Está en la página 1de 2

MEMO INTERNE

Date 
: 04/09/2012

Sujet 
: 81091-81092-81093-81095-21093-21212-21213

Destinataire : Stephane Strub

CC : Philippe Cordonier


Moise Sitruk

Origine : Léandre Sappino

Pages : 1

Eduardo Salzberger est franco-venezuelien. Son père est le représentant du groupe Cessna pour le Vénézuela et
d’autres pays d’Amérique Latine. Il a donc profité du carnet d’adresse bien fourni de son père ainsi que d’une aide
financière conséquente pour monter son groupe de distribution médical.

Il a construit au fil des années un grand groupe d’importation de matériel médical ainsi que d’équipement
hospitalier et de médicaments au Vénézuela. Il traite avec le sectuer privé mais la plus grande partie de ses
commandes viennent du secteur publique. Chavez a en effet permis un essort fulgurant de la santé au Vénézuela
en permettant au plus démunis (80% de la population totale) d’avoir accès aux soins. Ceci a été permis par l’envoi
de pétrole à Cuba en échange de médecins, infimières,… Des dispensaires et hopitaux ont ainsi été créés alors
que la médecine était réservé aux seules familles nanties ce qui a largement contribué à la popularité de Chavez.

Netmedical (www.netmedical.com.ve) a commencé par distribuer auprès du domaine privé (cliniques, docteurs,… )
qui disposaient de dollars pour le payer afin d’établir sa position et une bonne réputation auprès des marques qu’il
distribuait. Il a ensuite attaqué le secteur public qui lui a permis d’augmenter de façon considérable la taille de
ses commandes.

Netmedical distribue :
1. les médicaments, vaccins,…
2. l’équipement hospitalier (lit, tables,… )
3. l’équipement médical (scanners,… )
4. l’équipement jetable (seringues,… )

Comme mentionné sur la présentation, les laboratoires et équipementiers sont les plus reconnus et réputés tels que
Johnson&Johnson, Shire,… Netmédical est même passé du stade de distributeur au stade de représentant pour
certaines de ces grands groupes.
Il a fidélisé les grandes institutions publiques souvent à cours de devises en avançant six mois d’avance de
matériel médical et de médicaments ce qu’il répercute bien évidemment sur les prix qu’il pratique et justifie les
marges conséquentes.

Eduardo s’est entouré d’actionnaire tels que Omara Tibisay Alvarez, à la tète d’une des plus grandes entreprises
de transport, Carlos Aguilera Borjas, ancien conseiller du Président reconverti dans le lobbying,…

Il importe principalement des Etats-Unis, d’Europe et depuis peu d’Asie et du Moyen Orient. Il dispose de plusieurs
sociétés offshores qu’il a montées dans chacune de ces zones géographiques et qui distribuent les différents
équipements à la Securité Sociale, au Ministère de la Santé ou autres hôpitaux et médecins du Vénézuela. Il
distribue également sur d’autres pays sud américains (Mexique, Colombie, République Dominicaine). Le nombre
de sociétés lui permet d’autre part d’obtenir davantage de résultats aux appels d’offres publics vénézueliens).

Il est un excellent client de la banque avec plus de USD 100 millions d’assets. Il trade essentiellement des bonds
corporate et des bonds venezueliens.