Está en la página 1de 3

Declaration de CLaude Mangin Asfari à la Conférence de Presse à la

Mairie d'Ivry sur Seine le 17 mai 2018

Le 16 avril, je prenais l'avion pour Rabat en ayant prévenu autorités francaises et


autorités marocaines, et j'ai été refoulée dans le même avion à mon arrivée pour
la 4eme fois.

Dans la foulée, j'annonçais me mettre en grève de la faim pour obtenir l'accès au


territoire marocain pour rendre visite à mon mari Naâma Asfari condamné à 30
ans de prison pour des faits qu'il n'a pas commis en compagnie de ses camarades
du "groupe dit de Gdeim Izik" du nom du campement "de la dignité et de la
liberté" que 20 000 Sahraouis ont érigé durant 30 jours dans la banlieue de la
capitale du Sahara Occidental occupé par le Maroc depuis 1975.

30 jours plus tard, beaucoup de choses ont bougé. La municipalité et la


population ivryenne se sont mobilisées pour mon confort et pour m'entourer.

Les associations de solidarité avec le Peuple Sahraoui, mais aussi de nombreuses


associations de la société civile, au premier rang desquelles je voudrais citer:
Femmes Solidaires, les associations sahraouies de la diaspora, les Sahraouis des
Territoires Occupés et des campements,
les partis, y compris LERM,
les députés européens,
l'Eglise, sous l'impulsion des prêtres d'Ivry et de Monseigneur Santier, Évêque
de Créteil qui a cosigné une lettre avec Philippe Bouyssou, maire communiste
d'Ivry sur Seine à Monsieur le Président Macron, a alerté le Nonce apostolique
de France et la Secretairerie d'Etat à Rome.

Les associations de solidarité européennes et les municipalités des différents


pays qui accueillent les enfants Sahraouis, Italie, Suisse, Portugal, Espagne,
Belgique, Allemagne, Angleterre, Afrique du Nord, Amérique du Nord et du
Sud, Moyen Orient et Asie.

Tout cela coordonné par le très efficace et très chaleureux comité de suivi de
cette grève.
Merci aussi à vous d'être là, amis et journalistes et toutes celles et ceux qui n'ont
pas pu se libérer, vous tous qui avez su être attentifs à ce que je vivais et
pourquoi je le vivais, vous, qui pour une bonne part, ignoriez tout de la question
sahraouie, de son lot de souffrances accumulées sur quatre générations avec
dans chaque famille, ses disparus, ses torturés, ses emprisonnés et cette
séparation par ce mur infranchissable de 2700 km minés, tracé dans le désert du
SO.
Vous avez relayé tout au long de ces 30 jours cette aventure dans laquelle je me
suis lancée avec détermination, convaincue que je serais entendue.

Effectivement j'ai été entendue, les courriers reçus des autorités françaises, les
négociations en cours qui m'ont été rapportées par le sous- Directeur Maghreb le
prouvent.

Cela a été solennellement manifesté au sein de l'hémicycle à l'Assemblee


Nationale devant de très nombreux députés lors de la session des questions
orales au Gouvernement du mardi 15 mai 2018. Jean- Paul Lecoq député de
Normandie a pris la parole au nom du groupe communiste et de quelques autres
députés pour interpeler le Gouvernement Français sur ce qu'il fait pour que je
puisse avoir accès au territoire marocain. Monsieur Le Drian a évoqué avec
empathie toutes les démarches effectuées auprès des autorités marocaines et de
ce qui est en cours.

Enfin dans son intervention, Jean-Paul Lecoq a appelé à ce que je suspende ma


grève de la faim jusqu'à ce que les négociations en cours aboutissent.

Confiante en la parole de la représentation nationale et en celle de notre


gouvernement, je déclare en ce jour du jeudi 17 mai 2018 dans ce "Palais du
Peuple " qui m'a accueillie 30 jours, que je suspends ma grève de la faim. Je sais
qu'avec moi vous resterez tous très vigilants pour que cette parole soit tenue.

Avant de terminer et de vous libérer pour vaquer à vos occupations, moi y


compris, je voudrais partager avec vous les mots de mon mari reçus hier:

" je pense à toi dans ce que je lis, je te trouve et je me trouve dans ce que tu
es en train d'expérimenter et dans des écrits tels que:
" se dépasser que pour se trouver" ,
" vivre dans la joie, c'est connaître régulièrement le passage d'une moindre
perfection vers une plus grande",
et cette phrase de Spinoza " qui a un corps apte à un grand nombre de choses
a un esprit dont la plus grande partie est éternelle "

J'ai le sentiment d'avoir rejoint l'Eglise Universelle avec l'intention de prière que
le Saint Père a proposé pour le mois de mai 2018 : " pour que les fidèles laïcs
accomplissent leur mission spécifique en mettant leur créativité au service des
défits du monde actuel"

Ce 17 mai, la Communauté des Croyants Musulmans entre dans le grand jeûne


du Ramadan. Je leur adresse un signe particulier et leur demande de diriger leur
prière pour que je puisse retrouver mon mari et que le Peuple Sahraoui soit libre.