Está en la página 1de 9

Cycles biogéochimiques

Sur les 92 éléments produits dans la nature, seulement six sont essentiels à la vie des
organismes: l'hydrogène, le carbone, l'azote, l'oxygène, le phosphore et le soufre. Bien que
ces éléments représentent 95% de la masse de tous les êtres vivants, leur importance va
bien au-delà de la biosphère. Hydrogène et d'oxygène, lié chimiquement sous la forme de
l'eau, sont le point focal de l'hydrosphère, tandis que l'oxygène et l'azote forment la
majeure partie del'atmosphère. Tous les six font partie des cycles biogéochimiques
complexes dans lesquels ils passent à travers la biosphère, l'atmosphère, l'hydrosphère, la
géosphère et. Ces cycles circulent nutriments dans le sol dans les plantes, les microbes et
les animaux, qui renvoient les éléments du système de la terre par des procédés chimiques
qui vont de la respiration à la décomposition.

COMMENT ÇA MARCHE
LES ELEMENTS: Un élément est une substance composée d'un seul type d'atome, ce qui
signifie qu'il ne peut pas être décomposée chimiquement pour faire une substance
simple. Ils sont énumérés dans le tableau périodique des éléments, un tableau qui les rend
dans l'ordre de leurs numéros atomiques, ou le nombre de protons dans le noyau de
l'atome. Les éléments que nous voulons discuter dans le cadre des cycles biogéochimiques
sont tous faibles en nombre atomique, en commençant avec de l'hydrogène, qui vient d'un
proton dans son noyau. Dans la liste suivante, les éléments sont citées par numéro
atomique avec leurs symboles chimiques, ou le sigle par lequel ils sont connus des
chimistes.
Éléments impliqués dans les cycles biogéochimiques
1. hydrogène (B), 6. Carbone (C), 7. L'azote (N), 8. L'oxygène (O), 15. Le phosphore (P), 16.
Le soufre (S)
ABONDANCE: Sur Terre les ratios sont cependant très différente. Oxygène et le silicium
constituent la prépondérance de la masse connue de la croûte terrestre, tout en azote et
l'oxygène forment l'écrasante majorité de l'atmosphère. L'hydrogène est
proportionnellement beaucoup, beaucoup moins abondant sur Terre que dans l'univers
comme un tout, mais en raison de son rôle dans l'eau formant, une substance essentielle à
la subsistance de la vie, il est sans aucun doute d'une grande importance.
Les deux listes suivantes fournissent des classements pour l'abondance des six éléments
discutés dans cet essai. Le premier tableau montre leur rang et la part dans la totalité de la
masse connue de la planète, y compris la croûte, la matière vivante, les océans et
l'atmosphère. La deuxième montre leur abondance relative et le classement dans le corps
humain.
Abondance des éléments sélectionnés sur la Terre (Classement et pourcentage)
1. oxygène (49,2%), 9. hydrogène (0,87%), 12. Le phosphore (0,11%), 14. de carbone
(0,08%), 15. Le soufre (0,06%), 16. L'azote (0,03%)
Abondance des éléments sélectionnés dans le corps humain (Classement et pourcentage)
1. oxygène (65%), 2. carbone (18%), 3. hydrogène (10%), 4. l'azote (3%) 6. Phosphore (1%),
9. Le soufre (0,26%)
Plusieurs choses sont intéressantes à propos de ces chiffres. D'abord et bien évidemment, il
ya le fait que le classement de tous ces éléments (à l'exception de l'oxygène) est
relativement faible dans le total connu de masse élémentaire de la Terre, alors que leur
classement est beaucoup, beaucoup plus élevé dans le corps humain. Ceci est important,
étant donné que ces éléments sont essentiels à la vie des organismes.
En outre, notez qu'il ne prend pas un grand pourcentage de constituer un élément
«abondante»: même l'azote, avec sa part de 0,03% du total connu de la masse de la Terre,
est considéré comme encore abondante. La présence de la grande majorité des éléments
de la Terre est mesurée en parties par million (ppm) ou même des parties par milliard
(ppb).
Les cycles biogéochimiques et les systèmes terrestres
Les changements que subit un élément particulier qui passe en arrière à travers les
différents systèmes de la terre, et en particulier entre la matière vivante et non vivante,
sont connus comme les cycles biogéochimiques. Les quatre systèmes terrestres impliqués
dans ces cycles sont l'atmosphère, la biosphère (la somme de tous les êtres vivants ainsi
comme autrefois des choses qui ne sont pas encore décomposés vivant), l'hydrosphère
(l'intégralité de l'eau de la Terre à l'exception de la vapeur dans l'atmosphère), et la
géosphère. Le dernier de ces sphères est défini comme la partie supérieure de la croûte
continentale de la Terre, ou à cette partie de la terre solide sur laquelle les êtres humains
vivent et qui leur fournit la plupart de leur nourriture et de ressources naturelles.
Le cycle hydrologique:
Le cycle hydrologique:
- Le transfert de l'eau des océans à l'atmosphère à la terre et à l'arrière pour les
océans. Comprend:

 L'évaporation de l'eau des océans


 Précipitations sur terre
 L'évaporation de la terre
 Les eaux de ruissellement des ruisseaux, des rivières et des eaux
souterraines sous-surface
 Infiltration des eaux de surface dans le sol et les roches et l'émergence
de l'eau souterraine à la surface sous la forme de ressorts
          

 prescipitation, E: évaporation, T: la transpiration, I: infilteration, SR: sous les eaux de ruissellem


ressorts R: ruissellement de surface
Le cycle du carbone:
Le cycle du carbone est une des plus importantes pour l'homme, car il est important de
notre existence:

 l'un des éléments formant les tissus humains primaires


 nécessaire pour les plantes, la base de l'alimentation humaine
et parce qu'il est important pour le système de climatisation qui définit la
fond pour notre environnement:

 le dioxyde de carbone (CO 2) et le méthane (CH 4) sont des gaz à effet de


serre qui contribuent à définir les températures mondiales
 Flux: (en milliards de tonnes / an)
Plantes terrestres
120 photosynthèse plantes aux sols 60 FFB: utilisation des combu
 respiration végétale 60 FFF: la formation des combustibles fossiles
fossiles
6
La respiration du sol 60: SR 0,0001 DEF: la déforestation
  
Océan
dissoudre 107  formation de carbonate 4
103 exsolving 0,6 intempéries

 
        
Le cycle de l'azote
Importance de l’azote : 
- L'azote est un nutriment nécessaire. Il est le plus demandé par les plantes et les
microorganisme . Il est le 4ieme élèment le plus couramment trouvé , c’est la cellule qui
compose environ 12% de son poids sec 
- L'azote fait partir des pluies acides 
       

Le cycle:   Un peu de terminologie: 

Nutriment limitant – quantité d'élément nécessaire à la vie de la plante qui est en pénurie 
Fixation de l'azote - Le processus de conversion de l'azote inorganique chimique,
moléculaire dans l'atmosphère des formes sous réactif d’ammoniac (NH 3) ou de nitrate
(NO 3 -) 
Dénitrification - conversion chimique de nitrate (NO 3 -) en azote N 2 
Remarques sur les réservoirs:
Réservoirs: (en millions de tonnes métriques)
Atmosphère: 4000000000  Les sédiments et les roches enterrées sont la plus g
Plantes terrestres: 3500  piscine de
Sols: 9500  azote, mais ce réservoir est une partie mineure de la
Océans: 23.000.000  cycle.
Sédiments et les roches: 200,000,000,000 - Beaucoup d'azote dans l'atmosphère (N 2 = 80%),
mais cette forme ne peut pas être utilisée par les plante
Box Modèle

FLUX: (en millions de tonnes métriques / an)


Atmosphérique 
L LF: Terrain de fixation 140
 Terrain dénitrification 130
 Oceanic fixation 50
OD: Oceanic 110 dénitrification
Industriel fixation 100
FFB: Fossil la combustion de combustibles 20
 Combustion de la biomasse 10
Lightning 20
Autre 
D: Decay 1200
G: Croissance 1,200
LO: Terrain-à-Ocean 48
(36), Rivers (poussières), 6 (NOx 6)
OL: Ocean-à-terre 15
(Sea Spray), lieu d'inhumation: 10
Remarques sur les flux:

L'azote et encore un élément nutritif limitant ; la fixation de l'azote est utilisable par les


plantes. N 2 est très stable, mais fixe les composés azotés sont très réactifs (c’est pourquoi
les plantes peuvent les utiliser), par exemple un engrais commun est le nitrate
d'ammonium Qui est aussi un explosif !  N 2 O , est un gaz à effet de serre fort et qui ne
disparaît pas rapidement!
Sources de pollution de l'azote:
- Le brouillart dense et la fumée

NOx est un produit de gaz d'échappement automobile et d'autres sources => NO  2 de


combustion est le produit chimique qui donne un brouillart dense et de fumée sa couleur
brune caractéristique, NO 2 conduit aussi à  l'ozone production dans la troposphère ... ozone
est nécessaire dans la stratosphère pour protection de la surface de la terre contre le
rayonnement UV, mais dans la troposphère il est un polluant.
Plus sur la pollution de l'azote:
Les pluis acide de  NO 2 dans l'atmosphère peut réagir pour donner l'acide nitrique
Selon l’équation NO 2 + OH ---> HNO 3
 2 (dioxyde de soufre) réagit également pour produire des acides. SO 2 est souvent un
SO
produit de la combustion de charbon. Ces acides sont solubles dans l'eau: - Les pluies acides
sont un problème. en aval des émissions industrielles majeure, les pluies acides
proviennent après l’éruption du Mt Cameroun 1999
Nb pollution azotée: 
- Eutrophisation => Augmentation des nutriments dans les eau 
La plupart des rivières et des estuaires sont des nutriments limitée  (soit N ou P) . les eaux
de ruissellement transportant des engrais azotés excédentaires enrichit ces plans d'eau. 
Toutefois: Algues répondre à cette première! 
Algues en excès épuise toutes les O 2 dans l'eau .d’autres espèces meurent Donc  le
ruissellement des engrais endommages les écosystèmes. Eaux usées non traitées provoque
également ce problème.
Le cycle du phosphore
Il ya quelques éléments qui étaient connus dans les temps anciens, voire préhistoriques,
des exemples étant l'or, le fer, le plomb et l'étain. La grande majorité, d'autre part, ont été
découverts depuis le début de l'ère moderne, et le premier d'entre eux était le phosphore,
qui est aussi le premier élément dont découvreur est connu.
En 1674, l'alchimiste allemand Hennig Brand (ca. 1630- ca. 1692) était à la recherche de la
pierre philosophale, une substance mythique qui serait prétendument tourner métaux
communs ou vils en or. Convaincu qu'il trouverait cette substance dans le corps humain,
Marque eau évaporée à partir d'unéchantillon d'urine et brûlé le précipité (solide qui
restait) le long avec du sable. Le résultat était une substance cireuse blanchâtre qui brillait
dans l'obscurité et réagit violemment avec l'oxygène. Marque a nommé le phosphore, un
nom dérivé d'un mot grec qui signifie «porteur de lumière."
En raison de sa forte réactivité avec l'oxygène, le phosphore est utilisé dans la production
d'allumettes de sûreté, des bombes fumigènes et autres engins incendiaires. Il est
également important dans diverses applications industrielles et dans les engrais. En fait,
l'homme antique utilisé du phosphore sans le savoir quand ils fécondés leurs cultures avec
des os d'animaux.
Le cycle du phosphore - implique le mouvement du phosphore dans toute la biosphère et
de la lithosphère
Importance 
1) le phosphore est un élément essentiel pour la vie et est un nutriment limitant pour la
croissance des plantes souvent.
 2) le ruissellement phosphate provoque l'eutrophisation

Réservoirs: (en millions de ton
métriques / an ) 

M: Mines 50 (les humains) 


F: Fécondation 50 (les humains
W: Résister à 10 
R: Les eaux de ruissellement 20
B: Sépulture 13 
D: Decay 200 
G: Croissance 200
Autres flux: 
Océan à la terre par des embru
0,03 
Océan à la terre par le guano 0
Les déchets industriels 2

NB sur les flux: 


- Phosphore n’ a pas de phase de gaz stable, donc plus de P à la terre est lente (faible pluie
P). 
- La plupart P dans les plantes cycles entre vie et de plantes mortes ... plus par l'altération
est faible par rapport au cyclisme dans les plantes. 
- Les humains ont grandement accéléré P transfert des roches et des sols pour les plantes
(environ 5x plus rapide que les intempéries). 
- Transfert naturel de P de l'océan à la terre est très faible ... moins de 0,03 millions de
tonnes métriques / an pour les embruns et 0,01 millions de tonnes métriques / an pour le
guano. 
- Sources pour l'exploitation minière et le guano humaine sont très vieux (il ya 10 à 15
millions d'années) des roches formées dans les mers peu profondes qui asséchées
(BoneValley de la Floride). Ces roches ne sont pas aussi rapidement forment aujourd'hui .... 
- Le phosphore est un élément nutritif limitant fortement, car il ne peut pas être transféré
de l'océan à des plantes très efficace.
LE CYCLE DE PHOSPHORE.
La majorité du phosphore dans le système de la terre se trouve dans les roches et les
dépôts de sédiments, à partir de laquelle il peut être enlevé par l'un des trois processus:
intempéries, la répartition des roches et des minéraux à la surface ou près de la Terre
comme le résultat de physique, procédés chimiques ou biologiques (voir l'érosion, des
sédiments et la sédimentation); le lessivage, l'élimination des matériaux du sol qui sont en
solution, ou dissous dans l'eau; et l'exploitation minière.
Le phosphore est très réactif, ce qui signifie qu'il est susceptible de se lier à d'autres
éléments, et pour cette raison, il est souvent présent dans les composés.Les micro-
organismes absorbent les composés insolubles de phosphore (ceux qui sont incapables de
se dissoudre) et, grâce à l'action des acides dans les micro-organismes, de les transformer
en phosphates solubles. Les algues et autres plantes vertes absorbent ces phosphates et, à
leur tour, sont mangés par les animaux. Quand ils meurent, les animaux libèrent des
phosphates dans le sol.
Comme avec tous les éléments, la quantité totale de phosphore sur la Terre reste
constante, mais la distribution de celui-ci ne fonctionne pas. Une partie du phosphore passe
de la géosphère dans la biosphère, mais la majorité de celui-ci enroule dans l'océan. Il peut
trouver son chemin dans les sédiments en eaux peu profondes, auquel cas il continue à
circuler, ou elle peut être prise pour les parties profondes de la mer, dans ce cas, il est
susceptible d'être déposé pour le long terme.
Les poissons absorbent les particules de phosphore, et donc une partie de l'élément
retourne à la terre ferme par la capture et la consommation de fruits de mer. En outre, le
guano, ou de fumier, des oiseaux qui vivent dans un environnement océanique (par
exemple, les mouettes) renvoie aussi des portions de phosphore dans l'environnement
terrestre. Néanmoins, géochimistes croient que le phosphore est transféré régulièrement
à l'océan, d'où il ne risque pas de revenir. Il est pour cette raison que les engrais à base de
phosphore sont importants, car ils se nourrissent le sol avec des nutriments qui, autrement,
seraient continuellement perdu.
Eutrophisation.
Pour être sûr, le phosphore, dans les quantités appropriées, est bon pour
l'environnement. Mais comme avec la médecine ou de toute autre substance bénéfique, si
un peu est bon, cela ne signifie pas que beaucoup est nécessairement mieux. Dans le cas du
phosphore, une surabondance de l'élément dans l'environnement peut conduire à un
phénomène appelé eutrophisation, un état de la productivité biologique accrue dans un
plan d'eau. Une des principales causes de l'eutrophisation est un taux élevé de l'apport de
nutriments, sous la forme de phosphates ou de nitrates, un composé azote et d'oxygène
(voir cycle de l'azote).
En raison de l'érosion du sol, engrais font leur chemin dans les plans d'eau, comme le fait
de détergent ruissellement dans les eaux usées. Phosphates et les nitrates excessifs
stimuler la croissance dans les algues et d'autres plantes vertes, et quand ces plantes
meurent, ils dérivent au fond du lac ou autre étendue d'eau. Là, décomposeurs
consomment les restes des plantes et, dans le processus, utiliser également de l'oxygène
qui seraient autrement disponibles pour les poissons, les mollusques, et d'autres formes de
vie. En conséquence, ces espèces meurent, pour être remplacés par d'autres qui sont plus
tolérants des niveaux abaissés pour-oxygène par exemple, des vers. Inutile de dire que le
résultat de l'eutrophisation est dévastateur pour le lac de l'écosystème. Un bon exemple au
Cameroun est le Nyong qui est presque mort.
Soufre et le cycle du soufre
Si il ya un élément qui peut être dit d'avoir une mauvaise image et un tort mauvais à ce-
qu'il est le soufre. Comme tout le monde «sait», soufre a une odeur nauséabonde, et cette
odeur, combinée à sa combustibilité, a conduit à l'association biblique de soufre nom -le
ancienne pour l'élément-avec les feux de l'enfer. Il peut venir comme une surprise, alors,
d'apprendre que le soufre n'a pas d'odeur de son propre. Seulement en combinaison avec
d'autres éléments faut-il acquérir la mauvaise odeur qui a conduit à son exemple
reputation.An désagréable d'un tel composé est le sulfure d'hydrogène, une substance
toxique présente dans les gaz intestinaux.
Le cycle du soufre.
Le soufre est enlevé de la roche par les intempéries, à quel point il réagit avec l'oxygène
dans l'air pour former du sulfate ou SO 4. Ce sulfate est pris en charge par plantes et les
microorganismes, dont il se convertissent à des matières organiques et de le transmettre à
des animaux dans la chaîne alimentaire.Plus tard, quand ces organismes meurent,
décomposeurs absorbent le soufre de leurs corps et de le retourner à
l'environnement. Comme avec le phosphore, cependant, le soufre se perd continuellement
aux océans comme il draine à travers les lacs et les cours d'eau (et à travers l'atmosphère)
sur son chemin vers la mer.
Dans l'écosystème de l'océan, le soufre peut prendre l'une des trois voies. Certains d'entre
elle circule dans les réseaux trophiques, et certaines dérives vers le bas pour coller avec le
fer sous la forme de sulfure ferreux, ou Fès. Sulfure ferreux, contribue à la couleur sombre
de sédiments au fond de l'océan. D'autre part, le soufre peut être renvoyé dans
l'atmosphère, publié par pulvérisation de l'eau salée. En outre, le soufre peut passer dans
l'atmosphère à la suite del'activité volcanique ou par l'action des bactéries, qui libèrent
sous forme de sulfure d'hydrogène, le gaz nauséabond discuté plus tôt.
Comme avec tous les cycles biogéochimiques, les humains jouent un rôle dans le cycle du
soufre, et le rôle de la société industrielle moderne est généralement moins que favorable,
comme cela est vrai de la plupart de ces cycles. Un exemple particulièrement puissant est la
production de pluies acides.Parmi les impuretés présentes dans le charbon est le soufre, et
où le charbon est brûlé (comme il est encore, par exemple, dans les centrales électriques), il
en résulte la production de dioxyde de soufre et de trioxyde de soufre-SO 2 et SO 3,
respectivement. Le trioxyde de soufre réagit avec l'eau dans l'air pour produire de l'acide
sulfurique, ou H 2 SO 4. Ce mélange avec l'humidité dans l'atmosphère pour créer les pluies
acides, ce qui est dangereux à la fois à la vie végétale et animale.