EL ESTILO INDIRECTO

El verbo introductor precede obligatoriamente al mensaje que se convierte en una subordinada completiva. Hay que tener cuidado porque todos los verbos introductores de un mensaje en estilo directo, no pueden ser utilizados en el estilo indirecto. Ej: “Mais vous, vous seriez d’accord pour le laisser partir?”, reprit-il. Transformación imposible: Il reprit que... no se dice. Los verbos introductores son numerosos en francés, los más usuales son: ajouter, affirmer, annoncer, assurer, conseiller, déclarer, dire, défendre, demander, expliquer, exprimer, interdire, objecter, ordonner, penser, répéter, répondre...

El modo de subordinación dependerá de la naturaleza del mensaje:

*

enunciativa: dire que, affirmer que, déclarer que, annoncer que, ajouter que, expliquer
que, promettre que, répondre que... Ej: “Je fais du sport” : Yves dit qu’il fait du sport.

*

imperativa: dire, ordonner, conseiller, défendre, interdire , prier ... de + infinitivo, que
+ subjuntivo. Ej: “Paul, va acheter du pain!” : Anna dit à Paul d’aller acheter du pain.

*

interrogativa: demander + si (si concierne a toda la frase), palabra interrogativa
(quand, où, comment, quel, etc.), qui (preposición + qui), ce que, ce qui, quoi (preposición + quoi) Ej: “Tu fais du camping?” : Il me demande si je fais du camping. “Quand pars-tu?” : Il me demande quand je pars. “Qui parle?” : Il me demande qui parle. “Avec qui tu parles?” : Il me demande avec qui je parle. “Que fais-tu?” : Il me demande ce que je fais. “ Qu’est-ce qui te plaît?” : Il me demande ce qui me plaît. “À quoi penses-tu?” : Il me demande à quoi je pense.

El paso del estilo directo al estilo indirecto lleva consigo modificaciones importantes del mensaje inicial: a) Los pronombres personales y adjetivos y pronombres posesivos. El cambio dependerá del enunciador y del receptor. Ej: L’élève dit à sa voisine: “Je vais me servir de ton livre; j’ai oublié le mien”. L’élève dit à sa voisine qu’il va se servir de son livre, qu’il a oublié le sien. Je il: Il pensait: “Je suis malade”. Il pensait qu’il était malade. Tu je, il: Il a demandé: “Es-tu malade”. Il a demandé si j’étais malade. Moi lui: Il a demandé: “Veux-tu habiter chez moi?”. Il a demandé si je voulais habiter chez lui. Te me: Il a dit: “J’irai te chercher”. Il a dit qu’il irait me chercher. Mes ses: Il a ajouté: “Je prends mes lunettes”. Il a ajouté qu’il prenait ses lunettes. Mienne sienne: J’ai répondu: “J’ai pris la mienne”. Il a répondu qu’il avait pris la sienne. Gaëlle Tourneux et Ana Picazo

b) Los adverbios o adjetivos de tiempo o de lugar. Si el verbo introductor está en pasado. Las expresiones de tiempo se cambian solamente si no hay ninguna relación con el presente. Ej: (le locuteur parle le 16 mai): Dimanche dernier (le 11 mai), j’ai vu Pierre qui m’a dit qu’il me rapporterait mes disques le lendemain (le 12 mai).

hier la veille. avant-hier l’avant-veille. aujourd’hui ce jour-là. maintenant à ce moment-là. en ce moment demain le lendemain. après-demain le surlendemain.

lundi dernier lundi prochain

le lundi précédent. le lundi suivant. 2 jours auparavant, il y a 2 jours avant, plus tôt. dans 3 jours 3 jours après, plus tard. ce matin (soir) ce matin (soir)-là. ici là.

c) El modo. El imperativo se cambia por de + infinitivo, por el subjuntivo o por los auxiliares modales “devoir” o “falloir”, cualquiera que sea el tiempo del verbo introduct or (pasado, presente o futuro). Ej: Le professeur a dit (dit, dira) aux élèves: “Écrivez la dictée sur votre cahier!” Le professeur a dit (dit, dira) aux élèves d’écrire la dictée sur leur cahier {qu’ils écrivent ...; qu’ils devaient écrire ...; qu’il fallait qu’ils écrivent ...}.

d) Los tiempos. * Si el verbo introductor está en presente, en futuro o en condicional presente: no existe cambio de tiempo del mensaje inicial. Ej: Il dit: “Jean arrive”. Il dit que Jean arrive. * Si el verbo introductor está en pasado (passé composé, passé simple, imparfait, plusque-parfait), el verbo del mensaje inicial generalmente cambia de tiempo.

mensaje inicial Présent Il disait: “J’ai faim”. imparfait Il a dit: “Il faisait froid”. passé composé Il a crié: “J’ai réussi à mon examen”. passé simple Il pensa: “Ce fut une belle soirée”. plus-que-parfait Il a dit: “J’avais tout préparé pour partir”. futur simple Il a déclaré: “Paul ira à Paris”. futur antérieur Il déclara: “J’aurai fini avant vous”. conditionnel présent ou passé Il a dit: “Je ferais bien un tour”. subjonctif (langue courante) Il m’a dit:“Il faut que tu viennes tôt”.

estilo indirecto imparfait Il disait qu’il avait faim. imparfait ou plus-que-parfait Il a dit qu’il faisait froid. plus-que-parfait Il a crié qu’il avait réussi à son examen. passé simple Il pensa que ce fut une belle soirée. plus-que-parfait Il a dit qu’il avait tout préparé pour partir. conditionnel présent Il a déclaré que Paul irait à Paris. conditionnel passé Il déclara qu’il aurait fini avant moi. conditionnel présent ou passé Il a dit qu’il ferait bien un tour. subjonctif Il m’a dit qu’il fallait que je vienne tôt.

Pero si el verbo expresa una verdad general o permanente (presente), no se cambia en el estilo indirecto. Ej: Il a dit que le soleil se lève à l’est. Gaëlle Tourneux et Ana Picazo

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful