Está en la página 1de 7

Dossier I : Marketing stratégique (20 points

)

A I'instar de nombretx autres marchésémergentsde par le monde, la téléphonie mobile
continue son ascensionau Maroc, stimulée par une concuffenceen hausseet des prix en
baisse depuis un an et demi. Le taux de pénétration du téléphone portable a augmenté
tellementvite ces demièresannéesqu'il dépassedéjà I'objectif fixé par le gouvemementdans
le cadre de sa stratégie < Maroc Numérique 2013 )), à savoir atteindre .34 millions
d'abonnements téléphgniques(fixe et portable)d'ici l'an prochain.
Toutefois,si cet objectif a été dépassémi-2011 c'est grâceà une haussedes abonnementsde
téléphoniemobile, qui se chiffrent actuellementà 38,3 millions.
La concurrences'est accrue sur le marché des télécommunicationsdepuis que Inwi/Wana
s'estvu attribuerune licenceGSM débutzUA. Leur stratégie a consistéà rivaliser sur la base
de prix bas à travers une série de promotions musclées sur les servicesprépayés.Les
promotions sur le marché sont désormaisplus importantes et plus fréquentes.Récemment,la
réaction de Maroc Telecom face à la pressionconcurrentiellea semblépositive comparéeà
celle de Méditel, dont les partsde marchésont en chutelibre depuisquelquestrimestres.

Ces résultatssont dus en partie à plusieursréformes législatives et administrativesqui ont non
seulement stimulé la demande mais aussi favorisé l'émergence d'un environnement
opérationnelplus concurrentiel.Au cours des deux dernièresannées,l'Agence Nationale de
Réglementationdes Télécommunications(ANRT) a déterminéun éventail de nouvelles règles
à destinationà la fois des opérateurset des clients, notamment en matière d'annulation et de
renouvellementde contrats.
Parmi cesrègles,I'ANRT donnedésormaisau client la possibilitéde résilier son contratavant
terme sans que l'opérateur ne lui impose des pénalités. L'ANRT oblige également les
entreprisesà s'assurerdu consenternentdes ciients avant de renouveler les contrats arrivés à
terme. D'autres nouvelles lois ont été publiéesen avril 20ll : les abonnésde la téléphonie
mobile et fixe peuventdésormaischangerd'opérateurtout en conservantleur numéro. Si ce
service est gratuit pour le client, le nouvel opérateur doit s'acquitter de la somme forfaitaire
de 70 dirhams.
Les servicesprépayésdominentle segmentde la téléphoniemobile : ils représententenviron
95,3yodes abonnements.Ce chiffre (95%) est asseztypique des pays du Maghreb. On a ici
affaire à un taux élevé parce que les gens veulent pouvoir contrôler leurs dépenses,sans
oublier les problèmes de dettes et de remboursement.C'est également une question
d'habirude.
Suite au lancement de Inwi/Wana en 2AI0, les trois opérateursse sont livrés à une
concurrenceféroce, introduisant diversesoffres promotionnelles sur les appels, les SMS,
l'internet mobile et les téléphonesportables.
Môme si le designou les fonctionnalitésd'un terminal pouvaientconstituerun critère d'achat
déterminant pour le client final, le pouvoir des fournisseurs en terminaux reste limité. En
effet, malgré les mouvementsde fusion/acquisitionset d'externalisation de 2001 à 2002, les
fournisseurs de terminaux fixes et mobiles sont encore relativement nombreux (Samsung,
Nokia, LG, Sony-Ericsson...),leur capacitéde production est excédentaire,ils proposentdes
terminauxsubstituables et ils sont eux-mêmesen concurrencevive.
Dans le secteur de la téléphonie mobile, I'existence de grandes barrières à l'entrée
(sopiristicationtechnologique et importance des coûts irrécupérablesdes licences et de
déploiementet descoûts f,rxes,etc.) a réduit le nombre d'opérateursde façon très importante.
Le secteurde la téléphoniemobile est donc un marché très concentréet globalementsaturé

EFF TSGE Synthèse1 (V2) Page2 sur 8

Mathématiquesfinancières : Calculer au31ft712013 la valeur actuelle d'une suite de 11 annuités de22000 Dh chacune tout en sachant que le premier versement awa lieu le 3110712014et le taux d'intérêt est fîxé à 8.25yo l'an. Définir les termessoulignés. à la fois désireuxde conserverleurs parts de marché et de stimuler le nombre d'abonnementset l'activité du secteur.L'utilisation du téléphoneportable devrait poursuivre sa progressionvu que les servicesdeviennenttoujours plus aboràables.. Quêl est le rôle de l'Etat dans la réglementationdu secteurde la téléphoniemobile au '. Dans quelle mesure le rôle de l'Etat est déterminant dans un environnement concurrentiel? Est-ce qu'il s'agit d'une sixième force concurrentielle? Expliquer. Logiciel de gestion commerciale et cotmptabîIité: Quelle démarche à suiwe pour enregistrer des écritures dans ies journaux ? (4 points) J. (20 points) 1.(4 points) 4. .(4 points) 2. Gestîon de production et des approvisionnements : Préciser le principe de la méthode GANTT (4 points) 5.(5 points) Dossier 2 : GRH/LT. une relancedes opérationspromotionnelles. En quoi consisteune stratégiegénérique? Selon vous quelle est la meilleure stratégieà adopter par Maroc Télécom pour faire face à la concurrence des autres opérateurs? Expliquer.La seule menace de substitution viendrait toujours de la téléphonie fixe qui présente un rapport quâiité/prix très compétitif sansoublier l'émergence de la téléphonie internet qui commenceà prendrede I'extension. La baisse des prix a engendré un environnement plus concurrentiel entre les principaux opérateursdu pays. Logiciels de gestiotr MF et GP .etc.mals avec une concurence acharnéese traduisant par une (( guerre > de prix...une coursepour attirer les abonnésdes concurrents. Calculer la valeur de la même suite au 3110712012. Législation du travail : Citer quatre cas de cessationd'un contrat de travail. (6 points) 3. Gestion des ressources humaînes : Préciser l'importance de la sélection dans le processus de recrutement? (4 points) EFFTSGE I (V2) Synthèse Page3 sur 8 . TRAVAIL A FAIRE 1.Maroc ? Quelles sont selon vous les limites de l'intervention de l'Etat dans un environnementçoncurrentiel? (5 points) 4. (4 points) 2.

' ' :'' . (30points) La société( COFRAK > est une SARL spécialiséedansla fabricationet la commercialisation de diversarticlesde maroquinerie(petitsobjetsen cuir). o Un stock-outilreprésentelSYode I'ensembledes stocks.. EFFTSGE Synthèse1 (V2) Page4 sur I . matériel de 200000 80 000 120000 Personnel 186000 bureauet AD Créancesimmobilisées 70 000 70 000 Etat 100000 Titres de participation 95 000 95 000 Comptesd'associés 270 000 Ecartsde conversion-actif 40 000 40 000 Autres créanciers 210000 Stocks 3 8 00 0 0 70 000 3 1 00 0 0 Ecartsde conversion-passif 60 000 Clientset CR 400000 50000 350000( + ) Trésorerie-passif I 94 000 À rrfrcc rléhiferrrs rn n o o an r)nn TVP 85 000 8s 000 Trésorerie-actif 520000 520000 Totaux 5 700000 700000 5 000000 Total 5 000000 (*) Dont 45 000 pour clients-effetsà recevoir R enseignements complémentaires . LJneententeavecles associésafin de bloquer les < comptesd'associés> à concurrencede 75%. Les subventionsd'investissementsont imposablesau taux de 30%. Les TVP sont facilementnégociableset leur valeur de reventeest estiméeà 88 000 Dh. 20oÂdes écartsde conversion-actifn'a pas donné lieu à la constitutiond'une provision pour perte de change. Bilan au31/1212013 Actif Brut AetP Net Passif Montant Frais oréliminaires 40 000 10000 30 000 Capitaux propres 2 000000 Chargesà répartirsur Subventions 1 2 00 0 0 40 000 80 000 500000 Dtusleurs"exercrces d'investissement Terrains I 000000 I 000000 Emprunts auprèsdes EC 800000 Coristructions r 200000 27000a 930000 Emprunts obligataires 250000 ITMO Provisions pourrisqueset 650000 60000 590000 90 000 charges Matériel de transport 820000 120000 700000 Fournisseurs et CR 340000 Mobilier. . Le directeurfinancierde cettesociétévous remet les informationsci-dessouset vous demande de réalisercertainstravaux. . .

le besoin en fonds de roulementet la trésorerie . .(6 points) Dossier4 : Contrôle de gestion'CAE (25 points) L'entreprise < Sucreries de Chaouia >>est une société anonyme. La valeur réelle des constructions ne représente que 70% de leur valeur nette d'amortissements. e La sociétépeut escompter son portefeuille d'effets à recevoir dans la limite de son plafondd'escomptefixé à 55 000 Dh.(2'points) 3' Calculerle fonds de roulementfinancier. appelée <<Cossettes)>. au capital de g00 000 Dh. a L'amortissementréel du matérielde transports'élève à 85 000 Dh. spécialiséedansla production du sucreroux à partir de deux matièrespremières: Betteraveet Jus de cristallisation.20oÂde sonpoids par élimination de déchetssansvalew et nécessitantdes frais d'évacuation de 3 525 Dh. Labetteraveest d'abord coupéedans l'atelier < Coupe > où elle perd.nette.5o/odu poids du produit fini fabriqué.est directement (sans stockage intermédiaire) associéeau Jus de cristallisation dans l'atelier < Raffinage > pour donner le produit fini < Sucre roux )) et un sous-produit < Pulpe de betterave > qui représente I2.(6 points) 4. Pour le mois de mai2}L4. n'estjustifiable qu'à raison de 70oÂ(tauxde l. Pulpe de betterave(Sous-produit) : Néant o En-coursAtelier < Raffinage >>:7 400 Dh Achats du mois o Betterave: i8 tonnes au prix unitaire de 4 50û Dh ia tonne . Jus de cristallisation : 1 200 iitres au prix unitaire de 30 Dh le iitre EFFTSGE SynthèseI (V2) Page5 sur 8 . o 15% desempruntsauprèsdes établissements de crédit arriveraà échéancele 3ll5l2}:p. couvrant un risque assezproche(à moins d'un an). La betterave coupée.IS 30%).. Présenterle tableaude redressements et de reclassements. Déduirele bilan {inancier résuméen valeurs(4 massesà I'actif et 3 massesau passif) au 31I 1212013.les renseignements suivantsvous sont communiqués: Stocksau 1" mai o Betterave: 6 tonnes au prix unitaire de 4 350 Dh la tonne r Jus de cristallisation : 300 litres au prix unitaire de 41 Dh le litre o Sucreroux (Produit frni) : 3 000 Kg au prix *nitaire de !7 Dh le Kg . commenter la structurefinancière de cetteentreprise.(16 points) 2. Une provision pour risques et chargesd'un montant de 40 000 Dh. TRAVAIL A FAIRE 1.

compte tenu d'une marge bénéficiaire de 4 350 Dh sur le prix de vente et d'un montant forfaitaire de 0. Coupe Rafhnage Distribution TRP 279 400 1 20 0 0 16250 75 650 43 500 86 500 45 500 Entretien 25% r5% 20% 30% r0% Energie t5% 20% -10% 30% 25% TRS Tonne de 100Dh de Nature UO 10Dh Heure de betterave ventes du d'achats MOD coupée produit fini NombreUO CoûtUO Appro. Ptrlpede betterave: la quantitéproduite est directementvenduesur le marché.1 Dh par Kg pour frais de distribution. ExiStantsréels en magasins à Ia fin du mois de mai o Betterave:9tonnes . EFFTSGE Synthèse1 CV2) Page6 sur I .éterminéà partir de son prix de vente de 7 Dh le Kg. La main d'æuvre directe r Atelier < Coupe > : 600 heuresau prix unitaire de 16 Dh l'heure . . Le coût de production du sous-produitest d. Atelier < Raffinage > : 800 heuresau prix unitaire de 12 Dh I'heure Sorties des magasinsde matières premières . Sucreroux : 14 000 Kg au prix unitairede 35 Dh le Kg . Jusde cristallisation: 350litres . Les frais de distribution sont affectésen totalité au produit fini. Sucreroux (Produit fini) : 980 Kg . : Approvisionnements Renseignementscomplémentaires o Toutes les sortiesde magasin sont chiffrées au CMUF de période de stockageavec cumul du stockinitial. Pulpe de betterave(Sous-produit): Néant r En-coursAtelier < Raffrirage >>: 64 900 Dh Renseignementsrelatifs aux chargesindirectes Charges Centres auxiliaires Centres principaux Montants indirectes Entretien Energie Appro. . Befieràve: 15 tonnes o Jusde Cristallisation: 1 100litres Production du mois o Sucreroux : 12 000 Kg Ventesdu mois .

Ducoûtdeproductionduproduitintermédiaire. Présentersousforme de tableauxles calculsconduisantà la détemination : a. Des comptesd'inventairepermanentdes matièrespremières. Des coûtsd'achatdesmatièrespremières. EFF TSGE Synthèse1 (V2) Page7 sur 8 . (5 points) L'entreprise < NORA-PLAST >>est une sociétéanonymede type familial spécialiséedansla fabricationet la commercialisationde divers articlesen plastique. Les prévisionsdtachatsau titre du premier semestreN Mois DécembreN-1 Janvier Février Mars Avrii Mai Juin Les achats (HT) 300000 260000 250000 310000 200000 400000 300000 Les fournisseurssont réglés selon les modalités suivantes: 30o/aau comptant et 70oÂà 30 jours fin de mois. Bilan au 31/12lli-1 Actif Montant Passif Montant Immobilisationsincorporelles 200000 Capital social 2 200 000 Immobilisati. TRAVAIL A FAIRE 1.onscorporelles 70û000 Réservelégale 74 000 Immobi sationsfinancières 1 0 0000 Autres réserves 55000 Stocks 692 400 Résultatnet de I'exercice 110000 Clients et comptesrattachés 3 5 2800 Dettes de financement s40000 Etat-débiteur 60 000 Fournisseurset comptesrattachés 2s7000 Titres et valeursde placement 1 9 4800 Etat-créditeur 49 000 Trésorerie-actif 1 000000 Organismessociaux 20 000 Total 3 300000 Total 3 300000 Les prévisionsde ventesau titre du premier semestreN Mois Janvier Février Mars Avril Mai Juin Les ventes (HT) 600000 460000 3 5 00 0 0 500000 540000 400000 Les clients règlentselonles modalitéssuivantes: 30Yoau comptant.Son directeurfinanciervous remet les documentset informationsci-dessousafin de lui établir le budeet de trésorerieau titre du premier semestrede I'annéeN.(4points) d. compléter le tableaude répartitiondeschargesindirectes.(4 points) b.(8 points) 2.(4 points) c. Du coût de productiondu produit fini.30o^à 30 jours frn de mois et 40% à 90 jours fin de mois.

. Des apportsen comptescourantsd'associéssont prér. o Le poste( Organismessociaux> comprenddes cotisationssocialesà réglerenjanvier N.(3 points) 3. o En terme d'acomptesprovisionnels. 'Souscriptionen N d'un nouvel emprunt d'un montant de 900 000 Dh et qui seraencaissé selonl'échéanciersuivant :40% en janvier et 60yoen mars. Total encaissements. .u d'augmenterla capacitéde production de I'entreprisepar l'acquisition de nouvellesmachinesau cours du mois de mai pow un montant HT de 300 000 Dh à régler selonl'échéanciersuivant : 50oÂau comptantet le restefin juin N. Encaissements sur les ventes. . Remboursementd'un emprunt par trimestrialités constantesde 6 396 Dh (y compris un intérêt TTC de 396 Dh) .rrsen N selon l'échéanciersuivant: 300 000 Dh en février. la TVA sur intérêts est calculée au taux de l0%. Commenterla situationde trésorerie(2 points) EFFTSGE Synthèse 1 CV2) PageI sur 8 . (4 points) (tenir compte du décalaged'un mois) 4. TVA. (5 points) 5. .L'impôt sur les sociétésau titre de l'exercice N-l s'élèveà 88 000 Dh. o Les dettes-foumisseurs figurant au bilan sont décaissables intégralementen janvier N. Le poste < Etat-débiteur>>est constitué de la TVA récupérable sur chargescalculée sur les achatsdu mois de décembreN-1. . - o Le poste< Etat-créditeur)) est composéde la TVA due au titre du mois de décembreN-l (à décaisseren janvier N) pour un montant de 32-000 Dh ainsi qu'un reliquat à payer de l'impôt sur les sociétés. Les autres chargesexternes s'élèvent mensuellementà 30 000 Dh TTC (TVA non récupérable)et payablesle mois même. Leq salairess'élèventmensuellementà 120 000 Dh et payablesà la frn de chaquemois. o Les chargessocialesreprésententi 8% des salaireset payablesà la fin du mois suivant.Autres renseignements r Les créances-clientsfigurant au bilan sont encaissablesselon l'échéancier suivant: 151 200 Dh enjanvier N et 201 600 Dh en marsN.au titre du premier semestrede l'année N. .(3 points) 2. Trésorerie. N.B : .sur acquisitions d'immobilisations et sur ventes est calculée au taux normalde20o/o.(4 points) 7. o Il est prér. . Total décaissements. La société ( NORA-PLAST > a opté pour le résime des débits avec déclaration mensuelle. La TVA sur achats. les budgets suivants : 1. TRAVAIL A FAIRE Présenter. 100 000 Dh en mars et 200 000 Dh en awil. Décaissements sur achats. (4 points) 6.