Volume LxxxvIi N 0 2

- Le journal indépendant de l’Université d’Ottawa -

Quels

dénouements ?

www.larotonde.ca LaRotonde @LaRotonde La RotondeVideo
section

éditorial Mathieu Tovar-Poitras
redaction@larotonde.ca
Rédacteur en chef

L’activisme de marque plus présent que jamais
mateurs visés, est souvent associé aux
MATHIEU TOVAR-POITRAS
milléniaux. Ce capital éveillé, comme le
RÉDACTEUR EN CHEF définit le New York Times, vise à mettre
en place une stratégie qui utilise l’acti-
Parfois, la meilleure publicité est celle
visme et le militantisme afin d’attirer un
qui choque, qui crée des remous et sou-
public cible.
lève des controverses. Comme le dit l’hu-
moriste Louis-José Houde, « les paroles C’est un concept particulièrement pré-
s’envolent, les écrits restent mais les sent sur la scène culturelle, lorsque des
images fessent ». artistes prennent position et se lient à
des enjeux sociaux et qui intègrent dans
Vraisemblablement, c’est un concept
leur art des revendications. Le groupe
que Nike a su incorporer au sein de ses
campagnes publicitaires, dont la plus punk-rock Green Day l’a fait lors de
récente, qui a comme tête d’affiche Colin la promotion de leur album American
Kaepernick, joueur de football connu Idiot en 2004, en dénonçant explicite-
pour avoir mis un genou à terre durant ment l’administration Bush ainsi que
l’hymne national pour protester contre la guerre en Irak. Le groupe est ensuite
la brutalité policière. Le choix de l’entre- devenu une figure de proue dans la so-
prise américaine quant à l’angle de cette ciété américaine en ce qui concerne la
campagne démontre par la même occa- dysfonction sociale.
sion le phénomène de l’intégration de
On peut aussi étendre ce concept pour ILLUSTRATION : ANDREY GOSSE
l’activisme au sein de la publicité.
y inclure l’importance de l’emballage.
Dans un essai publié dans Vox, Sarah Après la sortie de leur premier album incorporer des thèmes sociaux, parfois Nike a su, du moins au yeux de certaines
Banet-Weiser, professeure de média et en 1988, le groupe rap NWA s’est vu politiques. Les campagnes de Dove sur personnes, être authentique dans son
communication à l’École d’économie de confronté à d’énormes critiques de la les normes de beauté en sont un bel message. Dû à son historique d’incor-
Londres, contextualise cette campagne presse et des associations de parents, qui exemple. Sans mettre ses produits en poration des enjeux sociaux dans ses
sous le courant de l’activisme de marque dénonçaient la violence de leurs propos. avant, Dove a su mettre son image glo- campagnes, la perception d’authenticité
(commodity activism). Ce concept est Cela les poussa à apposer des autocol- bale en premier plan. Elle s’est vendue chez Nike était assez élevée. Puis vient
défini par l’auteure comme étant la fu- lants d’avertissement de contenu ma- en tant qu’entreprise tout en ayant pris la question de l’engagement. La contro-
sion des habitudes des consommateurs ture. Résultat : les jeunes voulaient les le pouls du contexte pour agir sociale- verse suscitée par la campagne est en
avec des objectifs politiques et/ou so- copies arborant l’autocollant. Par contre, ment dans sa position d’acteur. grande partie le résultat ce qui est perçu
ciaux. En se basant sur cette définition, pour le groupe, il a vu les dénonciations comme une prise de position politique
et l’activisme présents dans leur musique C’est dans une certaine mesure un cas ferme.
il est clair que c’est ce qui est présenté,
atteindre un plus grand public. NWA est similaire à la campagne représentée par
de manière transversale dans la récente
devenu une figure forte dans le contexte Kaepernick. Par contre, contrairement à Sans ces deux éléments, la campagne
campagne de Nike.
des émeutes de 1992 à Los Angeles, dont la marque de cosmétiques et d’hygiène, ne frapperait pas un tel succès et Nike
Toutefois, c’est justement à cause de cela une des causes était le verdict de Rodney Nike s’est attaqué à une problématique aurait fait face à d’encore plus grandes
que le tout a généré autant de réactions, King, les tensions raciales ainsi que la suscitant présentement d’énormes ten- répercussions. Pour illustrer ces pro-
à la fois positives et négatives. Beaucoup brutalité policière. sions sociales et politiques. pos, en 2017, Pepsi a vu sa publicité où
se réjouissent de la prise de position figurait Kendall Jenner être sévèrement
publique de l’entreprise. D’autres sont Ce qu’il est toutefois important de noter, Pour ce faire, Nike doit se vendre et les critiquée, malgré que l’intention du mes-
en colère contre le choix du porte-pa- c’est que ce sont deux exemples d’ar- gens doivent l’acheter, ce qui semble sage était liée à des enjeux de tensions
role, ou encore de l’instrumentalisation tistes dont la musique était inspirée de avoir été le cas, comme le témoignent les sociales. Par contre, l’authenticité faisait
des manifestations comme forme de leurs opinions socio-politiques. Dans le statistiques d’Edison Trends, indiquant défaut, car le placement de produit était
marchandisation. cas de Nike, sa nature d’entreprise fait en que les ventes en ligne de l’entreprise trop présent et l’historique lié à cette
sorte qu’une autre couche de complexité auraient augmenté de 31% dans les jours forme de campagne chez Pepsi n’existe
Ce n’est pas nouveau s’ajoute, en ce qui concerne l’utilisation suivant le lancement de la campagne. pas autant que chez Nike. En terme d’en-
de l’activisme pour vendre, ce qui est – gagement, il n’y avait pas prise de posi-
L’internet a peut-être explosé suite à la D’un point de vue strictement visuel, la
et restera – le but premier d’une entre- tion ferme et on présentait plutôt une
diffusion de la campagne, mais ce n’est simplicité de l’image – le noir et blanc
prise aux chiffres d’affaires frôlant les 37 vision naïve, idyllique et coupée de la
pas la première fois qu’une entreprise avec un court texte – est devenue asso-
milliards de dollars pour l’année fiscale réalité.
agit de la sorte. En fait, ce n’est même pas ciée à cette marque. On dit souvent
2018.
la première fois que Nike prend une telle qu’une image vaut mille mots. Dans le Ensuite, ce sera de voir comment les
approche. Ce phénomène, combinant Percep tion et visuel cadre de cette campagne, le visuel qui choses progressent. Qui se contentera de
le modèle d’affaires d’une entreprise vient en tête représente bien plus que regarder ? Qui prendra le temps de réa-
avec des enjeux sociaux correspondant L’image de marque s’est étendue au-delà l’image seule ou même Kaepernick à ge- gir ? Qui osera agir en lien avec le mes-
au profil démographique des consom- du modèle d’affaires traditionnel pour noux. sage de la campagne ?

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

ACTUALITÉS Camille Ducellier
actualites@larotonde.ca
Cheffe de pupitre actua-

Un-tied PHOTO : ANDREY GOSSE

Une première manifestation s'organise au UCU
quelque chose qui disparaît après quelques semaines », diants », estime Maharaj.
NONIBEAU GAGNON-THIBEAULT fait savoir Zachary Robichaud, porte-parole franco-
phone de Un-Tied SFUO. Certains manifestants qui désirent rester anonymes
«Démissionnez !» Une cinquantaine d’étudiants furent profondément déçus de ne pas voir une plus
étaient devant les bureaux de la Fédération étudiante Les clubs des quatre partis politiques principaux au grande mobilisation. « Ils nous volent notre argent, le
de l’Université d’Ottawa (FÉUO) le 6 septembre der- Canada, soit les conservateurs, les libéraux, le NPD et C.A. ne fait rien, et on n’est même pas une cinquan-
nier pour scander la destitution des élus sous enquête les Verts de l’U d’O ont participé à la manifestation. taine de gens ici ! On vient ici avec des pancartes, on
par le Service de police d’Ottawa pour fraude. Ce consensus n’est pas surprenant selon Alec Connor, va partir et puis quoi ensuite ? », se désole l’un d’eux.
porte-parole des libéraux de l’U d’O, qui juge que ce
Rappelons qu'en août, La Rotonde sortait la nouvelle n’est pas un enjeu idéologique, mais plutôt de fraude. « Le vote en ligne pour assurer des élections
que Rizki Rachiq et Vanessa Dorimain, respectivement C’est totalement intolérable, des membres de l’exécutif
président et directrice exécutive de la FÉUO, font pré- transparentes
se font enquêter pour fraude et ils ne sont même pas
sentement face à des allégations de fraude pour plus suspendus avec paye. Rien ne se passe, ils ont encore La manifestation a eu le support de plusieurs clubs
de 20 000$. leurs mains sur la Fédération étudiante », juge-t-il. étudiants non-politiques, tels que Cure for Women
La manifestation, qui a débuté vers 12h, était majori- and Children uOttawa, Société des débats français de
Une petite foule, symptôme d'apathie étudiante? l’U d'O et Club de vélo à uOttawa. Pour un membre
tairement composée de membres de clubs étudiants,
mais également d’étudiant.e.s venus exprimer leur de Solutions, sous le couvert de l’anonymat, cela met
Il y avait approximativement une cinquantaine de ma-
insatisfaction face à leurs représentants. « Je suis ici nifestants au Centre universitaire, ce qui était moins en lumière que l’enjeu n’est pas idéologique. « Il était
parce que je veux que la Fédération étudiante soit bien qu’attendu. Plus de 170 étudiant.e.s avaient indiqué important d’avoir les clubs à la manifestation pour dé-
gérée. 20 000$ ce n’est pas rien, c’est notre argent. sur Facebook leur participation à l’événement et 550 montrer que c’est non-partisan », partage-t-il.
[…] Les élus devraient être mis de côté, c’est sérieux », autres y étaient intéressé.e.s. Est-ce un autre cas d’apa-
Le membre de Solutions insiste sur l’importance de
soutient Vincent Francis Couture, étudiant en science thie étudiante?
mettre en place des élections en ligne afin d’assurer
politique et en linguistique à l’Université d’Ottawa (U
Selon Tiyana Maharaj, l’organisatrice de la manifes- des élections plus difficiles à détourner. « L’élection
d’O).
tation, la taille de la foule importe peu puisque c’est n’a pas été tenue correctement. Il y a des problèmes au
Le groupe Un-Tied SFUO faisait circuler trois pétitions « le début d’un mouvement étudiant plus large ». Elle niveau du comité des élections. Rizki y siégeait, puis
parmi les étudiant.e.s afin de mettre en place des ré- blâme « Uni.e.s et leur corruption » pour l’apathie étu- il a quitté le comité pour être candidat à la présidence
férendums sur la destitution des trois membres men- diante lors des élections. « La plupart des étudiants ont après s’être assuré que ses amis supervisent l’élection,
tionnés plus haut. L’objectif avoué de l’organisation l’impression qu’ils ne peuvent rien faire pour contrer qu’ils comptent les votes. On doit s’assurer que le vote
est de mettre à pied chacune de ces personnes. « Nous Uni.e.s. L’apathie des électeurs n’est pas de notre faute en ligne soit implanté cette année. Il est plus facile de
allons continuer de travailler de façon ardue pour at- et c’est honteux que l’on doit dorénavant se battre pour détourner des élections avec des votes papier qu’en
teindre notre objectif. Nous ne voulons pas que ce soit que le pouvoir puisse revenir dans les mains des étu- ligne », explique-t-il.

w w w. l a r o t o n d e .c a
4 actualités l laar ro ot to onnd de e L u n dlie 1m0 asredpit2e9m bmraer s2 021081 6

Forum Une ville pour tous
Les enjeux de la communauté féminine pour les élections municipales
CAMILLE DUCELLIER
En préparation pour l’élection muni-
cipale du 22 octobre, une centaine de
personnes se sont rassemblées jeudi
dernier à l’hôtel de ville d’Ottawa pour
discuter de différents enjeux qui pré-
occupent la communauté féminine.
L'événement intitulé Une ville pour
tous, organisé par l’IVTF (Initiative : Une
ville pour toutes les femmes) a réussi à
mêler citoyens, élus, spécialistes ainsi
que candidats au conseil municipal.

Étant donné que les questions soulevées
par les nombreux acteurs en équité des
genres englobent souvent une variété de
concepts rhétoriques et abstraits, il est
rafraîchissant d’entendre parler et de
participer à des initiatives en politique
municipale.

Le forum Une ville pour tous a pour
but, entre autres, de faire d’Ottawa une
ville où toutes les femmes ont l’oppor-
tunité de participer et de contribuer au ILLUSTRATION: ANDREY GOSSE
fonctionnement de leur communauté.
Pour ce faire, de nombreuses panélistes
lice, là où il y a déjà eu des cas de vio- ville d’Ottawa devrait lancer une ana- nalité, puisqu’il est « important de re-
ont présenté les principaux enjeux qui
lence domestique. lyse intersectionnelle basée sur le genre connaître que nous ne vivons pas notre
inquiètent la capitale nationale et sa
pour être en mesure de progresser. En féminisme de la même façon que tout
population féminine. En fait, des orga- L'enjeu des taxes d'autres mots, il s’agit d’une analyse le monde ». D’ailleurs, celle-ci espère
nisations comme The Well, un centre
qui prend en compte le fait qu’une per- que « les électeurs prendront le temps
de jour pour les femmes sans-abri, sou- Beaucoup d’initiatives concrètes ont
sonne peut faire face à différentes sortes de se renseigner sur les plateformes des
lèvent que les logements sociaux ne sont été mises de l’avant par les panélistes
ainsi que les participant.e.s. En guise de discrimination dans une société. candidats pour pouvoir prendre une dé-
pas accessibles en raison de la montée
d’exemple, une augmentation de 1% des cision éclairée qui bénéficiera à la ville
fulgurante du prix du logement. Aussi, Et les étudiantes ?
taxes municipales pour les citoyens de en entier ».
les porte-paroles de cette organisation
mentionnent que de plus en plus, les la ville d’Ottawa équivaudrait à 14 mil- Parmi les nombreux participants au Les candidats municipaux présents ont
femmes qui fréquentent ce foyer sont lions de dollars supplémentaires pour forum, quelques étudiantes de l’Univer- tous exprimé leur appui à Une ville
issues de communautés nouvellement le budget municipal, et ne requiert que sité d’Ottawa s’informaient elles aussi pour tous, incluant Mathieu Fleury, qui
37$ de plus par foyer durant une année sur les intentions des candidats vis-à-
immigrées, et sont souvent à la tête de relance sa campagne pour un troisième
fiscale. vis l’inclusivité. Elliane Loignon, étu-
familles monoparentales. mandat dans le district 12, où se trouve
Si l’on regarde Montréal, Vancouver et diante de troisième année en étude de l’Université d’Ottawa.
Caroline Johnston, représentante de la
même Edmonton, Ottawa a un travail conflits et droits humains, estime que
OCTEVAW, soit la Coalition d’Ottawa Au final, ralliant les différentes défini-
phénoménal à faire pour rattraper les « les enjeux que nous devons aborder
contre la violence faite aux femmes, tions qu'on peut se faire de l’inclusivité,
initiatives mises sur pied pour inclure pour créer une ville plus inclusive sont
estime que toutes les femmes, qu’elles ce forum a su rassembler une multitude
les femmes dans l’engagement munici- nombreux et complexes, mais, avec la
soient nées à Ottawa ou qu’elles viennent d’individus militant pour un futur assu-
pal. En effet, les trois villes citées plus passion et le dévouement de tous ceux
tout juste d’arriver au pays, méritent rant la sécurité à tou.te.s les habitant.e.s
haut ont, entre autres, investi dans des qui ont participé ce soir, je suis convain-
des services d’appui ainsi qu’une ville d'Ottawa. Plusieurs autres initiatives
consultations publiques ainsi que dans cue que nous réussirons à créer une ville
sécuritaire. En fait, celle-ci propose que sont présentement entamées par divers
des recherches et analyses sur l’équité pour tous ».
les officiers responsables du respect organismes pour tenter de faire chan-
des genres.
des règlements municipaux soient for- Étudiante universitaire depuis une se- ger les statistiques alarmantes qui dé-
més pour détecter un environnement Cela étant dit, un nombre important de maine seulement, Pascale Couturier- montrent un débalancement au sein du
de violence domestique ou de violence participants au forum, comptant des Rose s’intéresse déjà à la question fé- conseil municipal : sur les 24 représen-
sexuelle. De plus, la coalition veut que organisations communautaires, des minine à Ottawa. Celle-ci explique qu’il tants de la ville d’Ottawa lors du dernier
les armes à feu soient bannies dans les candidats au conseil municipal et des est impératif de créer une ville inclusive, mandat, incluant le maire, uniquement
habitations connues des services de po- membres du public, ont soulevé que la principalement axée sur l'intersection- 4 sont des femmes.

w w w. l a r o t o n d e .c a
actualités la rotonde numéro 2 5

Soirée triviale
Événement : justice sociale au café Nostalgica
est très informée sur tout ce qui touche distribué avec les questions projetées sur Une 3e année
MILÉNA FRACHEBOIS
le racisme, Robertson dit « adorer les un écran à l'avant de la pièce. Avec des
Malgré un petit retard avant de commen-
Dans le cadre de la semaine 101 alter- soirées, surtout pour des sujets comme questions allant des différents services cer et des légers inconvénients de nature
native, le Groupe de recherche d'intérêt ça ». Elle a apprécié la bonne ambiance sur le campus aux hashtags de cam- technique pendant le déroulement du
public de l'Ontario (GRIPO) organisait mais s’attendait tout de même à un évé-
pagnes de dénonciation de problèmes jeu, l'ambiance était au rendez-vous. À la
une panoplie d'activité. L'une d'elle, une nement plus important. fois investis et enthousiastes, les gens ont
sociaux, en passant par des drapeaux
soirée de trivia, a su introduire les inté-
maintenu leur niveau de participation
ressé.e.s aux enjeux de justice sociale. Un peu après la réunion des partici- des Premières Nations, les questions
tout au long de la soirée. Les employés
pant.e.s, le questionnaire du jeu a été couvraient une panoplie de sujets. du Café étaient aussi des intervenant.e.s
Axé sur la justice environnementale, so-
tierces durant le jeu.
ciale et économique, le GRIPO cherche
à financer des projets de recherche qui Selon Jade Sullivan, coordinatrice de
partagent comme point commun la lutte projet au GRIPO, et Padraic O'Brien,
contre l'exploitation et l'oppression. Le coordonateur des relations sur le campus
5 septembre dernier, ce n'est pas moins ainsi qu'au Centre de ressources, cette
d'une vingtaine de personnes qui se sont soirée « est un moyen amusant pour les
réunis au Café Nostalgica pour partici- gens de s'engager autrement que dans
per à une soirée de quiz. La thématique une salle de classe ». Troisième édition
de la soirée ? La justice sociale. de l'événement, les deux membres du
GRIPO soulignent prendre beaucoup de
Une brochette de questions plaisir à organiser la soirée trivia et men-
tionnent être heureux d'être bénévoles
La Rotonde a interrogé Aiden Robertson,
au sein de l'organisation.
détentrice d’une maîtrise sur la politique
du Moyen-Orient et employée par le De nombreux autres événements, eux
gouvernement du Canada. Cette jeune aussi liés à la justice sociale, sont prévus
diplômée n’a pas hésité à refaire un tour jusqu’au 14 septembre, alors n’hésitez
sur le campus. L’événement lui a été sug- PHOTO : EMILIE AZEVEDO pas à surveiller les réseaux sociaux pour
géré sur  Facebook.  Considérant qu’elle les événements à venir !

Abonnez- vous à notre compte Instagram !

w w w. l a r o t o n d e .c a
6 actualités l laar ro ot to onnd de e L u n dlie 1m0 asredpit2e9m bmraer s2 021081 6

Entrevue
François Hastir nommé directeur général du RÉFO
NONIBEAU GAGNON-THIBEAULT

Le Regroupement étudiant franco-on-
tarien (RÉFO) a embauché François
Hastir comme directeur général de l’or-
ganisme le 21 août dernier. La Rotonde
s’est entretenue avec lui afin de s’infor-
mer sur ses plans pour faire avancer la
cause des étudiants franco-ontariens.

LR : Que comptez-vous apporter de
nouveau au RÉFO en tant que direc-
teur général ?

François Hastir : Au niveau du profil
que j’avais apporté au RÉFO, il y avait
une complémentarité de compétences.
J’ai eu la chance de travailler dans plu-
sieurs domaines dans des communautés
francophones en situation minoritaire,
que ce soit dans le développement éco-
nomique, dans le développement insti-
tutionnel, dans le milieu de la santé ou
dans le milieu de l’éducation. Et j’ai eu
l’occasion de travailler à plusieurs re- COURTOISIE

prises avec les jeunes, donc je pense qu’à
ce niveau-là, j’apporte un bagage diver- gouvernance par et pour les jeunes. munauté pour arriver devant le gouver- dans le programme de leur choix et dans

sifié. nement et dire « voici les solutions que la région de leur choix [qui est le plus
LR : Est-ce que le conseil d’adminis-
l’on présente qui répondent à la fois aux grand défi]. Certains doivent se déplacer
Puis je crois qu’au niveau de l’organisme,
tration vous a donné des missions besoins des communautés et à vos be- dans une autre région pour étudier dans
le RÉFO a besoin de quelqu’un qui est
spécifiques pour votre mandat ? soins comme gouvernement ». le programme de leur choix. Il y a aussi
fort au niveau de la représentation po-
la question des universités bilingues où
litique, parce que c’est un organisme FH : Il y a des lignes directrices qui Au-delà des enjeux, un des mandats qui
certains programmes ont des cours uni-
porte-parole. Je pense qu’à ce niveau-là m’ont été données. Évidemment, il y a m’a été donné est de célébrer le 10ème
quement en anglais.
c’est important de continuer dans cette l’Université franco-ontarienne. Comme anniversaire de la RÉFO, en 2019. Donc,

lancée, comme dans le cas de l’Universi- vous le savez, le nouveau gouvernement, on a des idées en tête, évidemment je ne Les étudiants franco-ontariens, bien
té franco-ontarienne. suite à son entrée en fonction, a réitéré veux pas trop en parler parce qu’on veut qu’ils soient franco-ontariens, ont aussi
son appui au projet, mais il y a toutefois garder l’élément de surprise. Vous allez
Je pense que ça va être aussi l’occasion des enjeux qui touchent l’ensemble de
peu de détails sur la structure de l’Uni- nous voir dans les communautés et dans
de se faire connaître sur d’autres dos- la population étudiante. Par exemple, ça
versité. On veut voir s’il a une position si- le public, ça c’est certain !
siers sur lesquels on travaille et qui sont ne surprend pas que les étudiants anglo-
milaire au gouvernement précédent, s’il
peut-être moins connus, que ça soit l’ac- phones aient aussi des enjeux autour des
LR : Quels sont les principaux défis
veut aller dans les mêmes avenues dans
cès à l’emploi, que ce soit au niveau de frais de scolarité et les dettes. En plus
le court et moyen terme. Et si ce n’est pas auxquels font face les étudiants
la gouvernance universitaire dans des de ça, être francophone amène à devoir
le cas, on doit savoir quelles avenues ils franco-ontariens selon vous ?
universités autres que celle franco-on- faire des choix comme étudier dans une
considèrent.
tarienne. On veut une gouvernance da- FH : Dans l’ensemble de l’Ontario fran- autre région pour être en mesure d’étu-

vantage francophone, mais aussi une On veut entendre les besoins de la com- cophone, c’est l’accès au post-secondaire dier dans le programme de son choix.

w w w. l a r o t o n d e .c a
actualités la rotonde numéro 2 7

Logement
La hausse du prix des loyers fait mal à Ottawa
MAEVE BURBRIDGE
À Ottawa, le prix des loyers ainsi que
la demande pour des logements abor-
dables ont subi une hausse énorme en
très peu de temps. Très rapidement,
la ville fait face à un phénomène d’em-
bourgeoisement, laissant de moins en
moins de place pour ceux qui n’ont pas
les moyens de payer un loyer si cher.

Stressés par le coût du loyer
Bien entendu, les étudiant.e.s univer-
sitaires se trouvent affecté.e.s par cette
hausse de prix des loyers. Ils ont de plus
en plus de difficulté à se trouver un lo-
gement abordable pour l’année scolaire
et à payer le loyer au cours de l’année.
Jamie Bruce, qui entame sa deuxième
année d’études en science politique et
espagnol, vit en appartement depuis la
fin du mois d'avril. « C’est super cher,
particulièrement au centre-ville, près de
l’Université… Beaucoup d’étudiants ont
de la difficulté à payer leur loyer. Au lieu
de consacrer notre énergie à nos études,
il faut qu’on travaille parce que sinon, on
ne va pas être capable de payer le loyer. ILLUSTRATION : ANDREY GOSSE
Puis ça devient de plus en plus cher, c’est
sûr », a-t-elle expliqué. La hausse du prix des loyers fait en sorte été expulsés de leurs pays. Ils viennent de 300 ou 500 dollars de plus par mois.
qu’Ottawa est affectée par un processus ici, et ils se font expulser de nouveau. Je suis très déçue et stressée », a confié
Selon Bruce, de plus en plus, les étudiants
d’embourgeoisement. Un exemple par- Ils ne comprennent pas les lois, et ils Alluker.
louent des appartements à Gatineau
ticulièrement fâcheux de ce phénomène ne connaissent pas leurs droits et leurs
parce que c’est beaucoup moins cher Embourgeoisement ?
se produit présentement dans le quartier responsabilités. La ville et Timbercreek
que le centre-ville d’Ottawa, malgré le
de Herongate, au sud de la ville. abusent de ça », explique Hollie.
fait que la distance au campus soit plus En bref, se procurer un logement pour
grande et que les autobus pour s’y rendre « Beaucoup de personnes n’ont aucune le long terme à un prix raisonnable à
La crise du logement à Herongate
ne soient pas aussi fiables. idée où trouver l’information dont ils Ottawa n’est plus réaliste. La capitale
En 2012, la compagnie Timbercreek ont besoin. Timbercreek abuse de gens nationale est en train de devenir une ville
Comment expliquer cette hausse ? Asset Management est devenue pro- qui ne savent pas quoi faire, et ils les trop chère pour plusieurs.
priétaire de logements dans le quartier menacent aussi », confirme Margaret
À Ottawa, il y a présentement très peu «Les prix montent toujours plus haut.
de Herongate, qui figure parmi les plus Alluker, l'une des locataires faisant face
d’offre en comparaison avec la demande, C’est l’embourgeoisement, c’est fait pour
abordables de la ville. Au-delà de 500 à l’expulsion. Elle fait aussi partie de la
particulièrement en ce qui concerne les repousser la classe ouvrière, les per-
logements abordables, ce qui fait aug- habitants du quartier font présentement Herongate Tenant Coalition.
sonnes pauvres, les personnes âgées et les
menter les prix des loyers. face à une expulsion, car Timbercreek
Les locataires doivent avoir quitté le immigrants du quartier », affirme Hollie.
compte démolir les logements abor-
De plus, des sites tels qu’Airbnb font quartier d’ici le 30 septembre. Compte À Herongate, il s’agit d’un embourgeoi-
dables pour les remplacer par des ap-
concurrence aux moyens de location tenu de la rareté des logements abor- sement rapide, par expulsion. Le phé-
partements de luxe. La communauté qui
conventionnels. « La généralisation des dables à Ottawa, ces familles auront nomène d’expulsion des groupes vulné-
habite ce quartier est composée majori-
plateformes numériques diminuent malheureusement bien de la difficulté à rables comme les parents célibataires et
tairement d’immigrants et de réfugiés.
l’offre de loyer à long terme. Un grand les immigrants récents se fait ressentir
se trouver de nouvelles demeures.
nombre de propriétaires préfèrent louer Josh Hollie est un organisateur avec la à travers la ville, mais de manière beau-
leurs appartements à très court terme. Herongate Tenants Coalition, une coali- « J’essaie de trouver une nouvelle mai- coup plus lente qu’à Herongate. Si la ville
Ainsi, les appartements disponibles pour tion qui défend les familles à Herongate son mais ce n’est pas facile de trouver n’arrive pas à combler le demande pour
le long terme se font plus rares, puis le et leur quartier. « Il y a beaucoup d’im- un logement abordable à Ottawa. Je suis les logements abordables, les prix des
prix des loyers augmente », explique migrants qui viennent juste d’arriver et étudiante. Je suis retournée aux études loyers ne feront qu’augmenter, aboutis-
Marc Lavoie, professeur d’économie à qui ne connaissent pas la langue. Ces pour me trouver un meilleur emploi. Je sant dans une expulsion graduelle de ces
l’Université d’Ottawa. personnes-là sont des réfugiés. Ils ont n’ai pas les moyens de payer un loyer personnes de la ville.

w w w. l a r o t o n d e .c a
8 actualités l laar ro ot to onnd de e L u n dlie 1m0 asredpit2e9m bmraer s2 021081 6

Trois questions pour comprendre  par Maeve Burbridge La Parenthèse
la hausse des prix des loyers à ottawa
française
CAMILLE DUCELLIER
David Gray Chaque semaine, La Rotonde inter-
roge un des 1200 professeurs de l’U ÉGYPTE - Mises à mort pour les manifes-
d’O sur un sujet d’actualité. L’occasion
tants de 2013 - Le gouvernement égyp-
Professeur titulaire de sciences économiques à pour vous d’en apprendre davantage, tien a condamné à mort 75 personnes,
l’U d’O. et pourquoi pas, de briller dans les puis condamné à la prison 600 autres,
soupers de famille et autres lieux propices suite aux manifestations de 2013. L'ad-
ministration explique que de nombreux
manifestants, lors du sit-in au Caire en
2013, étaient armés et que huit membres
des forces de sécurité ont perdu la vie.

1
Le rapport initial du gouvernement in-
Quelles sont les causes principales de la hausse importante du prix des loyers à Ottawa en si peu de temps ? diquait que plus de 40 officiers se se-
raient fait tuer par des manifestants.
Les causes principales de la hausse importante du prix des loyers sont les forces de l’offre et la demande, Certaines personnalités religieuses pu-
que je vais d’ailleurs enseigner ce semestre dans mon cours, Introduction à la microéconomie. bliques font partie des condamnés, in-
cluant un leader des Frères Musulmans,
Mohamed Badie, qui passera le reste de
ses jours en prison.

Quelles sont les conséquences potentielles pour la ville et en particulier, l’Université d’Ottawa?
MALI - Élections chaotiques au Mali -

2
Je ne crois pas que ce soit bon pour les étudiants. Je crois que ça va être au profit des propriétaires et au Depuis le 4 septembre, Ibrahim Bouba-
détriment des locataires. Je crois aussi que c’est à cause de la rareté des logements que les loyers augmen- car Keïta est au pouvoir pour son deu-
tent, donc encore une fois, les forces de l’offre et la demande. Alors si on veut ramener les loyers à un taux xième mandat. Celui-ci a remporté plus
plus normal, la Ville devrait bâtir plus de logements. Il y a dix ans maintenant, l’Université a commencé à de 67 % du vote populaire. Lors de son
augmenter l’offre, elle s’efforce de construire des nouvelles résidences, donc au moins la capacité de loge- premier mandat, Keïta n’a pas réussi à
stopper les divers conflits armés à l’in-
ment à l’Université est beaucoup plus élevée qu’il y a dix ans. Mais en même temps, le niveau d’inscription
térieur de son pays. Des militants isla-
s’accroît aussi.
mistes ont dérangé l’élection présiden-
tielle en attaquant des stations de vote.
Ceux-ci ont visé uniquement quelques

3
risque-t-elle d’atteindre le niveau de d'autres villes en termes du marché immobilier?
endroits, comme la région de Mopti, au
centre du pays. Dans cette région, beau-
Absolument pas. Ce sont deux marchés très particuliers. Ottawa ne figure pas parmi les marchés les plus coup de bureaux de vote n’ont pas pu
chers, mais fait quand même partie des marchés assez chers. Mais Toronto et Vancouver, ça c’est vraiment ouvrir leurs portes en raison des vio-
autre chose. Il y a là une autre source de la demande qui vient des étrangers et des pays étrangers tandis lences armées continuelles.
qu’à Ottawa, ce n’est pas le cas.

FRANCE - Des milliers de manifestants
contre le changement climatique -
Des milliers de personnes se sont ras-
revue de presse par Mathieu Tovar-Poitras semblées devant l'hôtel de ville de Pa-
ris, samedi le 8 septembre, pour faire
du changement climatique un enjeu à
la priorité urgente. Entre autres, 700
Une firme légale fait un don de 40 000$ à l’association étudiante scientifiques français interpellaient les
The Gateway, Université de l’Alberta politiciens à l’action, affirmant que des
solutions sont disponibles. Des mani-
festants partout au-travers de la France
Après avoir dénoncé dans une lettre ouverte la décision de l’Université de l’Alberta (U de l’A) d’accorder un diplôme et de l’Europe organise une marche sa-
honorifique à David Suzuki, la firme Moodys Gartner a fait un don important à l’Association des étudiants de l’U de l’A. medi en préparation au Sommet mon-
Auparavant, Moodys Gartener faisait un don directement à l’U de l’A, mais tenant compte des propos de Suzkui concer- dial d'action pour le climat, qui s'est
nant l’industrie pétrolière, que la firme a qualifié d'« inappropriés », l’argent permettra de créer différentes bourses pour déroulé le 8 septembre à San Francisco.
les étudiant.e.s.

CANADA - La CAQ craint pour l’avenir
L’Université confirme que cinq enquêtes sont en cours du français au Québec - Le chef de la
Coalition avenir Québec (CAQ), Fran-
The Manitoban, Université du Manitoba çois Legault, estime que la langue fran-
çaise est à risque au Québec et doit être
L’Université du Manitoba a annoncé que cinq enquêtes sont en cours en vertu des politiques d’environnement de travail préservée. En pleine campagne électo-
et d’apprentissage, et de violence sexuelle. Le recteur David Barnard a présenté des excuses formelles et publiques. Trois rale, Legault explique que si la province
des cas impliqueraient des formes d’agression et harcèlement sexuel. continue à accepter des immigrants
qui ne proviennent pas de pays franco-
phones, la majorité de la population ne
parlera bientôt plus français. Le chef de
L’association étudiante annonce ses priorités d’activisme municipal la CAQ soutient que 59 % des nouveaux
arrivants de la province l’an dernier ne
The Gauntlet, Université de Calgary parlaient pas français. La CAQ propose
donc de couper le nombre d’immigrants
Comme à chaque rentrée d’automne, l’Association des étudiants de l’Université de Calgary (AEUC) a dévoilé ses priorités annuels par 20 pour cent.
d’activisme municipal. Cette initiative vise à faire des campagnes pour améliorer l’expérience étudiante dans la ville de
Calgary. Cette année, les priorités se concentrent en grande partie sur une réforme du système de transit ainsi que l’accès
à des stations de vote sur le campus lors des élections municipales.

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

Arts et culture Gabrielle Lemire
culture@larotonde.ca
Cheffe de pupitre

uO Show

POP 101 pour la semaine d’accueil
notamment à l’occasion des Marianas Trench
GABRIELLE LEMIRE JUNO Awards et de spec-
tacles comme celui du uO La formation se démarque
Le uO Show de jeudi dernier Show. « Je trouve qu’il y a sur les ondes des radios où ses
organisé par le Service de une extrêmement grande harmonies vocales caractéris-
vie communautaire mettait ouverture d’esprit et d’écoute tiques détonnent sur le reste
en vedette le groupe de rock hors Québec. C’est une com- des hits remâchés des top 40
canadien Marianas Trench. pétition saine, parce que c’est à la sonorité homogène. En
Après le succès retentissant vraiment un écosystème où entrevue avec La Rotonde,
des Arkells en 2016, il était tous les artistes évoluent », Ian Casselman, à la batterie,
temps de ramener l’engoue- explique l’artiste. Celle-ci se attribue le contrôle vocal
ment des étudiant.e.s pour prononce sur la structure du des harmonies aux cours de
les événements culturels sur milieu québécois qui reste chant que donnait la mère du
le campus. Il faut dire que très archaïque et dépassé chanteur Josh Ramsay aux
tous les détenteurs de lais- comparé à celui des États- membres du groupe à leurs
ser-passers Gee-Gees, qui Unis, où il est courant de voir débuts.
avaient accès au spectacle une femme productrice.
gratuitement, et que le coût Ce dernier rédige beau-
du billet à seulement 7$ ont « C’est vraiment macho le coup de titres pour d’autres
contribué au déplacement milieu de la musique. On di- artistes comme Carly Rae
des 800 étudiant.e.s pré- rait que les filles ont peur de Jepsen. « Je suis plus inspiré
sent.e.s sur la Place de l’Uni- le dire parce qu’elles ont peur quand j’écris pour des chan-
versité jeudi soir. de perdre des gigs ou des teurs talentueux. J'aimerais
opportunités. Je me donne écrire pour une bonne chan-
Laurence Nerbonne en comme mission de changer teuse pop comme Jessie J
ça », affirme-t-elle. « Je pense ou quelqu'un de ce genre »,
première partie qu’avec tous les débats ré- partage Ramsay, qui a d’ail-
cents qu’on a eu, les femmes, leurs composé la chanson We
Il était évident que la majo-
on a un travail à faire et c’est should be friends du film ca-
rité des étudiant.e.s s'était
d’arrêter de dire qu’on n’est nadien Adventures in Public
déplacée uniquement pour
pas capables et qu’on a be- School sorti au printemps
Marianas Trench. Nerbonne
soin de l’approbation d’un dernier.
a tout de même affirmé avoir
homme », ajoute l'artiste. Le
trouvé la foule chaleureuse,
second album est en cours Du nouveau en décembre
accueillante. C'est après la sé-
de préparation pour l’au-
paration soudaine de son an- Le groupe aura du nouveau
teure-compositeure-inter-
cien groupe Hôtel Morphée matériel à offrir pour la pre-
prète, qui souhaite produire
en 2015 qu'elle a décidé de se quelque chose de plus actuel. mière fois en trois ans, selon
lancer dans un projet solo. « Je veux être vraiment en une promesse au public jeudi
phase avec ce qui se fait à l’in- soir. « L’album est à moitié
Ses pistes de pop électro-
ternational. J’ai hâte de sortir prêt. J’espère que ça va être
nique ne sont pas sans rap-
quelque chose qui groove, fini en décembre ou en jan-
peler celles qui tournent à la
qui est authentique, qui vier. On lancera le meilleur
radio du côté anglophone :
s’écoute bien », ajoute-t-elle. single à ce moment-là »,
elle crée de la musique qu’elle
Attendons-nous à entendre a ensuite commenté Ian
aimerait elle-même écou-
plus de musique trap sur son Casselman.
ter. Celle-ci propose un son
prochain disque.
radiophonique accessible à Même si les guitares n’ont
tous mais entièrement en plus leur place à la radio,
français. Avec des textes plus
La pièce de résistance
comme le déplore la chan-
accrocheurs, l’artiste solo a Après Laurence Nerbonne, son Here’s To The Zeros du
plus de chance d’atteindre Marianas Trench a mis le groupe, celles-ci ont toujours
le succès sur les décomptes feu aux planches en alignant été à l’honneur dans leur
musicaux francophones. Par tous ses succès devant les musique. Casselman nous
contre, celle-ci s'éloigne des étudiant.e.s. Pour ceux et rassure en disant : « Il y a
textes plus développés de son celles qui s’attendaient à ce beaucoup de guitare dans le
ancien groupe. que la performance soit à nouvel album. Au lieu d’utili-
aussi grand déploiement que ser des claviers, on a pris des
La scène musicale au les vidéos produites par le pédales de guitare pour créer
Canada groupe, aucune déception les mêmes effets. Ça va don-
à ce niveau-là : l’énergie du ner un son plus organique,
Nerbonne dit aimer perfor- chanteur Josh Ramsay était vraiment différent », ajoute
mer dans le Canada français, au rendez-vous. le batteur. PHOTOS : EMILIE AZEVEDO

w w w. l a r o t o n d e .c a
10 A R T S e t C U LT U R E l a lrao troont do en d e L u n d i l1e0 msae rp dt ei m2 9b rmea2r0s1 28 0 1 6

La Rotonde est à l’affut
Découvrir le Marché By
MILÉNA FRACHEBOIS
Cet été, la ville d’Ottawa a mis en place de groupes de musique qui y ont per-
des visites guidées gratuites pour tous formé et des soirées de poésie qui pre-
les curieux qui souhaitent se fami- naient place au café y sont partagées.
liariser avec l’endroit le plus ancien
de la ville. Avant que ne se termine La visite continue ensuite sur Sussex
l’initiative le 8 septembre dernier, La jusqu’à la rue Clarence, où nous re-
Rotonde s’est glissée dans un de ces trouvons l’édifice massif abritant l’am-
tours guidés pour faire découvrir le bassade américaine. Dédié à l’ancien
Marché By à son lectorat. président des États-Unis Bill Clinton,
c’est l’édifice le plus fortifié d’Ottawa.
C’est en compagnie de Justin Emard, Dans les environs, on peut aussi aper-
étudiant diplômé qui entame son cevoir la sculpture de Dancing Bear,
deuxième baccalauréat en nutrition la première oeuvre d'art public créée
à l’Université d’Ottawa, que les cu- par un artiste du Nunavut lors de l’of-
rieux et curieuses peuvent se lancer à ficialisation du territoire en 1999 (hé-
PHOTO : EMILIE AZEVEDO la découverte de l’endroit qui regorge las, nous n'avons pas eu la chance de
d’histoire. Justin dit aimer « travailler voir le célèbre ByWard Bear qui a fait
à l'extérieur, avec les gens ». Selon lui, son apparition dans un arbre du mar-
Ottawa PorchFest cet emploi lui apporte beaucoup : « Ça ché la semaine dernière). Enfin, nous
a changé mon habileté à gérer les si- avons terminé la visite au tout premier

Un festival unique
tuations difficiles, comme par exemple bâtiment du Marché By. C’est là que
gérer les sans-abris ». se trouve le très populaire Moulin de
Provence, un café-boulangerie fran-
Des lieux prisés çais.

La visite s'arrête d'abord au Clarendon Un manque d’intérêt
Courtyard. Aujourd’hui connue pour
MAEVE BURBRIDGE les restaurants les plus influents du Tout au long du mois d’août, ces vi-
marché qui donnent sur ses dalles de sites étaient non seulement riches et
Les quartiers de Hintonburg, Westboro Dupuis, musicien au festival. « Je trouve pavé uni, cette cour intérieure était intéressantes mais elles étaient tout à
et Little Italy ont accueilli le same- que les gens sont très relax, accueil- autrefois un endroit de violence où eut fait gratuites! C’est la Zone d’amélio-
di 8 septembre dernier le Ottawa lieu la dernière pendaison militaire à ration commerciale (ZAC) du Marché
lants et ils prennent vraiment le temps
Ottawa. On dit même que le restau- By qui a lancé cette initiative dans
PorchFest, petit festival de musique lo- d’écouter la musique », a renchéri Ryan rant Courtyard est hanté! l’optique de prendre soin du Marché
cale. Ottawa PorchFest se distingue des Naraine, lui aussi musicien. afin de donner une expérience mémo-
autres festivals du genre puisque les Les populaires rues Sussex et rable aux visiteurs.
artistes jouent sur les perrons des mai- Les origines du festival George sont les prochaines étapes
du parcours.  Joni Mitchell et Jimmy Malheureusement, ces visites ne sont
sons du quartier, et les spectateurs se
Le concept du  PorchFest est original, Hendricks se sont rencontrés au fa- pas aussi populaires que la ZAC ne
promènent de maison en maison pour meux café-bar Le Hibou (maintenant l’aurait voulu. Le guide confie ne voir
apprécier les numéros. mais Ottawa n’est pas la première ville
devenu le magasin de vêtements que très rarement des étudiant.e.s en
à le mettre en oeuvre. Le format du fes- Shad), sur la rue Sussex. Bien que ce- visite. Puisque le marché est encore
Selon Ken McKay, fondateur et organi- tival, c’est-à-dire d'utiliser les perrons lui-ci n’existe plus aujourd’hui, Denis plus vieux que la création du Canada
sateur du festival, l'objectif est de « don- comme scènes et de laisser la foule se Faulkner, ancien propriétaire de 1960 lui-même, de nombreux recoins inté-
ner l’occasion à la ville et sa communau- à 1968, a créé un site Web qui se dé- ressants du secteur gardent donc leur
promener librement, trouve ses origines
voue à honorer les souvenirs qui s’y part de mystère.
té de se rassembler et donner la chance aux États-Unis : « Le PorchFest original sont déroulés. Des centaines d’images
aux musiciens, comédiens et poètes a commencé à Ithaca, New York, il y a
émergents de jouer pour un public dans environ dix ans. Bien sûr que les gens
une atmosphère qui n’est pas un bar ou jouaient de la musique sur leurs perrons
un grand festival ». Le festival permet et avaient des célébrations entre voisins
aux Ottaviens de découvrir le talent bien avant ça, donc le concept vient de
musical local dans un milieu plaisant et là », a expliqué McKay.
inclusif pour les familles et les enfants.
Un festival qui veut rester petit
Un festival pas comme les autres
Malgré la popularité croissante du fes-
Ottawa PorchFest est un festival de
tival, McKay veut garder avant tout le
musique comme nul autre. De l’atmos-
caractère pittoresque de PorchFest. Ce
phère, du public et des artistes émane
qui permet au festival de conserver une
une énergie décontractée et plaisante.
ambiance si différente des autres c’est
Le calme permet de mieux savourer la
qu’il est si petit, et c’est comme ça que
musique et l’ambiance du voisinage.
McKay voudrait qu’il reste : « À chaque
« Ce que j’aime de PorchFest, c’est année, le festival devient plus grand et
l’atmosphère amicale du quartier. Les populaire, mais on veut vraiment gar-
voisins sont assis sur les marches de der ça petit. C’est une chance pour les
leur perron avec leurs enfants et ils voisins de se rassembler pour apprécier PHOTO : MILÉNA FRACHEBOIS
PHOTO : EMILIE AZEVEDO
nous écoutent jouer », a constaté Sandy la musique. C’est très personnel. »

w w w. l a r o t o n d e .c a
A R T S e t C U LT U R E la rotonde numéro 2 11

Le Barely Bruised Book club
Un secret bien gardé à Sandy Hill
sible de se rendre physiquement au à la première édition sont revenus à
GABRIELLE LEMIRE magasin », nous informe le libraire. chaque mois depuis », affirme Scott Mac
Le service de book hunting du proprié- Killop. Epp renchérit en disant que c’est
Un club de livres usagés a ouvert bou-
taire est gratuit, puisqu'il le fait par pur un environnement très intime. Chaque
tique à deux pas du campus et personne
plaisir. participant.e aura droit à 10 minutes de
ne le sait. En juin dernier, le Barely
performance lors de la prochaine édition
Bruised Book Club a élu domicile au C’est ce que raconte le doctorant Jared qui aura lieu le 23 septembre. Un prix est
deuxième étage du 330 Wilbrod. Malgré Epp, le seul employé à travailler avec remis au meilleur poète de la soirée.
les 1 300 abonnés sur Facebook, peu Killop. « Je crois vraiment en ce que
d’étudiant.e.s sont au courant de son Scott fait là-bas. C’est un concept génial Des prix abordables
existence. Tout ça, parce que son pro- et il est tellement passionné! » s’exclame
priétaire Scott Mac Killop ne vend pas Epp. Les membres du BBBC ont l’occa- Les étudiants obtiennent tous un rabais PHOTO : EMILIE AZEVEDO

pour le profit, mais bien par passion sion de profiter de livres à prix réduit en de 30% sur les livres, qu’ils soient en ma-
pour la littérature. La Rotonde s’est ren- plus des services d'un libraire qui connaît gasin ou que le propriétaire doive fouil- qui dépensent presque 1 000 $ juste sur
due chez celui qui ouvre au public cette leurs goûts et qui va au-delà des attentes ler les brocantes et ventes de garage pour des livres », dit-il. Même le café et le thé
véritable caverne d’Ali Baba qu’est le pour dénicher la perle rare quand il est les trouver. Par exemple, un livre acadé- sont abordables dans la boutique : Scott
Barely Bruised Book club (BBBC). question de bouquins. « Ce sont mes mique de 80$ à la librairie de l’Universi- les offre toujours gratuitement.
membres qui me permettent d’exister et té d’Ottawa était vendu sur les étagères
À la chasse au livre je suis tellement heureux dans ce que je du BBBC à 22$. Seul hic, la quasi-totalité des livres pro-
fais », souligne Killop. posés sur les étagères sont en anglais.
Depuis l’ouverture du club l’an der- Sean Maher, un étudiant de première Toutefois, une collection de livres en
nier, son propriétaire s'aventure dans année en sciences informatiques, a mis français auparavant gardée en entrepôt
Performances poétiques
la chasse aux livres pour les livres rares le pied dans la boutique pour la première est en cours de développement et aura
que ses membres ont du mal à trouver Deux fois par mois, le club organise une fois. « La plupart des livres de mon pro- éventuellement sa bibliothèque à elle
ailleurs. « J’allais livrer les livres en soirée Open mic de poésie, où la commu- gramme, on peut les trouver en ligne seule. Les livres pour enfants font égale-
personne à tous les membres. Je le fais nauté est la bienvenue de venir déclamer gratuitement, mais pour les autres pro- ment partie de la collection de Killop qui
encore pour ceux pour qui il est impos- ses poèmes. « Tous ceux qui sont venus grammes, je connais plusieurs étudiants insiste à les offrir gratuitement.

Calendrier culturel Du 10 au 16 septembre 2018

LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SAMEDI DIMANCHE
Soirée chorale Laff Cours de salsa Salon du livre Films d’urbanisme Gimme Shelter Exposition de bonsai Exposition d’art
tracks anticapitaliste
19h 19h 18h30 10h 10h
19h 9h
UCU 7 rue Clarence Galerie d’art d’Ottawa Ambassade du Japon Centre communautaire
Château Lafayette FSS Glebe

Exposition Essence Positive charge Café Causerie CAni Difranco Cityfolk Vegedream Dubé Orchestre Gipsy BalKan

9h 20h 10h 19h30 19h 20h30 20h
Black Squirrel Books
Ambassade des Conseil des Arts du Parc Landsdowne Bourbon Room Clocktower Brew Pub Kailash Mital Theatre
Philippines Canada Glebe

Auditions équipe de Soirée auteurs-compo- Recrutement Improv Fembassy Comedy Justin Duhaime et William Girls Rock Jam Fiesta mexicaine
danse Gee-gees siteurs Embassy Lamoureux
20h midi
21h 19h30 18h 20h 13h
Pressed Colline du Parlement
PAVILLON MONTPETIT Meow! That’s hot Capital Rehearsal Studios
Cour des Arts Grill 41

Légende:
festivals cinéma théatre arts visuels musique ateliers divers

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

sports et bien-être Maxime Jolicoeur
sports@larotonde.ca
Chef de pupitre

Football masculin

Un blocage venu des cieux sauve les Gee-Gees
MAXIME JOLICOEUR
Après une victoire de 18-12 face à
l’Université McMaster la semaine der-
nière, les Gee-Gees étaient de retour
sur leur terrain afin d'affronter l'Uni-
versité de Guelph. Plusieurs partisans
des Gryphons ont fait le trajet jusqu’à
Ottawa pour encourager leur équipe.
Avec la victoire de la semaine dernière,
l'Université d’Ottawa (U d'O) a pu se
classer au neuvième rang national.

Les Gee-Gees imposent le ton
Dès le début de la rencontre, les Gee-
Gees ont établi le ton du match. Après
deux pénalités indisciplinées de Guelph,
l’Université d’Ottawa a pris possession
du ballon pour la première fois de la
rencontre. À la surprise de plusieurs,
le quart-arrière partant de l’an dernier,
Alex Lavric, n’était pas celui qui trotti-
nait sur le terrain pour l’U d’O, mais bien
Sawyer Buettner qui en est à sa première
saison avec le Gris et Grenat. Une petite
surprise signée Jamie Barresi, l'entraî- ARCHIVE
neur-chef des Gee-Gees. Cette surprise
a non seulement aidé les Gee-Gees,
mais a aussi déséquilibré la défense des face à McMaster, ne donnait absolument beaucoup plus d’énergie qu’en première quer le botté de placement, donnant la
Gryphons. rien aux Gryphons. Avec seulement demie. Les Gee-Gees ont commencé avec victoire aux Gee-Gees. « Je donne beau-
deux minutes jouées au deuxième quart, le ballon, mais ont été arrêtés facilement coup de crédit à nos unités spéciaux,
Tellement que l’U d’O a pu facilement le quart-arrière des Gryphons Theo par la défense des Gryphons. Le reste du pour avoir bloqué le botté qui nous a
traverser le terrain adverse dès leur pre- Landers a lancé une bombe de 85 verges troisième quart était une bagarre défen- donné la victoire en fin de compte », a
mière présence en attaque, une séquence à Zeph Fraser, qui a terminé dans la sive entre les deux équipes. Le troisième indiqué l'entraîneur-chef Jamie Barresi
qui s’est terminée avec une petite course zone de but des Gee-Gees et a réduit leur quart n'a pas produit d’attaque, mais le après la rencontre; « Je donne aussi du
d'une verge dans la zone de toucher avance pour désormais compter 10 à 7. début du quatrième quart a été différent. crédit à notre unité défensive », a-t-il
des Gryphons par le porteur de ballon conclu.
Dawson Odei. Dès le prochain botté de Pour le reste du quart, l’attaque otta- Les Gryphons ont été pris loin dans leur
dégagement des Gee-Gees, Ryan Isenor vienne ne semblait plus aussi féroce territoire et ont opté pour donner deux
points au Gee-Gees plutôt que les laisser
Un talent démarquable
de Guelph a perdu le contrôle du ballon qu'au premier. Sawyer Buettner trouvait
grâce au jeu presque héroïque de Kyle difficilement ses cibles et les porteurs de prendre possession du ballon près de Plusieurs joueurs ont pu démontrer
Rodger; l’U d'O a su reprendre posses- ballon avaient tout autant de difficulté à leur zone de but, une décision qui a fini leurs talents, qui étaient restés cachés
sion à seulement 20 verges de la zone trouver une ouverture. Au coup de sifflet par leur coûter le match. Avec 7 minutes depuis le début de la saison. Le porteur
de but des Gryphons. Le tout a permis de la mi-temps, l’Université d’Ottawa restantes à la rencontre, le botteur des de ballon Dawson Odei, qui a porté le
aux Gee-Gees de compléter un botté de menait la rencontre 10-7. À ce stade, Gryphons, Gabe Ferraro, a pu donner ballon 30 fois et a pu amasser 153 verges
placement qui leur a donné une avance les Gryphons n’avaient amassé que 64 de l’espoir aux siens en complétant un
au sol. « Je dois donner du crédit à ma
de 10 à 0 après seulement 12 minutes verges par la passe, en plus du jeu de 85 botté de placement de 45 verges. Le tout
ligne offensive. Sans eux, je n’aurais pas
écoulées au cadran. Un début de match verges. Cependant, les Gee-Gees n’ont plaçait désormais l'Université d'Ottawa
pu avoir un aussi bon match et j’ai pu
presque parfait pour les maillots gris et pas été assez opportunistes en première à deux points d'avance.
amasser mes verges grâce à eux », nous
grenat. demie et les Gryphons ont pu rester dans
Cependant, à une minute et dix secondes a informé Odei, tout sourire, après le
le match, malgré une performance mé-
restantes au match, les Gryphons ont en- match. Les Gee-Gees auront le luxe d’un
La défense ottavienne brille diocre en première demie.
core montré preuve de détermination en long congé la semaine prochaine et se-
Le deuxième quart a été très différent donnant une autre opportunité à Gabe ront de retour au terrain des Gee-Gees le
Une deuxième demie palpitante
pour l’U d’O. Heureusement, la défense, Ferraro de compléter un botté de place- 22 septembre prochain pour y affronter
qui avait permis aux Gee-Gees de rem- Après une pause de quinze minutes, les ment, qui aurait pu donner une avance l’Université York, qui est présentement
porter le match de la semaine dernière deux équipes ont repris le terrain avec de 13-12 aux Gryphons. L’U d'O a pu blo- septième au classement général.

w w w. l a r o t o n d e .c a
Sports et Bien-être la rotonde numéro 2 13

hockey masculin

Un été chargé sème de l'espoir et des attentes
L’U d’O a fait l'acquisition des services nière saison de hockey universitaire avec Le premier et seul match de présaison
MAXIME JOLICOEUR de Jean-François Plante et de Kyle l’école, après avoir joué 4 ans avec l’Uni- des Gee-Gees sera contre l’Université
Ward, ce qui ajoute beaucoup de pro- versité de Moncton. Kyle Ward s'amène Saint-Francis-Xavier le 22 septembre.
Les joueurs de l'équipe de hockey mas- Cette rencontre sera très importante
fondeur au centre. dans la capitale nationale après une très
culine des Gee-Gees fouleront bientôt pour la troupe de Patrick Grandmaître
bonne saison en tant que capitaine avec
la glace dans le cadre de leur saison en raison du talent de St-FX, qui a accu-
Plante, qui a marqué 62 buts en 115 le Blizzard d'Edmundston de la ligue de
2018-2019. Après une dernière saison mulé une fiche de 22 victoires et seule-
matchs universitaires, jouera sa der- hockey des Maritimes.
qui s'est conclue avec un parcours en ment 8 défaites l’an dernier. Ils se sont
série éliminatoire, à quoi s’attendre de aussi qualifiés pour les Championnats
l'équipe sur la glace cette saison? canadiens, où ils se sont inclinés en fi-
nale contre l’Université d’Alberta. L’U
Depuis leur retour en 2016-2017, les d’O affrontera donc la deuxième meil-
Gee-Gees ont pu accumuler une fiche leure équipe du pays.
de 15 victoires et 13 défaites et ont pu se
qualifier pour les séries d’après saison Quel début ?
contre Guelph, où ils se sont inclinés en
trois matchs, dont deux qui se sont ter- Le premier mois de la saison sera très
minés en prolongation. important pour L’U d’O. Les Gee-Gees
disputeront leurs quatre premiers
L’an dernier, les maillots gris et grenat matchs à Ottawa, dont le premier de
ont vaincu leurs rivaux de Carleton en la saison au Ice House de l’Université
cinq matchs, mais n’ont pas pu dépasser Carleton. Les trois matchs suivants se-
ront ensuite disputés au complexe spor-
la deuxième ronde des séries.
tif Minto à l’Université. Le début de la
saison sera cependant assez difficile en
Préparations payantes ? raison de l’horaire : les Gee-Gees joue-
ARCHIVES ront les quatre premiers matchs en neuf
Les entraîneurs des Gee-Gees ont été jours seulement. Ce début d’année teste-
très occupés pendant la saison morte. ra rapidement notre équipe cette saison.

Calendrier Par Maxime Jolicoeur Brèves
HOCKEY FÉMININ SOCCER FÉMININ

14 15 sept
Soccer féminin : L'équipe de soccer féminin

sept était sur la route la fin de semaine dernière, deux
rencontres en autant de jours n’étaient pas un

19h 13h défi facile pour le Gris et Grenat. L’U d’O a faci-
lement pu remporter son premier match contre
Trent 4 à 0. Emma Lefebvre, qui s’est méritée
les honneurs d’athlète de la semaine U-Sports,
Hockey féminin, match hors concours - Soccer féminin, Université d'Ottawa vs Université a marqué deux buts dans la rencontre. Le len-
Université d'Ottawa vs Université demain, les Gee-Gees étaient à Oshawa pour af-
Laurentienne au complexe Minto fronter l’Institut universitaire de Technologie de
l’Ontario. Lefebvre a continué sa dominance en
marquant les quatre buts de son équipe, lui don-
nant un total de 6 buts et une mention d’aide en
deux matchs. Les Gee-Gees se classent mainte-
nant septièmes au pays après ces deux victoires.

RUGBY FÉMININ ATHLÉTISME

15 sept
16h
Rugby féminin, Université d'Ottawa vs
16 sept
Athlétisme, McGill invitational à l'Université McGill
Rugby féminin : Le premier match de la sai-
son était le match revanche de la finale nationale
de l’an dernier où les Gee-Gees ont pu vaincre le
Rouge et Or de Laval. Eh bien, rien n’a chan-
gé cet été pour les maillots gris et grenat. Les
Gee-Gees ont remporté le match 24 à 12 et sont
Université de Montréal au Terrain Matt présentement au premier rang au classement
Anthony national.

w w w. l a r o t o n d e .c a
14 A RSTpSo re t sC eU tLTBUi Re En - ê t r e l al laraortroootntodonenddee L u n d i Ll1ue0nmdsaie rp1 0dt ei sm2e9bprtmeam2rb0sr1 2e8 021061 8

Chronique

Nike, merci d’avoir fait une publicité qui frappe
MAXIME JOLICOEUR
« Believe in something, even though
it means sacrificing everything »
(« Crois en quelque chose, même si
tu dois tout sacrifier »). La compa-
gnie Nike a lancé une campagne
de promotion cette semaine pour
célébrer le trentième anniversaire
de sa fameuse devise « Just Do It ».
L’entreprise a un long historique de
campagnes de promotion suscitant
la controverse. Seulement l’an der-
nier, l’entreprise a lancé une cam-
pagne qui supportait les athlètes
portant le hijab, et dans les années
2000, Nike a lancé une campagne
avec des porte-paroles qui étaient
atteints du SIDA.

Une vieille controverse
Nike a donc décidé de créer cette
campagne avec, en tête d'affiche,
l’ancien quart-arrière des 49ers de
San Francisco, Colin Kaepernick;
lui qui, en 2016, a décidé de s’age-
nouiller pendant l’hymne national
joué avant les matchs pour mani-
fester contre l'inégalité raciale aux PHOTO : ANDREY GOSSE
États-Unis.

Un peu partout chez nos voisins du
sud, des panneaux publicitaires ar-
de fait auquel il attribuerait certai- cisément, elle a subi une augmen- suelle. « Ce n’est pas parce que tu
borant le visage de Colin Kaepernick
nement l'étiquette bien connue du tation de 31% selon marketwatch. es un immigrant que tu ne peux pas
ont commencé à apparaître avec
fake news. com. On peut donc dire que cette faire l’équipe nationale, à l’âge de 16
cette fameuse phrase. Après avoir
campagne fut un succès pour Nike. ans ».
circulé sur les médias sociaux, j’ai
constaté que les réactions en ligne
la division d'un pays
un message entendu Imaginez-vous être un jeune enfant
et même à la télévision (surtout Les États-Unis se considèrent nouvellement arrivé au Canada,
chez nos amis de Fox News) n’était comme étant le pays le plus libre La publicité de Nike a aussi fait qui voit cette publicité. Colin
pas toujours très positives... Mais du monde, mais les gens qui y sont effet chez les joueurs de la LNF. Kaepernick n’a pas seulement ou-
ceci ne devrait pas être une surprise. au pouvoir briment présentement Plusieurs joueurs et entraîneurs vert la porte à une manifestation
un droit de base, celui de la liberté ont démontré leur support envers le dans la LNF, il a montré aux plus
Depuis maintenant deux ans, le
d’expression, des joueurs de la LNF. message en restant au vestiaire du- jeunes de toujours croire en leurs
président américain Donald Trump
rant les hymnes nationaux lors de la rêves et de se battre pour ce qui leur
dénonce lui-même tous les joueurs Sur ce cas, Nike a pris une position première semaine de jeu. tient à coeur.
qui s'agenouillent pendant l’hymne claire et précise dans cette situa-
national. Il déclare que ce geste tion : la liberté d’expression est Cette initiative de Nike a une très Ceci leur montre aussi qu’ils ne
constitue un manque de respect à une nécessité dans une démocratie. grande importance pour plusieurs sont pas seuls. Qu’il est acceptable
leur drapeau et à tous les hommes Ceci devrait être alarmant pour le raisons, mais l'une d’entre elles est de rêver, même si leur vie a été
et femmes qui se battent et qui se reste du monde, non seulement les le fait qu’ils étaient prêts à sacri- difficile, parce que dans la société
sont battus pour leurs droits et li- États-Unis. L’homme le plus puis- fier une entente avec la LNF très d’aujourd’hui, tout est possible.
bertés. sant au monde tente d'enlever la profitable: Nike est le producteur Ils voient l'athlète, l'humain qui
liberté d’expression à ses citoyens. officiel de tous les chandails de la conquiert son rêve malgré les gens
L’idée de s'agenouiller pendant
LNF. Qu'ils étaient prêts à risquer qui tentent tout pour le décourager
l’hymne national est venue de Nate Au gouvernement américain, eh un contrat si important en dit beau- de partager son message.
Boyer. Ancien joueur de la LNF et bien rien n’est dit; c’est ce qui se coup sur l’entreprise.
vétéran de l’armée américaine, on passe quand un homme aussi puis- Donc merci, Nike, d’avoir produit
croirait que ce double titre aurait sant s’entoure de yes men. l'une des meilleures publicités spor-
tué l'idée que ce geste en soit un
Une source d’inspiration
tives de tous les temps. À tous ceux
voulant manquer de respect aux Heureusement pour Nike, lorsque Nike a ensuite dévoilé la publicité et celles qui ont lu cette chronique
troupes armées. Cependant, si je Donald Trump a publiquement dé- qui jouera lors de la première se- et qui ont un rêve, tout est possible.
me base sur les réactions de M. noncé le fait que Kaepernick soit la maine de jeu dans la LNF. Le ca-
Trump lorsqu’il entend des faits tête d’affiche de leur campagne, la nadien Alphonso Davis a aussi été Comme Nike dirait, ton rêve semble
qu’il n’aime pas, cela serait le genre vente en ligne a explosé. Plus pré- mentionné dans l’annonce télévi- seulement fou jusqu'à ce qu'il soit
accompli.

w w w. l a r o t o n d e .c a
Rédacteur en chef WEB

Les horoscopes de la semaine!
Mathieu Tovar-Poitras Maria Princene Dagba
redaction@larotonde.ca web@larotonde.ca

Secrétaire de rédaction journalistes
Par Me Marin Goin Molly de Barros
correction@larotonde.ca Miléna Frachebois
informations@larotonde.ca
Directrice de production Nonibeau Gagnon-Thibeault
Vierge – 24 aout au 23 sept. Poisson – 20 fév. au 20 mars Caroline Fabre
production@larotonde.ca reportage@larotonde.ca
« Tout existant naît sans raison, se prolonge par Malheureusement, vous croyez cet ho-
Maeve Burbridge
faiblesse et meurt par rencontre ». Sur cette ci- roscope avec la même naïveté qui vous a Actualités nouvelles@larotonde.ca
tation de Jean-Paul Sartre, je vous souhaite un convaincu de la sincérité de votre meil- Camille Ducellier
joyeux anniversaire. leure amie qui vous a expliqué qu’en fait actualites@larotonde.ca
votre copain et elle étaient nus dans votre Correctrice
lit pour que les draps soient chauds. Ah Arts et culture Mélanie Chénier
Alexandra, excellente amie qu’elle est ne Gabrielle Lemire texte@larotonde.ca
culture@larotonde.ca
veut pas que vous tombiez malade.
Vidéaste
sports Quentin Reinhart
Maxime Jolicoeur videaste@larotonde.ca
Balance – 24 sept. au 23 oct. Bélier – 21 mars au 20 avril sports@larotonde.ca

La saison du Pumpkin Spice a bel et bien recom- Votre professeur vous rendra votre disserta-
Photographe
Directeur artistique Emilie Azevedo
mencé. Votre besoin de vous rendre religieuse- tion qu’avec un commentaire : « surutilisation Andrey Gosse photographe@larotonde.ca
ment au Starbucks de Desmarais inquiète vos de perronismes ». Perplexe, vous vous deman- direction.artistique@larotonde.ca
amis. Une intervention vous attend. L’invité dez si vous devez vous flatter les bretelles ou Direction générale
surprise? Ricardo le barista qui n’en peut plus de avoir le feu aux poudres. Dans les deux cas, Ghassen Athmni
votre voix. vous traverserez la rivière une fois au bout du direction@larotonde.ca
tunnel.

La Rotonde est le journal étudiant de l’Université d’Ottawa, publié chaque
Scorpion – 24 oct. au 22 nov. Taureau – 21 avril au 20 mai lundi par Les Publications de La Rotonde Inc., et distribué à 2 000 copies
dans la région d’Ottawa. Il est financé en partie par les membres de la FÉUO
Vous cherchez un moyen de mettre du pi- Amour : signe de désir ardent, votre semaine et ceux de l’Association des étudiants diplômés. La Rotonde n’est pas res-
quant dans votre vie ? Laissez donc tomber sera marquée par des flammèches. Muy ca- ponsable de l’emploi à des fins diffamatoires de ses articles ou éléments gra-
la combinaison amour et jalapeño et réflé- liente dites-vous ? Pure coïncidence, vous ou- phiques, en totalité ou en partie.
chissez plutôt au proverbe chinois suivant : blierez avoir allumé le rond avant de partir de
« Plus le gingembre est vieux, plus il est pi- chez vous. Décidément, votre amour du bacon
quant ». Allô? Seeking Arrangements? vous tuera.

Sagittaire – 23 nov. au 20 déc. Gémeaux – 21 mai au 21 juin

Vous cadrez à merveille. Moitié été, moitié Finances : « Pas de remboursements ».
automne. Moitié riche, moitié pauvre. Moitié
prince, moitié clochard. Moitié innocent, moitié Amitié : Désastre. Malheureusement votre
idiot. Vous êtes en fait l’incarnation charnelle de personnalité y est pour beaucoup.
Lev Nikolaevich Mychkine. Dostoïevski se re-
tourne dans sa tombe. Amour : HAHAHA.

Capricorne – 21 déc. au 20 janv. Cancer – 22 juin au 23 juil.

Guide pendant la semaine d’accueil, vous at- On dit parfois qu’il faut voir la vie sous un autre
tendez le party de clôture avec le même trépi- angle. Regardez les Teletubbies mais en noir et
gnement que le 101er qui flirte avec vous. Ré- blanc. Vous aurez une toute nouvelle admiration
sultat, vous arrivez au travail avec une gueule pour ceux et celles qui ont développé la télévision
de bois qui vous fera songer à ouvrir une me- en couleur.
nuiserie.

Verseau – 21 janv. au 19 fév. Lion – 24 juil. au 23 aout

Votre voisine vous empêche de dormir. Ré- « L’amour est un fleuve où les eaux de deux
sultat, vous regardez la série How to Get rivières se mêlent sans se confondre ». Vous
Away with Murder avec un intérêt dont ne comprenez pas. Mais qu’est-ce que cela
l’intensité fait peur. Conseil d’ami, inspi- veut dire ? A-Amour ?
rez-vous plutôt des romans de Jo Nesbø. De
rien.
ILLUSTRATION : ANDREY GOSSE

w w w. l a r o t o n d e .c a
w w w. l a r o t o n d e .c a

Intereses relacionados