unis et le Royaume-Uni) présentent
un nombre plus préoccupant d’obèses et deviennent les
plus grands états domiciles des patients sévères du monde.
Les causes citées consistent en des prédispositions
génétiques, mais surtout, en une alimentation trop riche.
En effet, la consommation excessive du sucre engendre
l’obésité chez les enfants britanniques, ceux-ci dépassant
déjà l’apport en sucre maximal dédié à un jeune de 18 ans.
Viennent après cette surconsommation de sucre les
caries dentaires, la prise de poids, et ainsi la contraction
des maladies cardiovasculaires et du diabète.
Face à cet état des lieux, une résolution à travers des
actions individuelles et collectives demeure urgente. Il
revient en premier lieu à chacun de remettre en cause ses
habitudes alimentaires, en privilégiant des versions plus
saines des aliments et des boissons.

Rédigé par NGUYEN Phuong Mai | mainp264@gmail.com


Tổ chức Giáo dục Pháp ngữ Je Parle Français
Ensuite, des politiques de santé sociale sont à
appliquer, en suivant l’exemple du ministère de la Santé
britannique qui a lancé une campagne visant à diminuer la
consommation du sucre, collaborée avec l’industrie
alimentaire – celle-ci a promis de reformuler leurs produits
sucrés d’ici 2020.
Nombre de mots : 281

Rédigé par NGUYEN Phuong Mai | mainp264@gmail.com


Tổ chức Giáo dục Pháp ngữ Je Parle Français
ESSAI ARGUMENTÉ
Votre magazine préféré s'interroge sur l’explosion globale de
l’obésité : quelles sont les causes et les remèdes pertinentes à pallier
une telle épidémie de la vie moderne ? Vous participez au forum du site
afin de faire part de votre opinion. Vous rédigerez un texte clair et
structuré d'environ 500 mots.

Bonjour à tous,
Etant la plus précieuse fortune de l’homme, la santé est centre
d’attention et de protection pour chacun. Or, il existe une épidémie
moderne qu’attrape l’homme à son l’insu et dont le développement est aussi
accéléré par celui-ci : l’obésité.
Appelé « épidémie », l’obésité a révélé sa croissance au niveau global
ces dernières décennies. Diagnostiqué lorsque l’IMC dépasse 25, le surpoids
est considéré comme maladie de la vie moderne, sachant qu’en 1975, le
sous-poids était deux fois plus présent que l’obésité, tandis qu’en 2015,
l’insuffisance pondérale reste à la minorité au monde.
Bien des chercheurs, médecins, experts de nutrition se lancent dans
l’investigation des causes de l’obésité, pour enfin avancer une conclusion
selon laquelle l’obésité est une maladie factorielle, dont l’apparition renvoie
à divers facteurs génétiques et environnementaux.
Vient en tête le mauvais régime alimentaire résidant dans la
surconsommation. En effet, l’industrie alimentaire s’est développée vers un
privilège de fabrication et vente des produits sucrés et gras, trop caloriques
(confiseries, chips, boissons gazeuses, etc.). D’ailleurs, le marketing
alimentaire et les publicités devraient aussi être responsables de l’obésité
précoce chez les ados, ceux-ci choisissant des produits de grignotage à
fortes charges caloriques suite à la stimulation visuelle du petit écran.
Couplée de cette malnutrition, la sédentarité de la vie contemporaine
est également coupable du surpoids. L’activité physique, d’abord réduite en
raison de l’expansion des transports (voiture, métro, ascenseur…), des
nouvelles technologies (télécommandes), est ensuite supprimée car
l’homme se tourne vers des modes de distraction sédentaires (jeux vidéo,
films…), liés aux sirènes de la vie moderne – les écrans – à la place du sport.
Ainsi, n’est-il jamais équilibré le bilan énergétique : on capitalise l’énergie
sans la dépenser !

Rédigé par NGUYEN Phuong Mai | mainp264@gmail.com


Tổ chức Giáo dục Pháp ngữ Je Parle Français
En outre, d’autres éléments environnementaux pourraient être
mentionnés, tels que le chauffage, la perturbation du sommeil, le stress. Et
surtout, les facteurs héréditaires croissent 8 fois le risque d’attraper
l’obésité chez un individu.
Il paraît plus simple de trouver des remèdes à cette épidémie à partir
de ses causes. La prévention vaut mieux que la guérison, sera mise en place
sur deux niveaux : individuel et social. Il s’agit essentiellement de se
concentrer sur sa pratique alimentaire et son mode de vie.
Premièrement, chacun nécessite une durée journalière minimale de
30 minutes destinée aux activités physiques. D’autre part, afin d’éviter la
sédentarité, il vaut mieux opter pour les moyens de vie, de travail et de
divertissement plutô t « traditionnels », comme l’escalier, le déplacement à
pied au bureau, la promenade au jardin public, etc.
Ensuite, une gestion de calories cumulées et dépensées, de telle sorte
qu’elles soient équilibrées, est primordiale. Il est recommandé de tenir un
journal alimentaire pour suivre son régime. D’ailleurs, la consommation des
3 principaux nutriments énergétiques (lipides, protéines, glucides) doit être
établie selon le besoin d’énergie de chacun et accompagnée de la plus
grande quantité possible de légumes et fruits. Ces derniers vont nous
apporter des vitamines et sels minéraux.
L’assurance d’une bonne santé mentale, en préservant de l’insomnie
et du burn-out devrait capturer l’attention de chaque humain.
Sur le plan collectif, plusieurs politiques ont été appliquées par les
états, dans le but de lutter contre cette épidémie moderne. On cite par
exemple le code d’éducation obligeant 200 minutes de sports au moins tous
les 10 jours aux écoles primaires en Californie, la campagne de
sensibilisation lancée en 2002 en France incitant les gens à manger 5 fruits
et légumes par jour, ou l’établissement d’une taxe sur le sucre au Royaume-
Uni.
Pour conclure, la suppression de l’obésité, restant une épidémie à la
faute de l’homme, connaîtra un grand succès, à condition de la somme de
petits efforts de chacun. Tous ensemble, agissons pour notre santé  !
Merci de m’avoir lue. N’oubliez pas de me partager vos réflexions sur
ce sujet !
Nombre de mots : 624

Rédigé par NGUYEN Phuong Mai | mainp264@gmail.com