Está en la página 1de 28

Guide d’achat

Microstation
d’épuration
Retrouvez le seul portail 100% dédié aux microstations sur
www.greentechjournal.fr

Ce guide gratuit est sponsorisé par Tricel.


INTRODUCTION
Une microstation d’épuration est un dispositif d’assainissement non collectif. C’est un dispositif actif,
compact et performant. Voici notre fiche mémo sur la microstation d’épuration !

L’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Pourquoi ?

L’assainissement non collectif désigne le fait d’épurer soi-même ses eaux usées. Il est obligatoire en
France pour tous les logements qui ne sont pas reliés au tout-à-l’égoût communal.

Le rejet dans la nature d’eaux usées non épurées peut être très dangereux pour la faune et la flore, mais
aussi pour les personnes vivant à proximité. En France, on considère que 5 millions de logements sont
concernés par l’assainissement non collectif.

Comment ça fonctionne ?

L’assainissement non colectif fonctionne sur le même principe que l’assainissement collectif : l’épuration
des eaux usées par un procédé naturel.

On utilise en effet des bactéries, qui vont venir digérer les matières organiques présentes dans les eaux
usées, pour assainir nos effluents. Tous les dispositifs d’assainissement non collectif fonctionnent sur ce
principe, avec quelques variations dont nous parlerons tout-à-l’heure.

L’équivalent-habitant

L’assainissement non collectif utilise une unité spéciale pour dimensionner les dispositifs : l’équiva-
lent-habitant, souvent abrégé EH.

Pour faire simple, on compte 1 EH par pièce principale (PP) du logement. Une pièce principal est une
pièce de séjour ou de sommeil, avec une ouverture.

Il est très important de choisir un dispositif bien dimensionné pour éviter les suprises !

SOMMAIRE
2 Introduction

3 Comment fonctionne une micro-station d’épuration ?

6 Entretenir une micro-station

8 Coûts de fonctionnement, d’entretien et d’installation

12 Subventions et aides financières

14 La microstatiion en résidence secondaire

16 Réhabiliter avec une microstation

18 Tests de 5 microstations

2
COMMENT FONCTIONNE UNE MICRO-STATION
D’ÉPURATION ?

LE FONCTIONNEMENT D’UNE MICROSTATION

Il existe trois grandes technologies de microstation d ‘épuration :

• à culture libre

• à culture fixée

• SBR (Réacteur Séquentiel)

Quelle que soit la technologie choisie, la microstation fonctionne toujours sur un principe d’épuration
grâce aux bactéries. Il s’agit d’un dispositif tout-en-un, qui comporte plusieurs cuves.

Décanteur

Les trois technologies disposent d’une cuve primaire, parfois appelée décanteur. C’est en fait l’équivalent
de la fosse septique à l’intérieur de la microstation. Les graisses remontent à la surface et les matières
solides présentes dans les eaux usées s’y décantent, et forment des boues.

Ensuite, les eaux passent dans une seconde cuve, puis dans une troisième. Dans le cas de la microsta-
tion SBR, ces deux cuves ne sont en fait qu’une seule cuve, comme nous le verrons après.

Réacteur

C’est dans la seconde cuve, le réacteur, qu’a lieu l’épuration des eaux usées à proprement parler, grâce
aux bactéries qui digèrent et épurent les eaux usées. Afin d’accélérer le traitement bactérien, on ajoute
de l’oxygène à la cuve grâce à un compresseur.

Clarificateur

La troisième cuve, souvent appelée clarificateur, sert à faire décanter les matières solides encore pré-
sentes dans les eaux usées une dernière fois avant de les rejeter dans les milieu naturel.

Une fois sorties de la microstation d’épuration, les eaux usées sont complètement épurées. Il s’agit d’un
dispositif qui offre de très bonnes performances épuratoires.

3
LA MICROSTATION D’EPURATION SBR Installation sans terrain

Une microstation SBR ne comporte que deux Dans le cas des maisons avec peu de terrain ou
cuves : le décanteur et le réacteur. Au sein du réac- sans terrain du tout, la microstation est un allié de
teur se trouve un dispositif électronique qui va faire premier choix ! Il est en effet possible de l’installer
alterner les phases de traitement et les phases de hors-sol, dans une cave ou un garage par exemple.
clarification, à des intervalles de temps précis.

Le fonctionnement de ce type de microstation est


légèrement différent, mais cela n’affecte pas les
performances.

LES AVANTAGES DE LA MICROSTATION

La microstation d’épuration offre de nombreux


avantages.

Compacité

Tout d’abord, une microstation d’épuration est très


compacte : 5 m² environ pour un modèle 5 EH.
Pour obtenir les mêmes performances épuratoires
à l’aide d’une installation traditionnelle, il faudrait
compter près de 10 fois plus d’emprise au sol !

Performances

Malgré sa petite taille, les performances épura-


toires de la microstation d’épuration sont similaires,
voire même supérieures en fonction des modèles,
à celles des autres dispositifs.

Facilité d’installation

Une microstation requiert ne nécessite que peu


de travaux de terrassement, en raison notamment
de la faible emprise au sol. Elle peut être installée
en un à deux jours seulement, depuis le début des
travaux jusqu’à la mise en service.

Et puisqu’elle est enterrée, certains fabricants pro-


posent même des modèles sur lesquels il est pos-
sible de stationner, s’ils sont installés sous une al-
lée par exemple.

4
LES INCONVÉNIENTS DE LA MICROSTATION

Malheureusement, aucun dispositif d’assainisse-


ment n’est parfait, et la microstation d’épuration ne
déroge pas à la règle. Il faut citer plusieurs incon-
vénients.

Alimentation électrique

En raison de la nécessité d’alimenter la microstation


en oxygène constamment, le dispositif comprend
un compresseur, qui doit également être alimenté
en électricité toute l’année. Une microstation à elle
seule coûte donc 30 à 50€ d’électricité par an.

Supporte mal les variations de charge

Une microstation d’épuration supporte mal lorsque


la charge varie grandement, par exemple si vous
partez en vacances pendant plusieurs mois, ou si
l’occupation du logement double pour la moitié de
l’année.

Il est donc déconseillé de l’installer dans ces cas.


Notez que vous pouvez partir en vacances tran-
quilles : il ne s’agit que des absences très longues !

Impossible à installer en résidence secondaire

On ne peut pas installer une microstation en rési-


dence secondaire, car elle a besoin d’une alimen-
tation électrique en continu pour conserver un
fonctionnement normal.

Si une coupure d’électricité venait à survenir pen-


dant que les propriétaires de la résidence secon-
daire sont absents, la microstation perdrait son
fonctionnement normal. À leur retour, les eaux ne
seraient donc pas correctement épurées, et se-
raient donc dangereuses pour l’environnement !

5
ENTRETENIR UNE MICRO-STATION

POURQUOI ENTRETENIR UNE MICROSTA-


TION ?

C’est une question bête, mais qu’il faut poser avant


de commencer.

Entretenir une microstation d’épuration est impor-


tant car un dispositif en mauvais état de fonction-
nements peut engendrer des coûts supplémen-
taires. Un entretien régulier vous assure du bon
fonctionnement mécanique de la microstation et
de ses performances épuratoires.

Dans le pire des cas, un dispositif en mauvais état


peut même endommager l’environnement et votre
santé, et vous occasionner d’importants frais de ré-
habilitation !

L’ENTRETIEN DE LA MICROSTATION D’ÉPU-


RATION

L’entretien d’une microstation d’épuration com-


porte trois volets :

• l’entretien « quotidien »

• l’entretien annuel

• la vidange

Au quotidien

L’entretien quotidien peut être fait par le proprié-


taire du dispositif, au quotidien. Il s’agit simplement
de vérifier de temps en temps si le dispositif fonc-
tionne bien, si les aérations ne sont pas bouchées,
ou si aucune mauvaise odeur ne se dégage, par
exemple.

Si vous ne savez pas quoi faire, ces étapes sont dé-


crites dans le guide de l’utilisateur, que vous rece-
vez lors de l’installation de la microstation

À l’année

Il est préférable de faire entretenir son dispositif


d’assainissement autonome tous les ans, quel qu’il
soit. Cependant, dans le cas d’une microstation,
c’est d’autant plus important, car il existe de nom-

6
breux éléments mécaniques ou électriques qui
peuvent être fautifs.

Lors d’une visite d’entretien annuelle, le profes-


sionnel de l’assainissement vérifie le bon fonction-
nement de la microstation et de tous ses com-
posants, et mesure le niveau des boues. C’est en
fonction de cette mesure que vous déterminerez
le moment auquel il sera nécessaire de vidanger.

Comme pour les chaudières, la plupart des fabri-


cants ou des installateurs de microstations pro-
posent des contrats à l’année. C’est probablement
une bonne solution, car vous ne vous souciez de
rien ! Pour un contrat de ce type, comptez environ
150€ par an, en fonction du prestataire.

La vidange

L’étape de la vidange est probablement la pluys


coûteuse de l’entretien. Elle doit être effectuée
par un professionnel agréé, lorsque le volume des
boues dans la première cuve atteint 30% du vo-
lume total de la cuve.

Le coût de la vidange peut aller jusqu’à 300€, et


c’est une opération obligatoire pour le bon fonc-
tionnement de la microstation d’épuration.

Cependant, il faut savoir que les fréquences théo-


riques qui sont annoncées par les fabricants sont
calculées par les autorités à partir de données
éloignées des conditions réelles d’utilisation. La
fréquence de vidange d’une microstation dépend
surtout de la taille de la cuve.

Certains fabricants proposent des modèles avec


des cuves plus ou moins grandes, voire plusieurs
dimensions de cuves pour un même modèle.

Tricel, par exemple, pour son modèle 5 EH, propose


des cuves de 3 000 ou de 4 000 litres, en fonction
de l’occupation réelle du logement, qui peut être
plus ou moins proches des 5 habitants.

En réalité, vous pouvez considérer qu’il faut réaliser


une vidange tous les deux ans.

7
COÛTS DE FONCTIONNEMENT,
D’ENTRETIEN ET D’INSTALLATION
COÛT DE FONCTIONNEMENT du fabricant ou d’un autre professionnel, voire du
SPANC, dans certains cas.
Le coût de fonctionnement est réparti en 4 grands
pôles : La plupart du temps, le premier entretien est offert
avec l’installation du dispositif, mais les entretiens
• consommation ultérieurs sont bien entendu payants.

• entretien Comptez donc, pour ce genre de contrats, entre


50€ et 200€ par an, en fonction du type de contrat
• vidanges que vous choisissez.

• contrôle
Vidange
Regardons donc ces quatre pôles de dépense l’un
On pourrait penser que la vidange fasse partie des
après l’autre.
contrats d’entretien.

Consommation Si cela peut être le cas, le plus souvent il s’agit


d’une prestation facturée à part, qui doit obligatoi-
Vous le savez sûrement, une microstation d’épu- rement être effectuée par un professionnel agréé.
ration consomme de l’électricité en permanence :
c’est l’un de ses principes de fonctionnement. La vidange d’une microstation se fait lorsque le vo-
lume des boues atteint 30% du volume de la cuve
Rapidement, cette électricité sert à amener de de décantation primaire.
l’oxygène dans la seconde cuve de la station grâce
à un compresseur. La mesure des boues étant effectuée lors de l’en-
tretien annuel, vous serez normalement prévu à
Cet oxygène servira à accélérer le traitement bac- l’avance du besoin d’une vidange.
térien épuratoire.
Les vidanges se font en moyenne tous les 2 ans, et
La consommation électrique d’une microstation coûtent entre 150€ et 300€ par opération.
varie en fonction des modèles, mais il faut compter
entre 30€ et 100€ par an, en fonction des modèles
Contrôle
mais aussi de leur état d’usure.
Dernier poste de dépense, les coûts de contrôle.
Un dispositif en mauvais état, par exemple si
le compresseur est usagé ou défaillant, peut Une fois tous les dix ans maximum, le SPANC (Ser-
consommer plus. vice Public d’Assainissement Non Collectif) doit
contrôler votre installation.
Entretien
Il se peut que ce contrôle soit plus fréquent en
Cela nous amène donc au second poste de dé- fonction des SPANC, par exemple tous les 4 ans ou
penses : l’entretien de la microstation. tous les 8 ans.

Consulter le dossier sur l’entretien des microsta- Ce contrôle est à votre charge et, selon SPANC Info
tions d’épuration. Magazine, son coût varie de 50€ à 200€.

L’entretien est vivement conseillé pour conserver


Conclusion
un dispositif en bon état. Le plus simple est de
prendre un contrat d’entretien auprès d’un pro- Vous le voyez, les coûts de fonctionnement d’une
fessionnel de l’assainissement : celui qui a instal- microstation d’épuration peuvent être élevés :
lé votre matériel par exemple, mais il peut s’agir

8
• Consommation : 30 – 100 euros par an

• Entretien : 50 – 200 euros par an

• Vidanges : 150 – 300 euros tous les deux ans

• Contrôle : 50 – 200 euros par contrôle

Ce sont donc, au mieux, environ 300€ par an que


vous allez devoir débourser.

Attention cependant : ne pensez pas que la mi-


crostation nécessite un entretien plus important
que tous les autres dispositifs.

La plupart de ces coûts sont en fait applicables à


toutes les installations d’assainissement. Tous les
dispositifs doivent par exemple être vidangés.

Il faut aussi ajouter à ces coûts de fonctionne-


ment la redevance du SPANC, qui est l’équivalent
de la redevance sur l’assainissement collectif que
payent les propriétaires reliés au tout-à-l’égout.

9
COÛT D’INSTALLATION L’installation

L’un des avantages souvent cités à propos de la L’installation est une autre paire de manches, car
microstation est sa facilité d’installation: entre un tout dépend vraiment de votre terrain et des condi-
et deux jours de travaux seulement pour avoir une tions d’installation. Si le terrain nécessite plus de
microstation en plein état de fonctionnement. travaux de terrassement, le prix peut monter très
vite. Au contraire, si vous installez la microstation
Alors, quels sont les coûts à compter ? près de votre logement et sur du plat, le coût sera
raisonnable.
Lors d’un projet d’installation d’assainissement non
collectif (ANC), il faut prendre en compte plusieurs Contrôle
facteurs :
Un deuxième contrôle du SPANC intervient à la fin
• la détermination du projet du projet, une fois que le dispositif est installé mais
avant le remblaiement par l’installateur.
• l’achat du dispositif
Lors du premier contrôle, le SPANC vérifiait si le
• les travaux d’installation
projet était en conformité avec la réglementation.
• le contrôle Ici, il vient vérifier si les installations sont en confor-
mité avec la réglementation.
Le projet Le premier contrôle est théorique, et celui-ci est
pratique, en quelque sorte.
Le coût du projet se sépare en deux choses : l’étude
de la filière, et le contrôle de conformité.
La TVA à 10%
L’étude de la filière est un coût facultatif que vous
n’êtes pas obligé de prendre en compte, car ce Un petit mot maintenant sur la TVA à 10%. Vous le
n’est pas une étape obligatoire. Il s’agit de faire ap- savez sûrement, il est possible d’obtenir un taux
pel à un professionnel pour déterminer quel est le de TVA réduit pour l’installation d’une microsta-
meilleur dispositif dans votre cas. Mais ici, nous ne tion. Nous avons un article dédié à ce sujet à cette
parlons que des microstations ! adresse.

Le contrôle de conformité est obligatoire. Il s’agit Pour obtenir ce TVA, il y a une condition très simple
d’un contrôle effectué par le SPANC (Service Pu- : l’achat et l’installation du dispositif doivent être ef-
blic d’Assainissement Non Collectif), qui vérifie si le fectués par un professionnel de l’assainissement.
projet, sur le papier, est conforme à la réglemen-
Autrement dit, si vous achetez la microstation par
tation en vigueur. Il vous en coûtera entre 50€ et
vous-même, vous paierez la TVA à 20% : ce n’est
350€, en fonction du SPANC.
donc pas forcément intéressant. Les travaux d’ins-
tallation peuvent aussi être soumis à un taux de
Le dispositif TVA réduit.
De ce côté là, pas de problème : vous savez que Pour profiter de cet avantage, il vous suffit de rem-
vous voulez une microstation ! plir un formulaire et de le donner au professionnel
avant le début des travaux.
Quant à savoir combien il vous faudra débourser,
tout dépend du dimensionnement. Pour un mo-
dèle 6EH, comptez entre 5 000€ et 8 000€ en Conclusion
fonction de la marque et du modèle exact.

Ensuite, le prix monte avec les EH !

10
L’installation d’une microstation est probablement
moins chère, dans la plupart des cas, que l’ins-
tallation d’une fosse septique et d’un épandage,
puisque la microstation demande à peu près la
même emprise au sol qu’une fosse septique.

Pensez-y en choisissant votre filière et votre dis-


positif. Les microstations peuvent paraître chères
à l’achat, mais il faut prendre en compte le coût
global de l’opération plutôt que le simple coût du
dispositif.

Une installation composée d’une fosse septique à


1 000€ suivie d’un épandage peut sembler moins
onéreuse … jusqu’à ce que vous ayez le devis d’ins-
tallation !

11
SUBVENTIONS ET AIDES FINANCIÈRES

Il existe en fait deux types d’aides pour l’assainisse-


ment autonome : les subventions et les prêts.
Certaines aides sont octroyées directement par les
Si certains organismes vous offrent en effet de communes. Il faut vous rapprocher de votre com-
l’argent sonnant et trébuchant, d’autres proposent mune ou du SPANC de rattachement pour savoir
simplement de vous en prêter pour financer vos si votre commune subventionne, et ce qu’elle sub-
travaux. ventionne, le cas échéant.

Aides départementales
LES SUBVENTIONS POUR UNE MICROSTA-
TION D’ÉPURATION Idem au niveau départemental.

Intéressons-nous d’abord aux subventions à pro- Il faut se rapprocher du SPANC ou des autorités
prement parler. départementales pour connaître le montant et la
nature des aides disponibles.
Il faut tout d’abord préciser que malheureusement,
le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique TVA réduite à 10%
(CITE) n’est pas en vigueur pour les microstations,
tout du moins pas encore ! Conditions : Logement concerné par les travaux
de plus de 2 ans
Voici donc la liste des subventions.
Aide : Réduction de TVA de 20% à 10%
Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)
Démarches : le propriétaire remplit un formulaire
Subvention dans le cas de travaux de réhabilita- qu’il donne au professionnel de l’assainissement.
tion, sous conditions de ressources. C’est ce dernier qui prend les démarches en charge.

Maximum : 50% du coût des travaux jusqu’à 50 000


euros.

Caisse de retraite

Conditions :

• percevoir une retraite du régime général

• travaux sur la résidence principale

Montant : sous conditions de ressources, jusqu’à 3


500€

Agence de l’eau

Conditions : Aide locale octroyée différemment en


fonction des régions (6 agences)

Montant : 3 000€ maximum par installation

Aides communales

12
LES PRÊTS POUR UNE MICROSTATION Attention ! Tous les dispositifs ne sont pas éligibles
D’ÉPURATION à ce prêt, mais les microstations d’épuration le sont
!

Voici toutes les subventions disponibles pour le fi-


En plus de ces différentes subventions, il existe nancement d’une microstation d’épuration.
deux prêts disponibles pour les propriétaires dési-
rant réhabiliter leurs installations d’assainissement. Certaines ne sont disponibles que pour les mé-
nages aux revenus modestes, mais d’autres sont
accessibles à tous !
Caisse d’Allocations Familiales (CAF)
Nous vous conseillons donc de vous renseigner
La CAF propose aux ménages les plus modestes,
avant de lancer vos travaux !
qui ont droit aux allocations, de profiter du Prêt
Amélioration de l’Habitat. Si l’on aurait aimé voir le CITE dans la liste, il est vrai
que les microstations d’épuration ne participent
Ce prêt peut couvrir jusqu’à 1 000 euros ou 80%
pas du tout à la transition énergétique : elles n’ap-
du prix des travaux, pour un remboursement sur 36
portent aucun bénéfice aux consommations éner-
mois maximum.
gétiques de votre logement, plutôt en contraire.
Le taux est de 1%.

Éco-prêt à taux Zéro (éco-PTZ) Cependant, entre l’éco-PTZ et la TVA réduite, vous
pouvez déjà obtenir de bons financements.
L’éco-PTZ est proposé par l’Agence de l’Environ-
nement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe).

Montant maximum : 10 000 euros

Remboursement : de 3 à 10 ans

13
LA MICROSTATIION EN RÉSIDENCE
SECONDAIRE
Peut-on installer une microstation en résidence se- trouve un fonctionnement normal.
condaire ?
Et ces eaux usées vont poser problème pour l’en-
C’est une question qui revient souvent, car il s’agit vironnement ! Voilà la raison pour laquelle il est
sur le papier du dispositif idéal : compact, discret, interdit d’installer une microstation en résidence
peu encombrant, performant, nécessitant peu de secondaire.
travaux, il a tout pour plaire.

LE FILTRE COMPACT : LA SOLUTION MIRACLE


ALORS, LA MICROSTATION EN RÉSIDENCE
SECONDAIRE, C’EST POSSIBLE ? Et s’il existait un dispositif (presque) aussi compact
que la microstation, avec les mêmes qualités, mais
sans les défauts qui empêchent de l’utiliser en ré-
sidence secondaire ?
Malheureusement, non. Si sur le papier le dispositif
a tout pour plaire, auc Nous avons de la chance, c’est le cas : il s’agit du
filtre compact !
un SPANC (Service Public d’Assainissement Non
Collectif) n’acceptera l’installation d’une microsta- Un filtre compact est un dispositif compact, comme
tion en résidence secondaire, pour de très bonnes son nom l’indique, même si son emprise au sol est
raisons. légèrement supérieure à celle d’une microstation.

Mais ne vous inquiétez pas, il y a toujours une so- Un filtre compact est composé de deux cuves :
lution ! une fosse septique, qui se charge du prétraitement
des eaux, et un massif filtrant, qui se chargera du
Pour bien comprendre les raisons de cette inter- traitement et de la clarification.
diction, il faut repartir à la base.
Au sein du massif filtrant, plusieurs matériaux
En France, l’assainissement non collectif (ANC) est peuvent être utilisés : fibre de coco, copeaux de
obligatoire dès lors que le logement n’est pas re- coco, zéolite, écorce de pin, coquille de noisette,
lié au tout-à-l’égout. Le rejet dans la nature d’eaux etc.
usées non épurées ou mal épurées pourrait ame-
ner des conséquences désastreuses pour la faune, La performance épuratoire du dispositif ne dépend
la flore et les personnes vivant auprès du lieu de pas tant que ça du matériau, mais certains fabri-
rejet. C’est un premier constat. cants cherchent toujours à valoriser des déchets
naturels (coco, noisette, pin par exemple).
Le second constat tient au fonctionnement même
de la microstation d’épuration : elle nécessite une Le filtre compact ne demande pas d’être alimenté
alimentation permanente en électricité. en électricité, puisqu’il ne nécessite pas un apport
en oxygène. Il est donc possible de l’utiliser en rési-
Sans alimentation électrique, la culture bacté- dence secondaire, et même plus : il est idéal.
rienne présente dans la microstation se dégrade-
ra. Même chose si la microstation n’est pas utilisée Il a les mêmes avantages que la microstation face
pendant quelques temps. à un épandage : plus compact, moins de travaux,
installation facile, même s’il occupe un peu plus
Ceci signifie que si, pour une raison ou pour une d’espace.
autre, l’alimentation électrique est coupée pen-
dant un temps trop long, ou si le dispositif n’est pas Attention cependant à ne pas croire que la consom-
assez utilisé et que la culture bactérienne se dé- mation électrique sera complètement éliminée.
grade, les eaux usées seront mal épurées pendant
quelques temps, jusqu’à ce que la microstation re- En effet, du fait de leur fonctionnement, qui fait in-

14
tervenir le pouvoir filtrant du massif, les filtres com-
pacts sont installés en pente, et demandent donc
souvent le recours à une pompe de relevage, qui
viendra nécessairement consommer de l’électrici-
té.

CONCLUSION

Il est formellement interdit d’utiliser une micros-


tation en résidence secondaire, pour des raisons
de santé publique et de protection de l’environne-
ment.

Cependant, le filtre compact est la solution idéale


si vous cherchez un dispositif qui prenne peu de
place, qui soit discret et qui ne défigure pas votre
jardin.

15
RÉHABILITER AVEC UNE MICROSTATION

POURQUOI FAUT-IL RÉHABILITER ? est donc nécessaire de choisir un dispositif dont


vous êtes sûrs qu’il respecte les normes en vigueur.
En France, 5 millions de logements sont concernés
par l’assainissement non collectif. Avec les microstations d’épuration, la question ne
se pose pas : tous les dispositifs commercialisés
Il est obligatoire pour les propriétaires de loge- offrent des performances épuratoires conformes à
ments non reliés au tout-à-l’égout de procéder la réglementation.
au traitement de leurs eaux usées de façon indi-
viduelle. En effet, les microstations d’épuration font partie
des dispositifs d’assainissement agréés, car l’ob-
La réhabilitation intervient lorsque les installations tention d’un agrément ministériel est nécessaire à
sont vétustes, en mauvais état de fonctionnement leur commercialisation.
ou qu’elles posent des problèmes de santé pu-
blique, en endommageant l’environnement local. Avantage : Compacité

La réhabilitation est un processus long, qui peut Le principal avantage des microstations est leur
être coûteux. Il faut choisir un dispositif adapté à compacité.
vos besoins et à votre logement tout en considé-
rant les coûts. Pour 5 EH, une microstation prendra environ 5 m²
d’emprise au sol, soit 5 à 10 fois moins qu’un épan-
dage classique.
POURQUOI RÉHABILITER AVEC UNE MI-
CROSTATION ? Si vous disposez déjà d’un épandage, c’est donc
une surface de terrain que vous pourrez retrouver
La microstation, dans le cas de la réhabilitation, a et valoriser autrement, par exemple avec un pota-
plusieurs avantages : ger !

• compacité C’est aussi la solution idéale si vous avez peu voire


pas de terrain !
• performances épuratoires
Avantage : Facilité d’installation
• facilité d’installation
Réhabiliter ses installations d’assainissement est
• pas d’épandage
un processus long et relativement ennuyeux et
• pas d’odeurs coûteux.

• prix (nous y reviendrons) C’est là que la facilité d’installation des microsta-


tions rentre en jeu.
Elle a aussi quelques inconvénients :
Comptez un à deux jours de travaux seulement
• consommation électrique pour que le dispositif soit installé, relié et mis en
service.
• faible résistance aux variations de charge
Mais les microstations n’ont pas que des avan-
• inadaptée en résidence secondaire tages, on leur trouve quelques inconvénients.

Avantage : Performances

Lorsque vous réhabilitez vos installations, le SPANC


doit valider le projet avant le début des travaux. Il

16
Inconvénient : Consommation électrique En réalité, pour bien fonctionner, une microstation
a besoin de fonctionner … en continu. Attention tou-
De par leur principe de fonctionnement, les mi- tefois : aucun problème pour partir en vacances,
crostations demandent une alimentation élec- même plusieurs mois.
trique continue. Cette électricité sert à alimenter
un compresseur chargé d’apporter de l’oxygène Mais si vous ne passez que la moitié de l’année
dans la cuve de traitement. dans votre résidence principale, préférez vous di-
riger vers un filtre compact.
Tous les modèles consomment donc de l’électrici-
té, à hauteur de 30 à 50€ par an. Ce n’est pas une
grosse dépense, mais cela peut rebuter certains. LA QUESTION DU PRIX

Inconvénient : Impossible en résidence secon- On entend souvent dire que les microstations sont
daire plus onéreuses que d’autres dispositifs : c’est vrai …
à l’achat.
Les microstations demandent une alimentation
électrique continue, sans quoi la culture bacté- Une microstation 6EH coûte entre 5 000 et 8 000
rienne se dégrade. euros, ce qui peut sembler beaucoup lorsqu’on
considère qu’une fosse septique ne coûte que
C’est une des raisons pour lesquelles les micros- 1000 euros environ.
tations sont interdites en résidence secondaire : si
une coupure survenait durant une absence prolon- Cependant, la microstation requiert si peu de tra-
gée sans être réglée, la microstation ne fonction- vaux d’installation que le coût total de réhabilitation
nerait plus correctement et poserait un problème est la plupart du temps moins important qu’avec
à l’environnement. une filière traditionnelle : 10 à 20% moins cher !

De même, les microstations supportent mal les va-


riations de charge : absences prolongées de plu-
sieurs mois qui dégradent la culture bactérienne,
mais aussi sur-charges.

17
TESTS DE 5 MICROSTATIONS

18
Tricel Novo

L’arrivée du fabricant irlandais Tricel sur le marché marque se présente comme le plus grand fabricant
français, en 2011, a donné un grand coup de boost de micro-stations en France : elles sont produites à
aux micro-stations d’épuration, un dispositif d’as- Naintré, dans la Vienne (86), près de Châtellerault.
sainissement individuel tout-en-un de plus en plus
prisé des particuliers, tant pour le neuf que pour la
rénovation. LA MICRO-STATION TRICEL NOVO

Aujourd’hui, nous vous proposons un petit tour L’appellation « Tricel Novo » désigne en réalité l’in-
d’horizon du modèle phare de la marque irlandais, tégralité de la gamme de Tricel, soit 11 modèles de
la micro-station Tricel Novo. micro-stations.

Toute la gamme Tricel a bien entendu reçu l’agré-


QUELQUES MOTS SUR TRICEL ment ministériel nécessaire à la commercialisation
en France.
Tricel est un fabricant irlandais de dispositifs d’as-
sainissement individuel. Sur le marché français, la La gamme comporte donc 11 modèles qui corres-
marque commercialise deux produits : pondent en réalité à 6 capacités différentes :

• Une micro-station d’épuration : Tricel Novo, • jusqu’à 6 EH ;


dont il est question ici ;
• 7 – 9 EH ;
• Un filtre compact : Tricel Seta.
• 10 – 11 EH ;
Tricel possède la gamme de micro-stations la plus
large du marché : 11 modèles pour l’assainisse- • 12 – 14 EH ;
ment individuel, de 1 à 20 EH, et des modèles pour
• 15 – 17 EH ;
l’assainissement semi-collectif jusqu’à 500 EH. La

19
• 18 – 20 EH. peut être installée hors-sol, dans un garage ou une
cave, si cela est nécessaire et que le logement ne
Pour chaque capacité, on retrouve deux tailles de comporte pas du tout de jardin.
cuves.
Enfin, Tricel promet une installation faite en une de-
Par exemple, la FR6 3000 possède une cuve de mi-journée, avec un poids à vide variant de 300 kg
3000 litres, tandis que le modèle FR6 4000 pos- pour les plus petits modèles à700 kg pour les plus
sède une cuve de 4000 litres. imposants.

Au total, la gamme compte donc 11 modèles,


puisque la micro-station la plus grande n’est dis- CONCLUSION
ponible qu’avec une cuve de 10 436 litres.
Avec la gamme Novo, Tricel propose des mi-
Le choix de proposer deux tailles de cuve n’est
cro-stations d’épuration pour tous les goûts, de-
évidemment pas anodin. Le principal inconvénient
puis les logements les plus petits, même sans jar-
des micro-stations tient à leur fréquence de vi-
din, jusqu’aux manoirs gigantesques.
dange « élevée. »
On saluera aussi la disponibilité de deux tailles de
En théorie, on compte une à deux vidanges par an
cuve, qui permet d’ajuster le dispositif à l’occupa-
; mais ces fréquences théoriques sont en réalité
tion réelle du logement, et donc de diminuer les
bien moindres, puisque les calculs sont toujours
fréquences de vidange théoriques et réelles.
effectués en laboratoire, pour une utilisation au
maximum de la capacité. Il est donc rare de dé-
passer une vidange tous les deux ans, voire encore
moins.

En optant pour une capacité plus élevée, on dimi-


nue encore donc de beaucoup la fréquence des
vidanges.

Tricel propose aussi des micro-stations pour l’as-


sainissement semi-collectif (gîtes, campings, hô-
tels, lotissements, etc.) mais ces modèles ne sont
pas commercialisés tels quels, il faut contacter le
fabricant directement.

INSTALLER UNE TRICEL NOVO

L’argument d’un dispositif tout-en-un vient accom-


pagné d’un second argument : celui de la compa-
cité du dispositif, qui explique probablement pour-
quoi les micro-stations sont de plus en plébiscitées
ces dernières années.

La Tricel Novo a une emprise au sol très faible :


quelques mètres carrés seulement pour les plus
petites tailles, contre 40m² d’épandage nécessaire
pour un traitement similaire en filière traditionnelle.

En plus de cette faible emprise au sol, la Novo

20
Graf Easyone

Les microstations à boues activées, parfois égale- offre, ce qui en fait aujourd’hui un acteur important
ment appelées SBR, sont de plus en plus popu- du marché.
laires sur le marché.

Avec la microstation Graf EasyOne, le fabricant al- QU’EST-CE QUE LA MICROSTATION GRAF
lemand va plus loin que ses concurrents en élimi- EASYONE ?
nant complètement la cuve de décantation pour
proposer un modèle à cuve unique, très compact. La Graf EasyOne est une microstation SBR à cuve
unique, disponible en 5, 7 ou 9 EH. Comme pour
toutes les microstations de la marque, la Graf
QUI EST GRAF ? EasyOne est disponible avec une armoire interne
ou avec une armoire externe. Nous y reviendrons
Avant tout, quelques mots sur la société Graf. plus tard.

Graf est une entreprise allemande fondée en 1962


en Allemagne et présente en France depuis 1970. SBR : QU’EST-CE QUE C’EST ?
Au départ, la société est spécialisée dans la récu-
Rappelons d’abord le fonctionnement des micros-
pération des eaux pluviales, mais étend très vite
tations SBR.
ses activités à la production de composteurs, puis
à la conception de microstations dans les années Là où les microstations classiques fonctionnent
2000. avec 3 cuves, les microstations SBR réduisent le
nombre de cuves à 2 (voire à une, dans notre cas)
Le rachat en 2014 du spécialiste des stations SBR
en harmonisant les opérations de traitement et de
Klaro lui permet d’étendre significativement son
décantation finale.

21
Un système électronique, situé dans la cuve de
traitement/clarification, permet d’alterner les
phases de traitement et de décantation pour épu- Un point à noter : Graf offre la mise en service et le
rer les eaux. premier entretien pour l’achat du dispositif.

Le système est souvent plus coûteux que des mi-


crostations à culture fixée, mais délivre quelquefois GRAF EASYONE XL ET XXL
des performances supérieures.
Si la EasyOne n’est disponible que pour 9 EH maxi-
La Graf EasyOne mum, Graf propose également des versions plus
grandes.
La particularité de la Graf EasyOne est donc de
n’avoir qu’une seule cuve, ce que le fabricant aime La Graf EasyOne XL est donc disponible en 12 et
à décrire comme la « révolution » de l’assainisse- 15 EH, tandis que le modèle XXL va au delà des 20
ment. EH, pour le semi-collectif (24, 32, 45 et 60 EH).

Concrètement, le fonctionnement du système est


le même que celui de n’importe quel système SBR, QUELS SONT LES INCONVÉNIENTS ?
avec la phase de prétraitement en moins.
Jusque là, tout semble aller pour le mieux : bonnes
Cela permet donc à Graf de proposer un système performances, compacité, consommation élec-
extrêmement compact, installable en seulement trique en baisse. Tout va bien !
une demi-journée, et dans beaucoup de situations.
Oui, mais la présence d’une seule cuve signifie bien
On ne peut toutefois pas savoir si cela changera une chose : une fréquence de vidange supérieure
drastiquement les coûts d’installation (cliquez ici à celle d’une microstation classique, voire même
pour en savoir plus) d’une SBR classique.

La Graf EasyOne est proposée avec le système Si cela ne posera pas de problème si le système
électronique enterré ou en armoire externe. Cette est légèrement sur-dimensionné (4 EH pour un
dernière solution permet de n’enterrer aucune modèle 5 EH par exemple), on peut envisager des
pièce électrique, et facilite la maintenance en cas vidanges fréquentes (tous les ans voire plusieurs
de défaillance, ce qui est un bon point. fois par an) dans certains cas.

Une consommation en baisse


CONCLUSION
Graf assure que sa microstation est un modèle de
consommation électrique. Avec la EasyOne, Graf livre une microstation qui
n’est peut-être pas si révolutionnaire que ça.
Si les microstations SBR ont déjà tendance à moins
consommer que les autres, grâce à une aération La suppression d’une cuve et la diminution de la
temporaire et non continue, la Graf EasyOne se consommation électrique sont de bonnes avan-
place encore au dessus du lot, comme on peut le cées, mais si tout cela se fait au prix d’une fré-
lire sur l’image ci-contre. quence de vidange accrue, il n’est pas certain que
la Graf EasyOne réussisse à séduire tout le monde.
C’est un très bon point, qui vient nuancer l’un des
reproches les plus souvent émis à l’égard des mi-
crostations : leur consommation électrique.

Un SAV profitable

22
Bioxymop (Simop)

On connait plus Simop pour son récent filtre com- LA MICROSTATION BIOXYMOP EN BREF
pact à base de coquilles de noisettes, le fameux
Bionut. Bioxymop est donc une microstation à culture fixée
disponible en 6, 9 et 12 EH. C’est une station tout ce
Mais le fabricant français propose aussi une gamme qu’il y a de plus classique, à ceci près qu’elle ne
de microstations, sobrement intitulée Bioxymop. présente aucun élément enterré.

En effet, toute la partie électronique est prise en


QUI EST SIMOP ? charge par un boîtier externe relié à la station par
un fourreau électrique. Le compresseur peut donc
Simop est une entreprise française spécialisée être situé « loin » de la station : un avantage pour
dans l’assainissement individuel, la récupération certains.
des eaux de pluie et le stockage et relevage des
eaux. Les performances épuratoires de la station sont
très bonnes, comme le montrent les résultats
Fondée en 1975, la société s’est tout de suite spé- avancés par le fabricant :
cialisée dans l’assainissement et plus spéciale-
ment dans le rotomoulage, une technique de fa-
brication de cuves en plastique, qui est aujourd’hui
une méthode de fabrication de référence dans
l’assainissement.

Peu à peu, l’entreprise a grandi en rachetant plu-


sieurs autres sociétés françaises, pour ouvrir une
filiale en Slovaquie en 2002 et plus récemment en
Pologne en 2009.

23
FONCTIONNEMENT • 21 EH

Le fonctionnement de la microstation Bioxymop • 25 EH


est identique à celui de toutes les microstations à
• 30 EH
culture fixée.
• 35 EH
Les eaux usées sont amenées vers une première
cuve, le décanteur, qui se charge du prétraitement • 40 EH
des eaux. Ensuite, elles passent dans le réacteur,
où des bactéries les épurent. Cette épuration est • 45 EH
accélérée grâce à l’apport constant d’oxygène à
l’aide d’un compresseur. • 50 EH

Enfin, dans la troisième est dernière cuve a lieu une


étape de clarification, avant le rejet des eaux épu- CONCLUSION
rées.

INSTALLATION Il est difficile de trouver beaucoup d’informations


sur la microstation Bioxymop, pour une raison as-
Comme pour toutes les microstations, l’installation sez simple : le fabricant français livre là une mi-
de Bioxymop est très facile, et ne demandera dans crostation à culture fixée tout ce qu’il y a de plus
le pire des cas que quelques jours de travaux. traditionnel.

Bonnes performances, compacité, facilité d’ins-


L’ASSISTANCE SIMOP tallation, consommation électrique moyenne, tout
les ingrédients d’un dispositif solide et fiable sont
Simop a choisi d’établir un partenariat avec la so- réunis.
ciété Assisteaux pour l’entretien de ses microsta-
tions. On peut toutefois regretter que la société française
n’innove pas autant qu’elle avait pu le faire avec
Le fabricant assure qu’un réseau de plus de 12 son filtre compact Bionut !
techniciens est disponible sur tout le territoire pour
assurer l’entretien des dispositifs.

Si on est loin de la centaine d’installateurs reven-


diqués par un réseau comme celui d’Aquameris,
l’intention est tout de même notable.

ASSAINISSEMENT SEMI-COLLECTIF AVEC


BIOXYMOP

Pour un dimensionnement plus important, Simop


n’a pas oublié de proposer une gamme dédiée à
l’assainissement semi-collectif.

On trouve ainsi une gamme de 21 à 50 EH, compo-


sée de 7 modèles :

24
SMVE EYVI BSI

Sur tous les marchés, il existe deux types d’entre- La microstation SMVE est affublée d’un nom assez
prises : celles qui s’inscrivent comme des innova- peu vendeur : SMVE EYVI BSI, qui fait déjà sentir les
teurs constants, et celles qui préfèrent attirer les effets du temps.
clients en jouant sur l’argument de la longévité et
de la stabilité. À l’heure où de nombreux fabricants font des efforts
marketing importants pour convaincre les clients
SMVE est plutôt des seconds, et nous regardons potentiels d’acheter leur produits, SMVE conserve
aujourd’hui la microstation SMVE, que le fabricant un nom qui ne fait pas très « grand public. »
assure avoir mise sur le marché en 1979 ! Qu’en
est-il ? Fonctionnement

La SMVE EYVI BSI est une microstation SBR, une


QUELQUES MOTS SUR SMVE technologie parfois appelée « boues activées ».

Tout d’abord, quelques mots sur ce fabricant, pas Concrètement, au lieu de disposer de trois com-
forcément connu, et pourtant présent sur le mar- partiments comme les microstations à culture
ché de l’assainissement depuis sa création dans fixée ou à culture libre, les microstations SBR n’en
les années 1980. ont que deux.

Installée en Haute-Garonne, la société est spécia- Le premier compartiment se charge du prétraite-


lisée dans les microstations, et possède des mo- ment puis les eaux sont acheminées vers le se-
dèles allant jusqu’à 500 EH. cond compartiment.

Dans ce second compartiment sont alternées


MICROSTATION SMVE : QUE PEUT-ON EN les phases de traitement avec oxygénation et les
DIRE ? phases de décantation finale, sans aération.

25
C’est un dispositif électronique qui se charge d’al-
terner ces deux phases selon des cycles précis qui
dépendent des modèles. La particularité de la SMVE EYVI BSI est de propo-
ser en option un filtre planté de roseaux, à installer
en sortie de microstation.
AVANTAGES DU SBR
SMVE n’est pas le seul fabricant à proposer ce type
Parlons de suite des avantages des microstations d’option, qui vise à proposer une épuration encore
SBR face à leurs concurrentes à culture libre et à supérieure dans le but de pouvoir réutiliser les eaux
culture fixée. épurées dans un système d’irrigation par le sol.

Le principal avantage est que, comme le phases Une solution de niche, mais qui pourrait décider
sont alternées, l’oxygénation n’est pas permanente, certains propriétaires attirés par un système tout-
et le compresseur ne tourne donc pas à plein ré- en-un écologique et par la valorisation locale de
gime. En résulte une consommation électrique un leurs eaux épurées.
peu en dessous des autres technologies.

Autre avantage : puisqu’elles ne disposent que de CONCLUSION


deux compartiments, les microstations SBR sont
légèrement plus compactes que la moyenne des En examinant la SMVE EYVI BSI, on a un peu l’im-
microstations. pression qu’elle est restée bloquée dans le temps,
au jour de sa mise sur le marché.
La SMVE EYVI BSI est disponible en quatre mo-
dèles : Même si elle possède tous les avantages clas-
siques des microstations et que les performances
• 7 EH sont à la hauteur, on se demande comment SMVE
peut convaincre les acheteurs de se diriger vers
• 10 EH son produit plutôt que vers un autre.

• 15 EH L’innovation dans le domaine de l’assainissement


ne se fait pas tous les mois, mais certains fabricants
• 20 EH commencent à proposer des modèles connectés
avec une application pour smartphone. De quoi
On peut d’ores et déjà se demander pourquoi le
faire de l’ombre à la microstation de chez SMVE !
constructeur ne propose pas de modèle plus
adapté aux habitations individuelles, lorsque l’on
sait que les micro-stations ne supportent que mal
le surdimensionnement.

On pourrait y voir là aussi l’effet du temps : SMVE


n’ayant pas renouvelé le modèle depuis sa mise
sur le marché, l’absence d’un modèle 5 EH se fait
cruellement sentir.

D’autant que sur le marché si peuplé des microsta-


tions, il est très dur de se faire une place !

UN FILTRE PLANTÉ EN SORTIE DE MICROS-


TATION ?

26
Biokube (Sebico)

Le marché des microstations est très touffu, et il si deux microstations : l’Aquameris, une fabrication
peut être difficile de s’y retrouver, car il existe beau- maison, et la Biokube, qui est en réalité produite
coup de fabricants différents, avec encore plus de par une autre entreprise danoise.
modèles différents.

Et c’est peut-être encore plus difficile de comparer LA MICROSTATION BIOKUBE


les produits lorsqu’ils sont vendus au travers d’un
distributeur, comme c’est le cas de la microstation La microstation Biokube est un peu particulière.
Biokube, commercialisée par Sebico, à laquelle
nous nous intéressons maintenant. Fabriquée au Danemark par la société du même
nom, Biokube est une microstation basée sur le
principe de la culture fixée, mais conçue pour être
QUI EST SEBICO ? installée en sortie d’une fosse toutes-eaux, qui est
vendue avec la microstation.

La gamme est composée de 6 modèles :


Quelques mots d’abord sur la marque sous laquelle
la microstation Biokube est vendue en France : Se- • Venus 5 EH
bico.
• Venus 10 EH
Sebico est une entreprise française présente sur le
marché de l’assainissement depuis les années 70, • Venus 20 EH
tout d’abord avec la fabrication et la commerciali-
• Mars 35 EH
sation de fosses septiques.
• Mars 45 EH
Elle propose des filières traditionnelles, mais aus-

27
• Mars 55 EH entretien aisé, etc.

Biokube1En réalité, malgré la présence d’une fosse


toutes-eaux, qui rend le dispositif légèrement CONCLUSION
moins compact, le fonctionnement de la microsta-
tion Biokube est le même que celui des microsta- La microstation Biokube est distribuée dans de
tions à culture fixée traditionnelles. nombreux pays à l’international, et ce n’est pas
étonnant : il s’agit d’un produit très solide et fiable,
La fosse toutes-eaux se charge de la décanta- qui conviendra dans de nombreuses situations.
tion primaire et du prétraitement des eaux. En-
suite, celles-ci sont déversées dans le dispositif de Mais avec un marché des microstations de plus en
traitement (la microstation), où des bactéries les plus peuplé, la question à se poser est de savoir s’il
épurent. existe des alternatives plus intéressantes !

Le processus d’épuration est accéléré grâce à un


apport constant en oxygène. Enfin, les eaux sont
acheminées vers la cuve de clarification, qui se
chargera d’une dernière étape de décantation
avant le rejet.

Les boues ainsi générées sont aspirées et ren-


voyées dans la fosse toutes-eaux.

LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS

Les avantages d’avoir une microstation séparée de


la fosse toutes-eaux sont bien perceptibles dans
certains cas très précis.

Par exemple, dans le cas d’une réhabilitation avec


une fosse toues-eaux déjà présente et en bon état,
on peut imaginer de ne remplacer que l’épandage
par le dispositif de traitement Biokube. On peut
donc économiser sur le prix des travaux et celui du
dispositif.

Cela dit, dans la plupart des cas, cette séparation


de l’étape de prétraitement sera plutôt défavo-
rable, car elle amène une emprise au sol légère-
ment supérieure.

Pour les personnes à la recherche d’un système


le plus compact possible, la microstation Biokube
peut faire l’affaire, mais il existe des solutions plus
adaptées sur le marché.

Autrement, la Biokube possède tous les autres


avantages des microstations à culture fixée : très
bonne intégration paysagère, facilité d’installation,

28