Está en la página 1de 114

Glen A. Mazur Glen A.

Mazur
Créé en association
avec Fluke Corporation
9 0 0 0 0
9 7 8 0 8 2 6 9 1 5 3 8 2
ISBN 978-0-8269-1538-2
f
o
l
d

l
i
n
e
f
o
l
d

l
i
n
e
Author Name Glen A. Mazur
AMERICAN TECHNICAL PUBLISHERS
ORLAND PARK, ILLINOIS 60467-5756
Dépannage du moteur
et de l’entraînement :
des tests de base aux
diagnostics avancés
n
Créé en association
avec Fluke Corporation
Le manuel Dépannage du moteur et de l'entraînement : des tests de base aux diagnostics avancés inclut
les procédures fréquemment utilisées dans l'industrie et le commerce. Les procédures particulières
varient en fonction de chaque tâche et doivent être réalisées par un technicien qualifé. Pour une sécurité
maximale, référez-vous toujours aux recommandations particulières du fabricant, aux réglementations
en matière d'assurance, aux procédures en vigueur sur le lieu des travaux et au niveau de l'installation,
aux réglementations fédérales, de l'Etat et locales, et aux instances compétentes. Les informations
fournies visent à informer l'utilisateur. American Technical Publishers, Inc. et Fluke Corporation ne
sauraient être tenus responsables en cas de réclamations, de pertes ou de dommages, notamment de
dégâts matériels ou de préjudice corporel, subis du fait de la confance accordée à ces informations.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 – 11 – 9 8 7 6 5 4 3 2 1
Imprimé aux Etats-Unis d'Amérique
ISBN 978-0-8269-1538-2
© 2011, American Technical Publishers, Inc. et Fluke Corporation.
Tous droits réservés.
Manuel imprimé sur du papier recyclé.
American Technical Publishers, Inc., rédaction
Rédacteur en chef :
Jonathan F. Gosse
Vice-président — production :
Peter A. Zurlis
Responsable artistique :
James M. Clarke
Rédacteur technique :
James T. Gresens
Réviseur :
Jeana M. Platz
Conception de la couverture :
Jennifer M. Hines
Illustration/mise en page :
Thomas E. Zabinski
Principes du moteur et de l'entraînement . . . . . . . . . 1
Moteurs électriques • Puissances nominales du moteur • Tensions nominales du moteur
• Courants nominaux du moteur • Changements de tension et de courant • Vitesse et
fréquence du moteur • Tension et fréquence du moteur • Isolements nominaux du moteur
• Couple du moteur • Relation entre couple, vitesse et puissance du moteur • Types de
charges du moteur • Couple constant • Couple variable • Puissance constante • Moteurs
d'entraînement électriques • Fonctions du variateur de vitesse • Principales sections de
l'entraînement • Modulation de largeur d'impulsion • Longueur de câble
Sécurité • Equipement de protection individuelle • Personnel qualifé • Catégories de
mesures des instruments de test (classifcations CAT) • Mesures de test • Types de
courants et de tensions • Ecrans de l'oscilloscope portable • Formes d'onde
Instruments de test pour le dépannage • Multimètres numériques universels •
Multimètres numériques standard • Multimètres numériques avancés • ÉnergiMètres •
Oscilloscopes portables • Appareils de mesure d'isolement • Instruments de test sans
contact • Stratégies de dépannage • Procédures de dépannage • Tests électriques •
Tests de base • Tests avancés • Tests de diagnostic
Dépannage • Dépannage basé sur l'expérience • Dépannage basé sur la documentation
du fabricant • Dépannage basé sur des procédures internes •
Listes de vérifcation pour le dépannage • Problèmes fréquents du moteur et de
l'entraînement • Problèmes au niveau du moteur • Monophasé • Réfexions de surtension
• Courants de roulement • Courants de fuite • Bruit électrique induit • Rapport Volts/Hertz
(V/Hz) • Circuits d'entraînement de l'onduleur • Onduleurs MLI • Transitoires et hausses
• Régénération du moteur • Faible tension • Ponts de diodes • Echelons de tension •
Déséquilibre de tension • Harmoniques • Problèmes du variateur de vitesse
Mesures de test et de sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
Principes de dépannage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
Dépannage du moteur et de l'entraînement . . . . . . . 61
Documentation de l'état du moteur et de l'entraînement . . . 85
Documentation • Enregistrement et analyse des mesures au fl du temps •
Enregistrement et analyse des formes d'onde
Annexe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93
Glossaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101
Index . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 105
Le manuel Dépannage du moteur et de l'entraînement : des tests de base aux
diagnostics avancés a pour but de présenter les principes et les procédures de
fonctionnement des oscilloscopes portables. Les oscilloscopes portables sont
devenus pour les techniciens de l'industrie des outils de diagnostic intervenant
dans la maintenance conditionnelle et préventive. Le manuel Dépannage du
moteur et de l'entraînement : des tests de base aux diagnostics avancés traite des
principes fondamentaux entourant la façon d'utiliser des oscilloscopes portables
pour détecter et analyser des problèmes de moteur électrique et d'entraînement
susceptibles d'entraîner des temps d'arrêt du système ou des processus. La sécurité,
les procédures d'inspection, l'analyse, la création de rapports et la documentation
y sont décrites en détail. Les conseils techniques fournis concernent des pratiques
de sécurité, des informations sur le dépannage, des applications et des contenus
de chapitre sélectionnés, en rapport avec les oscilloscopes portables.
Des informations complémentaires, en rapport avec les tests, le dépannage et
la maintenance, sont disponibles dans d'autres documents de formation ATP.
Pour obtenir des informations concernant les documents de formation sur le
sujet, consultez le site Web d'ATP, à l'adresse www.go2atp.com, ou composez
le 1-800-323-3471.
1
Les moteurs électriques en font plus que tout autre composant électrique. Ils
consomment plus de 65 % de toute l'électricité produite et leur puissance nette
s'étend de quelques milliwatts à plusieurs milliers de kilowatts. Comme ils servent
à accomplir des tâches essentielles et consomment de grandes quantités de
courant, il est important de les contrôler de la manière la plus productive et la
plus effcace possible.
Pour être sûr d'obtenir les résultats souhaités, il convient de comprendre
leur fonctionnement, leur intégration dans des applications spécifques et la
meilleure façon de les contrôler. Savoir quels appareils de vérifcation utiliser
pour leur installation, leur maintenance et leur dépannage permet de garantir
un fonctionnement sûr et prolongé, avec des temps d'arrêt minimaux.
MOTEURS ELECTRIQUES
Les moteurs électriques sont disponibles
en types et en tailles variés pour répondre
aux besoins des différentes applications
nécessitant une force rotative. Le type de
moteur utilisé dépend du courant disponible
(DC ou AC), du type de charge à entraîner,
des conditions environnementales et de
l'effcacité. Les moteurs électriques ont des
valeurs nominales de puissance, de tension,
d'intensité, de fréquence et de vitesse. Le
fait de comprendre les variations de tension,
d'intensité, de fréquence et de vitesse de
charge permet de déterminer le type de moteur
adapté à l'application. Il faut également utiliser
le bon type d'isolement de moteur.
Un moteur à courant continu (DC) est un
moteur qui utilise le courant continu connecté
aux enroulements et à l'armature rotative
du champ pour produire une rotation. Les
quatre types de moteurs DC de base sont les
moteurs série, les moteurs shunt, les moteurs
compound et les moteurs à aimant permanent.
L'avantage des moteurs DC est qu'ils peuvent
s'utiliser dans des applications portables et
que leur régime peut être facilement contrôlé
en changeant la tension appliquée. Souvent
utilisés dans des applications portables, ils
sont remplacés par des moteurs AC dans la
plupart des autres applications.
Un moteur à courant alternatif (AC) est un
moteur qui utilise le courant alternatif connecté
à un stator (enroulements stationnaires) pour
produire une force sur un rotor par le biais
d'un champ magnétique. L'avantage des
moteurs AC est qu'ils nécessitent moins
de maintenance, car il n'y a pas de balais
à prendre en charge. Les deux principaux
types de moteurs AC sont les moteurs
monophasés (1φ) et les moteurs triphasés
(3φ). Les moteurs monophasés sont les
moteurs à bague de déphasage, à phase
auxiliaire, à démarrage par condensateur,
à fonctionnement par condensateur et à
condensateur permanent. Ils s' utilisent
principalement lorsqu'il n'y a pas d'énergie
triphasée disponible.
2 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Cependant, puisque il est possible de
convertir un courant monophasé en énergie
triphasée à l'aide de variateurs de vitesse pour
permettre l'utilisation de moteurs triphasés,
ces derniers remplacent actuellement les
moteurs monophasés dans les applications
qui s'appuyaient auparavant sur ce type de
moteur, telles que les applications CVC.
Les moteurs triphasés offrent une meilleure
efficacité énergétique et ne comportent
aucun condensateur ni aucun commutateur
centrifuge nécessitant une maintenance. Ils
représentent généralement la norme pour
la plupart des applications nécessitant un
moteur de plus de 1 ch (746 W) et sont
disponibles avec une puissance égale à des
fractions de cheval-vapeur pour remplacer des
moteurs monophasés. Les moteurs triphasés
constituent le type de moteur contrôlé par
variateur de vitesse le plus courant.
Puissance nominale des moteurs
Un moteur électrique est une machine qui
convertit la puissance électrique en force
mécanique rotative (couple) sur un arbre,
utilisée pour produire un travail. La puissance
produite par un moteur est exprimée en watts
(W), kilowatts (kW) ou chevaux-vapeur
(ch). La puissance nominale d'un moteur est
indiquée sur sa plaque signalétique. La plaque
signalétique des moteurs comporte également
des informations telles que la tension et le
régime (RPM - nombre de tours/minute). Voir
Figure 1-1. A des fns de conversion, 746 W
sont égaux à 1 ch. Lorsque la puissance d'un
moteur est exprimée en kW, il est possible
d'obtenir l'équivalent en ch en multipliant cette
puissance par 1,34.
Figure 1-1. La puissance nominale d'un moteur est indiquée sur la plaque signalétique
fxée sur ce moteur. Cette plaque fournit également d'autres informations, telles que
la tension nominale et le nombre de tours/minute.
Motor Power Ratings
Industrial Motor
L
60
1 AMP
SFA
PH
208-220 VOLTS
L1 L2 L3 L1 L2 L3
440 VOLTS
HP
RPM
DUTY
SF
MAX
AMB
LR KVA
CODE
NEMA
NOM EFF
ENCL
TO REVERSE ROTATION INTERCHANGE
ANY TWO LINES LEADS
67
FR HZ
BRGS
NEMA
DESIGN
INS
CL
VOLTS
E47479 LR22132
MOD
NO.
®
®
208-230/460
3.6-3.8/ 1.9
4.5-4.75/ 2.4
3
4 5 6
7 8 9
1 2 3
4 5 6
7 8 9
1 2 3
MODEL NUMBER PHASE HP/kW
RPM VOLTAGE
IDWNM3546T
IDNM3581T
IDCSWDM3546
3
3
3
1/0.75
1/0.75
1/0.75
1750
1725
1740
230/460
230/460
208-230/460
56
1740 BALL
40C
TENV
CONT
B
H
1.25
IDCSWDM3546
85.5
WIRING
DIAGRAMS
MOTOR NAMEPLATE
MANUFACTURER’S CATALOG PAGE
Chapitre 1 — Principes de moteur et de variateur de vitesse 3 2 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Un oscilloscope portable (Scope-Meter™)
est un appareil de vérifcation qui mesure
et affiche les formes d'onde des lignes à
haute tension, commandes à basse tension et
signaux numériques. Lorsqu'un appareil de
vérifcation tel qu'un oscilloscope portable est
utilisé pour tester des moteurs électriques, il
peut servir à mesurer les différents types de
puissance associés au moteur. Par exemple,
un oscilloscope portable peut servir à mesurer
la puissance active, la puissance apparente, la
puissance réactive ou le facteur de puissance.
Les oscilloscopes portables multicanaux
peuvent mesurer plusieurs signaux (par ex.,
les trois phases d'un variateur de vitesse à
fréquence variable) ou plusieurs aspects
d'un même signal (par ex., sa tension et son
intensité), simultanément. Voir Figure 1-2.
La puissance active (P
T
) correspond à
la puissance véritablement utilisée dans un
circuit électrique. Elle se mesure en watts
(W) ou en kilowatts (kW). Les compagnies
d'électricité facturent leurs clients en fonction
Figure 1-2. Un oscilloscope portable peut servir à mesurer la puissance active, la
puissance apparente, la puissance réactive ou le facteur de puissance.
de la quantité de puissance active consommée.
La puissance apparente (P
A
) est le produit
de la tension et du courant dans un circuit,
calculé sans tenir compte du décalage de
phase pouvant exister entre la tension et le
courant. Elle se mesure en voltampères (VA)
ou en kilovoltampères (kVA). La puissance
réactive (VAR) est la puissance transmise aux
charges réactives comme les enroulements
de bobine d'un moteur. Elle se mesure en
voltampères réactifs (VAR).
Les compagnies d'électricité pénalisent
les clients qui ont de faibles facteurs
de pui ssance. Les i nst al l at i ons
qui présent ent de nombreuses
charges inductives, telles que des
enroulements moteur, des solénoïdes
ou des transformateurs, ont de faibles
facteurs de puissance, car la tension
précède l'intensité.
CONSEIL TECHNIQUE
Portable Oscilloscope Test Measurements
TRUE
POWER
APPARENT
POWER
POWER
FACTOR
REACTIVE
POWER (VAR)
TRUE POWER (WATTS)
PHASE ANGLE
APPARENT
POWER (VA)
θ
4 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Le facteur de puissance (PF) est le rapport
de la puissance active utilisée dans un circuit
AC à la puissance apparente utilisée par le
circuit ou transmise au circuit. Il est exprimé
sous forme de pourcentage. La puissance
active n'est égale à la puissance apparente que
lorsque le facteur de puissance est de 100 %
ou 1. Lorsqu'il est inférieur à 100 %, le circuit
est moins effcace et son coût d'exploitation
plus élevé, car le courant ne sert pas en
totalité à la production d'énergie. Les sources
d'alimentation telles que les transformateurs
sont caractérisées par leur puissance apparente
(kVA), car elles doivent fournir toute la
puissance nécessaire, quel que soit le facteur
de puissance de la charge.
Tension nominale des moteurs
Tous les moteurs sont conçus de manière
à fournir des performances optimales pour
un niveau de tension spécifque. Cependant,
les sources d'alimentation ne sont pas toutes
Figure 1-3. La tension appliquée à un moteur doit être comprise entre –10 % et +5 %
de sa tension nominale pour garantir des performances optimales.
capables de fournir la tension spécifiée
en permanence. Toute augmentation ou
diminution de la tension envoyée à un moteur
aura un impact sur ses performances.
Plus la tension envoyée au moteur
diminuera, plus son couple et son effcacité
diminueront, et plus son intensité et son facteur
de puissance augmenteront. A l'inverse, plus
la tension augmentera, plus l'effcacité et le
facteur de puissance du moteur diminueront et
plus son intensité et son couple augmenteront.
La tension envoyée à un moteur ne doit
pas dépasser –10 % et +5 % de sa tension
nominale pour garantir des performances
optimales. Voir Figure 1-3.
Le facteur de puissance (PF) le plus
faible d'un moteur correspond à une
charge de moteur inexistante et le
facteur de puissance le plus élevé
correspond à une charge de moteur
comprise entre 50 % et 100 %.
CONSEIL TECHNIQUE
Motor Performance
0 5 10 15 -5 -10 -15
-20
-15
-10
-5
0
5
10
15
20
TYPICAL MOTOR PERFORMANCE VERSUS VOLTAGE VARIATIONS
POWER
FACTOR
FULL-LOAD CURRENT
C
h
a
n
g
e
s

i
n

M
o
t
o
r

P
e
r
f
o
r
m
a
n
c
e
*
* in %
Voltage Variations*
MAXIMUM TORQUE
EFFICIENCY
Chapitre 1 — Principes de moteur et de variateur de vitesse 5 4 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Intensité nominale des moteurs
Tous les moteurs consomment du courant
pour produire une puissance. Ce courant varie
en fonction de la charge du moteur. Plus cette
charge augmente, plus le courant consommé
par le moteur augmente. Plus elle diminue,
plus le courant consommé par le moteur
diminue. L'intensité nominale indiquée sur la
plaque signalétique des moteurs correspond à
la quantité de courant absorbée par un moteur
à pleine charge. Voir Figure 1-4.
Les moteurs tenteront d'entraîner une
charge même si celle-ci dépasse leur puissance
nominale. Le facteur de service nominal d'un
moteur permet de savoir si celui-ci pourra
résister à une condition de surcharge en toute
Motor Current Ratings
Industrial Motor
L
60
1 AMP
SFA
PH
208-220 VOLTS
L1 L2 L3 L1 L2 L3
440 VOLTS
HP
RPM
DUTY
SF
MAX
AMB
LR KVA
CODE
NEMA
NOM EFF
ENCL
TO REVERSE ROTATION INTERCHANGE
ANY TWO LINES LEADS
67
FR HZ
BRGS
NEMA
DESIGN
INS
CL
VOLTS
E47479 LR22132
MOD
NO.
®
®
208-230/460
3.6-3.8/ 1.9
4.5-4.75/ 2.4
3
4 5 6
7 8 9
1 2 3
4 5 6
7 8 9
1 2 3
56
1740 BALL
40C
TENV
CONT
B
H
85.5 1.25
Nameplate Rated Current
Current at Normal Motor Rating
1
1
1
208
230
460
Motor Output*
Voltage

Current

Motor Output*
Voltage

Current

3.6
3.8
1.9
1.25
1.25
1.25
208
230
460
4.5
4.75
2.4
* in HP

in V

in A
Current at Normal Motor Rating Plus 1.25 Service Factor
MOTOR
NAMEPLATE
Figure 1-4. L'intensité nominale indiquée sur la plaque signalétique des moteurs
correspond à la quantité de courant absorbée par un moteur à pleine charge.
sécurité. Lorsque la plaque signalétique
indique un facteur de service égal à 1 (ou
ne fournit aucune valeur), le moteur n'est
pas conçu pour supporter une condition de
surcharge supérieure à sa puissance nominale.
Un facteur de service égal à 1,15 signife
que le moteur pourra supporter en toute
sécurité une surcharge supérieure de 15 %
à sa puissance nominale. La Commission
électrotechnique internationale (IEC) utilise
huit désignations (S1 à S8) pour décrire le
rapport cyclique des moteurs électriques.
Par exemple, S1 signife « Cycle d'utilisation
continu » et S8 signife « Opération continue
avec changements périodiques de la charge
et de la vitesse ».
6 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Pour produire une puissance plus élevée
(P), le moteur doit consommer plus de courant
(I), car la tension (E) reste constante au niveau
du moteur. Or, selon la fonction puissance, P
= E × I. Le moteur doit donc consommer plus
de courant pour produire plus de puissance.
L'intensité de service (SFA) correspond à
l'intensité nominale maximale pouvant être
consommée en toute sécurité par un moteur.
Elle est indiquée sur la plaque signalétique
des moteurs électriques. Lorsqu'un moteur
consomme un courant supérieur à son
intensité de service, il peut subir une surcharge
et rapidement s'endommager, généralement en
raison d'un claquage de l'isolant.
un problème dans un circuit (redémarrage d'un
ordinateur ou scintillement d'une lampe, par
exemple), un oscilloscope portable peut aider
à identifer ce problème, ainsi que le moment
auquel il s'est produit. En cas de problème, les
deux principales conditions à examiner sont
la relation entre le moment où le changement
de tension s'est produit et la direction du
changement d'intensité (augmentation ou
diminution) à ce moment.
Baisse de la tension et de l'intensité. Lorsque
la tension et l'intensité diminuent en même
temps, le problème se situe au niveau de
la source d'alimentation et du système de
distribution. Le circuit n'est pas surchargé.
Un oscilloscope portable permet d'enregistrer
des données et de les affcher pour faciliter
l'analyse du circuit. Par exemple, une baisse
de tension de 14,5 % s'accompagne d'une
baisse d'intensité. Cette diminution de la
tension et de l'intensité entraîne également
une baisse de puissance au niveau des charges
électriques, telles que les moteurs, les lampes
et les éléments chauffants. Voir Figure 1-5.
Les techniciens doivent savoir à quel
moment un problème se produit pour mieux
le comprendre et pour pouvoir prendre des
mesures correctives. Un oscilloscope portable
permet d'analyser les données en plaçant des
curseurs avant et après le problème. Avec
un oscilloscope multicanal, il est possible de
surveiller jusqu'à quatre signaux à la fois. Ceci
permet un suivi simultané des variations de
tension et d'intensité pour plusieurs signaux.
Grâce à un oscilloscope portable, les
techniciens peuvent agrandir chaque
mesure à l'aide de la fonction de
« zoom » afin d'examiner la forme
d'onde de plus près et d'identifer de
légères différences de relevés pouvant
indiquer un problème.
CONSEIL TECHNIQUE
Variations de tension et d'intensité
Dans la plupart des circuits, la tension se
maintient dans la plage de tolérance de la
tension nominale indiquée sur la plaque
signalétique (–10 % à +5 %), sauf en cas de
problème. L'intensité varie quant à elle en
permanence, au fur et à mesure de la mise
sous tension et hors tension de charges, ainsi
que des changements de charge du moteur.
Lorsqu'une baisse de tension semble causer
Baldor Electric Co.
Les caractéri sti ques des moteurs sont
indiquées sur la plaque signalétique qui est
fxée directement sur ces moteurs.
Chapitre 1 — Principes de moteur et de variateur de vitesse 7 6 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Figure 1-5. Lorsque la tension et l'intensité diminuent en même temps, le problème
se situe au niveau de la source d'alimentation et du système de distribution.
Voltage and Current Decrease Together
CURRENT AND VOLTAGE DECREASE TOGETHER – GRAPH
GRAPH AND DATABLOCK WITH CURSORS
CURRENT AND VOLTAGE DECREASE TOGETHER –
GRAPH AND DATABLOCK
VOLTAGE RANGE
(103.1 TO 120.7)
129.0
124.0
119.0
114.0
109.0V
104.0
98.0
94.0
89.0
00:00:00
30 s/Div
1.A:Vac
Name = 1.A: Vac
Date = 5/12/2010
Time = 2:24:26 PM
Y Scale = 5 V/Div
Y at 50% = 109.0V
X Scale = 30 s/Div
X at 0% = 00:00:00
X Size = 290 (290)
Maximum = 120.7V
Minimum = 103.1V
2.B:Aac
5/12/2010
2:24:26 PM
10 A/Div
30A
30s/Div
00:00:00
290(290)
33A
30A
Datablock
DATABLOCK
130.0
125.0
120.0
115.0
110.0V
105.0
100.0
95.0
90.0
00:00:00
30 s/Div
1.A:Vac
Name = 1.A: Vac
Date = 5/12/2010
Time = 2:24:26 PM
Y Scale = 5 V/Div
Y at 50% = 110.0V
X Scale = 30 s/Div
X at 0% = 00:00:00
X Size = 290 (290)
Maximum = 120.7V
Minimum = 103.1V
2.B:Aac
5/12/2010
2:24:26 PM
10 A/Div
30A
30s/Div
00:00:00
290(290)
33A
30A
Datablock
CURRENT RANGE
(30A TO 33A)
X1: 00:01:41 (14:26:07)
X2: 00:02:13 (14:26:39)
dX: 00:00:32
Y1: 120.5V
Y2: 120.6V
dY: 0.1V
Cursor Values
1 2
START OF
PROBLEM
END OF
PROBLEM
CURSORS
START AND END
OF PROBLEM
CURRENT
129.0
124.0
119.0
114.0
109.0V
104.0
99.0
94.0
89.0
00:00:00
30 s/Div
1.A:Vac
VOLTAGE
CURRENT AND VOLTAGE
DECREASES AT SAME TIME
INDICATES PROBLEM WITH
POWER SUPPLY
GRAPH
8 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Baisse de la tension et augmentation
de l'intensité. Lorsque des charges sont
activées et que les moteurs nécessitent plus
de puissance, l'intensité augmente. Si la
source d'alimentation n'est pas surchargée,
cette augmentation d'intensité ne devrait pas
entraîner de baisse de tension. Par exemple,
dans un circuit dont l'intensité augmente de
33 A à 152 A, la tension diminue, mais reste
dans la plage de fonctionnement acceptable.
Voir Figure 1-6.
Fréquence et vitesse des moteurs
La fréquence de ligne correspond au nombre
de cycles électriques complets par seconde
d'une source d'énergie. Le cycle correspond à
une onde de tension ou d'intensité alternative
complète. L'alternance correspond à une
moitié de cycle. La période (T) correspond
au temps nécessaire pour produire un cycle
de forme d'onde complet. La fréquence de
ligne nominale d'un moteur électrique est
indiquée sur la plaque signalétique à l'aide de
l'abréviation CY ou CYC pour le cycle ou de
l'abréviation Hz pour hertz. Le hertz (Hz) est
une unité internationale qui sert à exprimer
la fréquence et équivaut au nombre de cycles
par seconde.
Voltage Decreases and Current Increases
CURRENT AT 114 A
124.0
123.0
122.0
121.0
120.0V
119.0
118.0
117.0
116.0
00:00:00
30 s/Div
1.A:Vac
Name = 1.A: Vac
Date = 5/12/2010
Time = 2:41:25 PM
Y Scale = 1 V/Div
Y at 50% = 120.0V
X Scale = 30 s/Div
X at 0% = 00:00:00
X Size = 282 (282)
Maximum = 120.7V
Minimum = 119.6 V
2.B:Aac
5/12/2010
2:41:25 PM
50 A/Div
100A
30s/Div
00:00:00
282(282)
152A
33A
Datablock
CURRENT AT 152 A
CURRENT AT 33 A
PORTABLE OSCILLOSCOPE SCREEN
VOLTAGE DECREASES AT
LESSER RATE THAN
CURRENT INCREASES
Figure 1-6. A mesure que l'intensité du circuit augmente, la baisse de tension diminue.
Aux Etats-Unis, la fréquence de ligne
standard des sources d'alimentation s'élève à
60 Hz. Le Canada, le Mexique et la plupart
des pays des Caraïbes (Bahamas et Iles
Caïman, par exemple) utilisent également une
fréquence de ligne standard de 60 Hz pour
leurs sources d'alimentation. Tous les autres
pays utilisent une fréquence de 50 Hz. Dans
les pays en voie de développement (Arabie
saoudite, Colombie, Costa Rica, etc.) et les
pays qui utilisent de nombreux appareils
électriques fabriqués aux Etats-Unis, la
fréquence de fonctionnement est en train de
passer de 50 Hz à 60 Hz.
Les moteurs AC peuvent posséder une
fréquence nominale de 50 Hz, 60 Hz ou
50/60 Hz. Les variations de fréquence
modifent la vitesse du moteur. Lorsque la
fréquence augmente, la vitesse du moteur
augmente également et lorsqu'elle diminue,
la vitesse du moteur diminue. Par exemple,
lorsque la plaque signalétique d'un moteur
indique une fréquence nominale de 60 Hz,
le moteur atteint 75 % de sa vitesse avec une
fréquence de 45 Hz, 50 % de sa vitesse avec
une fréquence de 30 Hz et 25 % de sa vitesse
avec une fréquence de 15 Hz.
Chapitre 1 — Principes de moteur et de variateur de vitesse 9 8 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Figure 1-7. Etant donné que la plupart des fabricants de moteurs équilibrent leurs
moteurs à une vitesse supérieure de 25 % à la vitesse nominale indiquée sur la plaque
signalétique, il est déconseillé d'utiliser un moteur à une vitesse supérieure de 20 %
ou plus à sa vitesse nominale.
Un variateur de vitesse est une unité
électronique conçue pour contrôler la vitesse
d'un moteur à l'aide de dispositifs statiques.
Grâce aux variateurs de vitesse modernes,
les moteurs qui ne pouvaient auparavant
fonctionner qu'à la vitesse nominale indiquée
sur leur plaque signalétique peuvent à présent
fonctionner à des vitesses supérieures et
inférieures. Un variateur de vitesse peut
faire fonctionner un moteur au-dessus de
sa vitesse nominale, mais c'est en général
dangereux. L'utilisation d'un moteur à une
vitesse supérieure à celle pour laquelle le moteur
a été conçu peut entraîner sa rupture en cours de
fonctionnement et créer une situation de danger.
La plupart des fabricants de moteurs
équilibrent leurs moteurs à une vitesse
supérieure de 25 % à la vitesse nominale
indiquée sur la plaque signalétique. Il est par
conséquent déconseillé d'utiliser un moteur à
une vitesse supérieure de 20 % ou plus à sa
vitesse nominale. Pour garantir une fréquence
maximale comprise dans une marge de +20 %
ou moins par rapport à la valeur indiquée
sur la plaque signalétique, le paramètre de
« fréquence maximale » programmé ne
doit pas dépasser 60 Hz pour un moteur de
50 Hz et 72 Hz pour un moteur de 60 Hz.
Voir Figure 1-7.
Motor Frequencies and Speeds
= Namplate rating = Maximum manufacturer recommended = Hazard
Industrial Motor
L
60
1 AMP
SFA
PH
208-220 VOLTS
L1 L2 L3 L1 L2 L3
440 VOLTS
HP
RPM
DUTY
SF
MAX
AMB
LR KVA
CODE
NEMA
NOM EFF
ENCL
TO REVERSE ROTATION INTERCHANGE
ANY TWO LINES LEADS
67
FR HZ
BRGS
NEMA
DESIGN
INS
CL
VOLTS
E47479 LR22132
MOD
NO.
®
®
208-230/460
3.6-3.8/ 1.9
4.5-4.75/ 2.4
3
4 5 6
7 8 9
1 2 3
4 5 6
7 8 9
1 2 3
56
BALL
40C
TENV
CONT
B
H
85.5 1.25
* in Hz

in rpm
Jog
P
Frequency and Speed Relationship
Max. Motor Drive Output*
Nominal Speed 60
72
130
Max. Motor Speed

+12
+70
1740
2030
3770
1740
Siemens
ELECTRIC
MOTOR DRIVE
POWER
CABLE
ELECTRIC
MOTOR
DRIVE CABINET
CONVEYOR MOTOR
MOTOR
NAMEPLATE
NOMINAL MOTOR
SPEED AT 60 Hz
10 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Les variateurs de vitesse peuvent être
réglés et programmés à l'aide de commutateurs
et de potentiomètres, ou d'un clavier. Par
exemple, un variateur de vitesse peut utiliser
des potentiomètres et des commutateurs à
deux positions pour le réglage des conditions
de fonctionnement du moteur. Le variateur
de vitesse permet de défnir la fréquence de
sortie maximale, ce qui défnit également
la vitesse de fonctionnement maximale du
moteur. Pour régler la fréquence de sortie
maximale d'un variateur de vitesse, veuillez
procéder comme suit :
1. Réglez le commutateur à deux positions
sur 50 Hz ou sur 60 Hz, selon les
indications de la plaque signalétique du
moteur.
2. Réglez le potentiomètre des hautes
fréquences sur la position « nominale »
afn de limiter la fréquence de sortie du
variateur de vitesse à 50 Hz ou 60 Hz,
selon le réglage du commutateur.
3. Pour le réglage du potentiomètre des
hautes fréquences, n'ajoutez pas plus de
70 Hz à la valeur de la position nominale.
Bien qu'il soit possible de régler et de
programmer les variateurs de vitesse à l'aide
de commutateurs et de potentiomètres, la
plupart d'entre eux utilisent un clavier pour
défnir les paramètres de fonctionnement du
moteur. Voir Figure 1-8. Pour programmer la
fréquence de sortie maximale d'un variateur de
vitesse à l'aide d'un clavier, veuillez procéder
comme suit :
1. Identifez le numéro de paramètre utilisé
par le fabricant du variateur de vitesse
pour le réglage de la fréquence de sortie
maximale de ce dernier (indiqué dans le
manuel d'utilisation du fabricant).
2. Sélectionnez le programme et réglez
la fréquence de sortie maximale.
Remarque : lorsque vous défnissez ce
paramètre, le « paramètre par défaut »
(ou la dernière valeur saisie) s'affche.
Figure 1-8. Bien qu'il soit possible de régler et de programmer les variateurs de vitesse à
l'aide de commutateurs et de potentiomètres, la plupart d'entre eux nécessitent l'utilisation
d'un clavier pour la défnition des paramètres de fonctionnement du moteur.
Programming Motor Drives
Jog
P
STOP BUTTON
RUN BUTTON
JOG BUTTON
PROGRAM BUTTON
DOWN BUTTON
UP BUTTON
FORWARD/REVERSE BUTTON
LED DISPLAY
RS485 PORT
INCREASE SPEED OR
INCREASE NUMERICAL
VALUE
DECREASE SPEED OR
DECREASE NUMERICAL
VALUE
ACCESS PARAMETER OR
CONFIRM SELECTION
CONTROL DIRECTION OF
ROTATION
ADVANCED DRIVE
BASIC AND ADVANCED
CONTROL FUNCTIONS
PROGRAMMED USING
KEYBOARD AND DRIVE
BASIC DRIVE
BASIC CONTROL
FUNCTIONS SET
WITH SWITCHES
LED DISPLAY KEYPAD
Chapitre 1 — Principes de moteur et de variateur de vitesse 11 10 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Attention : bien que le variateur de vitesse
puisse être réglé pour une fréquence de
sortie supérieure à sa fréquence nominale,
limitez-vous à une marge de 20 % maximum
au-dessus de cette valeur. L'utilisation d'une
vitesse supérieure à la vitesse pour laquelle le
moteur a été conçu peut entraîner sa rupture en
cours de fonctionnement et créer une situation
de danger.
Fréquence et tension des moteurs
La diminution de la tension appliquée au
stator d'un moteur AC doit correspondre
approximativement à la baisse de fréquence
lors du contrôle de la vitesse du moteur. Les
enroulements moteur peuvent rapidement
surchauffer et endommager le moteur lorsque
la tension et la fréquence ne sont pas réduites
de la même manière. Le rapport volts/hertz
(V/Hz) est le rapport de la tension à la
fréquence appliqué à un moteur.
Le rapport V/Hz est obtenu en divisant la
tension nominale par la fréquence nominale
(indiquées sur la plaque signalétique).
Par exempl e, l e rappor t V/ Hz d' un
moteur de 230 V / 50 Hz est de 4,6 V/Hz
(230 ÷ 50 = 4,6), celui d'un moteur de 230 V /
60 Hz est de 3,83 V/Hz, celui d'un moteur de
460 V / 50 Hz est de 9,2 V/Hz et celui d'un
moteur de 460 V / 60 Hz est de 7,67 V/Hz.
La sur al i ment at i on couvr e deux
paramètres distincts, mais étroitement
liés : la suralimentation de démarrage
et la suralimentation continue. Certaines
applications de variateurs de vitesse
électriques nécessitent un surcroît de couple
de démarrage lorsqu'elles fonctionnent à faible
vitesse, tandis que d'autres auront besoin
de couple supplémentaire pour atteindre
leur vitesse de base. La suralimentation de
démarrage fournit du couple supplémentaire
au moment du démarrage en appliquant une
tension initiale plus élevée. La suralimentation
continue fournit du couple supplémentaire
en appliquant une tension plus élevée jusqu'à
ce que la vitesse de base soit atteinte, sans
dépasser la tension nominale du moteur.
Ces deux paramètres modifient la courbe
V/Hz pour fournir du couple et du courant
supplémentaires. Voir Figure 1-9.
Figure 1-9. La suralimentation de démarrage applique une tension initiale plus élevée,
puis suit un modèle V/Hz de couple constant. La suralimentation continue applique une
tension plus élevée de zéro jusqu'à la vitesse de base.
Boost
FREQUENCY (Hz)
0 30 60
V
O
L
T
A
G
E

(
V
)
0
230
460
FREQUENCY (Hz)
0 30 60
V
O
L
T
A
G
E

(
V
)
0
230
460
FREQUENCY (Hz)
0 30 60
V
O
L
T
A
G
E

(
V
)
0
230
460
START
BOOST
CONSTANT
7.67 V/Hz
NO
BOOST
CONTINUOUS
BOOST
CONSTANT TORQUE EXTRA TORQUE
AT STARTUP
EXTRA
TORQUE
FROM HIGHER
VOLTAGE
12 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
La suralimentation de démarrage et la
suralimentation continue sont exprimées
en volts ou en pourcentage de l'intensité
nominale du moteur. Il existe une certaine
interaction entre ces deux paramètres. Les
paramètres par défaut varient d'un fabricant
de variateurs de vitesse électriques à un autre.
Au-dessus d'environ 15 Hz, la tension
nécessaire pour conserver un rapport V/Hz
linéaire est une valeur constante. En dessous
de 15 Hz, la tension appliquée à un stator de
moteur doit être optimisée pour compenser
l'importante perte de puissance subie par
les moteurs AC à faible vitesse. La tension
de suralimentation dépend du moteur et
du type de charge pour lequel il est utilisé
(couple constant, variateur de couple, etc.).
Voir Figure 1-10.
Figure 1-10. La quantité de suralimentation nécessaire à un moteur dépend du type
de charge qu'il devra faire fonctionner.
En plus des oscilloscopes portables,
des caméras infrarouges peuvent être
utilisées pour réaliser une analyse du
circuit du moteur (ACM).
CONSEIL TECHNIQUE
Boost vs. Load
Jog
P
PE PE
L3/T L2/S L1/R
T3/W T2/V T1/U
L3
L2
L1
ON
OFF
Industrial Motor
L
60
1 AMP
SFA
PH
208-220 VOLTS
L1 L2 L3 L1 L2 L3
440 VOLTS
HP
RPM
DUTY
SF
MAX
AMB
LR KVA
CODE
NEMA
NOM EFF
ENCL
TO REVERSE ROTATION INTERCHANGE
ANY TWO LINES LEADS
67
FR HZ
BRGS
NEMA
DESIGN
INS
CL
VOLTS
E47479 LR22132
MOD
NO.
®
®
208-230/460
3.6-3.8/ 1.9
4.5-4.75/ 2.4
3
4 5 6
7 8 9
1 2 3
4 5 6
7 8 9
1 2 3
56
1740 BALL
40C
TENV
CONT
B
H
1.25
IDCSWDM3546
85.5
Siemens
AC ELECTRIC
MOTOR DRIVE
MOTOR
NAMEPLATE
FROM
POWER SUPPLY
DISCONNECT
3
φ
MOTOR MOVES
CONVEYOR
COUPLING
CONVEYOR (CONSTANT
TORQUE LOAD)
Chapitre 1 — Principes de moteur et de variateur de vitesse 13 12 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Isolation nominale des moteurs
La principale cause des dysfonctionnements
de moteur est un claquage d'isolant dû à une
exposition thermique. La NEMA (National
Electrical Manufacturers Association) classe
les isolations de moteur en fonction de leur
endurance thermique. Il existe quatre classes
d'isolation de moteur, à savoir les classes A,
B, F et H. Elles sont indiquées sur la plaque
signalétique des moteurs. En raison de sa
faible température nominale, la classe A
correspond au type d'isolation le moins utilisé.
La classe B correspond au type d'isolation le
plus utilisé sur les moteurs de 60 Hz, tandis
que la classe F est la plus utilisée sur les
moteurs de 50 Hz. La classe H correspond à
la classe d'isolation thermique la plus élevée
et doit être utilisée chaque fois que possible.
Voir Figure 1-11.
COUPLE MOTEUR
Un moteur ne peut produire un travail que
si son arbre fait tourner une charge. Les
moteurs doivent produire un couple suffsant
pour commencer à faire tourner la charge
et maintenir cette rotation en fonction des
besoins de l'application. Le couple est la force
qui produit la rotation et le couple moteur
est la force qui produit la rotation dans un
moteur. Les valeurs nominales de couple de
fonctionnement, de vitesse et de puissance
d'un moteur déterminent le travail qu'il peut
produire. Un moteur connecté à une charge
Motor Insulation Operating Temperatures
NEMA & IEC Classification
A
B
F
H
Maximum Operating Temperatures
221°F (105°C)
266°F (130°C)
311°F (155°C)
356°F (180°C)
Figure 1-11. Les températures de fonctionnement maximales des isolations de moteurs
sont classées par la NEMA (National Electrical Manufacturer’s Association) et par la
Commission électrotechnique internationale (IEC).
produit quatre types de couples : le couple
à rotor bloqué (LRT), le couple minimal
pendant le démarrage (PUT), le couple
maximal (BDT) et le couple à pleine charge
(FLT). Voir Figure 1-12.
Figure 1-12. Les quatre types de couples
produits par un moteur sont le couple à
rotor bloqué (LRT), le couple minimal
pendant le démarrage (PUT), le couple
maximal (BDT) et le couple à pleine
charge (FLT).
Motor Torque
LRT - LOCKED ROTOR TORQUE - PRODUCED
WHEN ROTOR IS STATIONARY AND
FULL POWER IS APPLIED TO MOTOR
PUT - PULL-UP TORQUE - REQUIRED TO
BRING MOTOR UP TO CORRECT SPEED
BDT - BREAKDOWN TORQUE - MAXIMUM
TORQUE MOTOR CAN PROVIDE WITH-
OUT REDUCTION IN MOTOR SPEED
FLT - FULL-LOAD TORQUE - PRODUCES
RATED POWER AT FULL SPEED OF
MOTOR
MOTOR SPEED (IN RPM)
%

O
F

F
U
L
L
-
L
O
A
D

T
O
R
Q
U
E
PUT
600
0 450 900 1350 1800
500
400
300
200
100
FLT
BDT
RATED SPEED
SYNCHRONOUS
SPEED
LRT
14 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Le couple à rotor bloqué (LRT) est le
couple produit par un moteur lorsque son
rotor est fxe et que toute la puissance est
appliquée au moteur. Les moteurs doivent
produire un LRT suffsant pour que l'arbre
commence à tourner. Le couple à rotor bloqué
est également appelé couple de démarrage.
Le couple minimal pendant le démarrage
(PUT) est le couple nécessaire pour permettre
à une charge d'atteindre sa vitesse nominale.
Lorsqu'un moteur n'est pas capable de produire
un PUT suffsant, il est possible que l'arbre
tourne, mais il n'atteindra pas sa vitesse nominale.
Le couple minimal pendant le démarrage est
également appelé couple d'accélération.
Le couple maximal (BDT) est le couple
maximal qu'un moteur peut fournir sans
réduire brutalement la vitesse du moteur.
Plus la charge d'un moteur augmente, plus
le couple produit par le moteur augmente,
jusqu'à ce que la charge soit trop importante
pour pouvoir tourner à la vitesse nominale
du moteur.
Le couple à pleine charge (FLT) est le
couple nécessaire pour produire la puissance
nominale à la vitesse maximale d'un moteur.
Bien que le FLT soit égal à la puissance
nominale indiquée sur la plaque signalétique
du moteur pour la tension et l'intensité
nominales de ce dernier, dans la plupart
des applications, les moteurs électriques ne
devraient pas avoir à travailler à 100 % (pleine
charge) pour entraîner la charge.
Lien entre le couple moteur, la
vitesse et la puissance
Les valeurs nominales de couple de
fonctionnement, de vitesse et de puissance
d'un moteur déterminent le travail qu'il peut
produire. Ces paramètres sont liés entre eux
lorsqu'ils s'appliquent à l'entraînement d'une
charge. Lorsque le moteur est connecté à
une charge maximale, il produit un couple à
pleine charge. Lorsque sa charge est inférieure
à la charge maximale, il produit un couple
inférieur au couple à pleine charge. En cas de
surcharge, il doit produire un couple supérieur
au couple à pleine charge pour que la charge
continue à tourner à la vitesse nominale du
moteur. Voir Figure 1-13.
Types de charges de moteur
Les moteurs servent à entraîner de nombreux
types de charges différents. Les charges de
moteur nécessitent un couple constant (CT),
un variateur de couple (VT) ou une puissance
constante (CH) pour fonctionner à différentes
vitesses. Il est essentiel de comprendre chaque
type de charge de moteur, car les variateurs
de vitesse doivent être réglés ou programmés
pour le type de charge entraîné par le moteur.
Voir Figure 1-14.
Couple constant
Une charge de couple constant (CT) est une
charge dans laquelle les besoins du couple
moteur restent constants. Tout changement
de vitesse de fonctionnement nécessite un
changement de puissance. Les charges à
couple constant sont les charges qui produisent
une friction, telles que les convoyeurs, les
machines entraînées par des engrenages, les
équipements de levage de charges, et d'autres
charges pouvant fonctionner à des vitesses
variées.
Couple variable
Une charge à couple variable (VT) est une
charge nécessitant un couple et une puissance
variables à des vitesses différentes. Avec ce
type de charge, le moteur doit fournir plus
de travail pour développer davantage de
puissance à une vitesse supérieure. Le couple
et la puissance augmentent tous les deux
avec la vitesse. Les charges à couple variable
concernent les pompes, les ventilateurs, les
mixeurs et les agitateurs.
Chapitre 1 — Principes de moteur et de variateur de vitesse 15 14 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Motor Torque, Speed, and Horsepower Characteristics
30 1725 91.34
60
1725
182.68
TORQUE RPM HP
H
P
RPM
T
O
R
Q
U
E
15
1725
45.67
H
P
RPM
T
O
R
Q
U
E
FULLY LOADED
UNDERLOADED
OVERLOADED
PRODUCT
NOTE: TOTAL LOAD
EQUALS PRODUCT
WEIGHT, BELT
FRICTION, AND
DRIVE LOSSES
TOTAL LOAD ON MOTOR REQUIRES 91.34 LB-FT
OUTPUT MUST
EQUAL 30 HP
(100%)
REQUIRED TORQUE
TO MOVE LOAD
EQUALS 91.34 LB-FT
30 HP MOTOR
1725 RPM
PRODUCT WEIGHT CUT IN HALF
TOTAL LOAD ON MOTOR REQUIRES 45.67 LB-FT
30 HP MOTOR 1725 RPM
REQUIRED TORQUE
TO MOVE LOAD
EQUALS 45.67 LB-FT
OUTPUT NEEDS
ONLY EQUAL
15 HP (50%)
REQUIRED TORQUE
TO MOVE LOAD
EQUALS 182.68 LB-FT
OUTPUT MUST
EQUAL 60 HP
(200%)
TOTAL LOAD ON MOTOR REQUIRES 182.68 LB-FT
PRODUCT WEIGHT DOUBLED
30 HP MOTOR
1725 RPM
Figure 1-13. Un moteur peut être à pleine charge, souschargé ou surchargé.
16 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Motor Load Types
LOAD MOTOR SPEED
SPEED
L
O
W
0
H
I
G
H
R
E
Q
U
I
R
E
D

T
O
R
Q
U
E
A
N
D

H
O
R
S
E
P
O
W
E
R
TORQUE
HORSEPOWER
IF LOAD REMAINS
CONSTANT, TORQUE
REMAINS CONSTANT
MORE HORSEPOWER
IS REQUIRED TO MOVE
LOAD FASTER
R
E
Q
U
I
R
E
D

T
O
R
Q
U
E
A
N
D

H
O
R
S
E
P
O
W
E
R
MOTOR SPEED FULL SPEED
L
O
W
0
H
I
G
H
LOAD
VARIABLE
HIGHER TORQUE
IS REQUIRED AT
SLOWER SPEED
LOWER TORQUE
IS REQUIRED AT
HIGHER SPEED
PRODUCT TO BE
PLACED ON ROLL
MATERIAL SPEED
REMAINS CONSTANT
MOTOR SPEED
MUST CHANGE AS
ROLL GETS LARGER
TORQUE
HORSEPOWER
AS AIR VOLUME OUTPUT
REQUIREMENT INCREASES,
HORSEPOWER REQUIREMENT
INCREASES
AS MOTOR SPEED INCREASES,
AIR VOLUME INCREASES
R
E
Q
U
I
R
E
D

T
O
R
Q
U
E

A
N
D

H
O
R
S
E
P
O
W
E
R

MOTOR SPEED FULL SPEED
L
O
W
0
H
I
G
H
HORSEPOWER
TORQUE
CONSTANT TORQUE (CT)
VARIABLE TORQUE (VT)
CONSTANT HORSEPOWER (CH)
Figure 1-14. Les charges de moteur peuvent nécessiter un couple constant (CT),
un variateur de couple (VT) ou une puissance constante (CH) pour fonctionner à
différentes vitesses.
Chapitre 1 — Principes de moteur et de variateur de vitesse 17 16 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Puissance constante
Une charge à puissance constante (CH) est
une charge nécessitant un couple élevé à bas
régime et un couple bas à haut régime. Etant
donné que le couple nécessaire diminue à
mesure que la vitesse augmente, la puissance
reste constante. Les charges à puissance
constante concernent les équipements
d'enroulage de papier, de métaux et de tissus
utilisés dans les usines de fabrication.
Lorsqu'un variateur de vitesse est utilisé
pour contrôler un moteur, il est réglé ou
programmé en fonction du type de charge.
Le réglage ou la programmation d'un type de
charge consiste généralement à déterminer le
type de charge et à régler ou à programmer le
variateur de vitesse pour un type d'application
spécifque.
Si une vérifcation, une documentation ou
une analyse est nécessaier, un oscilloscope
portable pourra être utilisé pour capturer et
affcher les mesures obtenues avec différents
réglages et dans différentes conditions de
fonctionnement du circuit. Par exemple, des
mesures différentes peuvent être capturées
lorsque le variateur de vitesse du moteur
est réglé sur « CT » (couple constant) et sur
« P&F » (pompes et ventilateurs). Lorsqu'il
est réglé sur la position CT, le variateur de
vitesse fournit une puissance plus élevée à
des vitesses plus faibles et plus élevées afn de
maintenir un couple constant au niveau de la
charge. Lorsqu'il est réglé sur la position P&F,
le variateur de vitesse fournit une puissance
moins élevée à faible vitesse et augmente
cette puissance lorsque la quantité d'air ou
de liquide déplacée augmente à vitesse plus
élevée. Voir Figure 1-15.
VARIATEURS DEVITESSE
ELECTRIQUES
Un variateur de vitesse est une unité
électronique conçue pour contrôler la vitesse
d'un moteur à l'aide de dispositifs statiques.
Les variateurs de vitesse sont divisés en
trois sections et peuvent être des moteurs
AC ou DC, les moteurs AC étant les plus
répandus. Alors que des démarreurs de
moteurs magnétiques servaient auparavant
à contrôler les moteurs électriques, les
variateurs de vitesse représentent aujourd'hui
la méthode privilégiée. Les démarreurs de
moteurs magnétiques sont parfois utilisés dans
des applications de base pour lancer/arrêter
des moteurs et assurer une protection contre
les surcharges.
En plus du lancement / de l'arrêt des
moteurs et de la protection contre les
surcharges, les variateurs de vitesse diffèrent
des démarreurs de moteurs de par leurs
fonctions supplémentaires, telles que le
contrôle de la vitesse, la synchronisation
des accélérations et des décélérations, la
suralimentation de démarrage moteur, le suivi
des anomalies, la programmation de vitesses
définies, différentes méthodes d'arrêt, la
modulation de largeur d'impulsion, ainsi que
d'autres fonctions de contrôle. La plupart des
paramètres sont programmés dans le variateur
de vitesse et peuvent être consultés par le biais
d'affchages de fonctionnement. La longueur
du câble utilisé pour connecter le variateur
de vitesse au moteur infuence également le
fonctionnement de ce dernier.
Fonctions des variateurs de vitesse
Les variateurs de vitesse électriques offrent
plusieurs fonctions qui les rendent polyvalents,
rentables et effcaces sur le plan énergétique. Ils
possèdent des paramètres de fonctionnement
programmables, ainsi que des indicateurs
d'anomalies qui affchent les erreurs de moteur
et de variateur de vitesse détectées. La plupart
des variateurs de vitesse intègrent également
des fonctions de mesure qui permettent
de relever et d'affcher des paramètres de
fonctionnement de base. Les paramètres sont
défnis de manière à correspondre le mieux
possible au fonctionnement prévu pour le
système. Les indicateurs d'anomalies et les
affichages de fonctionnement permettent
également à identifer les problèmes pendant
les interventions de dépannage.
18 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Figure 1-15. Si une vérifcation, une documentation ou une analyse est nécessaire, un
oscilloscope portable pourra être utilisé pour capturer et affcher les mesures obtenues
avec différents réglages et dans différentes conditions de fonctionnement du circuit.
Programmation des paramètres. Bien
que le format des menus de paramètres et
les méthodes de programmation varient en
fonction du fabricant, tous les variateurs
de vitesse permettent de programmer les
conditions de fonctionnement. La plupart
des variateurs de vitesse proposent divers
paramètres pouvant être programmés de
manière à adapter le moteur et le variateur
de vitesse à une application spécifque. Il
sufft cependant de n'en régler ou de n'en
programmer que quelques-uns pour que le
variateur de vitesse soit parfaitement adapté
au moteur et à l'application. Même si la
plupart des variateurs de vitesse possèdent
de nombreux paramètres permettant de les
adapter au moteur et à l'application, il est
souvent inutile de modifer les réglages par
défaut effectués en usine. Pour simplifer la
programmation, certains fabricants regroupent
les paramètres programmables les plus
utilisés. Voir Figure 1-16.
Display Measurements
1200.0
1100.0
900.0
600.0
400.0W
200.0
0.0
-200.0
-400.0
00:00:00 30 s/Div
1: Watts
Measured Motor Power with Acceleration/Deceleration at 30 Seconds
Constant Torque P&F
Time* Measured Power

* in sec

in W

at full speed
Time* Measured Power

10
15
20
25
30
Peak

10
15
20
25
30
Peak

490
640
710
830
790
930
55
108
360
540
790
830
PORTABLE OSCILLOSCOPE DISPLAY
CONSTANT TORQUE
(CT) LOAD SETTING
MEASUREMENT ANALYSIS
VARIABLE TORQUE
(P&F) LOAD SETTING
Chapitre 1 — Principes de moteur et de variateur de vitesse 19 18 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Affchages de fonctionnement. La plupart
des variateurs de vitesse surveillent et
affchent les conditions de fonctionnement,
telles que la température, la fréquence,
la puissance, l'intensité et la tension de
sortie. Les paramètres d'affchage permettent
d'obtenir une représentation visuelle des
conditions de fonctionnement, qui peut
servir lors de l'installation, de la vérifcation,
de l'utilisation et du dépannage d'un circuit
utilisant un variateur de vitesse. L'affchage
du fonctionnement de ce variateur de vitesse
permet également de déterminer les types
d'appareils de vérifcation supplémentaires
à utiliser pendant le dépannage du système.
Voir Figure 1-17.
Basic Programming Parameters
= Stop drive before changing this parameter.
Basic Programming Parameters
No.
P031
P032
P033
P034
P035
P036
Parameter
[Motor NP Volts] 20/Drive Rated Volts 1 VAC
Min/Max Display/Options
Based on Drive Rating
Default
Set to the motor nameplate rated volts.
[Motor NP Hertz] 10/240 Hz 1 Hz 60 Hz
Set to the motor nameplate rated frequency.
[Motor OL Current] 0.0/(Drive Rated Amps x 2) 0.1 Amps Based on Drive Rating
Set to the maximum allowable motor current.
[Minimum Freq] 0.0/240.0 Hz 0.1 Hz 0.0 Hz
Sets the lowest frequency the drive will output continuously.
[Maximum Freq] 0/240 Hz 1 Hz 60 Hz
Sets the highest frequency the drive will output.
[Start Source] 0/5 0 = “Keypad”
(1)
3 = “2-W Lvl Sens”
1 = “3-Wire” 4 = “2-W Hi Speed”
2 = “2-Wire” 5 = “Comm Port”
0
Sets the control scheme used to start the drive.

(1)
When active, the Reverse key is also active unless disabled by A095 [Reverse Disable].
Figure 1-16. Les paramètres de programmation de base regroupent les paramètres
de programmation les plus utilisés.
Figure 1-17. Les paramètres d'affchage permettent d'obtenir une représentation
visuelle des conditions de fonctionnement.
Operating Displays
Display Parameters
No.
d001
d002
d003
d004
d005
d006
d007-
d009
Parameter
[Output Freq]
[Commanded Freq]
[Output Current]
[Output Voltage]
[DC Bus Voltage]
[Drive Status]
[Fault x Code]
Min/Max
0.0/[Maximum Freq]
0.0/[Maximum Freq]
0.00/(Drive Amps x 2)
0/Drive Rated Volts
Based on Drive Rating
0/1 (1 = Condition True)
F2/F122
Display/Options
0.1 Hz
0.1 Hz
0.01 Amps
1 VAC
1 VDC
Bit 3 Bit 2 Bit 1 Bit 0
Decelerating Accelerating Forward Running
F1
20 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Affchages d'anomalies. Les variateurs de
vitesse intègrent des fonctions de mesure
permettant de surveiller le fonctionnement
du système, de l'arrêter automatiquement si
un problème est détecté et d'affcher un code
d'erreur et/ou des informations concernant
le problème. Comme pour les affchages de
fonctionnement, les affchages d'anomalies
aident également à déterminer les types
d'appareils de vérifcation supplémentaires
à utiliser pendant le dépannage du système.
Principales sections des variateurs
de vitesse
Les trois principales sections des variateurs de
vitesse AC sont la section du convertisseur, la
section du bus DC et la section de l'onduleur.
Voir Figure 1-18. La section du convertisseur
(redresseur de courant) reçoit la tension AC
entrante et la convertit en tension DC. Au
besoin, elle augmente ou diminue la tension
d'entrée en fonction de la tension de sortie
requise.
La section du bus DC fltre la tension et
maintient le bon niveau de tension DC. Elle
envoie la tension DC à la section de l'onduleur
en vue d'une reconversion en tension AC. La
section de l'onduleur reconvertit la tension
DC en tension AC triphasée pour l'envoyer
au moteur. Elle contrôle le couple du moteur
et la vitesse.
Modulation de largeur d’impulsion
La modulation de largeur d'impulsion (MLI)
est une méthode permettant de contrôler la
quantité de tension envoyée au moteur. Les
variateurs de vitesse doivent contrôler la
quantité de tension produite pour contrôler
la vitesse et le couple d'un moteur. La
modulation de largeur d'impulsion permet
de contrôler la quantité de tension de sortie
en convertissant la tension DC en valeurs
d'impulsions DC individuelles fxes grâce à
la rapidité de commutation des transistors. Le
fait de varier la largeur de chaque impulsion
(durée d'activation) et/ou la fréquence permet
d'augmenter ou de diminuer la tension. Plus
la largeur de chaque impulsion augmente,
plus la tension de sortie DC est élevée.
Voir Figure 1-19.
AC Drive Sections
D4
D3 D2
D1
L
C

C
O
N
T
R
O
L

L
O
G
I
C
DC
BUS
3
φ
VOLTAGE OUTPUT TO MOTOR
115 VAC, 1
φ
VOLTAGE
INPUT
230 VAC, 1
φ
VOLTAGE
OUTPUT
INVERTER DC BUS CONVERTER STEP-UP
TRANSFORMER
Figure 1-18. Les trois principales sections d'un variateur de vitesse AC sont les sections
du convertisseur, du bus DC et de l'onduleur.
Chapitre 1 — Principes de moteur et de variateur de vitesse 21 20 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Pulse Width Modulation
−VOLTS
+VOLTS
TIME
−VOLTS
+VOLTS
TIME
V
O
L
T
A
G
E

(
V
)
V
O
L
T
A
G
E

(
V
)
PULSE WIDTH MODULATION
PULSE
EQUIVALENT ELECTRONICALLY
REPRODUCED PULSATING DC
WIDER INDIVIDUAL PULSE RESULTS IN A
HIGHER EQUIVALENT VOLTAGE OUTPUT
Figure 1-19. La modulation de largeur d'impulsion sert à produire une sortie DC pulsée.
La fréquence porteuse est la fréquence
qui contrôle le rythme de mise sous tension
et hors tension des commutateurs statiques
dans le variateur d'un moteur avec modulation
de largeur d'impulsion (MLI). Plus elle
est élevée, plus le nombre d'impulsions
individuelles présentes pour reproduire
la fréquence fondamentale est élevé. La
fréquence fondamentale est la fréquence
de la tension utilisée pour contrôler la
vitesse du moteur. La fréquence porteuse
de la plupart des variateurs de vitesse
peut être comprise entre 1 kHz et environ
16 kHz. Plus elle est élevée, plus l'onde
sinusoïdale de sortie se rapproche de l'onde
sinusoïdale de fréquence fondamentale
pure. Cependant, plus la quantité de tension
transitoire générée par la mise sous/hors
tension est importante et plus la chaleur
produite augmente.
Lors de la vérifcation ou du dépannage
d' un variateur de vitesse installé, un
oscilloscope portable peut servir à analyser
de près la sortie MLI de ce moteur. Chaque
phase doit être examinée dans un premier
temps et il est nécessaire de s' assurer
qu'il n'existe aucune réflexion. Lorsque
le variateur de vitesse est réglé pour une
fréquence porteuse de 5 kHz, le nombre
d'impulsions individuelles présentes pour
reproduire la fréquence fondamentale
est moi ns él evé. Lorsqu' i l est régl é
pour une fréquence porteuse de 16 kHz,
le nombre d' impulsions individuelles
présentes pour reproduire la fréquence
fondamentale est plus élevé. Cependant,
une fréquence porteuse de 16 kHz peut avoir
un impact sur les harmoniques et risque de
raccourcir la longueur de câble utilisable
entre le moteur et le variateur de vitesse.
Voir Figure 1-20.
La fréquence fondamentale est la
fréquence de la tension utilisée par
un moteur. Il s'agit de la fréquence à
laquelle le variateur de vitesse envoie
des impulsions DC au moteur.
CONSEIL TECHNIQUE
22 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Longueur de câble
Quel que soit le système électrique,
la distance entre les composants et les
dispositifs infue sur le fonctionnement. La
principale limitation de la distance séparant
un démarreur de moteur magnétique et
Figure 1-20. Lors de la vérifcation ou du dépannage d'un variateur de vitesse installé,
un oscilloscope portable peut servir à analyser de près la sortie MLI de ce moteur.
un moteur tient à la chute de tension des
conducteurs, qui ne doit pas dépasser 3 %.
Lorsqu'un variateur de vitesse est utilisé,
le facteur limitatif est le degré de chute de
tension et de capacité entre les conducteurs
chauds qui fournissent une puissance au
moteur et les conducteurs chauds reliés à la
terre. Les conducteurs longs produisent une
capacité plus importante, ce qui entraîne des
tensions transitoires élevées dans la tension
envoyée au moteur. Puisque les tensions
transitoires sont réféchies dans le système,
elles sont appelées pics d'ondes réféchies,
ou ondes réféchies. Plus le conducteur est
long et la fréquence porteuse de sortie d'un
variateur de vitesse électrique augmente, plus
les tensions transitoires sont élevées. Voir
Figure 1-21.
Portable Oscilloscope Analysis of PWM Output
CARRIER FREQUENCY OF 5 kHz
CARRIER FREQUENCY OF 16 kHz
TRANSIENT VOLTAGE CAUSED
BY HIGHER FREQUENCY
Bien que la plupart des moteurs
intègrent des mécanismes de sécurité
qui les empêchent de fonctionner
lorsque la fréquence dépasse leur
fréquence nominale, certains moteurs
peuvent fonctionner à une fréquence
bien plus élevée, ce qui crée une
situation de danger. N'utilisez jamais
un moteur à une fréquence supérieure
à sa fréquence nominale.
CONSEIL TECHNIQUE
Chapitre 1 — Principes de moteur et de variateur de vitesse 23 22 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Figure 1-21. Plus le conducteur est long et la fréquence porteuse de sortie d'un
variateur de vitesse électrique augmente, plus les tensions transitoires sont élevées.
Cable Length
Jog
P
PE PE L3/T L2/S L1/R T3/W T2/V T1/U DC DC
L1
L2
L3
3
φ
VOLTAGE
INPUT
OUTPUT VOLTAGE
READING AT DRIVE
OUTPUT VOLTAGE
READING AT MOTOR
CAUSED BY LONG MOTOR LEADS
3
φ
MOTOR
ELECTRIC
MOTOR DRIVE
TRANSIENT
VOLTAGE
SPIKES
Plus la fréquence porteuse d'un variateur
de vitesse est élevée, plus il produit
d'interférences électromagnétiques et
plus la longueur du câble qui sépare le
moteur du variateur de vitesse doit être
courte. Les câbles courts permettent de
réduire les problèmes d'interférences et
sont nécessaires pour l'application de
certaines réglementations, telles que
les réglementations européennes sur la
compatibilité électromagnétique (EMC).
CONSEIL TECHNIQUE
24 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
25
Le dépannage des équipements électriques nécessite l'utilisation d'appareils
de vérifcation capables de prendre des mesures sur des composants et des
circuits électriques sous tension. Les travaux réalisés sur ou à proximité de
circuits électriques sous tension peuvent causer des électrocutions, des brûlures
et des blessures. Pour réduire les risques d'électrocution ou de blessures, des
mesures de sécurité appropriées doivent être appliquées et un équipement
de protection individuelle (EPI) doit être porté et utilisé. Il est nécessaire de
comprendre les mesures de test pour localiser le problème. De même, il faut
comprendre l'affchage numérique et l'affchage de la forme d'onde pour utiliser
des oscilloscopes portables.
SECURITE
Les règles et les normes de sécurité varient
d'un pays à l'autre, mais chacun doit connaître
les réglementations locales et les appliquer.
Cependant, les principes sous-jacents de
prudence et de bon sens étant universels,
certaines recommandations générales
concernant la sécurité peuvent être formulées.
Lors de l'installation ou de la modifcation
de circuits électriques, les circuits et les
équipements sous tension doivent être mis
hors tension et verrouillés en position d'arrêt.
Le verrouillage est le processus qui consiste
à supprimer la source d'énergie électrique et
à installer un verrou empêchant la mise sous
tension. L'étiquetage est le processus qui
consiste à placer une étiquette de danger sur la
source d'une énergie électrique pour indiquer
que l'équipement ne peut pas être utilisé
avant le retrait de l'étiquette de danger. Les
étiquettes de danger sont aussi importantes
que les verrous et leur but est le même.
Elles ne sont utilisées seules que lorsqu'il est
impossible de placer un verrou sur l'appareil
déconnecté.
L'énergie électrique doit être verrouillée
et étiquetée lorsqu'elle n'est pas nécessaire
pour les travaux requis. Elle doit cependant
être activée lors de la vérification et du
dépannage d'un circuit à l'aide d'appareils
de vérifcation. Pour permettre d'éviter tout
risque d'électrocution ou tout autre type
de blessure, un équipement de protection
individuelle doit être porté et utilisé. Les
règles et les procédures de sécurité applicables
doivent également être respectées. De plus,
seul le personnel qualifié est autorisé à
travailler sur ou à proximité des circuits et
des équipements électriques.
Les procédures de sécurité appropriées
incluent également la connaissance des
appareils de vérifcation à utiliser lors de
tests spécifques, la capacité à utiliser les
appareils de vérifcation de manière sûre,
la lecture et le respect des procédures et des
recommandations du fabricant, ainsi que la
vérifcation de la certifcation des appareils
de vérification pour la zone de travail,
l'équipement ou le circuit à tester. Lorsque
le manuel d'utilisation d'origine d'un appareil
de vérification n'est pas disponible, il est
généralement possible d'accéder à une version
du manuel publiée en ligne par le fabricant ou
d'obtenir une copie de remplacement auprès
de celui-ci.
26 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Equipement de protection individuelle
L'équipement de protection individuelle
(EPI) correspond aux vêtements et/ou à
l'équipement portés par une personne pour
réduire le risque de blessures sur le lieu de
travail. Le port d'un EPI est obligatoire chaque
fois que des travaux ou des vérifcations sont
réalisés sur des circuits électriques exposés et
traversés par un courant.
L' EPI comprend des vêtements de
protection, une protection pour la tête, une
protection pour les yeux, une protection pour
les oreilles, une protection pour les mains
et les pieds, une protection pour le dos et
les genoux, ainsi qu'un matelas isolant en
caoutchouc. Voir Figure 2-1.
Figure 2-1. L'équipement de protection
individuelle (EPI) est utilisé pendant la
prise de mesures électriques pour réduire
les risques de blessure.
Equipement de protection individuelle
CASQUE DE PROTECTION
BOUCHONS
D'OREILLE
LUNETTES
DE SECURITE
ECRAN
FACIAL
INSTRUMENT
DE TEST
GANTS DE
PROTECTION EN
CUIR
GANTS ISOLANTS
EN CAOUTCHOUC
VETEMENTS
IGNIFUGES
Tous les EPI doivent respecter les codes
et les normes associés, tels que les normes
ANSI (American National Standards Institute,
institut américain des normes nationales)
applicables, ainsi que le code général des
mesures d'hygiène et de sécurité du Ministère
du Travail Américain OSHA 29 CFR 1910,
Sous-partie I – Equipement de protection
individuelle, sections 1910.132 à 1910.138.
Personnes qualifées
Une personne qualifiée est une personne
qui a reçu une formation et possède des
connaissances spécifques sur la construction
et sur l'utilisation des équipements électriques
ou sur une tâche précise et qui a appris à
reconnaître et à éviter les risques électriques
éventuels entourant un équipement ou
une tâche spécifque. Seules les personnes
qualifées sont autorisées à travailler sur ou
à proximité d'équipements électriques. Par
exemple, selon la norme américaine NFPA
70E
®
, « seules des personnes qualifiées
réaliseront des tests sur les pièces alimentées
par une tension de 50 V ou plus. » Dans de
nombreux autres pays, cette tension maximale
ne dépasse pas 24 V. Les personnes qualifées
doivent posséder les compétences suivantes :
• connaissance du type d'EPI requis pour des
zones spécifques, ainsi que des procédures
de test requises
• formation adéquate sur l'utilisation de
l'EPI, sur les procédures de test, sur les
lois, règles, codes, normes et procédures
d'entreprises applicables, ainsi que sur
toutes les autres connaissances nécessaires
pour garantir un environnement de travail
aussi sûr que possible
• connaissance des outils et des appareils de
vérifcation susceptibles d'être nécessaires,
ainsi que des procédures d'utilisation
sûres et adapt ées associ ées pour
des tests spécifques
Chapitre 2 — Sécurité et mesures de test 27 26 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Catégories de mesure des appareils
de vérifcation (classement CAT)
La Commission électrotechnique internationale
(IEC) est une organisation chargée de
développer des normes internationales dans
le domaine de l'équipement électrique. La
norme IEC 61010 classe les applications
dans lesquelles des appareils de vérifcation
sont utilisés selon quatre catégories de
mesure : CAT I, CAT II, CAT III et CAT IV.
Voir Figure 2-2. Les catégories CAT
déterminent l'amplitude de surtension (tension
transitoire) maximale à laquelle un appareil de
vérifcation peut résister lors de son utilisation
sur un système de distribution électrique.
Une tension transitoire est une impulsion
de tension momentanée et indésirable dont
l'amplitude et le niveau d'énergie varient en
fonction de la source (bobine de solénoïde ou
foudroiement) de la perturbation.
Les apparei l s de véri fi cat i on qui
appartiennent à une catégorie CAT élevée
permettent aux techniciens de travailler dans
de meilleures conditions de sécurité et sur un
plus grand nombre d'applications électriques
que les appareils qui appartiennent à une
catégorie CAT faible.
Les applications de variateurs de vitesse
possèdent une tension positive et une tension
négative par rapport à la terre, ou des
tensions de sortie dans les configurations
en delta. Lorsqu'un appareil de vérifcation
est connecté, à chaque nouvelle connexion
établie, une connexion particulière peut
constituer un risque important pour la sécurité.
En effet, elle peut être établie avec une tension
positive ou négative élevée, alors que l'autre
peut être au potentiel de terre et représenter un
faible risque, comme dans une confguration
en étoile.
Dans d'autres applications, chacune des
connexions de test peut être à un potentiel
élevé (une positive et une négative par rapport
à la terre), l'établissement de chacune de ces
connexions s'accompagnant donc de certains
risques pour la sécurité. Par exemple, les
connexions en delta sont à risque parce que
tous les conducteurs transportent sensiblement
le même niveau de tension au-dessus de la
terre.
ATTENTION : l'environnement de travail
d'un variateur de vitesse à vitesse variable peut
être différent d'une installation à une autre. Il
est donc conseillé d'obtenir des informations
sur les procédures de sécurité adaptées auprès
du fabricant du variateur de vitesse et d'une
personne qualifée.
Il existe des différences entre un
multimètre CAT II 1 000 V et un multimètre
CAT III 600 V. Un multimètre CAT II
1 000 V a une tension de travail supérieure
à celle d'un multimètre CAT III 600 V, mais
un multimètre CAT III 600 V peut supporter
en toute sécurité six fois le courant et six fois
la puissance d'un multimètre CAT II 1 000 V.
Les recommandations concernant les
appareils de vérification utilisés sur des
variateurs de vitesse à vitesse variable sont
les suivantes :
• Les appareils doivent appartenir au
minimum à la catégorie CAT IV 600 V
ou CAT III 1 000 V.
• Les appareils certifés CAT III 1 000 V
et CAT IV 600 V permettent de travailler
en toute sécurité sur un vaste éventail
d'applications électriques.
Remarque : dans le cas des applications
de variateurs de vitesse industrielles, les
appareils de vérifcation certifés CAT I et
CAT II doivent être évités, sauf si les travaux
sont réalisés sur de petits moteurs à puissance
fractionnaire, branchés sur des prises murales.
Evitez les multimètres passant pour avoir été
« conçus pour répondre » aux exigences de
la norme IEC 61010 ou ne portant aucune
certifcation de laboratoire de test tel que UL,
CSA, VDE, TÜV ou MSHA. Ces multimètres
ne satisfont pas à toutes les exigences de la
norme pour laquelle ils passent pour avoir
été conçus.
Les consignes de sécurité concernant les
mesures de test sur des variateurs de vitesse
électriques sont les suivantes :
28 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Figure 2-2. La norme 61010 de la Commission électrotechnique internationale (IEC)
classe les applications dans lesquelles des appareils de vérifcation sont utilisés selon
quatre catégories de mesure (Catégorie I à Catégorie IV).
Catégories de mesure des instruments de test (classement CAT)
Catégorie En bref Exemples
Cat III
CAT I
CAT IV
CAT II
CAT I Appareils
électroniques
CAT II
Cat III
CAT IV

• Appareils électroniques protégés
• Appareils branchés sur des circuits (d'alimentation) protégés
contre les surtensions transitoires
• Toute source haute tension, basse énergie dérivée d'un
transformateur à forte résistance de bobine, comme la partie
haute tension d'un photocopieur
• Appareils électriques, instruments portables et autres
charges de type appareils ménagers et de type semblable
• Prises et circuits de dérivation longs
• Prises placées à plus de 10 m de la source CAT III
• Prises placées à plus de 20 m de la source CAT IV
• Appareils dans des installations fixes, tels que les systèmes
de commutation et les moteurs polyphasés
• Bus et circuits d'alimentation dans les usines industrielles
• Circuits d'alimentation ou circuits de dérivation courts et
dispositifs pour tableau de distribution
• Systèmes d'éclairage dans les grands bâtiments
• Prises avec raccordement court à l'origine des installations
électriques
• Se rapporte à l'origine de l'installation, à savoir le lieu de
raccordement des lignes électriques
• Compteurs électriques et équipements de protection contre les
surintensités
• Lignes extérieures et origine des installations électriques,
interruption de service d'un pylône à un bâtiment, câblage
reliant un compteur et un tableau de distribution
• Ligne aérienne en direction du bâtiment distant
Charges
connectées à la
prise 1φ
 
Distribution
3φ, incluant
éclairage
commercial

3φ au niveau du
raccord aux
lignes
électriques,
tous les
conducteurs
extérieurs
Chapitre 2 — Sécurité et mesures de test 29 28 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
• Travaillez sur des circuits hors tension
chaque fois que possible, en suivant des
procédures de verrouillage/étiquetage
adaptées. Assurez-vous que les autres
personnes présentes savent que vous
travaillez sur le système.
• Utilisez un EPI et des outils manuels
adéquats pour travailler sur des circuits
sous tension.
• Ne mesurez pas de tensions supérieures
à la tension de fonctionnement nominale
indiquée sur l'appareil de vérifcation.
• Ne prenez pas de mesures dans les
environnements à haute énergie pour
lesquels l'appareil n'a pas été certifé.
• Branchez le cordon de mise à la terre avant
le cordon sous tension.
• Gardez une main dans la poche pour
réduire les risques de circuit fermé à
travers la poitrine et le cœur.
• Si possible, accrochez le multimètre par sa
sangle ou posez-le contre quelque chose
pour éviter de le tenir en main.
• Utilisez la méthode de mesure en trois
étapes, qui consiste à tester un circuit
connu sous tension, à tester le circuit cible,
puis à tester à nouveau le circuit sous
tension pour vous assurer que le multimètre
fonctionne toujours correctement.
Pour éviter de vous électrocuter ou de
vous blesser pendant la prise de mesures sur
des circuits CAT III, n'utilisez pas de sondes
de diviseur de tension (par exemple, 10:1,
100:1, 1000:1, etc.) qui ne possèdent qu'une
certifcation IEC 61010 CAT I ou CAT II.
Assurez-vous que la sonde d'oscilloscope
utilisée est certifiée pour l'environnement
de catégorie de mesure dans lequel les
travaux sont réalisés. L'utilisation d'une
combinaison d'appareils de vérification
certifiés CAT III et d'accessoires certifiés
CAT I ou CAT II doit être évitée.
Chaque fois que possible, utilisez un
appareil de vérifcation multicanal et établissez
toutes les connexions de mesure en utilisant
un seul point de référence commun. Dans les
systèmes de distribution électrique triphasés,
ce point est généralement le « neutre »
ou la ligne de retour commune. Dans les
autres systèmes, cela peut être la référence
commune ou le fl de terre. Lorsqu'un appareil
de vérifcation multicanal est utilisé avec un
seul point de référence commun, les tensions
appliquées à l'appareil et à tous les fls associés
sont sensiblement diminuées, ce qui réduit
les risques pour la sécurité. De plus, les
niveaux de tension auxquels l'appareil doit
réellement résister sont plus faibles, ce qui
réduit également les risques pour la sécurité.
Remarque : lors de l'utilisation d'appareils
de vérification multicanaux, il peut être
nécessaire d'établir une connexion de test sur
le système triphasé, avec une connexion de
phase servant de référence commune pour
deux canaux d'appareil de vérifcation. Les
tensions phase-phase pourront alors être
mesurées. La connexion « commune » est à
une tension élevée et doit être traitée avec les
mêmes précautions que les entrées de test.
MESURES DE TEST
La plupart des appareils de vérification
sont conçus pour prendre différents types
de mesures spécifques. Il est essentiel de
comprendre les types de mesures pouvant être
réalisés et l'analyse des mesures prises par
la suite pour comprendre le fonctionnement
d'un circuit, d'un système, d'un composant
ou d'une pièce d'équipement. Comprendre
les types de tensions et de courants présents
dans un circuit, ainsi que les valeurs relevées
associées, est également nécessaire lors des
interventions de maintenance et de dépannage.
Les valeurs mesurées à l' aide d' un
oscilloscope portable s'affchent généralement
sous forme de chiffre ou de forme d'onde.
Voir Figure 2-3.
30 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Dans certaines applications, les valeurs
numériques fournissent suffisamment
d'informations pour résoudre le problème.
Toutefois, pour rechercher l'origine de
problèmes complexes, une onde sinusoïdale
visuelle de la valeur mesurée (tension,
courant, puissance ou résistance) est plus utile
au dépanneur.
Figure 2-3. Les valeurs mesurées à l'aide d'un oscilloscope portable s'affchent
généralement sous forme de chiffre ou de forme d'onde.
Mesures de test des oscilloscopes portables
L3
L2
L1
DEBUT
FIN
ACT
DÉS
DE L'ALIMENTATION
ELECTRIQUE DE 230 V, 3φ


MULTIMETRE NUMERIQUE
CIRCUIT DU
DEMARREUR
MOTEUR 3φ
OSCILLOSCOPE PORTABLE
AFFICHAGE
GRAPHIQUE
(FORME D'ONDE)
AFFICHAGE
NUMERIQUE
Les oscilloscopes portables multicanaux
peuvent prendre plusieurs mesures en même
temps et mesurer plusieurs aspects de
chaque signal. Cela permet au technicien de
comprendre le comportement du circuit de
manière plus rapide et plus complète.
Chapitre 2 — Sécurité et mesures de test 31 30 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Types de tensions et de courants
La tension est la quantité de « pression »
électrique d'un circuit. Elle se mesure en
volts (V) et peut être continue (DC) ou
alternative (AC). Le courant correspond au
fux d'électrons d'un circuit électrique. Il se
mesure en ampères (A). Comme la tension,
il peut être continu ou alternatif.
Circuits DC. Les sources DC possèdent une
borne positive et une borne négative. Ces
bornes établissent la polarité d'un circuit. La
polarité correspond à l'état électrique positif
(+) ou négatif (–) d'un circuit. Tous les points
d'un circuit DC possèdent une polarité. Un
courant DC peut être un courant DC pur, un
courant DC demi-onde, un courant DC pleine
onde, un courant DC fltré ou un courant
DC variable en fonction de sa source. Par
exemple, une source DC telle qu'une batterie
peut produire un courant continu pur. Un
courant DC redressé (modifé) obtenu à partir
d'un courant AC peut être un courant AC
redressé demi-onde ou pleine onde et peut être
fltré à l'aide de condensateurs pour créer un
courant DC plus pur. Voir Figure 2-4.
Figure 2-4. La tension DC peut être constante ou variable et s'étendre d'une tension
AC redressée demi-onde à une tension AC redressée pleine onde.
Tension DC
+
0
TENSION DC
CONSTANTE
0
+
TENSION DC
VARIABLE
+
0
+
0
TENSION AC A REDRES-
SEMENT DEMI-ONDE
+
0
ALIMENTATION DC SEMI-FILTREE A PARTIR
DE L'ALIMENTATION AC REDRESSEE
TENSION AC A REDRES-
SEMENT PLEINE ONDE
32 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Circuits AC. Contrairement à la tension DC
stable produite par les batteries, la tension
produite par les générateurs électriques alterne
en permanence entre des valeurs positives
et des valeurs négatives, à mesure que le
rotor du générateur tourne autour d'un axe
de 360 degrés. Une tension qui alterne entre
des valeurs positives et des valeurs négatives
produit un courant alternatif similaire (AC),
qui a donné son nom à l'alimentation AC.
Lorsqu'on observe une tension AC sur
un oscilloscope portable, cette tension
suit une onde sinusoïdale qui évolue
régulièrement le long de chaque cycle de 360°.
Voir Figure 2-5. Cette onde part de 0 V à 0°
pour atteindre sa valeur de crête positive à 90°,
avant de repasser par 0 V à 180°, d'augmenter
à nouveau jusqu'à sa valeur de crête négative
à 270° et de repasser par 0° V à 360°. Une
alternation correspond à une moitié de cycle
(180°). Chaque cycle d'onde sinusoïdale AC
comporte une alternation positive et une
alternation négative.
Tension AC. Les valeurs de tension AC
peuvent être mesurées et affchées sous forme
de valeur moyenne, de valeur effcace (rms,
root mean square), de valeur de crête ou de
valeur crête-à-crête. La tension moyenne
(T
moy
) correspond au calcul mathématique de
toutes les tensions instantanées de la moitié
d'un cycle d'onde sinusoïdale. La valeur
moyenne est égale à 0,637 fois la valeur
de crête dans une onde sinusoïdale pure.
La tension effcace (V
rms
) est la tension qui
produit la même quantité de chaleur dans
un circuit résistant que la chaleur produite
par une tension continue équivalente. La
valeur efficace est égale à 0,707 fois la
valeur de crête dans une onde sinusoïdale. La
tension de crête (T
max
) correspond à la valeur
maximale de l'alternation positive ou négative.
L'alternation positive et l'alternation négative
d'une onde sinusoïdale sont égales. La tension
crête-à-crête (V
c-c
) est la valeur correspondant
à la différence entre l'alternation positive
maximale et l'alternation négative maximale.
Voir Figure 2-6.
Figure 2-5. Les tensions AC sont distribuées sous forme de tensions monophasées
ou triphasées et les moteurs AC sont certifés pour une utilisation sur des systèmes
monophasés ou triphasés.
Tension AC
0
+
1 CYCLE
90°
VALEUR POSITIVE DE CRETE
ALTERNANCE
POSITIVE
HEURE
T
E
N
S
I
O
N
0
+
PHASE A
PHASE B
PHASE C
180° 270° 360°
TENSION 1φ TENSION 3φ
VALEUR NEGATIVE DE CRETE
ALTERNANCE
NEGATIVE
Chapitre 2 — Sécurité et mesures de test 33 32 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Tension AC
0
650 V
650 V
V
V
= 1300 V
p-p
max
= 650 V
ALTERNANCE DE
CRETE NEGATIVE
0
moy
650 V
V
max
= 650 V
(VALEUR DE CRETE DE 0,637)
V = 414,05 V
MOYENNE
0
= 459,55 V V
= 650 V
max
V
650 V VALEUR
CRETE
efficace
TENSION EFFICACE (Teff.)
(VALEUR DE CRETE DE 0,707)
A convertir Multiplier par
Efficace
Efficace
Moyenne
Moyenne
Crête
Crête
Crête
0,9
1,414
1,111
1,567
0,707
0,637
2
A
Moyenne
Crête
Efficace
Crête
Efficace
Moyenne
Crête à crête
VALEUR
DE CRETE
ALTERNANCE
DE CRETE
POSITIVE
VALEUR DE
CRETE A CRETE
TENSIONS MOYENNES TENSIONS EFFICACES
TENSIONS DE CRETE A CRETE CONVERSIONS DE TENSION AC
Figure 2-6. La tension AC peut être mesurée et affchée sous forme de valeur moyenne,
de valeur effcace, de valeur de crête ou de valeur crête-à-crête, sous forme d'ondes
sinusoïdales.
Affchages d'oscilloscopes portables
Les oscilloscopes portables affichent les
valeurs électriques mesurées sous forme
de chiffre ou de forme d'onde. Leur écran
d'affichage contient un axe horizontal et
un axe vertical gradués. L'axe horizontal
(x) représente le temps. L'axe vertical (y)
représente l'amplitude de la forme d'onde. Une
grille divise l'écran d'affchage en segments
pouvant être utilisés pour mesurer la tension
et la fréquence des formes d'onde affchées.
Une trace est une ligne qui traverse l'écran
d'un oscilloscope portable pour affcher les
variations de l'amplitude d'un signal dans le
temps. Le balayage de la trace se règle à l'aide
du paramètre de base de temps horizontal.
Voir Figure 2-7.
34 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Les oscilloscopes portables multicanaux
peuvent affcher jusqu'à quatre traces à la
fois. Cela permet au technicien d'affcher et
de comparer simultanément plusieurs signaux
et différents aspects de chaque signal, tels que
la tension et le courant.
Positionnement vertical et horizontal. Pour
vous aider à mieux comprendre les mesures
affchées sur leurs écrans, les oscilloscopes
portables possèdent des mécanismes qui
permettent de régler les informations affchées.
Des réglages types peuvent être effectués pour
le positionnement horizontal et vertical, la
durée de chaque division horizontale, le
nombre de volts de chaque division verticale
et le déplacement des positions du curseur.
Voir Figure 2-8.
Figure 2-7. Un axe horizontal et un axe vertical divisent l'écran d'affchage de l'oscilloscope
en segments égaux, tandis qu'une trace est établie sur l'écran avant la connexion du
circuit testé.
Affichages d'oscilloscopes portables
ECRAN DE L'OSCILLOSCOPE
TRACE DE L'OSCILLOSCOPE
AXE VERTICAL
(AMPLITUDE)
10 DIVISIONS
HORIZONTALES
8 DIVISIONS
VERTICALES
AXE
HORIZONTAL
(TEMPS)
DIVISIONS
AXE
HORIZONTAL
(TEMPS)
SENS DU
BALAYAGE
TRACE
POINT DE
DEPART
DE LA
TRACE
AMPLITUDE
HEURE
Les oscilloscopes portables multicanaux
peuvent affcher des signaux provenant de
quatre canaux différents.
Chapitre 2 — Sécurité et mesures de test 35 34 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Figure 2-8. Les oscilloscopes portables possèdent des mécanismes qui permettent
de régler les informations affchées horizontalement et verticalement.
Réglages des positionnements horizontaux et verticaux
REGLAGE VERTICAL
REGLAGE HORIZONTAL
MECANISME DE
REGLAGE
HORIZONTAL
MECANISME DE
REGLAGE VERTICAL
OSCILLOSCOPE
PORTABLE (FACE)
Le réglage du positionnement horizontal et
vertical peut servir à superposer deux mesures
différentes. Cette superposition permet de
vérifer si deux mesures sont en phase ou
déphasées l'une par rapport à l'autre. Plus
la tension et le courant sont déphasés, plus
la différence entre la puissance active et la
puissance apparente du circuit est importante
et, par conséquent, plus le facteur de puissance
(PF) est faible. Voir Figure 2-9.
Le fait de pouvoir visualiser et mesurer
les décalages de phase aide à identifer la
puissance active, la puissance apparente et le
facteur de puissance d'un circuit. Par exemple,
si la valeur mesurée pour une charge inductive
indique que le circuit présente un facteur
de puissance faible de 32 %, cela indique
également que la source d'alimentation
(transformateur) doit fournir 4,2 kVA pour
produire une puissance de sortie de 1,3 kW
au niveau de la charge. Le déphasage entre la
tension et le courant est causé par une charge
inductive, telle que des enroulements moteur
ou des solénoïdes. Dans une charge inductive,
le courant suit la tension.
Les commandes r égl abl es de
l'oscilloscope incluent l'intensité, la
mise au point, le positionnement
horizontal, le nombre de volts par
division et la durée de chaque division.
CONSEIL TECHNIQUE
36 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Figure 2-9. Le réglage du positionnement horizontal et vertical d'un oscilloscope
portable peut servir à superposer deux mesures différentes.
Positionnement horizontal et vertical avec mesures superposées
CIRCUIT INDUCTIF
TENSION ET COURANT
TENSION ET COURANT
SUPERPOSES (AUCUN CURSEUR)
INDIQUE LA
TENSION
INDIQUE LE
COURANT
TENSION
COURANT
DECALAGE
DE 72° ENTRE
LE COURANT
ET LA TENSION
Formes d'onde
Les mesures de circuit sont représentées sur
l'écran des oscilloscopes portables par des
formes d'onde de couleurs différentes, qui
varient en taille et en forme. Il est essentiel de
comprendre la signifcation de la taille, de la
forme et de la couleur des formes d'onde lors
de l'analyse ou du dépannage d'un circuit. Les
formes d'onde peuvent représenter des charges
linéaires ou non linéaires. Voir Figure 2-10.
Charges linéaires. Une charge linéaire est
une charge dans laquelle le courant augmente
proportionnellement à l'augmentation de la
tension et diminue proportionnellement à la
diminution de la tension. Les charges
linéaires, telles que les éléments chauffants,
Chapitre 2 — Sécurité et mesures de test 37 36 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
ne déforment pas l'onde sinusoïdale de la
tension ou du courant, que la tension et le
courant soient en phase ou non.
Figure 2-10. Selon le circuit ou l'équipement testé, les formes d'onde affchées sur l'écran
d'un oscilloscope portable peuvent représenter des charges linéaires ou non linéaires.
Formes d'onde
L1
L2
T3 T1
T2
A B
C
T1
T2
T3
DÉS
DÉS
MANUEL AUTO
L1 L2 L3
T1 T2 T3
MOTEUR 3φ
C a t I I I
1   0 0 0   V
4 0 0   A
C A T   I V
6 0 0   V
4 0 0   A
TENSION
COFFRET DE
COMMANDE DU
MOTEUR
DECONNEXION
FUSIBLES/
DISJONCTEURS
(PROTECTION
CONTRE LES
SURINTENSITES)
SELECTION DU
CONTROLE DU
MOTEUR
OSCILLOSCOPE
PORTABLE
CHARGE NON LINEAIRE
CHARGE LINEAIRE
CHARGE NON LINEAIRE
CHARGE LINEAIRE
COURANT
TENSION
COURANT
DEMARREUR
MAGNETIQUE
MOTEUR
D'ENTRAINE-
MENT
Certains oscilloscopes portables
n'affchent pas de relevés si les parties
non indiquées du signal dépassent la
tension crête nominale.
CONSEIL TECHNIQUE
38 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Charges non linéaires. Une charge non
linéaire est une charge dont le courant de
charge instantané n'est pas proportionnel à la
tension instantanée. Les charges non linéaires,
telles que les ordinateurs, les imprimantes et
les variateurs de vitesse, déforment la forme
d'onde qui représente le courant.
Analyse d'une forme d'onde. L'analyse d'une
forme d'onde affchée permet de connaître
la qualité du fonctionnement d'un circuit
et de déceler des problèmes. Alors que les
formes d'onde affchées peuvent indiquer un
fonctionnement correct, elles peuvent
également révéler des problèmes tels qu'une
perte de signal, des distorsions de signaux,
une tension transitoire ou une oscillation.
Voir Figure 2-11.
Figure 2-11. L'affchage d'une forme d'onde permet d'identifer des problèmes, tels
qu'une perte de signal, des distorsions de signaux, des signaux écrêtés, des tensions
transitoires ou une oscillation.
Analyse d'une forme d'onde
PERTE DE SIGNAL
TENSION TRANSITOIRE
DE CHOC
TENSION TRANSITOIRE
OSCILLANTE
FORME D'ONDE NORMALE DEFORMEE
ECRETEE OSCILLATION
Les charges capacitives, inductives
et résistives pures, telles que les
lampes à incandescence, les éléments
chauffants, les moteurs, les alarmes
(sonneri es et averti sseurs), l es
solénoïdes et les bobines de relais
sont linéaires.
CONSEIL TECHNIQUE
39
Le dépannage consiste à supprimer de manière systématique les différentes
sections d'un système de manière à localiser le dispositif ou le composant qui
ne fonctionne pas correctement. Le dépannage peut inclure la vérifcation des
systèmes mécaniques, des systèmes hydrauliques, des systèmes pneumatiques,
des systèmes électroniques/de communication, des systèmes électriques et
autres systèmes. Le dépannage nécessite souvent l'inspection et la vérifcation de
différents systèmes, la plupart des systèmes étant interconnectés et fonctionnant
ensemble. Cela vaut notamment lors du dépannage des moteurs et des variateurs
de vitesse étant donné que la plupart des systèmes et des applications utilisent
des moteurs.
Lors du dépannage des moteurs électriques, des variateurs de vitesse et
des systèmes électriques, les tests à effectuer sont déterminés en fonction des
informations nécessaires pour déterminer les conditions de fonctionnement et/
ou les problèmes. Les instruments de test nécessaires sont sélectionnés en
fonction du test à effectuer et de la documentation nécessaire.
INSTRUMENTS DE TEST POUR
LE DEPANNAGE
Des instruments de test électriques sont
utilisés pour vérifier les systèmes et les
composants électriques. Certains instruments
de test électriques sont conçus pour un
objectif spécifque tandis que d'autres peuvent
être utilisés pour une multitude de tâches.
Chaque instrument de test électrique présente
des avantages et des inconvénients qui
déterminent son utilité dans une situation
donnée. Les avantages et les inconvénients
concernent des facteurs tels que le coût, le
nombre et les types de mesures disponibles
sur l'appareil, la facilité de compréhension
des fonctions et d'utilisation, la possibilité
d'enregistrer et de documenter les mesures,
le classement CAT et la précision des
mesures. Pour la plupart des tâches de
dépannage, plus le problème est complexe,
plus les exigences en matière d'instruments
de test sont complexes. Les instruments de
test les plus fréquemment utilisés sont les
multimètres numériques, les ÉnergiMètres,
les oscilloscopes portables, les appareils de
mesure d'isolement et les instruments de
test sans contact, tels que les thermomètres
numériques ou les caméras infrarouges.
Multimètres numériques universels
Les multimètres numériques sont des
instruments de test électriques qui mesurent
plusieurs propriétés électriques et affchent
les propriétés mesurées sous forme de valeurs
numériques. Les multimètres numériques
universels (parfois également appelés
testeurs) sont généralement utilisés pour les
mesures de base de la tension, de la résistance
et du courant lors du test des dispositifs de
base (fusibles, interrupteurs, etc.) ou lors
de mesures de dépannage de base (tension
ou courant en direction du moteur, etc.). La
plupart des multimètres numériques universels
ont également la capacité de mesurer la
résistance et de vérifer la continuité.
40 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Les multimètres numériques universels
peuvent être utilisés pour effectuer des
mesures de base de la tension, de la résistance
et du courant dans les circuits de commande
du moteur qui utilisent des démarreurs
magnétiques. Il est cependant possible qu'ils
ne soient pas précis pour les mesures prises à
partir de la sortie d'un variateur de vitesse en
direction du moteur, car la fréquence porteuse
de l'entraînement (de 2 kHz à environ 16 kHz)
interfère avec la lecture de l'outil de mesure.
C'est la fréquence porteuse/fréquence de
modulation de largeur d'impulsion qui produit
la fréquence fondamentale (de 0 à 60 Hz)
utilisée par le moteur pour la rotation. Sans
fltres passe-bas spécialement conçus dans
l'outil de mesure, la lecture est déformée :
l'outil de mesure tente de lire toute la bande
passante du signal porteur et du signal
fondamental.
Multimètres numériques standard
Les multimètres numériques standard
comport ent l es fonct i ons de mesure
de base dont disposent les multimètres
numériques universels, ainsi que des fonctions
supplémentaires qui permettent de mesurer
et de dépanner la plupart des circuits et des
composants. Les multimètres numériques
standard offrent souvent la possibilité de tester
directement les diodes et les condensateurs
et peuvent être utilisés avec des accessoires
complémentaires, qui mesurent la température,
le courant et la pression. Voir la fgure 3-2.
Les multimètres numériques standard
comportent généralement des positions de
commutation du sélecteur supplémentaires
permettant d'effectuer des mesures telles
que les mesures de tension et de courant à
faible impédance. Ils disposent également
de boutons fonctionnels supplémentaires
permettant l'enregistrement et la comparaison
de mesures, tels que les boutons MIN/MAX
(minimum et maximum), REL (relatif), PEAK
(crête) et HOLD (suspension), pour fger la
mesure. Les multimètres numériques standard
incluent également un graphique à barres qui
peut être utilisé, parallèlement aux affchages
numériques, pour affcher les signaux qui
changent rapidement.
Multimètres numériques avancés
Les multimètres numériques avancés incluent
les fonctions de mesure des multimètres
numériques universels et standard, ainsi
que des fonctions supplémentaires. Les
multimètres numériques avancés disposent
généralement d'affchages à cinq chiffres et/ou
de capacités de décompte plus élevées, pour
des mesures plus précises, peuvent capturer
et stocker les mesures pour les afficher
ultérieurement, peuvent être connectés à
un ordinateur PC pour le téléchargement
des mesures et/ou incluent une fonction de
création de tendances qui permet d'affcher les
mesures prises au fl du temps sous la forme
d'une ligne sur un graphique.
Les mul t i mèt r es numér i ques
universels fonctionnent bien avec la
plupart des applications, mais vous
devez également veiller à toujours
disposer d'un outil de mesure avancé
avec plusieurs accessoires lors du
dépannage.
CONSEIL TECHNIQUE
Les multimètres numériques universels
sont utilisés pour mesurer la tension à la
source (déconnexion, panneau du circuit,
prises, etc.) et pour tester les fusibles. Ils
peuvent être utilisés pour mesurer la tension
entre les phases, de la phase au neutre et
de la phase à la terre, par exemple. Lors
de la mesure entre les phases, vérifez que
la tension et le courant sont équilibrés. Les
déséquilibres de tension de plus de 2 % et les
déséquilibres de courant de 12 % indiquent
un problème d'alimentation, et des mesures
de test supplémentaires du système doivent
être effectuées. Voir la fgure 3-1.
Chapitre 3 — Principes de dépannage 41 40 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Figure 3-1. Un multimètre numérique universel peut être utilisé pour effectuer les
mesures de base, telles que la mesure de tension au niveau d'un interrupteur.
Multimètres numériques universels — mesure du déséquilibre de tensions
1
0
0
A
1
0
0
0
V
6
0
0
V
C
a
t III
C
A
T
IV
MESURE DE
TENSION AC/DC
Electrical Apparatus
Service Association, Inc.
442
474
456
1372 V
ADDITIONNER
LES TENSIONS
2
V
= V
d
457
a
V V =
V = 474
d
d
17 V
TROUVER L'ECART
DE TENSION LE
PLUS IMPORTANT
4
a
= V
1372
3
3
V
3
CALCULER LA
MOYENNE DES
TENSIONS
457 V =
V =
V
a
a
× 100
× 100
0,0372 × 100
=
457
17
a
d
u
= V
u
u
V
= V
= 3,72 %
V
V
V
u
5
CALCULER LE
DESEQUILIBRE
DE TENSIONS
L1 VERS L2 L1 VERS L3 L2 VERS L3
1
MMN
DECONNEXION
DESACTIVEE
L2 L1
L3
MESURE DE
COURANT AC
VERS LE
CIRCUIT DU
MOTEUR
MESURE DE
LA TENSION
ENTRANTE
SIGNAL SONORE DE
CONTINUITE ET DE
MESURE EN OHMS
(Ω, kΩ, MΩ)
ENROULEMENT
S FORTEMENT
NOIRCIS EN
RAISON DU
DESEQUILIBRE
DE TENSIONS
42 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Multimètres numériques standard — mesure du déséquilibre de courant
DECONNEXION ACTIVEE
C a t I I I
1   0 0 0   V4 0 0   A
C A T   I V6 0 0   V4 0 0   A
Ampères
Ampères
COURANT L1
COURANT L2
COURANT L3
L1 L2
L3
C a t I I I
1   0 0 0   V
4 0 0   A
C A T   I V
6 0 0   V4 0 0   A
C a t I I I
1   0 0 0   V
4 0 0   A
C A T   I V
6 0 0   V
4 0 0   A
× 100
× 100
0,125 × 100
=
24
3
a
d
u
= C
u
u
C
= C
= 12,5 %
C
C
C
u
5
CALCULER LE DESEQUILIBRE
DE COURANTS
C
= C
d
24
a
C C =
C = 27
d
d
3 A
TROUVER L'ECART DE
COURANT LE PLUS
IMPORTANT
4
a
= C
72
3
3
C
3
CALCULER LA MOYENNE
DE COURANTS
24 A =
C =
C
a
a
21
27
24
72 A
ADDITIONNER LES
COURANTS
2
Ampères
Ampères
REMARQUE : LORS DE L'UTILISATION DE LA PINCE
DE COURANT, RELEVE DE 1 mA = 1 A
MMN
MESURER LE COURANT ENTRANT
1
21 mA AVEC PINCE DE
COURANT = 21 A AU
POINT DE MESURE
Figure 3-2. Un multimètre numérique standard comprend plusieurs fonctions de
mesure et peut être utilisé avec des accessoires.
Parmi les fonctions les plus importantes
qu'un multimètre numérique avancé peut
proposer lors du dépannage des variateurs de
vitesse et des moteurs, on peut citer un réglage
spécialement conçu pour prendre des mesures
de tension/fréquence, qui empêche toute
interférence de la fréquence porteuse avec la
mesure et un mode de mesure de crête pour
mesurer les crêtes de courant et de tension. Le
mode de mesure de crête peut être utilisé pour
déterminer si les formes d'onde de courant
ou de tension sont déformées en comparant
la lecture à la valeur effcace. Le mode de
mesure de crête peut également être utilisé
pour capturer des courants ou des tensions
transitoires. Voir la fgure 3-3.
Chapitre 3 — Principes de dépannage 43 42 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
ÉnergiMètres
Les ÉnergiMètres sont des appareils de
vérification qui mesurent, affichent et
enregistrent la tension, le courant et l'énergie
en plus de problèmes particuliers liés à
l'énergie comme les baisses ou augmentations
de tension, les transitoires et les harmoniques.
L'avantage des ÉnergiMètres est qu'ils peuvent
mesurer, affcher et enregistrer des mesures
Figure 3-3. Un multimètre numérique avancé inclut une fonction de mesure spéciale,
qui permet de réaliser des mesures lorsqu'un entraînement commande le moteur,
de manière à ce que la fréquence porteuse de l'entraînement n'interfère pas avec la
tension.
Multimètres numériques avancés
PE PE
Avance continue
P
L1 VERS L3
L2 VERS L3
L1 VERS L2
L3/T L2/S L1/R
Menu
225
VAC
Enreg. Configuration
Plage automatique
500 VAC 0
20:10 13/3/2006
100 200 300 400
Menu
VAC
Enreg. Configuration
Plage automatique
500 VAC 0
20:10 13/3/2006
100 200 300 400
228
Menu
VAC
Enreg. Configuration
Plage automatique
500 VAC 0
20:10 13/3/2006
100 200 300 400
225
L3
L2
L1
ACT
DÉS
MOTEUR
D'ENTRAINEMENT
ELECTRIQUE AC
MOTEUR 3φ
DE L'ALIMENTATION
ELECTRIQUE
Siemens
DECONNEXION
MULTIMETRE NUMERIQUE
AVANCE AVEC ECRAN A CINQ
CHIFFRES
REGLER L'OUTIL DE MESURE POUR
MESURER VAC ET UTILISER LA FONCTION
DE FILTRE PASSE-BAS AVEC LES MESURES
DE SORTIE DE L'ENTRAINEMENT
CONVOYEUR COMMANDE
PAR MOTEUR
D'ENTRAINEMENT
ELECTRIQUE
telles que la tension et le courant, permettant
ainsi de voir toutes les déformations pour
mieux cerner la nature des problèmes. Les
ÉnergiMètres sont disponibles sous forme
monophasée ou triphasée. Les modèles
monophasés peuvent être utilisés pour tester
les circuits triphasés en connectant les cordons
de mesure de l'outil de mesure à différentes
phases du circuit. Voir la fgure 3-4.
44 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Oscilloscopes portables
Les oscilloscopes portables sont des appareils
de vérifcation qui mesurent et affchent les
formes d'onde des lignes à haute tension,
commandes à basse tension et signaux
numériques. Les oscilloscopes portables
offrent les mesures les plus précises et
affichent les formes d'onde électriques et
électroniques de tous les types d'instruments
de test. Les oscilloscopes portables sont,
à la différence des oscilloscopes de table,
portables et à main. Ils fonctionnent en outre
sur batterie et disposent de la certifcation CAT
pour les mesures dans des environnements
commerciaux et industriels. Les oscilloscopes
portables sont parfaits pour vérifier et
dépanner les moteurs et les variateurs de
vitesse lors des travaux d'installation et
de maintenance préventive. Ils permettent
ÉnergiMètres
Cat III
1 000 V
400 A
CAT IV
600 V
400 A
VOLTS/AMPERES/HERTZ
100 V
0
0
10 A
kV = Hz 1,4 CF 0,229 60
A = 2,4 CF 57
VOLTS/AMPERES/HERTZ
100 V
0
0
10 A
kV = Hz 1,4 CF 0,223 60
A = 2,4 CF 53
VOLTS/AMPERES/HERTZ
100 V
0
0
10 A
kV = Hz 1,4 CF 0,232 60
A = 2,4 CF 58
L1 L2
L3
Siemens
VOLTS/AMPERES/HERTZ
100 V
0
0
10 A
kV = Hz 1,4 CF 0,223 60
A = 2,4 CF 53
ASI Robicon
ARMOIRE
ELECTRIQUE
DU MOTEUR
L1/R
L2/S
L3/T
L'ARMOIRE CONTIENT LES
TRANSFORMATEURS, LES
BOBINES DE REACTANCE, LES
CONDENSATEURS DE CORRECTION DE
FACTEUR DE PUISSANCE ET LES FILTRES
Figure 3-4. L'ÉnergiMètre affche les données numériques et de forme d'onde, ce qui
permet d'identifer les problèmes de qualité de l'alimentation.
d'identifier les mêmes problèmes que les
multimètres numériques et les ÉnergiMètres
mais peuvent également être utilisés pour des
tâches de dépannage plus complexes, telles
que l'analyse des diagnostics des circuits
et des composants, qui permet de prévoir
les problèmes avant qu'ils ne causent des
dommages.
Les oscilloscopes portables regroupent
en fait deux outils de mesure en un.
Parallèlement au mode d'oscilloscope, ils
disposent d'un mode de mesure qui effectue
les mêmes fonctions qu' un multimètre
numérique. L'outil mesure et affiche les
valeurs numériques en Ohms, la tension et
le courant. Il teste les diodes et la continuité
et peut être utilisé avec des accessoires pour
la mesure de la température et de la pression.
Voir la fgure 3-5.
Chapitre 3 — Principes de dépannage 45 44 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Les oscilloscopes portables présentent
notamment l'avantage d'affcher les valeurs
numériques avec des mesures d' onde
sinusoïdale, telles que la tension, le courant et
l'alimentation dans le temps. Autre avantage :
les impulsions transitoires, les pointes de
tension et autres informations relatives à la
forme d'onde qui ne sont pas visibles sur
un multimètre numérique le sont sur un
oscilloscope portable.
Dans le cadre de la plupart des mesures,
l'axe vertical (y) représente la valeur mesurée
et l'axe horizontal (x), le temps. L'affchage des
informations relatives à la forme d'onde permet
au technicien de localiser les problèmes et de
vérifer que des modifcations précédemment
apportées au circuit pour l'améliorer ont atteint
leur but. Les oscilloscopes portables pouvant
dater les mesures, il est possible de retracer
Oscilloscopes portables
PORTS DE FIXATION DU FIL DE TEST
ENTREE B
OSCILLOSCOPE
PORTABLE A MAIN
ENTREE A
AFFICHAGE NUMERIQUE AFFICHAGE DE LA FORME D'ONDE
BOUTON DE
FONCTIONNEMENT
DE L'OSCILLOSCOPE
BOUTON DE
FONCTIONNEMENT DE
L'OUTIL DE MESURE
Figure 3-5. Les oscilloscopes portables sont à la fois un outil de mesure qui enregistre
et affche des relevés de mesures numériques et un oscilloscope qui affche, enregistre
et capture les mesures de données de forme d'onde, qui peuvent être téléchargées
sur un ordinateur PC.
une pointe de tension capturée/enregistrée
jusqu'au moment exact où elle est survenue.
Les oscilloscopes portables disposent
également d'une bande passante de mesure et
d'une fréquence d'échantillonnage beaucoup
plus élevées que celles des ÉnergiMètres,
ce qui permet de localiser les problèmes
électriques, électroniques et numériques dans
les circuits complexes. La bande passante
correspond à la gamme de fréquences
pouvant être mesurée avec précision par
un oscilloscope ou multimètre portable.
L'échantillonnage est le processus consistant à
convertir une partie d'un signal d'entrée en un
nombre de valeurs électriques discrètes à des
fns de stockage, de traitement et d'affchage.
Plus la fréquence d'échantillonnage est élevée,
plus la trace du signal testé est précise.
46 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Les osci l l oscopes port abl es sont
parfaitement adaptés au dépannage des
variateurs de vitesse et des problèmes
d'alimentation, les oscilloscopes portables
double trace pouvant en effet mesurer et
affcher deux signaux à la fois. Les traces ou
mesures d'oscilloscope peuvent inclure les
courants et les tensions AC, DC et AC+DC, les
crêtes de tension et de courant, l'alimentation
(PF, W, VA et VAR), la fréquence, la
modulation de largeur d' impulsion et
d'autres fonctions de mesure spécialisées.
Voir la fgure 3-6.
Les oscilloscopes portables multicanaux
sont parfaits pour le dépannage des variateurs
de vitesse et des problèmes de qualité
d'alimentation parce qu'ils peuvent mesurer
et affcher jusqu'à quatre traces de signaux
à la fois. Un oscilloscope portable à quatre
canaux peut comparer et contraster plusieurs
niveaux de tension et de courant, et vérifer
l'intégrité des formes d'onde en identifant les
transitoires et les réfexions. Un problème sur
une phase indique un problème au niveau d'un
conducteur, tel qu'une mauvaise connexion,
par exemple. Si le problème est présent sur
toutes les phases, il se situe au niveau de
l'ensemble du câble.
Mesures de l'oscilloscope portable
116.0
117.0
118.0
119.0
120 V
121.0
122.0
123.0
124.0
30 s/div. v
1.A:Vac
00:00:00
Bloc de données
Nom = 1.A:Vac
Date = 12/05/10
Heure = 14:41:25
Echelle Y = 1 V/div.
Y à 50 % = 120 V
Echelle X = 30 s/div.
X à 0 % = 00:00:00
Taille X = 282 (282)
Maximum = 120,7 V
Minimum = 119,6 V
2.B:Aac
12/05/10
14:42:25
50 A/div.
100 A
30 s/div.
00:00:00
282 (282)
152 A
33 A
Bloc de données
Nom = 1.A:Vac
Date = 12/05/10
Heure = 14:41:25
Echelle Y = 1 V/div.
Y à 50 % = 120 V
Echelle X = 30 s/div.
X à 0 % = 00:00:00
Taille X = 282 (282)
Maximum = 120,7 V
Minimum = 119,6 V
2.B:Aac
12/05/10
14:42:25
50 A/div.
100 A
30 s/div.
00:00:00
282 (282)
152 A
33 A
OSCILLOSCOPE
PORTABLE
A MAIN
DONNEES TELECHARGEES POUR
ANALYSE DETAILLEE ET DOCUMENTATION
MESURE ET AFFICHAGE DE LA PUISSANCE
APPARENTE ET DE LA PUISSANCE REELLE
(MODE OSCILLOSCOPE)
MESURE ET AFFICHAGE DE LA TENSION
ET DU COURANT (MODE OSCILLOSCOPE)
Figure 3-6. Les oscilloscopes portables mesurent et affchent deux signaux à la fois. Les
oscilloscopes portables multicanaux mesurent et affchent jusqu'à quatre signaux à la fois.
Chapitre 3 — Principes de dépannage 47 46 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Appareils de mesure d'isolement
Les conducteurs électriques et les enroulements
de moteur sont généralement recouverts de
matériaux d'isolement souples. Les matériaux
d'isolement permettent de guider le fux de
courant dans le conducteur. L'isolement fnit
par se détériorer et les propriétés de résistance
d' isolement diminuent. L' humidité, les
températures extrêmes, la poussière, la saleté,
l'huile, les vibrations, la pollution et les efforts
ou dommages mécaniques peuvent entraîner
des détériorations. Les enroulements de
moteur électrique sont soumis aux principales
causes de détérioration de l'isolement.
Les multimètres numériques peuvent
mesurer la résistance, mais ne peuvent pas
indiquer avec précision l'état de l'isolement.
Ils appliquent en effet une faible tension entre
la batterie et l'outil de mesure pour prendre la
mesure. Pour mesurer précisément les
propriétés de résistance d'isolement, il faut
utiliser un contrôleur d'isolement. Il peut
en effet mesurer la résistance au niveau de
tension auquel le moteur, le dispositif ou le
composant est conçu pour fonctionner.
Un contrôleur de résistance d'isolement
est un appareil de vérification doté de
fonctions spécifiques pour mesurer la
résistance d'isolement. Les appareils de
mesure d'isolement sont généralement conçus
pour fonctionner sur une plage comprise
entre 0,1 MΩ et 600 MΩ. Ils enregistrent des
mesures de tension, de courant, de résistance
et de continuité entre 50 V et 1 000 V et
lisent les résistances allant de quelques Ohms
à 2 GΩ ou plus. Les appareils de mesure
d'isolement sont utilisés dans le cadre des
tests de maintenance préventive. Ils peuvent
en effet fournir des informations sur les
performances de l'isolement dans le temps
et signaler à l'avance les dysfonctionnements
possibles. Voir la fgure 3-7.
Figure 3-7. Un contrôleur d'isolement peut mesurer la résistance au niveau de la
tension à laquelle un moteur ou un composant est conçu pour fonctionner.
Contrôleurs d'isolement
Résistance minimum recommandée*
100 000 Ω
200 000 Ω
300 000 Ω
1 MΩ
2 MΩ
3 MΩ
* valeurs pour les enroulements de moteur à 40°C
Moins de 208
208 – 240
240 – 600
600 – 1000
1000 – 2400
2400 – 5000
Minimum acceptable
Résistance
Tension nominale du moteur
(indiquée sur la plaque
signalétique)
Siemens
CONTROLEUR
D'ISOLEMENT
MOTEUR 3 φ ISOLATION
FILS DE
L'ENROULEMENT
DU MOTEUR
48 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Instruments de test sans contact
Les thermomètres numériques sont des
dispositifs utilisés pour prendre des mesures
de température sur des circuits excités et sur
des pièces mobiles, sans toucher le point
de mesure, et pour affcher les mesures sur
un écran numérique. Les thermomètres
numériques sans contact permettent de
prendre des mesures de température de surface
de base sur une petite zone, sans toucher le
point de mesure. Ils peuvent être utilisés
pour déterminer les problèmes causés par
des températures élevées. Voir la fgure 3-8.
Figure 3-8. Les instruments de test qui peuvent être utilisés pour tester les circuits et
les composants électriques sans établir de contact physique incluent les thermomètres
numériques et les caméras infrarouges.
Une caméra infrarouge est un dispositif
qui détecte les ondes de chaleur dans le spectre
infrarouge sans contact direct avec l'objet. Tous
les matériaux émettent une énergie infrarouge
proportionnelle à leur température. Les
caméras infrarouges permettent de localiser
les problèmes électriques qui génèrent de
la chaleur, tels que les mauvais raccords
électriques, les conducteurs trop petits,
les dispositifs surchargés, une ventilation
insuffsante ou une humidité excessive.
Les dispositifs électriques et électroniques
ne doivent pas être exposés à des températures
supérieures à leur température nominale. Les
températures élevées peuvent endommager
l'isolement électrique, les dispositifs et
les composants mais ne sont pas toujours
identifées comme la cause du problème. Une
fois que la chaleur a généré des dommages,
il est possible que l'équipement ne fonctionne
plus, auquel cas la source de chaleur n'est
plus présente.
Vous devez porter des équipements
de protection individuelle (EPI) adaptés
pour la zone de mesure, même si les
outils de mesure ne nécessitent pas de
contact physique avec la zone de test.
CONSEIL TECHNIQUE
Instruments de test sans contact
THERMOMETRE NUMERIQUE CAMERA INFRAROUGE
AFFICHAGE NUMERIQUE
AFFICHAGE D'IMAGES
Chapitre 3 — Principes de dépannage 49 48 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
STRATEGIES DE DEPANNAGE
Pour localiser et corriger rapidement un
dysfonctionnement ou un problème, le
dépannage est effectué à différents niveaux,
à l'aide de différents instruments de test.
Les différents niveaux correspondent
au système, à l' équipement/l' unité, à
la carte/au module et aux composants.
Voir la fgure 3-9. Le niveau de dépannage
détermine les équipements de protection
individuelle (EPI), le classement CAT de
l'instrument de test, le type d'instrument de
test le plus adapté, les problèmes anticipés et
la documentation souhaitée.
La plupart des tâches de dépannage
commencent au niveau de l'équipement ou
de l'unité où le problème est détecté. Le
dépannage se poursuit ensuite au niveau
de la carte/du module et des composants,
qui constituent le siège de la plupart des
problèmes. La stratégie de dépannage
standard consiste toutefois à tester chaque
niveau jusqu'au niveau du système, de manière
à identifer les problèmes secondaires qui
peuvent exister dans le système.
Procédures de dépannage
Les procédures de dépannage sont un
processus logique en plusieurs étapes mis en
œuvre pour identifer un dysfonctionnement
ou problème dans un système ou processus,
aussi rapidement et facilement que possible.
L'utilisation des instruments de test adaptés
permet de localiser et de documenter le
problème principal plus rapidement et
de faciliter l'identification des problèmes
secondaires. Procédez de la manière suivante
pour dépanner un système, un équipement ou
un composant :
1. Obtenez des informations en recueillant
des dossiers techniques auprès de
l'équipementier, des fournisseurs, des
sous-traitants, des opérateurs et des
services de maintenance.
2. Sélectionnez les équipements de
protection individuelle (EPI) nécessaires
pour l'environnement de travail prévu et
les instruments de test pour les mesures
à effectuer.
3. Isolez la zone ou section principale du
système ou de l'équipement à l'origine du
dysfonctionnement en fonction de votre
expérience passée et des informations
obtenues à l'étape 1.
4. Identifiez les dysfonctionnements en
effectuant des mesures sur le composant
qui peut être à l'origine du problème
ou sur la zone où le problème semble
localisé. Prenez plusieurs mesures pour
vérifer le bon fonctionnement ou établir
la présence d'un problème.
5. Une fois le problème localisé, réparez
le dysfonctionnement et vérifiez que
l'équipement ou le composant fonctionne
correctement avant de passer à l'étape
suivante. Remarque : le dépannage peut
inclure un service technique immédiat, un
remplacement de pièce ou l'application
de la garantie de l'équipementier ou du
sous-traitant.
6. Une fois la réparation effectuée, prenez
des mesures supplémentaires pour
localiser les éventuels problèmes
secondaires.
7. Documentez le problème d'origine, les
tests effectués et les actions correctives
prises. Répertoriez les problèmes
secondaires qui peuvent nécessiter un
suivi et les actions correctives possibles.
8. Préparez les futures tâches de dépan-
nage en vérifiant et en réparant les
équipements de protection individuelle
(EPI) et les instruments de test. Dressez
l'inventaire des outils et notez les outils,
les instruments de test ou les formations
supplémentaires qui auraient pu faciliter
la tâche de dépannage.
50 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Figure 3-9. Les différents niveaux de dépannage des systèmes électriques correspondent
au système, à l'équipement/l'unité, à la carte/au module et aux composants.
Niveaux de dépannage
ALIMENTATION DE LA
COMPAGNIE D'ELECTRICITE
(TRANSFORMATEUR
EXTERIEUR)
BÂTIMENT
NIVEAU DE LA CARTE/DU MODULE
NIVEAU DE L'EQUIPEMENT/DE L'UNITE
NIVEAU DU SYSTEME
NIVEAU DES COMPOSANTS
CONDENSATEURS
DE BUS DC
RESISTANCE DE TARAGE
DU CONDENSATEUR
DE BUS
CONDENSATEURS
DE BUS DC
VERSO DE LA PLAQUE DU
CONDENSATEUR
CENTRE
DE CONTROLE
DU MOTEUR
Siemens
Siemens
TABLEAU DE CONTROLE PRINCIPAL
(CONTIENT LE DISJONCTEUR PRINCIPAL,
LES APPAREILS DE MESURE ET LES
DISJONCTEURS ALIMENTANT LES AUTRES
TABLEAUX DE CONTROLE)
BATTERIE DE
CONDENSATEURS DE BUS
DC DEPOSEE POUR
L'INSPECTION
Chapitre 3 — Principes de dépannage 51 50 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
TESTS ELECTRIQUES
Lorsque vous effectuez des mesures
électriques pour évaluer le fonctionnement
d'un système ou lors de la localisation
de problèmes, il faut déterminer les tests
spécifques et l'emplacement des tests. Le
test ou le dépannage des équipements ou
systèmes électriques commence par des tests
de base, suivis par des tests plus avancés et
les diagnostics nécessaires.
Tests de base
Les tests électriques de base commencent
par la prise de mesure à des points de mesure
logiques et facilement accessibles. Les tests
de base les plus courants sont les tests de
tension et de courant. Lors de l'exécution
de tests de base, observez attentivement
l'équipement et la zone environnante. L'eau,
l'humidité, la saleté, la poussière et la
présence d'animaux peuvent entraîner la
rupture de fusibles, le déclenchement de
disjoncteurs, des composants ou une isolation
brûlés, un fux d'air insuffsant au niveau des
composants électriques, des courts-circuits, un
fonctionnement aléatoire, des températures de
fonctionnement plus élevées que la normale
ou une augmentation des coûts énergétiques.
Tests de tension. Les composants et les
systèmes électriques nécessitent une source
d'alimentation conforme à la plage de tensions
des composants du système. Les tests et
le dépannage commencent par la mesure
de la tension courante d'alimentation de
l'équipement. La tension doit être mesurée
lorsque l'équipement est hors tension et sous
tension. Voir la fgure 3-10.
La tension d'alimentation de l'équipement
ou du système doit correspondre avec une
marge de –10 % à +5 % aux indications
nominales de la plaque signalétique de
l'équipement lors de la mesure hors tension,
sauf indications contraires de l'équipementier.
La tension de fonctionnement lorsque
l'équipement est sous tension ne doit pas être
supérieure de plus de ±3 % (MAX) à la tension
mesurée lorsque l'équipement est hors tension.
Dans un système de distribution électrique
correctement dimensionné, la tension mesurée
doit être la même, que l'équipement soit
sous tension ou hors tension. Plus l'écart
de tension est important entre l'équipement
hors tension et l'équipement sous tension,
plus il y a de risques que le système de
distribution électrique soit surchargé ou
que les conducteurs d'alimentation soient
trop longs ou trop petits. Les écarts de
tension importants nécessitent de tester le
système pour déceler d'éventuels problèmes
d'alimentation.
Le flux de courant est totalement
interrompu au niveau du circuit en cas
de rupture de fusible ou d'ouverture
d'un disjoncteur. Si le circuit n'est pas
alimenté, commencez par vérifer les
fusibles et les disjoncteurs.
CONSEIL TECHNIQUE
Les oscilloscopes portables peuvent être
utilisés pour effectuer des tests électriques de
base et des tests de diagnostic plus avancés.
52 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Figure 3-10. Les tests électriques de base incluent les tests de tension et commencent
par la mesure de la tension courante d'alimentation de l'équipement.
Lors des tests de tension de base, vérifez
que la tension est mesurée entre les différents
conducteurs de phase au chaud, de phase
au neutre (conducteurs non mis à la terre)
et de phase à la terre (conducteurs mis à la
terre). Les mesures de tension phase-phase
doivent présenter un écart maximum de 1 à
3 %. La tension entre les différentes parties
métalliques exposées et la terre doit être
mesurée de manière à garantir une mise à la
terre correcte.
Tests de base—test de la tension
PE PE
Jog
P
T3/W T2/V T1/U L3/T L2/S L1/R DC DC
1 2 3
L3
L2
L1
ACT
DÉS
MOTEUR
D'ENTRAINEMENT
ELECTRIQUE AC
DE L'ALIMENTATION
ELECTRIQUE
MOTEUR 3φ
OSCILLOSCOPE PORTABLE
REGLE EN MODE
OSCILLOSCOPE POUR LES
TESTS DE BASE
OSCILLOSCOPE PORTABLE REGLE EN
MODE OUTIL DE MESURE POUR
EFFECTUER UN TEST DE LA MASSE
Chapitre 3 — Principes de dépannage 53 52 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Si un conducteur neutre est inclus dans
le système, les mesures de phase à neutre
permettent de vérifer que le conducteur neutre
est présent pour l'alimentation monophasée
et de déterminer le type de système de
distribution. Par exemple, une mesure de
phase à phase de 208 V et une mesure
de phase à neutre de 120 V signalent la
présence d'un système en étoile à quatre fls
de 120/208 V, 3φ. Une mesure de phase à
phase de 230/240 V et une mesure de phase
à neutre de 115/120 V entre la phase A ou la
phase C et une mesure de 175/190 V entre la
phase B et le conducteur neutre signalent la
présence d'un système en triangle à quatre fls
de 120/240 V, 3φ.
Lorsque vous effectuez des mesures de
tension dans un environnement où des fusibles
sont également présents, vérifez que ceux-ci
fonctionnent correctement. Mesurez la tension
à l'entrée du fusible et à la sortie du fusible,
en déplaçant un même cordon de mesure de
l'outil de mesure de l'entrée à la sortie du
fusible. Si la tension à l'entrée du fusible est
égale à la tension à la sortie du fusible et que
la tension au niveau du fusible est de 0 V, le
fusible est en bon état (fermé). S'il n'y a pas
de tension à la sortie du fusible, le fusible est
en mauvais état (ouvert).
La mesure de tension de base effectuée au
niveau de la tension courante de l'équipement
l' est également au niveau des charges
individuelles (moteurs, etc.) de l'équipement.
Ainsi, la tension d'alimentation d'un moteur
doit correspondre avec une marge de –10 %
à +5 % à la tension nominale indiquée sur
la plaque signalétique du moteur lorsque
l'équipement est sous tension.
Tests de courant. Les mesures de tension de
base sont parfaites pour vérifer la présence
et le niveau correct d'une tension. Elles
n'indiquent cependant pas la quantité de
travail produit effectivement par la charge. Par
exemple, un moteur neuf, qui ne fonctionne
pas, qui fonctionne à mi-puissance ou qui
fonctionne à pleine puissance ou au-delà
peut présenter la même mesure de tension au
niveau du moteur que la charge.
Pour une indication plus précise du degré
de charge d'un moteur, vous devez effectuer
une mesure de courant. Le courant nominal
indiqué sur la plaque signalétique du moteur
correspond à l'ampérage du moteur ou de
l'équipement à pleine puissance. La plupart
des moteurs utilisent un courant inférieur à
la valeur nominale de la plaque signalétique.
Voir la fgure 3-11.
Les mesures de courant doivent être
effectuées sur un certain laps de temps :
contrairement à la tension, qui ne change
généralement pas, le courant évolue à mesure
que l'alimentation et la charge nécessaires
changent. Dans les systèmes triphasés, les
relevés de courant sont donc plus révélateurs
des pertes de phase que les mesures de tension.
Tests avancés
Les mesures de tension et de courant de base
permettent de déceler des problèmes tels que
les fusibles ouverts, la perte d'alimentation, la
surcharge du moteur (les relevés de courant
sont plus élevés que la valeur nominale de
la plaque signalétique), un circuit ouvert
à la terre ou une absence de terre. Vous
devez procéder à des tests avancés pour les
problèmes plus complexes ou pour mieux
comprendre comment le moteur ou le système
fonctionne au fl du temps.
Parmi les mesures de test avancées
réalisées à l'aide de multimètres numériques
ou d'oscilloscopes portables, on peut citer les
mesures minimales et maximales, les mesures
relatives, les mesures de crête et les mesures
de températures. Parmi les mesures de test
avancées réalisées à l'aide d'un ÉnergiMètre
ou d'un oscilloscope portable, on peut citer
les mesures d'alimentation et la vérifcation
de l'absence de distorsions de la forme d'onde.
54 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Figure 3-11. Pour une indication plus précise de la charge d'un moteur, vous devez
procéder à une mesure de courant.
L' oscilloscope portable est l' un des
meilleurs outils pour effectuer des mesures
avancées en raison de ses fonctions de test
avancées. Ainsi, si un test avancé indique
un problème possible, tel que des tensions
transitoires élevées au niveau d'un moteur
ou une distorsion harmonique, vous pouvez
utiliser un oscilloscope portable pour isoler
le problème. L'oscilloscope portable permet
de déterminer si les tensions transitoires
élevées sont causées par des fls de connexion
trop longs entre le variateur de vitesse et les
conducteurs du moteur, et si la fréquence
porteuse du variateur de vitesse est défnie
de manière incorrecte pour l'application.
Voir la fgure 3-12.
Tests de base—test du courant
20 A 12 A 20 A 22 A
Courant
nominal du
moteur
Moteur
sous-
chargé
Moteur
pleinement
chargé
Moteur
surchargé
PE PE
Jog
P
T3/W T2/V T1/U L3/T L2/S L1/R DC DC
1 2 3
L3
L2
L1
ACT
DÉS
MOTEUR
D'ENTRAINEMENT
ELECTRIQUE AC
DE L'ALIMENTATION
ELECTRIQUE
PINCE DE
COURANT
MOTEUR 3φ
DONNEES RELATIVES AU COURANT
MODE OSCILLOSCOPE
MODE MULTIMETRE
VALEUR
INDIQUEE SUR
LA PLAQUE
SIGNALETIQUE
DE 0 % A 95 %
DE LA VALEUR
INDIQUEE
DE 95 % A 105 %
DE LA VALEUR
INDIQUEE
105 % DE LA
VALEUR
INDIQUEE OU
PLUS
OSCILLOSCOPE
PORTABLE EN MODE
OSCILLOSCOPE
Chapitre 3 — Principes de dépannage 55 54 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Tests avancés
PE PE
Jog
P
T3/W T2/V T1/U L3/T L2/S L1/R DC DC
1 2 3
L3
L2
L1
ACT
DÉS
MOTEUR
D'ENTRAINEMENT
ELECTRIQUE AC
DE L'ALIMENTATION
ELECTRIQUE
FILS DE
CONNEXION
BOITIER (CONTENANT
LES CONDUCTEURS
DU MOTEUR)
MOTEUR 3φ
ENTREE A (SONDE
DE TENSION)
OSCILLOSCOPE
PORTABLE EN MODE
OSCILLOSCOPE
Figure 3-12. Un oscilloscope portable peut être utilisé pour analyser des problèmes tels
que les pointes de tension entre le variateur de vitesse et les conducteurs du moteur.
Tests de diagnostic
Les mesures de test de base et avancées
permettent de déterminer les problèmes les
plus courants et fournissent également des
indications sur les problèmes plus graves
et plus difficiles à localiser, qui peuvent
endommager l'équipement au fl du temps,
tels qu'une alimentation de mauvaise qualité.
Pour les diagnostics et la documentation des
systèmes et des équipements (localisation
des problèmes de qualité d'alimentation, par
exemple), des mesures avancées doivent être
effectuées et soigneusement vérifées. Les
multimètres numériques et les ÉnergiMètres
avancés peuvent aider à effectuer des tests
de diagnostic et identifier la plupart des
problèmes. Un oscilloscope portable est
cependant le meilleur instrument pour les tests
de diagnostic et la documentation en raison
de ses fonctions avancées, de sa fréquence
d'échantillonnage élevée et de l'affchage de
la forme d'onde.
56 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
ETUDE DE CAS : appel de service système de chauffage, de ventilation
et de climatisation
Equipement à réparer : un appel a été reçu concernant un système de chauffage, de
ventilation et de climatisation en toiture commercial standard, qui contrôle une des
zones du bâtiment.
Problème : le système de chauffage, de ventilation et de climatisation présente
un dysfonctionnement constaté par les résidents du bâtiment, qui ont signalé des
températures peu confortables.
Rapports d'entretien et de réparation antérieurs : avant de réparer le système de
chauffage, de ventilation et de climatisation, le personnel de maintenance a consulté
les précédents rapports d'entretien et de réparation du système. Les rapports indiquent
que le système de chauffage, de ventilation et de climatisation a fonctionné sans
problème pendant plusieurs années après installation mais a subi une panne trois mois
auparavant, en raison d'un dysfonctionnement du moteur du ventilateur. Le moteur du
ventilateur a été remplacé et le système de chauffage, de ventilation et de climatisation
a été remis en service.
PORTE DU
VENTILATEUR DE RETOUR
(NON REPRESENTEE)
PORTE DU
VENTILATEUR
D'ECHAPPEMENT
(NON
REPRESENTEE)
AMORTISSEURS
D'ECHAPPEMENT
PORTE DE LA SECTION
DU PREFILTRE
ET DU FILTRE HEPA
PANNEAU
D'ACCES AU VENTILATEUR
D'ALIMENTATION
PORTE DE LA
SECTION DES GAZ
PORTE DU PANNEAU DE COMMANDE
SYSTEME DE CHAUFFAGE,
DE VENTILATION ET DE
CLIMATISATION 50 TONNES
SYSTEME DE CHAUFFAGE, DE VENTILATION ET
DE CLIMATISATION DE TOITURE COMMERCIAL
PANNEAUX D'ACCES AUX
CONDENSATEURS ET AUX
COMPRESSEURS
Chapitre 3 — Principes de dépannage 57 56 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Procédure de dépannage appliquée
1. Les disjoncteurs du panneau de service qui alimente l'unité ont été inspectés, puis le
personnel s'est rendu sur le toit pour tester le système de chauffage, de ventilation
et de climatisation. Les disjoncteurs ne se sont pas déclenchés.
2. L'interrupteur principal situé à l'extérieur du système de chauffage, de ventilation et de
climatisation a été ouvert, afn que l'alimentation et les fusibles puissent être inspectés.
Une mesure de tension prise avec un multimètre numérique standard a indiqué que
la tension d'alimentation principale correspondait à la plage de fonctionnement du
système de chauffage, de ventilation et de climatisation et que les fusibles étaient
en bon état. L'alimentation a été coupée et bloquée de manière que le système de
chauffage, de ventilation et de climatisation puisse être ouvert et inspecté visuellement
sans être sous tension. L'inspection visuelle n'a révélé aucun problème.
3. L'unité a été remise sous tension de manière que des mesures supplémentaires
puissent être effectuées.
• L'affchage de l'entraînement à fréquence variable était activé et n'a indiqué
aucun code d'anomalie qui aurait pu renvoyer à différentes anomalies (sous-
tension ou surtension, surcharge du moteur, problème à la terre, température
trop élevée de l'entraînement à fréquence variable, etc.).
• L'affchage de l'entraînement à fréquence variable a indiqué que le moteur du
ventilateur devait être sous tension alors qu'il ne l'était pas. Le problème principal
était donc que, sans moteur de ventilateur sous tension, l'unité s'arrêterait bientôt
automatiquement afn d'éviter d'autres problèmes, liés à la surchauffe.
• Le système de chauffage, de ventilation et de climatisation a été mis hors tension.
4. Le moteur du ventilateur a fait l'objet d'une inspection visuelle, qui n'a mis en
évidence aucun signe de surchauffe, d'usure ou de dommages. Les connecteurs
du moteur ont été exposés, ce qui a permis de prendre des mesures de tension au
niveau du moteur.
• Le système de chauffage, de ventilation et de climatisation a été remis sous
tension et la tension au niveau du moteur du ventilateur a été mesurée.
• La tension au niveau du moteur du ventilateur correspondait à la valeur nominale
de la plaque signalétique mais le moteur du ventilateur ne fonctionnait pas, ce
qui était étonnant car le moteur du ventilateur avait été remplacé au cours des
trois mois précédents.
• Le système de chauffage, de ventilation et de climatisation a été mis hors tension,
afn de permettre le remplacement du moteur du ventilateur.
RELEVE DE LA TENSION
AU NIVEAU DU
MOTEUR DU VENTILATEUR
58 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
5. Les informations de la plaque signalétique du moteur du ventilateur en panne ont
été relevées, pour l'achat d'un moteur de remplacement. A l'examen des rapports
d'entretien et de réparation, on a remarqué qu'un moteur ne correspondant pas à
celui de l'équipementier avait été commandé pour limiter le temps d'indisponibilité.
Un moteur de remplacement, de même taille, de même puissance nominale et de
même tension nominale a été commandé.
6. Le nouveau moteur de ventilateur a été installé et l'alimentation a été rétablie. Le
fonctionnement du système de chauffage, de ventilation et de climatisation n'a
présenté aucun problème.
7. Le problème signalé a été corrigé et les rapports d'entretien et de réparation ont
pu être remplis, ce qui a mis fn à la tâche de maintenance assignée. Le fait que
le moteur remplacé n'ait fonctionné que trois mois avant de tomber en panne
peut s'expliquer par une panne précoce des composants survenue en raison d'un
défaut de fabrication, de dommages lors de l'installation ou de défauts liés à une
conception incorrecte. Il est cependant important de s'assurer du fonctionnement
correct du système et de corriger les problèmes secondaires lors de la remise en
service d'un composant.
Les tests suivants peuvent notamment être effectués :
• Mesurez la tension au niveau de l'alimentation principale et du moteur pour déceler
toute baisse de tension qui pourrait être causée par des connexions mal serrées ou
des conducteurs trop petits.
• Mesurez l'absorption de courant du moteur et des équipements et comparez les
relevés aux valeurs nominales de la plaque signalétique. Un courant égal à la valeur
nominale de la plaque signalétique indique que le composant fonctionne à 100 %.
Un courant supérieur à la valeur nominale de la plaque signalétique indique que
le composant est surchargé. Une absorption de courant élevée peut signaler la
présence de bobines ou de fltres encrassés, d'un réfrigérant insuffsamment chargé,
de courroies trop serrées ou de problèmes d'alignement.
• Mesurez la tension et le courant au fl du temps pour déterminer comment le
composant fonctionne lors de chaque cycle ou dans chaque état. Utilisez la fonction
d'enregistrement MIN/MAX et laissez l'outil de mesure effectuer l'enregistrement
pendant au moins un cycle de fonctionnement complet.
ABSORPTION
DE COURANT
DU MOTEUR
Chapitre 3 — Principes de dépannage 59 58 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Si des tests et des mesures complémentaires révèlent des signes de fonctionnement
incorrect, des tests et mesures de diagnostic et d'investigation supplémentaires doivent
être effectués. Les tests d'investigation incluent la comparaison des spécifcations de
la pièce de remplacement à celles de la pièce d'origine et la vérifcation de l'absence
de points faibles au niveau du système auprès de l'équipementier. Les problèmes
notables, tels qu'un système de chauffage, de ventilation et de climatisation trop petit,
une installation du système de chauffage, de ventilation et de climatisation où la
circulation d'air est réduite (des plantes ont poussé autour de l'unité, par exemple) ou
des erreurs humaines (des personnes non qualifées qui travaillent sur ou à proximité
de l'unité, par exemple), doivent faire l'objet de recherches.
Le test de diagnostic est la forme de dépannage la plus avancée. Il n'est pas
nécessairement complexe et ne doit pas uniquement s'appliquer aux problèmes
intermittents ou complexes. Le test de diagnostic et la documentation produite doivent
constituer une activité régulière dans la maintenance préventive et les appels de service.
Les tests de diagnostic sont le meilleur moyen d'éviter de futurs problèmes et fournissent
les informations nécessaires pour prendre des mesures correctives.
8. Lors de l'exécution des tests d'investigation, nous avons découvert que même si
le moteur de remplacement disposait de la même puissance nominale et de la
même tension nominale que le moteur d'origine, l'isolement nominal du moteur
de remplacement était de catégorie A (faible catégorie), tandis que celui du moteur
d'origine était de catégorie H (catégorie élevée). Des catégories d'isolement
différentes peuvent être la cause du problème étant donné que l'entraînement du
moteur est à fréquence variable et que les tensions transitoires élevées du moteur
endommagent l'isolement du moteur.
9. Il convient d'effectuer des tests de diagnostic avant d'attribuer le dysfonctionnement
prématuré du moteur à un isolement de faible catégorie. Nous utilisons un
oscilloscope portable pour mesurer, affcher et enregistrer les différents facteurs
de fonctionnement, tels que la tension (crête incluse), le courant, la fréquence,
la puissance réelle et la puissance apparente. L'oscilloscope portable indique une
crête de tension au niveau du moteur, souvent causée par des câbles de conducteurs
trop longs entre l'entraînement à fréquence variable et le moteur ou une fréquence
porteuse élevée. Les tensions transitoires élevées observées et enregistrées
indiquent que les problèmes du moteur sont causés par un isolement de catégorie A.
Remarque : reportez-vous au chapitre 4 pour plus d'informations au sujet des tensions
élevées lors du dépannage des entraînements à fréquence variable.

MESURES DE
TENSION DE CRETE
HAUTES TENSIONS
TRANSITOIRES IDENTIFIEES
COMME ETANT LA CAUSE
DU PROBLEME
60 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Solutions de réparation
Les solutions suivantes ont été enregistrées dans les rapports d'entretien et de réparation,
en fonction des résultats des mesures et des tests de diagnostic :
1. Pour assurer une protection immédiate du moteur contre les tensions transitoires
élevées, la fréquence de l'entraînement à fréquence variable est réduite de 16 kHz
à 5 kHz, ce qui permet de limiter les tensions transitoires au niveau du moteur. Les
mesures de l'oscilloscope portable au niveau du moteur ont confrmé les tensions
transitoires plus faibles.
2. Il est très probable qu'un moteur de remplacement présentant un isolement de
catégorie A tombe en panne de manière prématurée étant donné qu'il n'est pas conçu
pour l'application. Il est nécessaire de commander un moteur de remplacement
auprès de l'équipementier (ou un moteur de remplacement avec isolement de
catégorie H).
Recommandations de maintenance
Les recommandations suivantes ont été émises en fonction des informations fournies
lors de l'appel de service :
1. Avant de commander un composant ou un moteur de remplacement ne provenant
pas de l'équipementier, vérifez que le composant ou le moteur de remplacement
répond aux différentes spécifcations.
2. Lors de l'exécution des appels de service, les quantités électriques mesurées et les
captures d'écran de l'oscilloscope portable doivent être enregistrées, imprimées
et placées dans un dossier administratif rangé avec l'équipement, pour référence
et comparaisons futures.
TENSION A MODULATION
DE LARGEUR D'IMPULSION
COURANT
DU MOTEUR
61
Les systèmes et équipements électriques doivent être conçus, sélectionnés et
installés de manière à pouvoir exécuter les tâches nécessaire de manière sûre
et effcace. Une fois installés, les systèmes et équipements électriques doivent
être entretenus de manière à fonctionner comme prévu et à présenter le moins
de problèmes possible. Lorsque les systèmes et les équipements électriques
ne fonctionnent pas comme prévu, des procédures de réparation doivent être
exécutées afn que le problème puisse être localisé et corrigé.
REPARATION
« Réparation » désigne l' élimination
systématique, lors de la localisation d'une
pièce défaillante, des différentes pièces d'un
système ou d'un process. La maintenance
préventive est une tâche planifée visant à
préserver le bon état de fonctionnement de
l'équipement. Le rendement de l'énergie
(technologie verte) désigne le process de
sélection, de remplacement ou de modifcation
de l'équipement et des systèmes visant à
réduire la quantité d'énergie utilisée pour un
service fourni identique.
Le rendement de l'énergie nécessite
l a sél ect i on de pr odui t s sûr s pour
l' environnement et aussi durables que
possible. La sélection d'équipements sûrs
et durables et une maintenance préventive
régulière contribuent à réduire les problèmes
des moteurs électriques et des entraînements,
et donc les besoins de réparation.
La l ocal i sat i on et l a cor r ect i on
d'un problème de moteur électrique ou
d'entraînement nécessitent une connaissance
de l'équipement, du système et des instruments
de test requis ainsi qu'un accès aux procédures
logiques. A mesure que des tâches de
réparation sont effectuées, l'expérience de
l'équipement, du système et des différents
instruments de test s'accumule et permet
de réaliser d'autres tâches de réparation
par la suite. La documentation des tâches
de réparation est consignée dans un
enregistrement pouvant servir de référence
si des problèmes similaires se produisent à
l'avenir. L'utilisation d'instruments de test
tels que les oscilloscopes portables facilite
la documentation des problèmes et de leurs
solutions.
Réparation à partir de l'expérience
La réparation à partir de l' expérience
désigne une méthode consistant à localiser
un dysfonctionnement dans un système ou
un process, en appliquant les informations
recueillies lors de la lecture des manuels
des fabricants (OEM) et lors de formations
et autres séminaires, l' expérience de
dysfonctionnements de même type et
l'expérience acquise lors de chaque test des
composants électriques, de l'équipement et
des systèmes. Les connaissances accumulées
à partir d'informations et d'expériences
passées peuvent être appliquées à des tâches
de réparation ultérieures.
62 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Réparation à partir de la
documentation du fabricant
Lors de l'achat de leurs produits, les fabricants
OEM de moteurs et de variateurs de vitesse
fournissent généralement des suggestions de
maintenance préventive et de réparation, ainsi
que des directives d'installation et d'autres
documents pertinents. La documentation
pertinente se compose notamment des
manuels d' installation, des manuels de
l'utilisateur et des manuels d'utilisation.
La documentation est généralement
fournie avec l'équipement ou accessible sur
Internet. Les informations fournies par un
fabricant OEM se composent généralement
de directives destinées à faciliter la résolution
des problèmes les plus courants associés à
l'équipement. Par exemple, un manuel type
de réparation de variateur de vitesse d'un
fabricant OEM indique l'action corrective à
appliquer lorsqu'un problème spécifque se
produit. Voir Figure 4-1.
Manuels de réparation de variateur de vitesse OEM
TABLEAU 9 - DEPANNAGE
INDICATION CAUSE POSSIBLE MESURE CORRECTIVE
Aucune indication
des diodes
électroluminescentes
Le moteur ne
démarre pas.
Tension d'entrée
insuffisante
Connexions desserrées
Vérifiez l'alimentation d'entrée.
Vérifiez la connexion d'entrée.
Vérifiez que la tension de
l'entraînement est correcte.
Couple de démarrage
insuffisant
Moteur surchargé
Augmentez le paramètre de
suralimentation du couple.
Corrigez la charge du moteur.
Redimensionnez le
moteur/l'onduleur.
Le moteur n'atteint
pas la vitesse
maximale.
Limite de fréquence
maximale trop faible
Moteur surchargé
Dysfonctionnement du
potentiomètre de vitesse
Réglez le paramètre de la
limite de fréquence maximale.
Assurez-vous de l'absence de
surcharge mécanique. Si le
moteur n'est pas chargé, l'arbre
ne tourne pas librement –
remplacez les roulements du
moteur.
Remplacez le potentiomètre.
Figure 4-1. Les manuels de réparation de variateur de vitesse fournis par le fabricant
OEM indiquent les actions correctives à appliquer en cas d'apparition de problèmes
spécifques.
Chapitre 4 — Réparation du moteur et de l'entraînement 63 62 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Comme tout appareil électronique, les
variateurs de vitesse peuvent présenter des
problèmes. Le problème peut se situer au
niveau du variateur de vitesse, des composants
connectés à ce dernier ou du système de
distribution d'énergie électrique. Après
l'installation du variateur de vitesse ou avant
l'exécution de procédures de maintenance
préventive et de réparation, il faut inspecter
l'équipement, le système et la zone de travail
immédiate pour y rechercher des problèmed
potentiels. Procédez notamment aux actions
de recherche des problèmes suivantes :
• Vérifez que la zone située à proximité du
boîtier du variateur de vitesse est propre
et que toutes les étiquettes d'avertissement
et précautions sont correctement placées
et respectées.
• Vérifez que les composants, les appareils
et les conducteurs sont connectés et que
le moteur et le variateur de vitesse sont
correctement aérés.
• Vérifiez que le moteur est adapté à
l'application de l'entraînement.
• Inspectez l'équipement pour y rechercher
tout excès de moisissure, de saleté, de
corrosion, de brûlure, de carbonisation et
toute autre condition anormale susceptible
de perturber le bon fonctionnement de
l'équipement et du système.
Réparation à l'aide de
procédures internes
La plupart des installations commerciales
et industrielles ont rédigé des procédures
internes de réparation des équipements. Les
procédures internes visent généralement à
garantir la sécurité des individus et à conserver
des enregistrements plutôt qu'à appliquer des
tâches de réparation spécifques pour localiser
un problème. Les procédures rédigées par les
installations doivent être comprises et suivies
de manière adéquate. Un superviseur ou une
autre personne qualifée doit être consulté
lorsqu'une procédure n'est pas comprise par
le personnel travaillant sur ou à proximité de
l'équipement.
Utilisez une pince multimètre aux caractéri-
stiques nominales correctes lors de la mesure
des charges.
Listes de contrôle de réparation
Les listes de contrôle de réparation permettent
aux techniciens, électriciens et autres
membres du personnel de recueillir des
informations pouvant s'avérer utiles lors de la
localisation d'un problème et pouvant servir
à déterminer des problèmes secondaires.
Les listes de contrôle constituent également
de la documentation écrite portant sur des
équipements, systèmes ou types de problèmes
spécifiques, et sur les actions correctives
menées. Voir Figure 4-2.
Les i nst rument s de t est rel i ent
directement un circuit sous tension
à votre corps. N'utilisez que des
instruments de test en bon état et
certifés pour les mesures et le domaine
concernés.
CONSEIL TECHNIQUE
64 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Listes de contrôle pour le dépannage . . .
LISTE DE CONTROLE POUR LE DEPANNAGE DU MOTEUR ET DE
L'ENTRAINEMENT
Problème observé ou signalé :
Système ne démarrant/fonctionnant pas
Système ne fonctionnant pas normalement ou de la manière requise
Système bruyant
Système causant des décharges électriques
Autre _________
Type de distribution électrique :

3φ en Υ
3φ en triangle
Fusibles
Disjoncteurs
Tension(s) nominale(s) du circuit : ___V
Ampérage nominal du circuit : ___A
Type de moteur :
Fabricant/type de moteur ___
Puissance/tension/courant nominaux du moteur ___ HP/kW, ___V, ___A, ___SFA
Type d'entraînement :
Fabricant/type d'entraînement ___
Puissance nominale maximale de l'entraînement ___
Code d'anomalie affiché pour l'entraînement ___
Récurrence du problème :
Jour(s) de la semaine :
Première fois
Répétition récente
Aléatoire
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche
Fois
Heure signalée = ___ ou Matin Après-midi Soir Nuit
Répétition aléatoire
Toujours à peu près à la même heure
Historique du problème :
Le problème a-t-il été observé ou signalé précédemment ? Non ___ Oui ___
Des mesures correctives ont-elles été prises ? Non ___ Oui ___
D'autres parties du système sont-elles affectées ? Non ___ Oui ___
Si Oui, répertoriez-les ici : ___
Des modifications ont-elles été récemment apportées au système ? Non ___ Oui ___
Problème(s) possible(s) :
Fusibles grillés/disjoncteurs ouverts
Entraînement déclenché automatiquement
Problème du circuit de commande
Problème opérateur
Chapitre 4 — Réparation du moteur et de l'entraînement 65 64 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Figure 4-2. Les listes de contrôle de réparation servent à recueillir des informations
susceptibles de s'avérer utiles lors de la localisation d'un problème et peuvent aider
à déterminer d'éventuels problèmes secondaires.
. . . Listes de vérification pour le dépannage
EPI requis pour les tests/mesures prévus :
Lunettes de sécurité
Ecran
Gants d'électricien (cuir et caoutchouc)
Protection pour la tête
Protection auditive
Vêtements de protection (ignifuges)
Tapis isolant en caoutchouc
Autres_______________

Classement CAT minimal requis pour les instruments de test, cordons de mesure et accessoires :
CAT I
CAT II
CAT III
CAT IV
Instruments de test requis :
Multimètre numérique - type ___ accessoires ___
Pince ampèremétrique
ÉnergiMètre
Oscilloscope portable
Contrôleur d'isolement
Thermomètre infrarouge sans contact
Caméra infrarouge
Mesures numériques prises :
Tension dans l'entraînement ___V
Courant dans l'entraînement ___A
Tension de l'entraînement au moteur ___V
Courant du moteur ___A
Puissance du moteur ___ kW, ___VA, ___PF
Autres ___
Formes d'onde de l'oscilloscope/mesures prises/observées :
Tension dans l'entraînement Observations : ________
Courant dans l'entraînement Observations : ________
Tension du moteur Observations : ________
Courant du moteur Observations : ________
Puissance du moteur Observations : ________
Transitoires au niveau du moteur = ___________
Autres __________________________
Problèmes ou problèmes potentiels détectés :
Fusibles
Disjoncteurs
Paramètres de l'entraînement définis de manière incorrecte
Entraînement ne fonctionnant pas correctement
Entraînement fonctionnant correctement, équipement/moteur ne fonctionnant pas
Problème au niveau du moteur
Autre problème (_______________)
66 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
PROBLEMES COURANTS
DE MOTEUR ET DE MOTEUR
D'ENTRAÎNEMENT
Les moteurs électriques et les variateurs
de vitesse sont utilisés pour réaliser
des opérations dans des applications
résidentielles, commerciales, industrielles,
de loisirs, gouvernementales, etc. nécessitant
un rendement cyclique contrôlé. Les
dysfonctionnements observés dans ces
applications sont généralement des problèmes
courants de la plupart des systèmes électriques
mais également des problèmes plus rares liés
aux exigences des applications et des contrôles
ainsi qu'aux conditions environnementales.
Les problèmes courants susceptibles de
survenir dans la plupart des applications de
moteur et d'entraînement sont notamment :
• fusibles grillés et disjoncteurs de circuit
déclenchés
• équipement endommagé par l'humidité,
la poussière, la corrosion, la foudre,
une utilisation inadéquate ou toute autre
condition à laquelle l'équipement n'est pas
conçu pour résister
• dégât dû à l' âge, à une utilisation
excessive, à un sous-dimensionnement,
à un désalignement et à des conditions
d'alimentation inadéquates comme un
déphasage, des tensions transitoires, des
harmoniques, des baisses de tension et des
surtensions
Problèmes de moteur
Lorsque les moteurs électriques sont
correctement installés, dimensionnés et
reliés à la source d'alimentation, ils font partie
des pièces les plus fables d'un équipement
électrique. Il n'est pas rare qu'un moteur
électrique fonctionne dix ans en nécessitant
un entretien réduit ou nul. Des problèmes
pouvant cependant apparaître, les fabricants
et les utilisateurs fnals établissent depuis plus
de cent ans un suivi des dysfonctionnements
de moteur, qui permet de documenter les
causes des dysfonctionnements et des
dysfonctionnement de moteur les plus
courants. Voir Figure 4-3.
Marche en monophasé
La marche en monophasé est due à la
perte totale de l'une des tensions de phase
appliquées sur un moteur à induction
triphasé (3 φ) AC et peut être diffcile à
déceler en fonctionnement normal. Dans
une application de variateur de vitesse, la
marche en monophasé est généralement
due à une connexion ouverte à l'une des
extrémités du câblage entre le moteur et
l'entraînement ou dans l'un des conducteurs
de câble. Il est également possible qu'un
transistor bipolaire à grille isolée (IGBT)
présente une défaillance de circuit ouvert,
bien que certains variateurs de vitesse
puissent détecter et signaler cette condition
en interne. Un transistor bipolaire à grille
isolée (IGBT) est un dispositif transistorisé
à trois bornes, utilisé pour la commutation
rapide de circuits électriques.
Les moteurs et les variateurs de vitesse
produisent du travail dans les charges à
puissance constante, par exemple dans les
usines de papeterie.
ASI Robicon
Chapitre 4 — Réparation du moteur et de l'entraînement 67 66 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Causes de panne du moteur
DECALAGE
ANGLE DEVIATION
EAU, POUSSIERE,
HUILE OU GRAISSE
FUSIBLE
OUVERT
L3 L2 L1
M
T3
T2
T1
HEURE
SURTENSION
TRANSITOIRE
EQUIPEMENT TRADITIONNEL
EQUIPEMENT MODERNE
Problème au niveau
du roulement
Vieillissement
Monophasé Problème au
niveau du rotor
Surcharge
Contaminants
Rouets mal alignés
Réduction de taille
pour économiser
de l'énergie
Programmation ou
variateur de vitesse
incorrect
Problèmes de qualité
du réseau électrique
Figure 4-3. Les causes de dysfonctionnement des moteurs sont classées en deux
catégories distinctes, selon qu'elles ont été observées sur un équipement traditionnel
ou plus moderne.
68 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
La marche en monophasé est une cause
assez fréquente de dysfonctionnement sur les
moteurs à induction 3 φ. En cas de marche en
monophasé, les deux autres enroulements de
phase doivent conduire davantage de courant,
ce qui augmente le dégagement de chaleur
et entraîne un dysfonctionnement prématuré
du moteur. Il est possible que la marche en
monophasé ne soit pas détectée, parce que le
moteur continue de fonctionner malgré une
augmentation de la chaleur et une éventuelle
perte de couple. En outre, les mesures de
tension effectuées au niveau des bornes du
moteur sont proches de la normale car l'action
du moteur induit une tension qui pénètre dans
l'enroulement ouvert.
Par conséquent, le fait de prendre des
mesures de courant sur toutes les phases
jusqu'à détection d'une phase ouverte constitue
la meilleure méthode de détection de marche
en monophasé. La marche inversée du moteur
après arrêt et redémarrage de ce dernier
constitue une autre indication d'une possible
marche en monophasé.
La marche en monophasé peut
être notamment due à des fusibles
grillés, à des dysfonctionnements
mécaniques au niveau de l'équipement
de commutation et au foudroiement
des lignes électriques.
CONSEIL TECHNIQUE
Figure 4-4. La détection des surtensions
consécutives à des tensions réféchies
est réalisée de manière optimale avec un
oscilloscope portable.
Réflexions de surtension
SIGNAL MLI AVEC OSCILLATION
TRANSITOIRE A PARTIR
DES ONDES REFLECHIES
SIGNAL MLI NORMAL
SIGNAL MLI AVEC
ONDES REFLECHIES
SIGNAL MLI SANS
ONDES REFLECHIES
FRONT D'IMPULSION
SURTENSIONS
Réfexions de surtension
Des temps de montée rapides sur les impulsions
de sortie du variateur de vitesse et de grandes
longueurs de câbles entre ce dernier et le
moteur peuvent provoquer des réflexions
de surtension plus de deux fois supérieures
à la tension du bus DC. Une condition de
surtension induite par une réfexion représente
un danger car elle peut endommager les
enroulements du moteur au fl du temps. La
résolution de ce problème nécessite l'utilisation
d'un oscilloscope portable. Voir Figure 4-4.
En raison de la faible différence de V
rms
entre
les deux formes d'onde, ce problème ne peut
pas être détecté à l'aide d'un voltmètre ou d'un
multimètre numérique.
Chapitre 4 — Réparation du moteur et de l'entraînement 69 68 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Figure 4-5. Les problèmes de surtension induits par la réfexion peuvent être corrigés
via l'ajout de fltres ou de bobines de réactance en ligne série sur le circuit.
Une condition de surtension induite par
une réfexion peut ne pas être signalée comme
un problème au moment de l'installation de
l'entraînement MLI. Une fois le problème
identifé, la solution la plus simple en cas
de surtension ou d' oscillation consiste
à raccourcir le câble. Voir Figure 4-5.
Cependant, si le câble de l'application MLI
ne peut pas être raccourci, le problème peut
être corrigé par le biais de l'une des actions
suivantes :
• installation d'un fltre passe-bas externe
entre les bornes de sortie du variateur de
vitesse et le câble vers le moteur, afn de
ralentir le temps de montée du signal MLI
• application de bobines de réactance de
ligne série entre les bornes de sortie du
variateur de vitesse et le câble vers le moteur
(applications à faible puissance uniquement)
• installation d' un filtre de mise en
correspondance d'impédance RC sur les
bornes du moteur, afn de réduire les effets
de surtension ou d'oscillation
Remarque : toutes les solutions doivent être
conçues pour des applications spécifques par
un ingénieur qualifé.
Méthodes de réduction de la surtension
Caractéristiques des méthodes de correction
Filtre Passe-bas Bobine de réactance
de ligne de série
Filtre adapté à l'impédance RC
Connecté en série aux bornes
de sortie VSD
Connecté en série aux bornes
de sortie VSD
Connecté en parallèle aux
bornes du moteur
Conçu pour réduire le temps
de hausse conformément à la
valeur critique
Fait office de limiteur de
courant et réduit le temps de
hausse de la tension
Dépend de la longueur de
câble
Dépend de la taille du
système
Pertes en fonction de la
valeur kVA du moteur
Pertes en fonction de la
valeur kVA du moteur
Taille et coût en fonction de la
valeur kVA du moteur
Taille et coût en fonction de la
valeur kVA du moteur
Conçu en fonction de l'impédance
de câble caractéristique
Ne dépend pas de la longueur de
câble
Pertes fixes
Taille et coût fixes
M
MOTEUR
D'ENTRAINEMENT
FILTRE
PASSE-BAS
R
FILTRE ADAPTE A
L'IMPEDANCE RC
BOBINES DE
REACTANCE DE
LIGNE DE SERIE
R
R
R R
R
ENTREE
SECTEUR
(ENTREE
TRIPHASEE)
R
S
T
70 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
De même, des tensions d'arbre du moteur
peuvent se produire à partir de sources
internes couplées de manière électrostatique,
comme des couplages entraînés par courroie
et des lames de ventilateur de rotor, lorsque
de l'air les balaie comme dans des turbines à
vapeur. Lorsque la tension d'alimentation du
moteur est une onde sinusoïdale de 60 Hz,
la tension de claquage du roulement est de
0,4 V à 0,7 V environ. Cependant, avec les
temps de montée rapide des tensions constatés
sur les entraînements MLI, le claquage de la
capacité d'isolement de la graisse se produit
à une tension plus élevée (de 8 V à 15 V
environ). Cette tension de claquage plus
élevée crée des courants de roulement plus
élevés, ce qui aggrave et accélère les dégâts
sur les roulements.
Généralement, les tensions d' arbre
inférieures à 0,3 V sont sûres et ne suffsent pas
à créer des courants de roulement destructeurs.
En revanche, les tensions de 0,5 V à 1,0 V
environ peuvent créer de dangereuses tensions
de roulement supérieures à 3 A (les tensions
d'arbre supérieures à 2 V peuvent détruire le
roulement).
Etant donné que les tensions d'arbre sont
provoquées par les temps de montée rapides
des impulsions de commande, les tensions se
présentent sous forme de crêtes incohérentes
et doivent être mesurées à l' aide d' un
oscilloscope portable et non d'un multimètre
numérique. Même si un multimètre numérique
détecte les crêtes, l'écart entre les crêtes sufft
à rendre le résultat incertain.
Une sonde de tension d'arbre spéciale
peut vous aider à prendre des mesures
de tension d' arbre dans des conditions
plus sûres. Semblable à une petite brosse
conductrice, cette sonde de tension d'arbre
spéciale est connectée à une pointe de sonde
d'oscilloscope portable et permet d'établir la
connexion de test avec la surface d'un arbre
de moteur.
AVERTISSEMENT : la tension réféchie
peut entraîner des tensions crêtes deux à trois
fois supérieures à la tension du bus DC. Il
est donc recommandé d'effectuer la mesure
aux bornes du moteur avec la sonde de
mesure d'essai présentant les caractéristiques
nominales les plus élevées disponible et sur le
laps de temps le plus court possible, partout où
il existe un risque de tension réféchie.
Courants de roulement
Dans un moteur, une tension d'arbre est
inévitablement générée de l'enroulement
stator vers l'arbre du rotor, en raison de faibles
asymétries du champ magnétique dans le jour.
Ces asymétries sont inhérentes à la conception
du moteur. La plupart des moteurs à induction
sont conçus pour que la tension d'arbre
maximale parvenant à la terre de la structure
soit inférieure à 1 V
rms
.
Lorsque des tensions d'arbre du moteur
dépassent la capacité d'isolement de la graisse
à roulement, des courants dirigés vers le
roulement extérieur peuvent se présenter
et entraîner l'apparition de piqûres et de
rainures sur les bagues de roulement. Ce
problème se traduit d'abord par l'apparition
d'un bruit inhabituellement fort accompagné
d'une surchauffe, lorsque les roulements
commencent à perdre leur forme d'origine
et que des fragments de métal se mélangent
à la graisse et augmentent la friction des
roulements. Les roulements peuvent alors
être détruits au bout de quelques mois de
fonctionnement du variateur de vitesse,
entraînant des réparations du moteur électrique
et des temps d'arrêt coûteux.
La plupart des fabricants de moteurs
électriques ont mis au point des
systèmes de mise à la terre de l'arbre
destinés à éliminer les problèmes des
courants de roulement.
CONSEIL TECHNIQUE
Chapitre 4 — Réparation du moteur et de l'entraînement 71 70 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Une sonde de tension d'arbre est une
extension de tige permettant d'allonger le
corps de la sonde, de manière à prendre des
mesures à une plus grande distance du point
de travail. Le cordon commun est connecté
au bâti du moteur pour la mise à la terre. La
mesure de la tension de terre de l'arbre au bâti
doit être prise une fois que le moteur a atteint
sa température de fonctionnement normale
car il peut ne pas y avoir de tensions d'arbre
lorsque le moteur est froid.
Courants de fuite
La quantité du courant de fuite résultant d'un
couplage capacitif entre l'enroulement stator
d'un moteur et la terre d'un bâti augmente
avec des entraînements MLI en raison des
fréquences de commutation supérieures
utilisées, ce qui aggrave le problème.
L'augmentation des courants de fuite peut
également provoquer des déclenchements
intempestifs des relais de protection de défaut
de mise à la terre. Associée à une résistance
d'amortissement, une bobine d'arrêt de mode
commun permet de réduire les courants de
fuite. Vous pouvez également placer des
câbles de suppression EMI spéciaux entre
la sortie de l'entraînement et les bornes du
moteur. Des transformateurs d'isolement sur
les entrées AC peuvent également réduire le
bruit du mode commun.
En cas de probl ème de courant
de r oul ement , l a mei l l eur e
sol ut i on consi st e à r édui r e l a
fréquence (impulsion) porteuse de
l'entraînement sur une gamme de
4 kHz à 10 kHz. Si la fréquence
porteuse se situe déjà dans cette
gamme, d' autres sol uti ons sont
disponibles, comme l'utilisation de
dispositifs de mise à la terre de
l'arbre, l'isolement du roulement,
l'utilisation d'une cage de Faraday
pour le moteur ou encore l'emploi de
graisse conductrice, de roulements
en céramique ou d'un fltrage entre le
variateur de vitesse et le moteur.
CONSEIL TECHNIQUE
Bruit électrique induit
Le bruit électrique induit peut considérablement
affecter les circuits de commande sensibles
(ex : capteurs de vitesse, de couple, de logique
de commande et de réaction de mise en
position) ainsi que les sorties vers les voyants
de l'affchage et les ordinateurs de contrôle
du système. Etant donné que de nombreuses
entrées de contrôle utilisent une échelle de
0 V à 5 V (ou 10 V DC maximum) avec des
résolutions types d'un millième, quelques
millivolts de bruit induit peuvent suffre à
entraîner un dysfonctionnement. Une grande
quantité de bruit peut réellement endommager
un entraînement et/ou un moteur.
Les bobines de relais et de contacteur
constituent d'autres sources courantes de
bruit électrique. Les tensions transitoires
provoquées par l'ouverture des circuits
de bobine peuvent générer des pics de
quelques centaines de volts, ce qui peut
induire plusieurs volts de bruit dans des
câbles adjacents. Respectez les procédures
d'installation appropriées en utilisant un
câblage en paire blindée pour les circuits de
commande sensibles. Le câblage en paire
blindée doit être séparé du câblage du relais et
du circuit de la bobine du contacteur. L'ajout
de circuits de protection sur les bobines du
relais et du contacteur peut réduire les arcs et
le bruit induit dans les câbles adjacents.
Le bruit sur les entrées de ligne depuis
les entraînements DC contrôlés par SCR, les
onduleurs de courant, les entraînements à six
phases et les autres charges à bruit élevé dans
un bâtiment peut également induire du bruit
indésirable dans les câbles de commande
adjacents. Les signaux MLI haute énergie à
commutation rapide sur le câblage du moteur
peuvent également contribuer à ce problème si
le câblage est non blindé et situé à proximité
du câblage de commande. La meilleure
méthode pour réduire ce problème consiste
à vérifer que le câblage d'entrée de ligne et
le câblage du moteur sont placés dans des
conduits métalliques rigides séparés et mis
à la terre.
72 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Un oscilloscope portable est nécessaire
pour rechercher la présence de problèmes de
bruit dans le câblage du circuit de commande,
car il permet la capture et l'affichage de
bruits et d'événements transitoires qu'un
multimètre numérique ne peut pas déceler.
Un oscilloscope multivoie améliore les
capacités de réparation car il permet d'affcher
simultanément plusieurs signaux. Ce type
d'oscilloscope permet également d'affcher
simultanément et côte à côte des signaux en
tant que courant et en tant que tension.
L'utilisation d'un oscilloscope portable
pour les mesures de faible tension nécessite
des précautions spécifques, afn que le bruit
ne soit pas couplé dans l'oscilloscope et
interprété par erreur comme un bruit sur le
câblage des signaux de contrôle. L'utilisation
de sondes avec cordons de terre courts peut
réduire le bruit induit par les sondes de
l'oscilloscope lors de la mesure.
Rapport volts/hertz (V/Hz)
Le rapport tension/fréquence détermine la
quantité de couple produite par un moteur à
induction AC. Si le moteur subit une perte de
couple, le rapport V/Hz doit être mesuré. Les
oscilloscopes portables permettent d'affcher
simultanément la fréquence de la sortie MLI
et une tension comparable au niveau indiqué
sur la place signalétique du moteur. La mesure
du rapport V/Hz permet de révéler l'existence
de problèmes avec les composants suivants :
• circuits du bus DC—fréquence stable avec
tension faible, élevée ou instable
• circuits de commande IGBT—fréquence
instable avec tension dans la fourchette
spécifée
• entrées de vitesse vers les tableaux de
commande—la tension et la fréquence
varient simultanément ou la vitesse du
moteur est coupée mais le rapport V/Hz
est correct
Circuits d'entraînement de l'onduleur
Même si les entraînements MLI ont remplacé
les onduleurs de tension (entraînements à
six phases), certains onduleurs de tension
sont toujours utilisés et nécessitent une
maintenance. Les problèmes courants sur les
entraînements à six phases sont notamment
le déséquilibre en tension et en courant,
la marche en monophasé et la surchauffe.
Les problèmes moins courants sur ces
entraînements concernent les courts-circuits
de transistor.
Une mesure réalisée entre l'entrée et la
sortie du transistor à l'aide d'un oscilloscope
portable permet de détecter un éventuel
t ransi st or court -ci rcui t é sur cert ai ns
entraînements à six phases. Sur l'écran d'un
oscilloscope portable, un transistor en bon
état de fonctionnement génère une forme
d'onde carrée aux contours nets, tandis qu'un
transistor défectueux génère des formes
d'onde arrondies au niveau de la crête du
front montant.
Les variateurs de vitesse sont généralement
placés dans un boîtier distinct, à proximité des
moteurs contrôlés par eux.
Chapitre 4 — Réparation du moteur et de l'entraînement 73 72 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Lorsque le transistor court-circuité
déclenche le circuit de protection de
l'entraînement, la section du convertisseur
AC en DC peut être déconnectée. Le circuit
du variateur peut ensuite être exploité avec
la tension de fuite de 10 V présente sur le
bus DC. Le circuit de l'entraînement d'entrée
peut activer les transistors mais à un niveau
de tension inférieur et le transistor défectueux
est facilement détectable. De même, la section
du variateur peut être désactivée lors de la
réparation du circuit du convertisseur AC en
DC. Le contrôle de la vitesse peut être modifé
pendant le contrôle de la tension du bus DC
afn que vous puissiez vérifer que celle-ci
varie avec le contrôle de la vitesse.
Remarque : la connexion des résistances
de rétroaction de tension au bus DC doit
être maintenue afin que la section du
convertisseur puisse être contrôlée par le
potentiomètre de vitesse. Débranchez la
section de l'onduleur AC après les résistances
de rétroaction de tension. Si vous ne suivez
pas cette procédure, le convertisseur DC peut
s'activer immédiatement au démarrage de
l'entraînement.
Onduleurs MLI
L'intégration de la plupart des entraînements
MLI de puissance fractionnaire modernes est
telle que le bloc de diode d'entrée et les IGBT
sont réunis dans un module jetable unique,
boulonné sur le dissipateur thermique.
Si une sortie de phase vers le moteur est
manquante ou partiellement conductrice,
l'intégrité du signal peut être testée au
niveau de la section d'entrée de l'IGBT.
Si les entrées respectent les spécifcations
adéquates (par rapport à une unité correcte
connue), le bloc IGBT peut être remplacé. Si
les entrées ne respectent pas les spécifcations
du fabricant, le bloc IGBT peut charger le
circuit de l'entraînement d'entrée ou la carte
de l'entraînement IGBT.
Si les entrées vers les IGBT ne fonctionnent
pas correctement, vous devez déterminer si le
problème se situe au niveau de la carte de
circuit imprimé alimentant les entrées vers
le bloc IGBT ou au niveau du bloc IGBT
même. S'il est accessible, l'IGBT doit faire
l'objet d'un test interne au circuit. Pour cela,
coupez l'alimentation et retirez les connexions
afn d'isoler l'IGBT de la carte imprimée de
l'entraînement IGBT et du moteur. La fonction
de test de diode d'un multimètre numérique
doit être utilisée afin de tester l'IGBT.
Voir Figure 4-6.
Figure 4-6. La fonction de test de diode
d'un multimètre numérique permet de
tester un transistor bipolaire à grille isolée
(IGBT).
Test des IGBT
P
N
P
N

ELEC-
TRODE DE
COMMANDE
IGBT
CATHODE
ANODE
74 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Transitoires et pics
Les causes les plus courantes de déclenchement
de défaut de circuit de surtension sur les
onduleurs de variateur de vitesse sont la
régénération de moteur et les transitoires
et pics sur les entrées de ligne AC. Pour
rechecher la présence de ces conditions,
vous devez utiliser un oscilloscope portable
ou un moniteur de ligne électrique d'une
résolution minimale de 10 µs/division capable
d'horodater un événement lorsque celui-ci se
produit.
L'oscilloscope portable peut mesurer et
horodater des transitoires afn que celles-ci
puissent être corrélées dans le temps avec tout
événement ayant provoqué la défaillance du
variateur de vitesse. Vous pouvez également
utiliser des ÉnergiMètres pour détecter
les perturbations sur une alimentation
triphasée. Ces instruments peuvent surveiller
simultanément quatre lignes de tension (trois
phases + neutre) et quatre courants pour
fournir des informations sur d'éventuels
relevés anormaux. Les informations fournies
incluent les variations de tension ou de
courant, les variations de fréquence, les
transitoires, etc. et un horodatage pour chaque
événement.
Si le déclenchement de défaut de circuit
est dû à des transitoires, un transformateur
d'isolement ou une bobine de réactance
de ligne série peut être placé en série avec
l'interface du variateur de vitesse. Une autre
solution consiste à placer un dispositif de
protection contre les surtensions au niveau du
centre de contrôle des moteurs ou sur le côté
primaire du transformateur de distribution
alimentant le variateur de vitesse. Toutefois,
si la source du transitoire est une autre charge
sur la même alimentation secondaire que le
variateur de vitesse, vous devrez peut-être
placer un transformateur d'isolement ou une
bobine de réactance en ligne série séparé juste
devant le variateur de vitesse ou connecter ce
dernier à sa propre alimentation.
Si un variateur de vitesse est installé
dans une zone sujette à la foudre, vérifez
que le bâtiment est équipé d'une protection
contre les surtensions appropriée. En outre,
le système de mise à la terre du bâtiment doit
être correctement installé et opérationnel
afn de permettre la dissipation de la foudre
en toute sécurité vers la terre sans que celle-
ci ne transite par le système de distribution
d'énergie électrique du bâtiment.
Les surtensions peuvent être surveillées
à l'aide d'un moniteur de ligne, comme un
oscilloscope portable. Pour éliminer les
effets d'une surtension, vous pouvez installer
un relais de coupure temporaire qui sera
actif pendant autant de cycles que dure la
surtension et compatible avec le variateur de
vitesse. La viabilité de cette solution dépend
de « l'autonomie » du circuit d'entrée du
variateur de vitesse, c'est-à-dire du temps
écoulé avant que le bus DC ne connaisse une
sous-tension.
En général, un bâtiment au câblage et à
la mise à la terre défaillants est exposé aux
transitoires, aux baisses de tension et aux
surtensions. C'est pourquoi les transitoires,
les baisses de tension et les surtensions sur
les équipements électriques et électroniques
doivent être considérées comme de possibles
symptômes de problèmes systémiques à
corriger.
Régénération de moteur
La régénération de moteur est une cause
courante de surtension sur un bus DC. La
régénération de moteur se produit sur un
moteur électrique lorsqu'une charge sur sa
lancée commence à entraîner le moteur au
Les sur t ensi ons peuvent êt r e
plus destructrices que les baisses
de tension, car une tension plus
élevée provoque généralement plus
rapidement des dégâts sur du matériel
qu'une tension plus basse. Même
sur un laps de temps très court, une
surtension peut causer des dommages
irréversibles sur l'équipement ou des
composants.
CONSEIL TECHNIQUE
Chapitre 4 — Réparation du moteur et de l'entraînement 75 74 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
lieu d'être entraîné par celui-ci. Le moteur
fonctionne ainsi comme un générateur qui
renvoie l'énergie dans le bus DC au lieu
de l'extraire de ce dernier. Pour mesurer
la régénération de moteur, vous pouvez
effectuer un test en changeant la direction du
courant DC dans le bus DC tout en vérifant
si la tension du bus DC dépasse le point de
déclenchement.
Le freinage dynamique est une méthode
de freinage de moteur dans laquelle un
moteur est utilisé comme générateur juste
après avoir été arrêté. Si la régénération
entraîne un déclenchement de surtension,
le freinage dynamique peut être utilisé pour
limiter la vitesse à laquelle le courant de
rétroaction est autorisé à alimenter en retour
les condensateurs du bus DC. Si le freinage
dynamique a été utilisé mais ne fonctionne
pas correctement, il peut être testé afin
que vous puissiez vérifer qu'il fonctionne
conformément aux spécifcations du fabricant.
Parmi les autres considérations relatives au
freinage dynamique, citons les suivantes :
• Un frein dynamique de résistance doit
être inspecté afn de déceler d'éventuelles
t races de surchauffe comme une
décoloration, des fêlures ou une odeur de
composants surchauffés. La mesure de la
résistance peut également être comparée
aux spécifcations du fabricant.
• Les jonctions en silicone de frein
dynamique de transistor peuvent être
testées à l'aide d'une fonction de test
de diode de multimètre numérique. De
même, le courant de freinage peut être
mesuré et la forme d'onde de courant
comparée à celle d'un système en bon état
de fonctionnement.
Faible tension
Plusieurs causes peuvent entraîner le
déclenchement intempestif du circuit de
défaut de basse tension sur les onduleurs du
variateur de vitesse. Les baisses de tension
et les sous-tensions sur l'entrée de ligne vers
l'entraînement sont des défauts courants liés
au déclenchement intempestif. Les baisses
de tension et les sous-tensions sont souvent
causées par la mise sous tension d'une autre
charge dans le système de distribution du
bâtiment ou par le démarrage d'une charge
électrique importante provoqué par un
bâtiment adjacent. Un oscilloscope portable
permet de diagnostiquer les conditions de
faible tension grâce à des mesures capables
d'horodater la baisse ou l'événement au
moment où la sous-tension entraîne le
déclenchement du variateur de vitesse avec
un défaut de faible tension. Voir Figure 4-7.
Des mesures doivent être effectuées au
niveau de l'origine des installations électriques
afn de déterminer si la baisse provient de
l'intérieur ou de l'extérieur du bâtiment. La
tension et le courant doivent être surveillés
simultanément afin de déterminer si le
problème est situé en aval de l'origine des
installations électriques. Un problème situé
en amont présente une baisse de tension
sans surintensité correspondante ou avec la
tension ou le courant de polarité identique.
Si le problème est situé dans le bâtiment, les
mesures doivent se poursuivre sur différents
centres de charge jusqu'à isolement de
la charge avec la baisse de tension et la
surintensité correspondantes.
Ce problème peut également être dû à
un moteur absorbant du courant en quantité
suffsante pour provoquer une chute de la
tension du bus DC en dessous du réglage
de défaut de sous-tension mais en quantité
insuffsante pour déclencher la surcharge de
courant. Le courant du moteur doit être testé
pour déceler d'éventuelles surcharges mais
également pour vérifier si les paramètres
du programme de l' entraînement sont
corrects vis-à-vis des niveaux indiqués
sur la plaque signalétique du moteur,
notamment l'application à laquelle le moteur
et l'entraînement se destinent.
76 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Figure 4-7. En cas de baisse de tension provoquée par une charge en aval, la tension
baisse chaque fois que le courant de charge augmente.
La forme d'onde de tension d'entrée de
ligne vers le variateur de vitesse doit être une
onde sinusoïdale bien formée. Si la forme
d'onde présente un sommet fortement aplati,
cela peut empêcher la charge complète des
condensateurs du bus DC, ce qui abaisse la
tension du bus DC et la quantité de courant
disponible vers le circuit de sortie du variateur
de vitesse. Voir Figure 4-8.
Ponts de diode
Un pont de diode est un circuit électrique
servant à la conversion AC en DC. Ce
circuit comporte quatre diodes permettant le
passage des deux moitiés d'onde sinusoïdale
de courant alternatif d'entrée. Les ponts de
diode utilisés dans les entraînements MLI
peuvent être testés facilement. Le mode de
dysfonctionnement normal d'une diode est
dû à des surtensions transitoires et à des
surintensités. Si une diode en court-circuit
déclenche un disjoncteur avant d'avoir la
possibilité de brûler en provoquant un circuit
ouvert, un multimètre numérique avec
fonction de test de diode peut localiser ce
problème.
Une fonction de test de diode est utilisée
car la fonction de mesure de la résistance
risque de ne pas générer une tension suffsante
pour entraîner une conduction de la diode. Une
fois l'alimentation entièrement déconnectée
des entrées de ligne du variateur de vitesse,
utilisez la fonction de test de diode pour
effectuer le test depuis les bus DC négatif
et positif vers chaque connexion d'entrée de
ligne. Chaque entrée de ligne doit être sondée
à l'aide du cordon négatif, en commençant par
le cordon positif sur le bus +DC.
Diagnostic de basse tension
HEURE
DE L'EVENEMENT
CHUTE DE TENSION
FORME D'ONDE
DE TENSION
FORME
D'ONDE DE
COURANT
ECRAN DE L'OSCILLOSCOPE PORTABLE
Chapitre 4 — Réparation du moteur et de l'entraînement 77 76 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Figure 4-8. L'aplatissement de la tension peut être dû à des courants de crête
présentant des niveaux élevés d'harmoniques.
Sommet aplati de la tension
SOMMET APLATI
COURANTS DE CRETE
FORME D'ONDE
DE COURANT
FORME D'ONDE DE TENSION
Chaque relevé doit indiquer « OL »
(surcharge) ou une condition de polarité
inversée. Les mesures doivent être répétées,
cette fois-ci uniquement à l'aide du cordon
négatif sur le bus +DC et du cordon positif
sur chaque entrée de ligne. Cette opération
permettra de polariser en sens direct les
diodes, lesquelles conduiront alors avec
une chute de tension de 0,5 V à 0,7 V. Cette
procédure doit également être employée pour
les trois autres diodes connectées au bus DC
négatif. Les diodes court-circuitées présentent
un relevé de 0 V dans les deux directions. Les
diodes ouvertes indiquent des surcharges dans
les deux directions alors qu'elles devraient être
sous courant.
La plupart des variateurs de vitesse
incluent également un circuit de précharge
permettant de réduire le courant de démarrage
vers les condensateurs du bus DC et empêcher
le déclenchement des circuits de protection.
Les variateurs de vitesse de moins de 200 ch
(150 kW) incluent une résistance de précharge
qui limite le courant de démarrage jusqu'à
ce que la charge du bus DC atteigne environ
60 %, après quoi la résistance est retirée du
circuit par un relais. Lors de la réparation
du circuit d'entrée, assurez-vous d'inclure la
résistance de précharge et le relais dans vos
recherches sur l'origine du problème. Les
variateurs de vitesse de plus de 200 ch sont
généralement équipés de SCR qui chargent
lentement les condensateurs du bus DC
jusqu'à ce que la tension du bus DC atteigne
un niveau prédéfni, après quoi les SCR font
l'objet d'une rectifcation complète.
78 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Interruption de tension
Une interruption de tension est une perturbation
de la commutation rapide de la forme d'onde
de tension normale. Les entraînements à six
phases utilisent généralement des SCR et non
des diodes, comme dans les entraînements
MLI, pour rectifer la tension d'entrée et la
convertir en DC.
La tension secteur peut être testée à
l'aide d'un oscilloscope portable afin de
déceler les distorsions, comme en témoignent
les interruptions sur l'affichage de l'onde
sinusoïdale. La distorsion est due à l'amorçage
des SCR à partir du circuit de commande.
Voir Figure 4-9. Lorsque la distorsion de
tension entre dans le système de distribution
et s'applique à d'autres charges électroniques
sensibles, l'équipement peut s'allumer et
s'éteindre à des moments inappropriés, ce
qui risque d'endommager l'équipement et les
systèmes associés.
La méthode la plus courante de correction
d' une interruption de tension à partir
d'entraînements à six phases consiste à
connecter les bobines de réactance en ligne
série avec l'entrée de ligne vers l'entraînement,
ou à utiliser un transformateur d'isolement. Un
transformateur d'isolement permet en outre de
réduire le bruit du mode commun.
Figure 4-9. L'interruption de tension est une perturbation de commutation de la forme
d'onde de tension normale observée sur moins d'un demi-cycle.
Interruption de tension
ENTAILLES
FORME D'ONDE
DE TENSION
Les transformateurs d'isolement jouent
un rôle de tampon entre une alimentation
non linéaire, la charge et la source
d'alimentation. Ils fournissent une
alimentation sans variation de tension à
des charges non linéaires et empêchent
le déplacement des harmoniques en
amont dans la source d'alimentation.
CONSEIL TECHNIQUE
Chapitre 4 — Réparation du moteur et de l'entraînement 79 78 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Déséquilibre de tension
Un déséquilibre de tension au niveau des bornes
du moteur peut perturber le fonctionnement du
moteur mais aussi engendrer des problèmes
sur le côté secteur de l'entraînement. Un
déséquilibre de tension de seulement 0,3 %
sur l'entrée d'un onduleur MLI peut provoquer
une interruption de tension et un débit excessif
de courant dans une ou plusieurs phases.
Cela peut entraîner le déclenchement de la
protection de défaut de surcharge de courant
du variateur de vitesse.
Un déséquilibre de tension est souvent
dû à un abaissement ou à une mise au repos
des charges monophasées sur la même
alimentation que celle du variateur de vitesse
triphasé. L'augmentation du niveau kVA
du transformateur ou la fourniture d'une
alimentation séparée pour le variateur de
vitesse peut contribuer à limiter ou à éliminer
ce type de problème.
Harmoniques
Les variateurs de vitesse sont affectés par des
harmoniques. Les variateurs de vitesse peuvent
engendrer des problèmes d'harmonique sur les
autres charges du système. Certaines normes
internationales (IEEE, ISO, etc.) défnissent
les niveaux acceptables d' harmoniques
pouvant être produits par un entraînement
dans un environnement d'exploitation type.
Variateurs de vitesse avec harmoniques.
L'aplatissement de la tension est un problème
pouvant apparaître lors de l'installation d'un
variateur de vitesse dans un environnement
comportant des harmoniques. Lors de la
rectification AC vers DC, le courant est
absorbé uniquement à la crête de la forme
d'onde de tension AC, lorsque la tension
secteur AC dépasse la tension du condensateur
du bus DC.
Chaque déséquilibre de tension de
1 % peut entraîner un déséquilibre de
courant atteignant jusqu'à 6 %. Plus le
déséquilibre de tension ou de courant
est important, plus la température de
fonctionnement du moteur est élevée.
CONSEIL TECHNIQUE
L'impulsion de courant entrant dans le
condensateur au niveau de la crête de la forme
d'onde de tension AC peut provoquer une
chute de la tension. En cas d'aplatissement
de la tension secteur dû à d'autres charges
électroniques dans le bâtiment, le condensateur
du bus DC situé dans le variateur de vitesse
ne peut pas se charger à pleine capacité. Ce
problème peut provoquer des chutes de la
tension du bus DC en cas d'augmentation
brutale de la charge du moteur ou de baisse
brutale de la tension secteur. L'augmentation
du niveau kVA du transformateur et de la
capacité des conducteurs de distribution ou
l'ajout d'une régulation de la tension, comme
un ASI, peut corriger ce problème.
Création d'harmoniques de variateur
de vitesse. Les variateurs de vitesse haute
tension (et, de plus en plus souvent, de
nombreux variateurs de vitesse basse tension)
peuvent créer des harmoniques suffsamment
importants pour engendrer des problèmes
sur d'autres charges dans le système. Si
l'installation du variateur de vitesse dépasse
la capacité du transformateur de distribution
et/ou le câblage de distribution du bâtiment,
un aplatissement peut se produire et causer
des problèmes sur les autres charges de
l'installation. Les courants harmoniques
posent problème uniquement en cas de
rencontre avec l'impédance de la source. Si la
capacité VA du transformateur du fournisseur
d'électricité est trop faible pour le niveau
d'harmoniques présent, la tension de source
commence à se distordre.
Si les moteurs électriques traditionnels
peuvent tomber en panne pour diverses
raisons, les raisons des dysfonctionnements
de moteur électrique avec les équipements
modernes sont notamment les suivantes :
• Les mot eurs él ect ri ques avec l es
équipements modernes peuvent tomber
en panne suite à l'adoption de moteurs
inférieurs (en puissance et en ampérage)
dans le but d'économiser de l'énergie.
L'utilisation de moteurs inférieurs peut
augmenter l'usure des moteurs et entraîner
une augmentation des opérations de
maintenance et des temps d'arrêt.
80 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
• L'utilisation de technologies modernes,
comme les variateurs de vitesse, les
automates programmables (PLC) et
d'autres contrôles transistorisés, entraîne
l'apparition de nouveaux problèmes.
Ces problèmes concernent notamment
les harmoniques (fréquences partielles
résultant d'une fréquence multiple de
la fréquence fondamentale) et les pics
transitoires du système. Ces problèmes
peuvent provoquer des dégâts ou des
pannes de moteurs ou d'autres composants
électriques.
Problèmes de moteur d'entraînement
Les variateurs de vitesse sont considérés
comme des contrôles de moteur modernes par
rapport aux contrôles de moteur traditionnels,
comme les démarreurs de moteur magnétiques.
C'est pourquoi les raisons de leurs défaillances
ne sont pas aussi largement documentées. Les
dysfonctionnements de variateur de vitesse
sont notamment dus aux causes courantes
suivantes :
• Tous les variateurs de vitesse doivent
être programmés et reprogrammés afn
que leurs paramètres de fonctionnement
correspondent au type du moteur et de
la charge du moteur. Certaines gammes
peuvent, en cas de programmation
incorrecte, endommager le moteur
et l' entraînement et provoquer un
fonctionnement dangereux.
• Afin d' économiser de l' énergie, les
entraînements et les moteurs sont
dimensionnés de manière minimale pour
l'exécution des tâches nécessaires. La
réduction de la taille de l'équipement
permet d'économiser de l'énergie mais
oblige l'entraînement et le moteur à
fonctionner quasiment à pleine capacité.
• Les appareils électroniques sont exposés à
des problèmes liés à la surchauffe. Si les
problèmes liés à la surchauffe ne sont pas
résolus avec l'installation de dissipateurs
thermiques, d'aérations ou de ventilateurs,
ces appareils électroniques et les circuits
situés dans les variateurs de vitesse
peuvent être endommagés.
• L'utilisation croissante de charges non
linéaires comme des ordinateurs, des
imprimantes et des variateurs de vitesse
augmente l'apparition d'harmoniques
sur le système de distribution d'énergie
électrique, ce qui peut engendrer une
surchauffe et les problèmes qui en
découlent.
• A mesure que la taille des circuits
électroniques se réduit et que les appareils
sont rapprochés les uns des autres, de
simples tensions transitoires, même
faibles, peuvent provoquer des arcs
électriques et endommager les composants
et les appareils.
ETUDE DE CAS : système de fabrication de pièces sur mesure
La fabrication de pièces sur mesure est la fabrication de biens durables produits et
assemblés, comme les automobiles, les réfrigérateurs, les ordinateurs, les outils, les
jouets, etc. et d'autres actifs corporels dont la durée de fonctionnement prévue peut
atteindre plusieurs années. La fabrication de pièces sur mesure est principalement
exécutée par des équipements de contrôle de process chargés de cintrer, de percer, de
rectifer, d'estamper, de former, de nettoyer, de peindre, d'assembler et d'effectuer des
contrôles de qualité sur l'article produit.
Chapitre 4 — Réparation du moteur et de l'entraînement 81 80 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Dans la plupart des systèmes de fabrication de pièces sur mesure, les équipements
ou process s'imbriquent les uns dans les autres, à mesure que le produit est assemblé ou
fabriqué. Chaque moteur électrique placé sur la chaîne de production est généralement
contrôlé par un variateur de vitesse distinct. Certains variateurs de vitesse peuvent
cependant contrôler plusieurs moteurs. L'installation d'un variateur de vitesse unique
peut simplifer le contrôle de process, mais également engendrer des problèmes, comme
des différences de tension et de courant. Voir Figure 4-10.
Figure 4-10. Certains variateurs de vitesse permettent de contrôler plusieurs moteurs,
mais ce type de confguration peut générer certains problèmes, comme des différences
de tension et de courant.
Système de fabrication de pièces sur mesure
DANGER
DANGER
REQUIS DANS
CASQUE
CETTE ZONE ZONE
PROTECTION
AUDITIVE
Mesures de test de l'oscilloscope portable — relevés de la tension efficace
EMPLACEMENT
DU MOTEUR
D'ENTRAIN-
EMENT
MOTEUR
D'ALIMENTATION
(100′ DE
L'ENTRAINEMENT)
MOTEUR 2
(150′ DE
L'ENTRAINE-
MENT)
MOTEUR 3
(200′ DE
L'ENTRAINE-
MENT)
MOTEUR 4
(250′ DE
L'ENTRAINEMENT)
1,8 % DE CHUTE
DE TENSION
PAR RAPPORT
AU MOTEUR
D'ALIMENTATION
3,3 % DE
BAISSE DE
COURANT PAR
RAPPORT AU
MOTEUR
D'ALIMENTATION
TENSION DU MOTEUR
D'ALIMENTATION
COURANT DU MOTEUR
D'ALIMENTATION
TENSION DU
MOTEUR DE SORTIE
COURANT DU
MOTEUR DE SORTIE
MOTEUR DE
SORTIE (300′ DE
L'ENTRAINEMENT)
82 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Le problème
Dans une application de fabrication de pièces sur mesure, le moteur de sortie est tombé
en panne deux fois l'année dernière et a été remplacé après chaque dysfonctionnement.
Les étapes suivantes ont été suivies après le remplacement du moteur :
1. Des mesures de tension ont été effectuées au niveau des moteurs d'entrée et de
sortie afn de s'assurer que la distance la plus longue ne provoquait aucune baisse
de tension. Les mesures numériques indiquaient seulement une chute de tension
de 1,8 %, ce qui est une valeur acceptable.
2. Des mesures du courant ont été effectuées sur les moteurs d'entrée et de sortie afn
de vérifer l'absence de tout problème de surintensité. Les deux mesures du courant
se sont révélées conformes aux spécifcations de la plaque signalétique du moteur.
3. Bien que les relevés numériques des mesures initiales n'indiquaient aucun problème,
des mesures supplémentaires ont été effectuées à l'aide d'un oscilloscope portable.
Les mesures de tension effectuées à l'aide de cet oscilloscope portable sur le moteur
de sortie n'ont révélé aucune tension transitoire due à la distance la plus longue,
mais la mesure de courant a indiqué une hausse du courant d'alimentation.
4. Des réacteurs de charge ont été installés en amont du moteur de sortie et
l'oscilloscope portable a indiqué que ceux-ci fonctionnaient correctement.
Analyse du problème
L'analyse de la forme d'onde de l'oscilloscope liée au courant a révélé une augmentation
de 26 % de la taille des relevés du courant de crête. Cette augmentation du courant de
crête a été désignée comme cause principale du dysfonctionnement du moteur.Voir
Figure 4-11.
Solutions au problème
Les changements et les solutions pouvant être mis en œuvre dans un système de
fabrication de pièces sur mesure pour résoudre un dysfonctionnement de moteur de
sortie incluent notamment les propositions suivantes :
• La taille et les niveaux du moteur de sortie peuvent être augmentés afn de suivre
l'augmentation du courant de crête.
• Une solution optimisée consiste à replacer le variateur de vitesse du moteur principal
au centre du process ou de l'équipement afn de réduire la distance entre le variateur
de vitesse et le moteur.
• La solution préférentielle consiste à réduire la distance entre le variateur de vitesse
et les moteurs et à utiliser un variateur de vitesse distinct pour le contrôle de chaque
moteur. Plusieurs variateurs de vitesse peuvent être contrôlés par un seul et même
contrôle afn de pouvoir fonctionner comme une seule unité.Voir Figure 4-12.
Chapitre 4 — Réparation du moteur et de l'entraînement 83 82 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Figure 4-11. Les oscilloscopes portables permettent d'analyser les formes d'onde
de tension et de courant, et de déceler des problèmes jusque là passés inaperçus.
Analyse de l'oscilloscope portable — relevés de crêtes
Relevés du problème
TENSION DU MOTEUR
D'ALIMENTATION (ENTREE A)
TENSION DU MOTEUR
DE SORTIE (ENTREE A)
CRETE DE 432 V
CRETE DE
22,8 A (6 A EFF.)
CRETE DE 368 V
COURANT DU MOTEUR
D'ALIMENTATION (ENTREE B)
COURANT DU MOTEUR
DE SORTIE (ENTREE B)
COURANT ET TENSION DU
MOTEUR D'ALIMENTATION
COURANT ET TENSION
DU MOTEUR DE SORTIE
CRETE DE
30,8 A (5,8 A EFF.)
84 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Figure 4-12. L'installation de variateurs de moteur distincts constitue la meilleure méthode
de contrôle des moteurs et de prévention des dysfonctionnements des moteurs, lorsque
plusieurs moteurs sont installés sur un système de fabrication de pièces sur mesure.
Solutions en cas de panne du moteur
DANGER
DANGER
REQUIS DANS
CASQUE
CETTE ZONE ZONE
PROTECTION
AUDITIVE
DANGER
DANGER
REQUIS DANS
CASQUE
CETTE ZONE ZONE
PROTECTION
AUDITIVE
SOLUTION AMELIOREE
SOLUTION PRIVILEGIEE
MOTEUR
D'ALIMENTATION
(MOTEUR 1)
MOTEUR 2 MOTEUR 3 MOTEUR 4
100′
MOTEUR
DE SORTIE
(MOTEUR 5)
100′
UN MOTEUR D'ENTRAINEMENT
CONTROLANT PLUSIEURS
MOTEURS (INSTALLE A UN POINT
CENTRAL POUR REDUIRE LA
DISTANCE ENTRE LES
ENTRAINEMENTS)
UN MOTEUR D'ENTRAINEMENT PAR MOTEUR
(CONNECTE A LA COMMANDE DE VITESSE
COMMUNE, UTILISEE POUR CHAQUE MOTEUR)
85
La documentation de l'état du moteur et de l'entraînement et la tenue
d'enregistrements précis sur les temps d'arrêt, les demandes de maintenance,
l'état de l'équipement et la réparation permettent de vérifer et de justifer les
demandes relatives au personnel, aux heures supplémentaires, aux outils, aux
instruments de test et à la formation. L'enregistrement et la documentation de
mesures spécifques réalisés lors d'opérations de réparation fournissent des
informations écrites sur le fonctionnement de l'équipement et du circuit. Ces
informations peuvent être consultées lors de la réparation, de la détermination
des actions correctives possibles, de la formulation de demandes au fabricant
et de la sélection de l'équipement de remplacement.
DOCUMENTATION
Pour documenter les résultats mesurés des tests
réalisés avec un oscilloscope portable pendant
l'installation d'un nouvel équipement, la façon
d'effectuer la maintenance préventive ou les
procédures de réparation, la connaissance
de l'instrument de test est indispensable.
Cette connaissance concerne la sélection
de la fonction appropriée de l'oscilloscope,
la confguration de l'instrument de test pour
l'enregistrement des mesures adéquates,
l'enregistrement des données dans le temps,
la relecture des données, l'analyse des mesures
enregistrées et l'application de ces mesures
sur l'équipement et les systèmes concernés.
Voir Figure 5-1.
Enregistrement et analyse des
mesures dans le temps
Les oscilloscopes portables doivent disposer
d'une fonction de mesure du temps afn de
réaliser et d'enregistrer les mesures dans le
temps. La fonction de mesure du temps permet
d'enregistrer la tension et le courant sur une
période de temps spécifque.
Une fois affchées et enregistrées au fl du
temps, les quantités électriques peuvent être
analysées. Pour connaître les mesures d'essai
et le moment précis de leur enregistrement,
vous pouvez affcher un curseur sur l'écran
enregistré et le déplacer sur n' importe
quelle section des mesures enregistrées. Par
exemple, la position du curseur indique que
la tension est de 120 V et que le courant
est de 12,1 A avant la pointe du courant. A
mesure que le curseur est déplacé au-dessus
de l'événement, la tension chute de 120 V à
115 V et le courant augmente de 12,1 A à
58,5 A. Voir Figure 5-2.
L'archivage des formes d'onde et
d'autres mesures fournit de précieuses
informations de base à un technicien
pour comparer les performances d'un
équipement au fl du temps.
CONSEIL TECHNIQUE
86 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Documentation des mesures de l'oscilloscope portable
ENREGISTREUR
OSCILLOSCOPE
OUTIL DE MESURE
ENREGISTREUR
CURSEUR
ZOOM
RELECTURE
OSCILLOSCOPE PORTABLE
TOUCHES
FONCTION-
NELLES
TOUCHE OSCILLOSCOPE
POUR AFFICHER LES
TOUCHES
FONCTIONNELLES DU
MODE OSCILLOSCOPE
TOUCHE OUTIL DE
MESURE POUR
SELECTIONNER LES
MESURES DE L'OUTIL
TOUCHE ANALYSE
(ENREGISTREMENT)
POUR ENREGISTRER LES
MESURES ET LES
FORMES D'ONDE
TOUCHE RELECTURE
POUR REVOIR LES
FONCTIONS ET LES
FORMES D'ONDE
CAPTUREES
TOUCHE ZOOM POUR
ANALYSER LES
DONNEES
TOUCHE CURSEUR
POUR DETERMINER
QUAND LES VALEURS
ONT ETE MESUREES
Figure 5-1. Les boutons SCOPE (OSCILLOSCOPE), METER (MULTIMETRE),
RECORDER (ENREGISTREUR), CURSOR (CURSEUR), ZOOM et REPLAY
(RELECTURE) d'un oscilloscope portable permettent de confgurer le type de mesure
effectué et d'enregistrer, de documenter et d'analyser les relevés.
Enregistrement et analyse des
formes d'onde
L'enregistrement et l'analyse des mesures
numériques facilitent la compréhension du
fonctionnement du circuit mais également
l'enregistrement, la visualisation et l'analyse
des formes d' onde. Par exempl e, un
oscilloscope portable peut être programmé
pour enregistrer les formes d'onde depuis
le démarrage et pendant le fonctionnement
d'un moteur et d'un variateur de vitesse, dans
le but d'analyser leurs effets sur le système.
Voir Figure 5-3. A mesure que les formes
d'onde sont capturées et analysées, l'affchage
enregistre le passage d'un circuit linéaire à un
circuit non linéaire pendant que le variateur de
vitesse met le moteur sous tension.
Utilisez un ÉnergiMètre pour analyser la qualité
de l'alimentation vers le panneau.
Chapitre 5 — Documentation de l'état du moteur et de l'entraînement 87 86 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Enregistrement et analyse des mesures au fil du temps
ECRAN DE CONFIGURATION
TENSION ET COURANT
ENREGISTRES AU FIL DU TEMPS
CURSEUR AJOUTE
A L'AFFICHAGE
CURSEUR UTILISE
AVEC L'ANALYSE
TENSION
COURANT
CURSEUR
CHUTE DE
TENSION = 5 V
AUGMENTATION
DE COURANT =
46,4 A
Figure 5-2. La fonction de mesure du temps d'un oscilloscope portable permet
d'enregistrer la tension et le courant sur une période de temps spécifque.
88 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Enregistrer des formes d'onde
MOTEUR AU
DEMARRAGE
MOTEUR EN MARCHE
MOTEUR A L'ARRET
Figure 5-3. Un oscilloscope portable peut être confguré afn d'enregistrer des formes
d'onde à partir du démarrage et du fonctionnement continu d'un moteur et d'un variateur
de vitesse, dans le but de vérifer leur bon fonctionnement.
Chapitre 5 — Documentation de l'état du moteur et de l'entraînement 89 88 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Analyser les formes d'onde
MOTEUR A L'ARRET
MOTEUR AU DEMARRAGE
MOTEUR EN MARCHE
CURSEUR A 8,2 A
CURSEUR A 43 A
CURSEUR A 30,6 A
L'ajout d'un curseur sur l'écran permet de
vérifer que le courant linéaire était de 8,2 A
avant la mise sous tension du moteur, a atteint
43 A au démarrage du moteur et s'est maintenu
à 30,6 A pendant le fonctionnement du moteur.
Ces informations sont nécessaires pour
comprendre les problèmes de déclenchement
de fusible et de disjoncteur et les dégâts
causés sur l'équipement, mais aussi les autres
informations pouvant être exploitées pour la
maintenance et la réparation de l'équipement
et du système. Voir Figure 5-4.
Figure 5-4. L'ajout d'un curseur sur l'écran permet d'analyser les formes d'onde à
partir des mesures enregistrées.
Des fusibles et des disjoncteurs
temporisés sont utilisés dans les
circuits de moteur car tous les moteurs
absorbent davantage de courant au
démarrage (courant de démarrage)
qu'en cours de fonctionnement. Seul un
oscilloscope portable permet de capturer
et d'affcher le courant de démarrage réel
du moteur pour analyser les problèmes
lors du démarrage.
CONSEIL TECHNIQUE
90 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Formes d'onde. Une forme d'onde est plus
révélatrice qu'une valeur numérique. Vous
devez comprendre les informations à l'écran
et la valeur mesurée effective lorsque vous
observez des formes d'onde sur l'écran
d'un oscilloscope portable. Pour mieux
comprendre les valeurs et les formes d'une
forme d'onde affchée, le facteur de crête doit
être correctement analysé. Le facteur de crête
est le rapport de la valeur de tension crête à
la valeur de tension RMS. Une forme d'onde
purement sinusoïdale possède un facteur de
crête de 1,41. Plus le facteur de crête d'un
circuit est élevé, plus la forme d'onde est
distordue. Voir Figure 5-5.
Figure 5-5. Une forme d'onde purement sinusoïdale possède un facteur de crête de
1,41. Plus le facteur de crête d'un circuit est élevé, plus la forme d'onde est distordue.
Facteurs de crête
1,41
FACTEUR DE CRETE
1,43
FACTEUR DE CRETE
2,39
FACTEUR DE CRETE
4,68
FACTEUR DE CRETE
FORME D'ONDE PUREMENT SINUSOIDALE
FORME D'ONDE DEFORMEE
(CHARGES HARMONIQUES
SUR LE CIRCUIT)
FORME D'ONDE DEFORMEE
FORME
D'ONDE DEFORMEE
(CHARGE PUREMENT
HARMONIQUE
SUR LE CIRCUIT)
Chapitre 5 — Documentation de l'état du moteur et de l'entraînement 91 90 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
ETUDE DE CAS : enregistrement et analyse des mesures
Une fois les mesures d'essai enregistrées et analysées, une action corrective appropriée
peut être menée. Par exemple, sur une application de variateur de couple, un oscilloscope
portable confguré pour des pompes et des ventilateurs (P&F) a été utilisé pour
enregistrer, analyser et documenter des problèmes comme des baisses de tension et
des surtensions, des coupures de courant, des transitoires, des surintensités, un mauvais
facteur de puissance, un bruit de ligne et des harmoniques. Les informations recueillies
et affchées ont clairement révélé l'existence de l'un de ces problèmes. A partir de la
documentation de l'oscilloscope portable, on a déterminé qu'il fallait placer un fltre de
ligne entre l'entraînement et les moteurs pour résoudre le problème.
Une fois le problème spécifque identifé, l'action corrective appropriée peut être
menée. Une fois l'action corrective menée, des mesures supplémentaires peuvent être
effectuées sur les formes d'onde pour vérifer que l'action corrective a résolu le problème.
Voir Figure 5-6.
Enregistrement et analyse des mesures — application à couple variable . . .
APPLICATION
MOTEUR DE BATTEUR (CHARGE A COUPLE VARIABLE)
RESERVOIR
MOTEUR
D'ENTRAINEMENT
BATTEUR
AGITATEUR
POMPE
MOTEUR DE
POMPE (CHARGE
A COUPLE VARIABLE)
92 RÉPARATION DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DU TEST DE BASE AU DIAGNOSTIC AVANCÉ
Figure 5-6. Dans une application de variateur de couple, les mesures d'un oscilloscope
portable permettent d'enregistrer, d'analyser et de documenter des problèmes comme
des baisses de tension et des surtensions, des coupures de courant, des transitoires, des
surintensités, un mauvais facteur de puissance, un bruit de ligne et des harmoniques.
. . . Enregistrement et analyse des mesures — application à couple variable
FORMES D'ONDE DE LA
MESURE DE TEST INITIALE
FORMES D'ONDE DE LA
MESURE DE TEST UNE FOIS LE
FILTRE INSTALLE ENTRE
L'ENTRAINEMENT ET LE
MOTEUR
93
Pannes des composants du variateur de vitesse électrique ............................... 94
Caractéristiques des moteurs AC ...................................................................... 95
Caractéristiques des moteurs DC et universels ................................................. 95
Tableau de dépannage du variateur de vitesse électrique ................................. 96
Problèmes de paramétrage du variateur de vitesse électrique .......................... 97
Problèmes de fonctionnement du variateur de vitesse électrique ..................... 98
Problèmes d'entrée et de sortie du variateur de vitesse électrique .................... 98
Circuits et moteurs de 230 V, 3φ — système de 240 V ...................................... 99
Circuits et moteurs de 460 V, 3φ — système de 480 V .................................... 100
94 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Symptôme/code
d'anomalie
Problème Cause Solution
Tension d'entrée élevée/hausse
de tension
Le ventilateur de
refroidissement du variateur de
vitesse électrique est
défectueux.
Le variateur de vitesse
électrique ne fonctionne
pas, fusible grillé ou
disjoncteur déclenché
Semi-conducteur du
convertisseur
(redresseur)
défectueux
Remplacez le semi-conducteur du
convertisseur ou le variateur de vitesse
électrique.
Remplacez le semi-conducteur du
convertisseur ou le ventilateur de
refroidissement du variateur de vitesse
électrique ou remplacez le variateur de
vitesse électrique.
Pannes des composants du variateur de vitesse électrique
Semi-conducteur de
l'onduleur défectueux
Condensateurs de
bus DC défectueux
Le variateur de vitesse électrique
ne fonctionne pas, fusible grillé
ou disjoncteur déclenché, pas de
sortie AC au niveau du variateur
de vitesse électrique, le fusible
du bus DC est grillé (le cas
échéant), surintensité du
variateur de vitesse électrique
Le ventilateur de
refroidissement du variateur
de vitesse électrique est
défectueux.
Remplacez le semi-conducteur de
l'onduleur ou le ventilateur de
refroidissement du variateur de vitesse
électrique ou remplacez le variateur de
vitesse électrique.
Température excessive du
variateur de vitesse
électrique ou
dysfonctionnement des
composants du variateur de
vitesse électrique
Ventilateur de
refroidissement du
variateur de vitesse
électrique défectueux
Vieillissement, les fabricants de
variateurs de vitesse électriques
recommandent de remplacer les
ventilateurs de refroidissement
des variateurs de vitesse
électriques tous les trois à cinq
ans. Remarque : la durée de vie
du ventilateur est influencée par
la température ambiante.
Remplacez le ventilateur de
refroidissement du variateur de vitesse
électrique ou remplacez le variateur de
vitesse électrique.
Le condensateur de bus DC est
gonflé et/ou le clapet de
décharge dépasse, le
condensateur de bus DC est
cassé, tension instable du bus
DC lorsque le variateur de
vitesse électrique fonctionne à
vitesse constante. Remarque :
des résistances d'équilibrage
des condensateurs
défectueuses peuvent
endommager les condensateurs
de bus DC. En cas de problème
au niveau d'un condensateur de
bus DC, vérifiez également la
résistance d'équilibrage de
condensateur.
Vieillissement, les fabricants
recommandent de remplacer les
condensateurs tous les cinq à
dix ans. Le ventilateur de
refroidissement du variateur de
vitesse électrique est
défectueux.
Les résistances d'équilibrage
des condensateurs sont
défectueuses ou présentent des
valeurs incorrectes.
Remplacez les condensateurs de bus
DC ou remplacez le variateur de vitesse
électrique.
Remplacez les condensateurs de bus
DC et le ventilateur de refroidissement
du variateur de vitesse électrique ou
remplacez le variateur de vitesse
électrique.
Remplacez les condensateurs de bus
DC et les résistances d'équilibrage des
condensateurs ou remplacez le variateur
de vitesse électrique. Vérifiez que les
résistances de remplacement présentent
des valeurs en Ohms et en Watts
correctes.
Résistances d'équilibrage
des condensateurs
incorrectes
Chaleur excessive
Connexions desserrées
Remplacez les résistances d'équilibrage
des condensateurs ou remplacez le
variateur de vitesse électrique. Vérifiez
que les résistances de remplacement
présentent des valeurs en Ohms et en
Watts correctes.
Vérifiez que le ventilateur de
refroidissement du variateur de vitesse
électrique fonctionne, remplacez-le s'il est
défectueux, remplacez les résistances
d'équilibrage des condensateurs ou
remplacez le variateur de vitesse
électrique, vérifiez que les résistances de
remplacement présentent des valeurs en
Ohms et en Watts correctes.
Remplacez les résistances d'équilibrage
des condensateurs ou remplacez le
variateur de vitesse électrique. Vérifiez
que les résistances de remplacement
présentent des valeurs en Ohms et en
Watts correctes. Serrez les connexions.
Résistances
d'équilibrage des
condensateurs
défectueuses
Les résistances ou les
connexions des résistances
sont décolorées et/ou brûlées.
Remarque : des résistances
d'équilibrage des
condensateurs défectueuses
peuvent endommager les
condensateurs de bus DC. En
cas de problème au niveau
d'une résistance d'équilibrage
de condensateur, vérifiez
également le condensateur de
bus DC.
Annexe 95 94 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Caractéristiques des moteurs DC et universels
Série DC
Shunt
Composé
Aimant
permanent
A pas
AC/DC
universel
Fractionnaire
Fractionnaire
* valeurs basées sur un moteur à induction 3φ standard

en tant que couple statique
Très élevé, 400 % à
50 % de la pleine
charge
Fractionnaire,
jusqu'à
100 CV
Entre 0 et pleine
puissance
Elevé, 175 % à
225 %
Applications nécessitant des couples
très élevés, telles que les treuils et les
ponts
12 V, 90 V,
120 V, 180 V
Faible, 125 % à
250 % de la pleine
charge
Fractionnaire,
jusqu'à
100 CV
Fixe ou réglable sur
une valeur inférieure
à la pleine vitesse
Elevé, 175 % à
225 %
Applications nécessitant un meilleur contrôle
de la vitesse qu'un moteur en série, telles
que les machines à travailler le bois
12 V, 90 V,
120 V, 180 V
Elevé, 300 % à
400 % de la pleine
charge
Fractionnaire,
jusqu'à
100 CV
Fixe ou réglable Elevé, 175 % à
225 %
Applications nécessitant un couple élevé
ou un certain contrôle de la vitesse, telles
que les presses d'impression, les
convoyeurs et les treuils
12 V, 24 V, 36 V,
120 V
Faible, 100 % à
200 % de la pleine
charge
Varie de 0 à la
pleine
puissance
Elevé, 150 % à
200 %
Applications nécessitant des
équipements DC de petite taille,
telles que les vitres électriques, les
sièges et les toits ouvrants de voiture
5 V, 12 V, 24 V Très faible

0,5 à
5000 onces/po.
Taille nominale
indiquée en tant
que
couple statique
et nombre de
pas
Calibré en
nombre de pas
par seconde
(maximum)
Varie selon le
nombre de pas
et du couple
nominal
Applications nécessitant un faible
couple et un contrôle précis, telles
que les tables d'indexage et les
imprimantes
115 V, 230 VAC,
12 VDC, 24 VDC,
36 VDC, 20 VDC
Elevé, 300 % à
400 % de la
pleine charge
Entre 0 et
pleine
puissance
Elevé, 175 % à
225 %
La plupart des outils portables, tels
que les perceuses, les détoureuses,
les batteurs et les aspirateurs
12 V, 90 V,
120 V, 180 V
Type de
moteur
Taille
(CV)
Coût* Utilisations types
Plage de
vitesses
(rpm)
Tension
type
Capacité au
démarrage
(couple)
Capacité au
démarrage
(couple)
Bague de
déphasage
Caractéristiques des moteurs AC
Type de
moteur
Utilisations types
Plage de
vitesses
(rpm)
Tension
type
Taille
(CV)
Coût*

115 V, 230 V
La plupart des applications
industrielles
Très faible, 50 %
à 100 % de la
pleine charge
Fractionnaire,
1
/
2
 CV à
1
/
3
 
CV
Fixe, 900, 1200,
1800, 3600
Très faible,
75 % à 85 %
Applications légères, telles que de
petits ventilateurs, des sèche-cheveux,
des soufflantes et des ordinateurs
Applications à faible couple, telles
que les pompes, les soufflantes, les
ventilateurs et les machines-outils
Charges difficiles à démarrer, telles que
les réfrigérateurs, les compresseurs
d'air et les outils électriques
Applications nécessitant un couple
de fonctionnement élevé, telles que
les pompes et les convoyeurs
Applications nécessitant un couple de
démarrage et de fonctionnement élevé,
telles que les convoyeurs chargés
Applications nécessitant un couple
élevé à différentes vitesses, telles
que les grues et les élévateurs
Applications nécessitant de très
faibles vitesses et des facteurs de
puissance corrects
Phase auxiliaire
Démarrage du
condensateur
Fonctionnement
du condensateur
115 V, 230 V
115 V, 230 V
115 V, 230 V
Faible, 75 % à
200 % de la
pleine charge
Fractionnaire,
1
/
3
 CV ou
moins
Fixe, 900, 1200,
1800, 3600
Faible, 85 % à
95 %
Elevé, 200 % à
350 % de la
pleine charge
Fractionnaire,
jusqu'à 3 CV
Fixe, 900, 1200,
1800
Faible, 90 % à
110 %
Très faible, 50 % à
100 % de la pleine
charge
Fractionnaire,
jusqu'à
5 CV
Fixe, 900, 1200,
1800
Faible, 90 % à
110 %
Démarrage et
fonctionnement
du condensateur
Induction
Rotor bobiné
230 V, 460 V
230 V, 460 V
Faible, 100 %
Fractionnaire,
jusqu'à 10 CV
Fixe, 900, 1200,
1800
Faible, 100 % à
115 %
Faible, 100 % à
175 % de la
pleine charge
Fractionnaire,
jusqu'à plus
de 500 CV
Fixe, 900, 1200,
3600
Elevé, 200 % à
300 % de la pleine
charge

Synchrone
115 V, 230 V
230 V, 460 V
Très faible, 350 % à
450 % de la pleine
charge
1
/
2
 CV à
200 CV
Varie en fonction des
modifications de la
résistance du rotor
Très élevé,
250 % à 350 %
Très faible, 40 % à
100 % de la pleine
charge
Fractionnai
re, jusqu'à
250 CV
Vitesse totalement
constante
Elevé, 200 % à
250 %
* valeurs basées sur un moteur à induction 3φ standard
96 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Consultez la plaque signalétique du moteur
et programmez les données correctement.
Prolongez l'accélération.
Réduisez la suralimentation au démarrage
ou en continu.
Remplacez le semi-conducteur de
l'onduleur ou remplacez le variateur de
vitesse électrique.
Le contacteur du fil ne change d'état que
lorsque le variateur de vitesse électrique
produit 0 Hz.
Activez l'amorçage instantané.
Ajoutez des résistances de freinage
rhéostatique
et/ou prolongez la décélération.
Problème Cause Solution
Pannes du variateur de vitesse électrique
Tableau de dépannage du variateur de vitesse électrique
Symptôme/
code d'anomalie
Surtension du
variateur de vitesse
électrique
Surintensité du
variateur de vitesse
électrique
La décélération est
trop courte.
Tension d'entrée élevée/
hausse de la tension
La charge est trop élevée.
Moteur
Prolongez la décélération.
Corrigez si nécessaire.
Corrigez si nécessaire.
Surtension du variateur de
vitesse électrique
Surintensité du variateur de
vitesse électrique
Données de la plaque signalétique
du moteur programmées de
manière incorrecte
L'accélération est trop courte.
Suralimentation de démarrage
ou en continu trop élevée
Court-circuit dans le
semi-conducteur de l'onduleur
Le contacteur placé entre le
variateur de vitesse électrique
et le moteur change d'état alors
que le variateur de vitesse
électrique produit une valeur
supérieure à 0 Hz.
Le moteur tente de démarrer en
mode de patinage.
Surintensité du variateur de
vitesse électrique, relevés de
courant du conducteur de charge
présentant des valeurs différentes
Surintensité du variateur de
vitesse électrique, relevés de
courant des conducteurs de
charge de 105 % ou supérieurs
au courant de la plaque
signalétique du moteur lorsque le
moteur alimente la charge menée.
Surintensité du
variateur de vitesse
électrique
Surintensité du
variateur de vitesse
électrique
Court-circuit ou défaut de
terre du moteur ou des
conducteurs d'alimentation du
moteur
Problème au niveau du
moteur
Surcharge du variateur de vitesse
électrique, relevés de courant des
conducteurs de charge de 105 %
ou supérieurs au courant de la
plaque signalétique du moteur
lorsque le moteur alimente la
charge menée.
Sous-tension du variateur de
vitesse électrique
Surcharge du
variateur de vitesse
électrique
Sous-tension du
variateur de vitesse
électrique
Problème au niveau du
moteur et/ou de la charge
Faible tension
d'entrée/baisse soudaine de
tension
Augmentez le refroidissement du coffret
du variateur de vitesse électrique
ou déplacez le coffret
du variateur de vitesse électrique.
Remplacez le ventilateur de refroidissement
du variateur de vitesse électrique
ou remplacez le
variateur de vitesse électrique.
Nettoyez le dissipateur thermique ou
l'admission d'air.
Corrigez si nécessaire.
Température excessive du
variateur de vitesse électrique
Température
excessive du
variateur de vitesse
électrique
Température ambiante élevée
Ventilateur de refroidissement
de l'entraînement défectueux
Dissipateur thermique sale ou
admission d'air obstruée
Problème au niveau du moteur
et/ou de la charge
Annexe 97 96 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Symptôme/code
d'anomalie
Problème
Problèmes de paramétrage du variateur de vitesse électrique
Cause Solution
Paramètres
incorrects
Problème au niveau
du moteur et/ou de
la charge
Paramètre(s)
programmé(s) de manière
incorrecte
Paramètre(s)
programmé(s) de manière
incorrecte
Problème au niveau du
moteur et/ou de la charge
Vérifiez que les paramètres de la
plaque signalétique du moteur
correspondent aux données de la
plaque signalétique du moteur, vérifiez
que le mode de commande est adapté
au type de charge (variateur de vitesse
électrique réglé sur un couple variable
pour une pompe ou un ventilateur, par
exemple).
Corrigez si nécessaire.
Vérifiez que tous les paramètres en
rapport avec l'application sont
correctement réglés ; il est possible
qu'un conflit existe entre deux
paramètres (fréquence minimum et
fréquence maximum du moteur, par
exemple).
Le variateur de vitesse
électrique fonctionne
correctement lorsque les
paramètres par défaut sont
utilisés, le mode d'entrée est
le clavier et le moteur/la
charge est déconnecté(e). Le
variateur de vitesse
électrique ne fonctionne pas
correctement lorsque les
paramètres par défaut sont
utilisés (à l'exception des
données de la plaque
signalétique du moteur et du
mode de commande), le
mode d'entrée est le clavier
et le moteur/la charge est
connecté(e).
Paramètre(s)
incorrect(s)
Entrées et sorties
connectées de
manière externe
incorrectes
Paramètre(s)
programmé(s) de manière
incorrecte
Entrée(s) et/ou sortie(s)
câblées de manière
incorrecte, dispositifs
d'entrée ou de sortie
incorrects
Vérifiez que le mode d'entrée
correspond à l'entrée existante
(la communication en série est
programmée si le variateur de
vitesse électrique est commandé
via la communication en série, par
exemple).

Corrigez si nécessaire.
Corrigez si nécessaire.
Bruits inhabituels ou
vibrations lorsque le
variateur de vitesse
électrique alimente la
charge
Paramètre(s)
incorrect(s)
Problème au
niveau du moteur
et/ou de la charge
Paramètre(s)
programmé(s) de manière
incorrecte
Problème au niveau du
moteur et/ou de la charge
Réglez le paramètre de
fréquence de saut.
Le variateur de vitesse
électrique fonctionne
correctement lorsque les
paramètres par défaut sont
utilisés (à l'exception des
données de la plaque
signalétique du moteur et du
mode de commande), le
mode d'entrée est le clavier
et le moteur/la charge est
connecté(e). Il ne fonctionne
pas correctement si le mode
d'entrée n'est pas le clavier,
le moteur/la charge est
connecté(e) et le
fonctionnement est assuré
conformément à la
conception.
Corrigez si nécessaire.
Reportez-vous à la section
Problèmes d'entrée et de sortie du
variateur de vitesse électrique.
98 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Symptôme/code
d'anomalie
Problème Cause Solution
Problèmes d'alimentation
Bruit électrique,
perturbations
électromagnétiques/
perturbations
radioélectriques
Bruit électrique,
perturbations
électromagnétiques/
perturbations
radioélectriques
Bruit électrique,
perturbations
électromagnétiques/
perturbations
radioélectriques
Bruit électrique,
perturbations
électromagnétiques/
perturbations
radioélectriques
Mise en phase
incorrecte
Câblage
Mise en phase
incorrecte
Câblage
Moteur d'entraînement
électrique intermittent et/ou
variateur de vitesse
électrique ne fonctionnant
pas de manière conforme à
la conception par
intermittence
Rotation du moteur
incorrecte lorsque le moteur
est alimenté par le variateur
de vitesse électrique
Rotation du moteur incorrecte
lorsque le moteur est alimenté
via des contacteurs de
dérivation
Panne
intermittente/fonctio
nnement irrégulier
Vérifiez que les déclenchements RC,
les MOV ou les diodes à effet de volant
sont installés sur les bobines
fonctionnant à proximité du variateur
de vitesse électrique ou sont contrôlés
par le variateur de vitesse électrique,
corrigez si nécessaire.
Vérifiez que les conducteurs d'entrée
et de sortie sont installés sur des
chemins de câbles en métal distincts
ou sur des câbles blindés distincts,
vérifiez la mise à la terre, corrigez si
nécessaire.
Vérifiez que les conducteurs
d'alimentation et de commande,
chemins de câbles en métal distincts
inclus, sont bien séparés, corrigez si
nécessaire.
Vérifiez que les signaux analogiques
sont transmis dans un conduit en métal
distinct, avec un câble à paires
torsadées blindés, uniquement mis à la
terre à une extrémité, corrigez si
nécessaire.
Permutez deux des conducteurs de
charge au niveau de la barrette de
connexion pour inverser le sens de
rotation.
Permutez deux des conducteurs de
ligne qui alimentent le variateur de
vitesse électrique et la dérivation.
Remarque : le variateur de vitesse
électrique et la dérivation doivent pour
cela partager la même alimentation.
Problèmes de fonctionnement du variateur de vitesse électrique
Corrigez si nécessaire.
Symptôme/code
d'anomalie
Problème Cause Solution
Problèmes d'entrée et de sortie du variateur de vitesse électrique
Le variateur de vitesse
électrique fonctionne
correctement lorsqu'il est réglé
sur les paramètres par défaut
(à l'exception des données de
la plaque signalétique du
moteur et du mode de
commande), le mode d'entrée
est le clavier et le moteur/la
charge est connecté(e). Il ne
fonctionne pas correctement si
le mode d'entrée ne
correspond pas au clavier, le
moteur/la charge est
connecté(e) et le
fonctionnement est assuré
conformément à la conception.
Entrées et sorties
connectées de
manière externe
incorrectes
Paramètre(s)
incorrect(s)
Entrée(s) et/ou sortie(s)
câblée(s) de manière
incorrecte, dispositifs
d'entrée ou de sortie
incorrects
Problème avec un système
distinct qui transmet des
signaux de démarrage,
d'arrêt, de référence ou de
retour au variateur de vitesse
électrique (système de
commande du chauffage, de
la ventilation et de la
climatisation, par exemple)
Paramètre(s)
programmé(s) de manière
incorrecte
Vérifiez le câblage des dispositifs
d'entrée et de sortie, vérifiez que les
raccords sont bien serrés, vérifiez que
les dispositifs sont adaptés à
l'application, corrigez si nécessaire.
Vérifiez le fonctionnement du système
distinct, corrigez si nécessaire.
Reportez-vous à la section Problèmes
de paramétrage du variateur de
vitesse électrique.
Annexe 99 98 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Température nominale
d'extrémité du contrôleur
Taille minimum
du fil en cuivre
et du conduit
Circuits et moteurs de 230 V, 3φ — système de 240 V
Taille du
Protection contre les
surcharges du moteur
Commutateur
115 % minimum,
valeur CV
nominale ou
taille du
porte-fusible
Faible crête ou Fusetron
®
Moteur moins
de 40°C ou
plus de 1,15
IS (fusible
max. 125 %)
Tous les
autres
moteurs
(fusible max.
115 %)
Taille minimum
du démarreur
Taille du fil
(AWG ou
kcmil)
Conduit
(pouces) TW THW TW THW
moteur
HP Amp
* deux jeux de plusieurs conducteurs et deux conduits nécessaires
100 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
Température nominale
d'extrémité du contrôleur
Fil en cuivre
ou conduit
Circuits et moteurs de 460 V, 3φ — système de 480 V
Taille du
moteur
Protection contre les
surcharges du moteur
Faible crête ou Fusetron
®
Commutateur
115 % minimum,
puissance
nominale ou
taille du
porte-fusible
Taille du
fil (AWG
ou kcmil)
Taille
minimum
du démarreur
Tous les
autres
moteurs
(fusible
max. 115 %)
TW THW TW THW
Moteur moins
de 40°C ou
plus de 1,15
IS (fusible
max. 125 %)
HP Amp
* deux jeux de plusieurs conducteurs et deux conduits requis
Conduit
(pouces)
101
A
alternance : la moitié d'un cycle
(180°).
B
balayage : mouvement de la trace qui
s'affche sur l'écran d'un oscilloscope.
bande passante : plage de fréquences
pouvant être mesurée avec précision
par un oscilloscope ou multimètre
portable.
C
caméra infrarouge : dispositif qui
détecte les ondes de chaleur dans le
spectre infrarouge sans contact direct
avec l'objet.
charge à couple constant : charge dans
laquelle les besoins du couple moteur
restent constants.
charge à puissance constante : charge
nécessitant un couple élevé à des
régimes faibles et un couple bas à des
régimes élevés.
charge de variateur de couple : charge
nécessitant un couple et une puissance
variables à des vitesses différentes.
charge linéaire : charge dans laquelle
le courant augmente proportion-
nellement à l'augmentation de la tension
et diminue proportionnellement à la
diminution de la tension.
charge non linéaire : charge dont le
courant de charge instantané n'est pas
proportionnel à la tension instantanée.
Commi ssi on él ectrotechni que
internationale (IEC) : organisation
chargée de développer des normes
internationales dans le domaine de
l'équipement électrique.
contrôleur de résistance d'isolement :
appareil de vérification doté de
fonctions spécifques pour mesurer
la résistance d'isolement.
couple à pleine charge : couple
nécessaire pour produire la puissance
nominale à la vitesse maximale d'un
moteur.
couple à rotor bloqué : couple produit
par un moteur lorsque son rotor est
fxe et qu'une puissance maximale est
appliquée au moteur.
couple maximal : couple maximal
qu'un moteur peut fournir sans réduire
brutalement la vitesse du moteur.
coupl e mi ni mal pendant l e
démarrage : couple nécessaire
pour amener une charge à sa vitesse
nominale.
couple moteur : force produisant la
rotation dans un moteur.
couple : force produisant une rotation.
courant : flux d'électrons dans un
circuit électrique ; se mesure en
ampères (A).
102 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
D
dépannage : suppression systématique
des différentes parties d'un système
ou d' un processus des éléments
pris en compte lors du processus de
localisation d'une pièce présentant
une anomalie de fonctionnement.
É
échantillonnage : processus consistant
à convertir une partie d'un signal
d'entrée en un nombre de valeurs
électriques discrètes à des fins de
stockage, de traitement et d'affchage.
ÉnergiMètre : appareil de vérifcation
qui mesure, affiche et enregistre
la tension, le courant et l'énergie
en plus de problèmes particuliers
liés à l'énergie comme les baisses
ou augmentations de tension, les
transitoires et les harmoniques.
équipement de protection individuelle
(EPI) : vêtement et/ou équipement
porté par une personne pour réduire
le risque de blessure sur le lieu de
travail.
étiquetage : processus consistant à
placer une étiquette de danger sur la
source d'une énergie électrique pour
indiquer que l'équipement ne peut
pas être utilisé jusqu'au retrait de
l'étiquette de danger.
F
facteur de crête : rapport de la valeur
du pic de tension à la valeur de la
tension effcace.
facteur de puissance : rapport de la
puissance active utilisée dans un
circuit AC à la puissance apparente
utilisée par le circuit ou transmise
au circuit.
freinage dynamique : méthode de
freinage du moteur selon laquelle un
moteur est reconnecté pour agir en
tant que générateur immédiatement
après sa mise hors tension.
fréquence de ligne : nombre de cycles
électriques complets par seconde
d'une source d'énergie.
fréquence fondamentale : fréquence
de la tension utilisée pour contrôler
la vitesse du moteur.
fréquence porteuse : fréquence
cont rôl ant l e ryt hme de mi se
sous tension et hors tension des
commutateurs statiques dans le
variateur d'un moteur avec modulation
de largeur d'impulsion (MLI).
H
hertz (Hz) : unité universelle de
fréquence ; correspond à des cycles
par seconde.
I
intensité de service : courant nominal
maximum pouvant être absorbé en
toute sécurité par un moteur.
interruption de tension : brève
perturbation de commutation dans la
forme d'onde de la tension normale.
M
maintenance préventive : travail
régulier nécessaire pour maintenir
l'équipement dans des conditions
d'utilisation optimales.
Glossaire 103 102 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
modulation de largeur d'impulsion :
méthode permettant de contrôler
la quantité de tension envoyée au
moteur.
moteur à courant alternatif (AC) :
moteur qui utilise le courant alternatif
connecté à un stator (enroulements
stationnaires) pour produire une force
sur un rotor par le biais d'un champ
magnétique.
moteur à courant continu (DC) :
moteur utilisant le courant continu
connecté aux enroulements et à
l'armature rotative du champ pour
produire une rotation.
mot eur él ect ri que : machi ne
convertissant la puissance électrique
en force mécanique rotative (couple)
sur un arbre, utilisé pour produire un
travail.
multimètre numérique : instrument
de test électrique qui mesure plusieurs
propriétés électriques et affche les
propriétés mesurées sous forme de
valeurs numériques.
O
oscilloscope portable (ScopeMeter

) :
appareil de vérifcation qui mesure et
affche les formes d'onde des lignes
à haute tension, commandes à basse
tension et signaux numériques.
P
personne qualifiée : personne qui
a reçu une formation et possède
des connaissances spécifiques sur
la construction et sur l'utilisation
des équipements électriques ou sur
une tâche précise et qui a appris à
reconnaître et à éviter les risques
électriques susceptibles d'entourer
l'équipement ou une tâche spécifque.
polarité : état électrique positif (+) ou
négatif (–) d'un circuit.
pont de diode : circuit électrique
utilisé pour convertir le AC en DC.
Il comporte quatre diodes permettant
le passage des deux parties d'ondes
sinusoïdales du courant alternatif
d'entrée.
procédure de dépannage : processus
logique en plusieurs étapes mis
en œuvr e pour i dent i f i er un
dysfonctionnement ou problème
dans un système ou processus, aussi
rapidement et facilement que possible.
puissance active (P
A
) : puissance réelle
utilisée dans un circuit électrique,
mesurée en watts (W) ou kilowatts
(kW).
puissance apparente (P
A
) : produit
de la tension et du courant dans un
circuit, calculé sans tenir compte
du déphasage pouvant exi st er
entre la tension et le courant ; se
mesure en voltampères (VA) ou en
kilovoltampères (kVA).
puissance réactive : puissance
transmise aux charges réactives
comme les enroulements de bobine
d'un moteur.
R
rapport volts/hertz (V/Hz) : rapport
entre la tension et la fréquence
appliqué à un moteur.
104 DÉPANNAGE DU MOTEUR ET DE L'ENTRAÎNEMENT : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
rendement de l'énergie (technologie
verte) : processus consistant à
sélectionner, remplacer ou modifer
un équipement ou un système de
manière à réduire la quantité d'énergie
utilisée tout en fournissant un service
identique.
T
tension crête (T
max
) : valeur maximale
de l'alternation positive ou négative
dans une onde sinusoïdale.
tension crête à crête (T
c-c
) : valeur
correspondant à la différence entre
l'alternation positive maximum et
l'alternation négative maximum.
tension effcace (V
rms
) : tension qui
produit la même quantité de chaleur
dans un circuit résistant que celle
produite par une tension continue
équivalente.
tension moyenne (T
moy
) : moyenne
arithmétique de toutes les tensions
instantanées de la moitié d'un cycle
d'onde sinusoïdale.
tension transitoire : impulsion de
tension momentanée et indésirable
dont l ' ampl i t ude et l e ni veau
d'énergie varient en fonction de
la source (bobine de solénoïde ou
foudroiement) de la perturbation.
tension : quantité de pression électrique
d'un circuit ; se mesure en volts (V).
Il peut s'agir de courant continu (DC)
ou de courant alternatif (AC).
thermomètre numérique : dispositif
utilisé pour prendre des mesures de
température sur des circuits excités et
sur des pièces mobiles, sans toucher
le point de mesure, et pour affcher
les mesures sur un écran numérique.
trace : ligne qui traverse l'écran d'un
oscilloscope portable afn d'affcher
les variations de l'amplitude d'un
signal dans le temps.
transistor bipolaire à grille isolée
(IGBT) : dispositif statique à trois
terminaux utilisé pour une mise sous
tension et hors tension rapide des
circuits électriques.
V
variateur de vitesse : unité électronique
conçue pour contrôler la vitesse
d'un moteur à l'aide de dispositifs
statiques.
verrouillage : processus consistant
à supprimer la source d' énergie
électrique et à installer un verrou
empêchant la mise sous tension.
105
A
absorption de courant du moteur, 58
affchages d'anomalies, variateurs de
vitesse, 20
affchages de fonctionnement, oscilloscopes
portables, 18
affchages de fonctionnement, variateurs de
vitesse, 19
alternances, 8, 31
analyse des formes d'ondes, 86–90, 89
analyse des mesures, 85, 87, 91, 91–92
aplatissement, 76, 77
appareils de mesure d'isolement, 47, 47
axes horizontaux (x), 33, 34
axes verticaux (y), 33, 34
B
baisses de tension, 75, 76
balayage, 34
bande passante, 45
bouchons d'oreille, 26
bruit électrique, 71–72
bruit, électrique, 71–72
C
caméras infrarouges, 48, 48
casques de protection, 26
catégories de mesure des instruments de test
(classement CAT), 26-29, 28
catégories de mesure, 26–29, 28
charges inductives, 35, 36
charges linéaires, 36, 37
charges non linéaires, 37, 38
circuits AC, 32
circuits DC, 31
Les nombres en italique renvoient à des fgures.
circuits d'entraînement de l'onduleur, 72-73
classes d'isolation de moteur, 13, 13
classes d'isolation, 13, 13
couple à pleine charge (FLT), 13, 14
couple à rotor bloqué (LRT), 13, 14
couple constant (CT), 14, 16
couple maximal (BDT), 13, 14
couple minimal (PUT), 13, 14
couple moteur, 4, 13, 13
couple, 13, 13–17
courant, 31
cycles, onde, 8, 30
D
déclenchement intempestif, 75
démarreurs de moteurs magnétiques, 17
dépannage, 61–65, 62. Voir aussi
instruments de test
déséquilibre de tension, 79
distorsions de signaux, 38
documentation du fabricant, 62–63
documentation, 85–90
dysfonctionnement de moteur, 66, 67
dysfonctionnement de rotor, 67
dysfonctionnement de roulement, 67
E
effcacité des moteurs, 4
enregistrement des formes d'onde,
86–90, 88
enregistrement des mesures au fl du
temps, 85, 87
enregistrement des mesures, 91–92, 91,
entraînements hexaphasés, 72–73, 78
EPI, 25–26, 26
106 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
É
échantillonnage, 45
écrans d'oscilloscope, 34
écrans faciaux contre les arcs électriques, 26
équipement de protection individuelle (EPI),
26, 26
étiquetage, 25
F
facteur de puissance, 3, 4, 4
facteurs de crête, 90, 90
formes d'onde, 36–38, 37, 38
formes d'onde, enregistrement et analyse,
86–90, 88, 89, 90
freinage dynamique, 75
fréquence du secteur, 8
fréquence et tension des moteurs, 11–12
fréquence et tension, 11–12
fréquence et vitesse des moteurs, 8–11, 9
fréquence et vitesse, 8–11, 9
fréquence fondamentale, 21
fréquence porteuse, 21
G
gants de protection en cuir, 26
gants isolés en caoutchouc, 26
H
harmoniques, 79–80
hertz (Hz), 8
I
IEC, 26
instruments de test sans contact, 48, 48
instruments de test, 26, 31–34, 39–48
multimètres numériques avancés,
40–42, 43
multimètres numériques universels,
39–40, 41
appareils de mesure d'isolement, 47, 47
instruments de test sans contact, 48, 48
oscilloscopes portables, 44–46, 45, 46, 54
outils de diagnostic de qualité du réseau
électrique, 43, 44
multimètres numériques standard, 40, 42
intensité de service (SFA), 6
intensité nominale des moteurs, 4, 5, 5–6
intensité nominale, 5–6, 8
International Electrotechnical Commission
(IEC), 26
interruption de tension, 78, 78
interruption, 78, 78
L
lien entre le couple moteur, la vitesse et la
puissance, 14, 15
listes de contrôle de dépannage, 63, 64–65
listes de contrôle, 63, 64–65
longueur de câble, 22, 23
lunettes de sécurité, 26
M
maintenance préventive, 61
maintenance, préventive, 61
manuels de dépannage, 61–63, 62
manuels des fabricants (OEM), 61–63, 62
manuels, 61–63, 62
marche en monophasé, 66, 67, 68
mesures de tension de crête, 59
mesures de test, 30, 30–39
mesures superposées, 35, 36
mesures, enregistrement et analyse,
85, 87, 91, 91–92
modulation de largeur d'impulsion (MLI),
20–21, 21, 22
moteurs à courant continu (DC), 1
moteurs AC, 1
Index 107 106 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
moteurs DC, 1
moteurs électriques, 1–13
intensité nominale, 5–6, 8
moteurs, 17–23
fréquence et vitesse, 8–11, 9
fréquence et tension, 11–12
isolation nominale, 13, 13
puissance nominale, 2–4
tension et courant, 6–8, 7, 8
tensions nominales, 4, 8
moteurs triphasés, 2
multimètres numériques avancés, 40–42, 43
multimètres numériques universels,
39–40, 41
multimètres numériques,
30, 39–42, 41, 42, 43
multimètres numériques,
31, 39–42, 41, 42, 43
N
National Electrical Manufacturers
Association (NEMA), 13
niveaux de dépannage, 49, 50
O
ondes réféchies, 22
ondes sinusoïdales AC, 30
onduleurs MLI, 73, 73
oscilloscopes multicanaux, 3, 6
affchages, 34, 34
mesures effectuées avec, 30, 30
et dépannage, 46, 46
oscilloscopes portables à main. Voir
oscilloscopes portables
oscilloscopes portables, 3, 3, 6, 44–46, 45
et mesures avancées, 54
analyse des sorties MLI, 22, 22
affchages, 18, 30, 34, 33–35, 35
documentation des mesures, 86
outils de diagnostic de qualité du réseau
électrique, 43, 44
P
période (T), 8
personnes qualifées, 26
perte de signal, 38
pics, 74
plaque signalétique des moteurs, 2, 2, 5, 9
polarité, 31
ponts de diode, 76–77
principales sections des moteurs, 20, 20
problèmes de courant de fuite, 71
problèmes de courant de roulement, 70–72
problèmes de moteur, 80
problèmes de qualité du réseau
électrique, 67
problèmes de variateur de vitesse, 80
procédures de dépannage, 49
programmation de variateurs de vitesse
électriques, 10, 10, 18, 19
programmation des paramètres,
10, 10, 18, 19
programmation incorrecte, 67
puissance active, 3, 3
puissance apparente, 3, 3
puissance constante (CH), 16, 17
puissance nominale des moteurs, 2, 2–4
puissance nominale, 2, 2–4
puissance réactive, 3, 3
Puissance, constante, 16, 17
R
rapport volts/hertz, 11, 72
rapports cycliques, 5
réduction, 67
réfexions de surtension, 68, 68–70, 69
régénération de moteur, 74–75
rendement énergétique, 61
rouets, mal alignés, 67
S
ScopeMeters™. Voir oscilloscopes
portables
sections de bus DC, 20, 20
108 DÉPANNAGE DE MOTEUR ET DE VARIATEUR DE VITESSE : DES TESTS DE BASE AUX DIAGNOSTICS AVANCÉS
sections de convertisseur, 20, 20
sections d'onduleur, 20, 20
sécurité, 25–30
service HVAC, 56, 56–60
signaux écrêtés, 38
sonnerie, 38
suralimentation continue, 11, 11–12
suralimentation de démarrage, 11, 11–12
suralimentation, 11, 11–12, 12
surcharge, 67
systèmes de fabrication de pièces sur
mesure, 80-84
T
technologie verte, 61
tension crête à crête, 32, 33
tension de crête, 32
tension moyenne, 32, 33
tension nominale des moteurs, 4, 4
tension, 6–8, 7, 8, 31
tensions AC, 32, 33, 33
tensions DC constantes, 32
tensions DC demi-onde, 31
tensions DC pleine onde fltrées, 31
tensions DC pleine onde, 31
tensions DC variables, 31
tensions DC, 30, 31
tensions nominales, 4, 8
tensions transitoires, 38
test de la tension, 51–53, 52
tests avancés, 53–54, 55
tests de courant, 53, 54
tests de diagnostic, 55, 59
tests d'investigation, 59
tests électriques, 51–55
thermomètres numériques, 48, 48
touche analyse, 86
touche du multimètre, 86
touche oscilloscope, 86
touche relecture, 86
touche zoom, 86
touches curseurs, 86
traces d'oscilloscope, 34
traces, 33, 34
transistors bipolaires à grille isolée (IGBT),
66, 73, 73
transitoires, 38, 74
types de charges, 14, 16
types de mesure, 29
V
valeurs de courant AC, 32, 33
valeurs de tension, 32, 33
valeurs effcaces, 32, 33
variateur de couple (VT), 14, 16
variateur de vitesse incorrect, 67
variateurs de vitesse électriques, 17–23
longueur de câble de, 22, 23
et affchages d'anomalies, 20
fonctions de, 17–20
principales sections des moteurs, 20, 20
paramètres de programmation, 10, 10,
18, 19
et modulation de largeur d'impulsion
(MLI), 20–21, 22, 23
variateurs de vitesse, 9, 17–23. Voir aussi
variateurs de vitesse électriques
variateurs, moteurs électriques. Voir
variateurs de vitesse électriques
variations de courant, 6–8, 7
verrouillage, 25
vêtements résistants au feu, 26
Glen A. Mazur Glen A. Mazur
Créé en association
avec Fluke Corporation
9 0 0 0 0
9 7 8 0 8 2 6 9 1 5 3 8 2
ISBN 978-0-8269-1538-2
f
o
l
d

l
i
n
e
f
o
l
d

l
i
n
e
11756-fre