Está en la página 1de 5

Conseils préalables

N’oubliez pas votre pièce d’identité…

Ne cherchez surtout pas à évitez les questions posées. Si on vous demande votre
faiblesse principale, ne répondez pas “Je pense que chacun à ses défauts sans pouvoir
les énumérer.” Parce que là, le conseiller aura l’impression que vous cachez quelque
chose. Il est préférable de répondre en toute franchise. Sans verser toutefois dans
l’excès. Si vous devez dire quelque chose qui ne va pas vous montrer sous votre
meilleur jour, essayez de relativiser ou de montrer que cela vous a appris quelque
chose etc.

Présentez-vous ?

(Allez à l’essentiel)
Je suis xxx, j’ai xxx ans et j’ai obtenu un bac type xxxx. (Si vous avez effectué des
études supérieures précisez aussi la filière suivie, le niveau actuel et le cas échéant, le
diplôme obtenu).

Pourquoi avez-vous choisi la France ?

J’ai choisi la France pour plusieurs raisons :

 le rapprochement linguistique et historique entre les xxx et les français


 l’ouverture sur la culture française, j’aimerais profiter de mon séjour en France
pour mieux connaître XXX
 le haut niveau d’études et de recherche reconnu mondialement et plus
particulièrement par le secteur xxx dans mon pays
 le fait que la France accorde aux étrangers les mêmes avantages aux étudiants
étrangers que pour les français
 j’y ai trouvé une université qui me permettra de réaliser mon projet d’études

Quel est votre projet professionnel ?

A court terme, je voudrais obtenir une expérience en France en tant que xxx

A moyen terme, je voudrais exercer le métier de XXX dans XXX dans un autre pays
occidental, plus particulièrement xxx.

Mon objectif à long terme est de devenir xxx dans mon pays.

Quel est votre projet d’études ?

Poursuivre mes études en France en XXX spécialité XXX afin de réaliser mon objectif à
court terme de mon projet professionnel.

Je sais que je pourrais compter sur les services communs universitaires d’information et
d’orientation (SCUIO) pour affiner mon projet d’études et mon projet professionnel.
Justifiez les mauvaises notes que vous avez obtenu ?

Les notes insuffisantes rentrent dans le cadre normal d’un cursus universitaire? C’est
pourquoi ces notes n’affectent pas ma volonté et mon dévouement. Au contraire, pour
moi une mauvaise note, c’est l’occasion de comprendre et puis de m’améliorer.

Par exemple, j’ai eu une mauvaise note en xxx. J’ai été surpris par cette note parce que
le professeur était génial. Je comprenais vraiment tout son cours alors que c’est une
matière réputée difficile. J’ai compris après coup que je n’ai pas préparé cette examen
comme il aurait fallu parce que j’avais trop confiance en moi.

Un autre exemple, j’ai eu une mauvaise note en xxx parce que j’ai fait une quasi
impasse sur le dernier chapitre. Ça m’a fait mal sur le coup mais au mois ça m’aura
servi de leçon.

Que voulez-vous faire comme formation ?

Je veux faire comme formation, XXX spécialité XXX

Pourquoi vous avez choisi cette formation ?

Le choix d’une formation dépend de plusieurs paramètres personnels. Entre autres le


goût, le souhait et l’aptitude. Pour mon cas, c’est la réunion de ces paramètres qui
m’ont orienté vers cette formation.

Cette formation va me permettre de développer mon projet professionnel.

Et c’est ainsi que je pourrais m’intégrer dans ma communauté en tant que citoyen
autonome, indépendant et productif.

Pourquoi vous avez choisi la ville XXX ?

Les agréments xxx et yyy de la ville ne sont pas étrangers à mon choix.

Mais il faut dire que c’est le choix de l’université qui a été déterminante en raison de
l’atout xxx qui me permettra de xxxx

Sur quels critères, avez-vous basé votre choix des universités ?

Les critères de mon choix des universités sont définis par les spécialités et la qualité
des études.

Pour l’université XXX par exemple, c’est surtout en raison de XXX (citez une réalisation
ou une infrastructure) qui pourra avoir un impact XXX sur mon projet professionnel.

Une fois arrivé en France, que comptez-vous faire ?

Je compte travailler durement pour tirer un profit maximale de mes études et pouvoir
atteindre les objectifs de mon projet d’étude.
D’un point de vue pratique, il faut accomplir les procédures administratives. je vais
commencer par les celles liés au logement. J’irai ensuite à l’université qui m’a accepté
pour compléter mon inscription et récupérer ma carte d’étudiant ainsi que mon certificat
de scolarité. Après, je pourrais aller à la préfecture la plus proche de mon lieu de
résidence pour établir une carte de séjour « étudiant ».

Comment comptez-vous financer vos études ?

 Mes parents vont financer mes études à hauteur de XXX


 J’ai obtenu une bourse d’un montant de XXX
 Un sponsor (préciser le lien qui vous lie) s’est engagé à contribuer une somme
annuel de XXX.
 J’ai économisé XXX sur les 2 dernières années.
 En cas de coup dur, je sais que je pourrais travailler à mi-temps en utilisant la
facilité donnée par la loi Française qui permet l’accès à un étudiant au monde du
travail à temps partiel, mais je préfère me consacrer entièrement à mes études.

Pour vivre en France, combien vous faut-il par mois ?

Le budget mensuel moyen se situe entre 800 euros en province (hors de la région
parisienne) et 1000 euros à Paris.

Et votre logement ?

Je vais résider chez la famille (ou dans un hôtel) le temps de trouver une chambre
adéquate.

Je commencerai à rechercher du côté des cités universitaires publiques qui proposent


des chambres avec un prix qui varie de 100 à 300 euros/mois et qui sont gérés par les
CROUS (Centres Régionaux des Œuvres Universitaires et Scolaires).

Sinon j’irai voir les résidences étudiantes privées (notez que la première année, il est
plus facile de trouver une chambre dans une cité privée) . Les prix de ces résidences
diffèrent d’une région à une autre et généralement le prix d’un loyer mensuel d’un studio
en province varie de 450 à 700 euros et à Paris de 550 euros à 700 euros.

Je pourrais aussi consulter les agences immobilières pour trouver un studio en location
ou co-location.

Combien coûte une année d’études en France ?

Les frais de scolarité dans le public sont précisés ici. Répondez à cette question en
conséquence.

Comment allez-vous vous organiser pour bien suivre vos études ?

Il est indispensable de se fixer des objectifs régulièrement et de faire le point en


fonction des résultats obtenus. Ensuite, je dois planifier chaque objectif en fonction de
son degré d’urgence et de son importance. La régularité et l’implication sont
indispensables.

Je sais travailler de manière autonome, j’aimerais apprendre à mieux travailler en


groupe parce que je pense que c’est quelque chose que je retrouverai forcément dans
le monde professionnel par la suite.

Pour mon équilibre et mon bien-être, je dois aussi me réserver des moments de détente
les week ends et pendant les congés.

Est-ce que vous allez travailler en France ?

Afin de subvenir aux cas de forces majeurs, la solution du travail à mi-temps serait
envisageable. Pour l’instant, je préfère me consacrer entièrement aux objectifs de mon
projet d’études. Mais si je trouve un petit boulot qui va dans le sens de mon projet
d’études, je pourrais ré-étudier ma position.

Qu’est-ce que vous voulez faire après avoir terminé vos études ?

Idéalement, je souhaiterais acquérir une expérience professionnelle de quelques année


avant de revenir au pays.

Si aucune université ne vous accepte et/ou vous n’obtenez pas le visa ?

Je continuerais mes études là où on m’en donne l’occasion, tout en me préparant à


corriger les insuffisances qui ont motivés le refus des universités et/ou du visa.

Quels sont vos défauts ?

Je ne sais pas dire non. On me demande donc trop souvent des services. Quand je me
suis rendu compte que cela pouvait m’impacter négativement, j’ai compris que je ne
disais pas non en raison de la peur du qu’en diras-tu. Depuis, je travaille sur ce point.
L’opinion des autres, c’est important mais seulement sur des choses où ils ont un droit.

On me dit souvent que je suis trop impatient. Cela m’a permis de comprendre
l’importance de bien savoir gérer les priorités.

Vous savez que la vie et les études en France ne sont pas faciles ?

Oui. Le rythme de travail est soutenu et la maîtrise de la langue est indispensable.

Mais je ne me laisse pas abattre facilement et je suis très motivé pour la réussite.

Etes-vous aptes à poursuivre vos études en France ?

C’est une question importante. Je ne souhaite pas décevoir xxx et xxx qui ont choisi de
financer mes études. Et puis me concernant, je ne souhaite pas perdre mon temps.
C’est pourquoi j’ai demandé à certains de mes enseignants conseil. Ces discussions
ont conforté ma conviction que mes capacités ainsi que mon cursus universitaire
s’adaptent parfaitement aux exigences pédagogiques des universités françaises.

Pour approfondir

Au-delà des réponses stéréotypées que nous avons présentées, vous devez
comprendre que le Conseiller souhaite tout simplement constater que vous possédez
un projet mûrement réfléchi et que vous avez fourni un effort véritable pour réunir les
éléments nécessaires à la prise de décision.