Está en la página 1de 12

Chapitre IV : Le réseau Internet et les protocoles

Module Réseaux d’ordinateurs

Année : 2007/2008

Université d’Oran Es-Sénia Faculté des sciences Département d’Informatique

Support de cours Copyright 2005

Chapitre 4 : Le Réseau Internet et les protocoles (Partie 1)
Plan
4.1 4.2 4.3 4.4 4.5 4.6 4.7 4.8 Introduction Historique d’Internet Modèle Internet Architecture de protocole TCP/IP Organismes à l’échelle mondiale Le protocole IPV4 Le protocole ARP Notion de masque de sous réseau

B.KECHAR Email : bkechar2000@yahoo.fr

Le réseau Internet et les protocoles
4.1 Introduction • L’idée est d’associer les progrès dans les domaines : Informatique et Télécommunication (aspects matériel et logiciel) • Internet : plusieurs appellations le réseau des réseaux (interconnexion des réseau locaux, régionaux, nationaux et internationaux) , le Net, L’autoroute de l’information ou Cyberspace …. • L'Internet n'appartient à personne, il n'est régi que par des organismes qui en définissent les normes techniques. Chaque portion de ce réseau appartient à un organisme, privé ou public, qui en finance le fonctionnement

4.2 Historique d’Internet o Remonte à 1962 (US Aire Force) : concevoir un réseau de communication qui pourrait résister à une guerre nucléaire, responsable : Paul Baran (chercheur de la Rand Corporation). Abandon du projet. o 1965 : reprise du projet. o 1969 : mise en place du réseau, appelé ARPANET (relie : 4 universités), machines utilisées: type DEC PDP-10.
B.KECHAR : bkechar2000@yahoo.fr Le réseau Internet et les protocoles - Page 1

HP-UX (Hewlett Packard). Perl. Version Micro (LINUX Différentes distributions) Structure d'Internet NBP : National/international Backbone Providers ISP:Internet Service Provider NAP :Network Acces s Point local ISP regional ISP NBP B autre pays NAP NAP Ex:Algérie ex: cerist ex: cerist-oran ex: univ-oran regional ISP local ISP NBP A ex: Algériecom regional ISP end user lignes louées v ers le bac kbone as iatique bac kbone de l'USA lignes louées v ers le bac kbone européen C Rés eau régional Routeurs IP lignes louées trans atlantiques Rés eau national s tation 1 A Rés eau IP Bus à jeton 802. 1975 : ARPANET totalement opérationnel. Java.fr Le réseau Internet et les protocoles . internet . IRIX Silicon Graphics (SGI). …etc.5 O rg a n is a tio n s im p lifié e d u ré s e a u In te rn e t : In te rn e t e s t l'in te rc o n n e x io n d 'u n e n s e m b le d e ré s e a u x h é té ro g è n e s B. Kernighan ‰ Très populaire et standard ‰ UNIX et TCP/IP développés en C ‰ d ’autres langages actuels: C++.Chapitre IV : Le réseau Internet et les protocoles Module Réseaux d’ordinateurs Année : 2007/2008 o o o o 1972 : extension d ’ARPANET (40 d’hôtes). Ritchie et Brian W. 1974 : invention de TCP/IP (transmission Control Protocol/Internet Protocol). AIX (IBM). ‰ Multitâches et Multiusers ‰ adapté : réseau. extensible ‰ Systèmes de fenêtrage ‰ Système sécurisé ‰ versions: SunOs & Solaris (Sys Microsystems).Page 2 . Dec UNIX (Digital Equipement Corporation).4 D B 2 Rés eau IP Bus Ethernet 802.3 Rés eau IP A nneau à jeton 802. UNIX ‰ Crée en 1969 par Ken Thompson de la Bell Labs.KECHAR : bkechar2000@yahoo. 1991: WWW (Word Wide Web) inventé au CERN à Genève (Tim Berners-Lee) Contribution Langage C ‰ Crée en 1970 par Dennis M.

2. 1.5 4. NFS. c’est la couche application de s’en assurer. SMTP Processus Utilisateur Processus Utilisateur Ex:Bootp. Ex: @Email Port Couches TCP/IP Application Protocoles et services Telnet.Chapitre IV : Le réseau Internet et les protocoles Module Réseaux d’ordinateurs Année : 2007/2008 4. Mail.4.4.Page 3 . FTP. il n’est pas garanti qu’un paquet (appelé dans ce cas datagramme) arrive à bon port.KECHAR : bkechar2000@yahoo. IEEE 802. Les logiciels TCP/IP sont structurés en quatre couches de protocoles qui s’appuient sur une couche matérielle. DHCP Message d'application Couche Transport Couche Réseau (Internet) TCP UDP Segment ICMP ARP RARP IP IGMP Paquet Couche d'accès réseau ICMP:Internet Control Message Protocole IGMP:Internet Group Management Protocol ARP:Adress Resolution Protocol RARP:Reverse ARP SMTP:Simple Mail Transfert Protocol SNMP:Simple Network Management Protocol DHCP:Dynamic Host Configuration Protocol Interface Matériel Data frame (trame) Ethernet 802.) 3 (Réseau) 2 (L.3.3.) Transport Réseau Liaison de données + physique IP (Internet Protocol) Adresse IP Adresse Mac LAN.fr Le réseau Internet et les protocoles . FDDI. Elle s’occupe de réguler le flux de données et assure un transport fiable (données transmises sans erreur et reçues dans l’ordre de leur émission) dans le de TCP ou non fiable dans le cas de UDP. WAN Ex: Ethernet IEEE 802. MAN. Pour UDP. La couche réseau ou couche IP (Internet Protocol) gère la circulation de paquets à travers le réseau en assurant leur routage.) 5 (Session) 4 (transp. SNMP TCP (Transmission Control Protocol) UDP (User Datagram Protocol) 7 (App. 3. DNS. Frame Relay. SMTP. B. La couche d’accès réseau est l’interface matériel avec le réseau et est constituée d’un driver du système d’exploitation et d’une carte d’interface de l’ordinateur avec le réseau.) 6 (Présen.D) 1 (Physi. SNMP. IEEE 802.3 Modèle Internet Couches OSI Adresse Liée à une app. RNIS. Elle comprend aussi les protocoles ICMP (Internet Control Message Protocol) et IGMP (Internet Group Management Protocol).4 Architecture de protocole TCP/IP ARCHITECTURE DES PROTOCOLES TCP/IP Couche Application Processus Utilisateur Ex:Ping Processus Utilisateur Ex:FTP. IEEE 802. …. Telnet. La couche Transport ou couche TCP (Transmission Control Protocol) ou UDP (User Datagram Protocol) assure tout d’abord une communication de bout en bout en faisant abstraction des machines intermédiaires entre l’émetteur et le destinataire.5. IEEE 802.

B Exemple de communication sur le réseau Internet : échange de données entre la station A et la station B. Routeur IP R2 R1 RA Int.cerist. Deux cas peuvent se produire: • si la station destinataire se trouve sur le même réseau que la station émettrice. INTERNIC (Internet Network Information Center – http://www.KECHAR : bkechar2000@yahoo. Cette notion d’acheminement d’un datagramme au travers des passerelles dans une architecture multi-réseaux est à la base de la formation des adresses IP qui seront étudiées dans les paragraphes qui suivent.fr Le réseau Internet et les protocoles . IP IP Int. LAN2 4. Mat. . ‰ Routage de datagrammes à travers des réseaux intermédiaires hétérogènes. la couche IP envoie le datagramme vers une passerelle (routeur). routage et adressage.org) S’occupe des problèmes techniques à court et moyen terme et est divisé en plusieurs zones : applications. B. IRTF (Internet Research Task Force – http://www. jusqu’à l’acheminement final du datagramme. 4. SMTP (Simple Mail Transfert Protocol).5 Organismes à l’échelle mondiale 1. TCP IP Int. Mat. …etc.dz. Mode de fonctionnement Les données constituant le datagramme à émettre sont fournies par la couche transport. IP LAN1 A Applic. TCP IP Int. . IETF (Internet Engineering Task Force – http://www.dz) • attribution d’adresses IP (par plage).fr.org) Coordonne les activités de recherche relatives au protocole TCP/IP 3.). le datagramme est alors envoyé directement vers la station destinataire .Chapitre IV : Le réseau Internet et les protocoles Module Réseaux d’ordinateurs Année : 2007/2008 4.com.irtf.net. Mat. Int. Mat. sécurité. Mat. FTP (File Transfert Protocol). Mat. Cette passerelle se charge d’acheminer le datagramme vers la station destinataire.ietf. RB Réseau maillé Applic. remarque: les réseaux LAN1 et LAN2 pas nécessairement identiques. . ‰ Contrôle de congestion rudimentaire. … 2.Page 4 .internic. R3 R5 IP Int.org) Est responsable de : • attribution des noms de domaines (. Mat. il existe des filiales au niveau de chaque pays (Algérie : CERIST – http://www. . • si la station destinataire se trouve sur un autre réseau.org.6 Le protocole IP (Internet protocol) Exécute les fonctions suivantes : ‰ Définition du format du paquet IP (datagramme) qui est l’unité de base des données circulant sur Internet. ou vers un sous réseau. R4 Int. …. La couche application est celle des programmes utilisateurs comme Telnet (connexion à ordinateur distant).

Si un de ces champs=0 alors le critère correspondant est ignoré Ex : Connexion Telnet Î D=1 (favoriser le délai minimal) Connexion FTP Î T=1 (favoriser le haut débit) Longueur totale Indique la taille totale en octets du datagramme IP (entête + charge utile). La taille Le réseau Internet et les protocoles . est la taille d’entête du datagramme exprimée en nombre entier de mots de 32 bits.KECHAR : bkechar2000@yahoo. donc les datagrammes peuvent emprunter des chemins différents. Non sécurisé : aucune garantie pour qu’un datagramme arrive à destination en toute intégrité (perte de datagrammes. ce dernier constitue la charge utile du datagramme. Ex : D=1 Î le datagramme est envoyé par le chemin de délai minimal. 2. Les trois indicateurs D. actuellement 4 (IPv4) (IHL : IP Header Length).fr . R=1 Î le datagramme est envoyé par le chemin le plus fiable.Chapitre IV : Le réseau Internet et les protocoles Module Réseaux d’ordinateurs Année : 2007/2008 Pour s’affranchir de la longueur du datagramme admissible par les réseaux parcourus. subir des changements lors de leur parcours. Non connecté : livraison de chaque datagramme de manière indépendante. Caractéristiques du service IP 1. T et R : permette à l’ordinateur de préciser le type d’acheminement souhaité sous forme de : délai (Delay). Si le champs options n’est pas présent alors l’entête occupe 20 octets (5 mots) (ToS) signifie la manière dont le datagramme doit être géré et se décompose en six 1 2 3 4 5 6 7 sous-champs : 0 Priorité D T R Non utilisés Priorité : de 0 (valeur par défaut) à 7 (priorité maximale) Permet à l’utilisateur de préciser le degré d’importance de chaque datagramme. la couche IP assure la fragmentation et le réassemblage des datagrammes. Le datagramme IP Un datagramme IP est constitué de deux champs d’informations : un champ entête et un champ Données . En pratique les routeurs n’utilisent pas suffisamment cette possibilité. débit (Throughput) et fiabilité (Reliability). retard de certains datagrammes) 3. Service au mieux (« Best effort ») : signifie que IP fera de son mieux pour que les datagrammes arrivent à destination (à cause des problèmes de saturation des files d’attente). 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 Version Longueur Type de servie (ToS) Longueur totale d’entête (4bits) (8 bits) (16 bits) (4 bits) Identification (16 bits) Durée de vie (TTL) Protocole (8 bits) (8 bits) Déplacement de pointeur de fragment (13 bits) Somme ou total de contrôle d’entête (16 bits) Adresse source (32 bits) Adresse destination (32 bits) Options IP éventuelles bourrage Données drapeau (3 bits) Version Longueur d’entête Type de service Version IP.Page 5 B. T=1 Î le datagramme est envoyé par le chemin de plus haut débit.

drapeau et déplacement de fragment interviennent dans le processus de fragmentation des datagrammes IP (les fragments de datagrammes sont aussi des datagrammes) permet à la station destinataire de déterminer à quel datagramme appartient le fragment reçu. Les champs : Identification. à 0 le dernier fragment si le datagramme n’est pas fragmenté Î bit 2 à 0 Il sert de compteur (par groupe de huit octets) pour calculer le déplacement de la charge utile du fragment courant dans le datagramme d’origine. En pratique. C’est le protocole de la couche supérieur de procéder à sa propre vérification d’intégrité des données et de demander une retransmission en cas de problème. il n’est décrémenté qu’à chaque saut. Toute modification en chemin de la charge utile n’est pas détectée par IP. à 0 Î autorisation de fragmenter bit 2 : appelé MF (More Fragments) « encore des fragments ». Codés sur 32 bits Adresses IP de la machine source et la machine destination. bit 0 : est réservé bit 1 : appelé DF (Don’t Fragment) « ne pas fragmenter » .KECHAR : bkechar2000@yahoo. numéro d’ordinateur – host id). Il décompte le temps de séjour (en secondes) du datagramme dans le réseau avec une limite maximale de 255 secondes.fr Le réseau Internet et les protocoles . Ce champ contient 13 bits. Compteur utilisé pour limiter la durée de vie des datagrammes. Adresse destination et adresse source Options et bourrage B.Chapitre IV : Le réseau Internet et les protocoles Module Réseaux d’ordinateurs Année : 2007/2008 maximale d’un datagramme IP = (216-1) soit 65635 octets. Permet d’identifier 255 protocoles différents utilisant les services IP et destinataires de la charge utile du datagramme (protocole ayant servi à créer ce datagramme) Ex : valeur de protocole en hexadécimale valeur en décimal Nom du protocole 6 6 TCP 11 17 UDP 1 1 ICMP 59 89 OSPF(Open Shortest Path First) Identification Drapeau (3 bits) Pointeur de fragment Durée de vie (TTL) Protocole Somme de contrôle (header checksum) champs calculé à partir de l’en-tête du datagramme pour assurer l’intégrité. Il doit être décrémenté d’une unité à chaque saut (traversée d’un routeur) et de plusieurs unités lorsqu’il est en file d’attente pendant un temps important dans un routeur. Tous les fragments d’un même datagramme contiennent la même valeur d’identification. à 1 d’autres fragments arrivent. il y a au maximum 8192 fragments par datagramme. (voir paragraphe qui suit consacré à l’adressage IP) Les champs options peuvent servir à une mise au point logiciel (ex : options de sécurité et de gestion – domaine militaire) Le champ bourrage sert à aligner les options sur une limite de 32 bits.Page 6 . La taille effective des datagrammes ne doit pas dépasser la MTU (Maximum Transfert Unit) : taille maximale d’une trame obtenue par encapsulation du datagramme de la couche IP au niveau de la couche d’accès réseau. chacun fait référence à un couple (numéro de réseau – net id.

DF=0.DF=0.DF=0.Chapitre IV : Le réseau Internet et les protocoles Module Réseaux d’ordinateurs Année : 2007/2008 Notion de fragmentation Hote H1 En-tête (20 oc tets ) Longueur totale=1460 Identif ic ation=1001 drapeau=(0.MF=1) Pointeur de f ragment=0 Routeur R1 C h a rg e u tile Données (4 4 0 o cte ts ) 4 f ragments (Datagrammes ) (après f ragmentation) Fragmentation Ré se a u N3 En-tête (20 oc tets ) Longueur totale=460 Identif ic ation=1001 drapeau=(0. B.MF=1) Pointeur de f ragment=55 Charge utile Données (440 oc tets ) Routeur R3 groupe de 8 oc tets En-tête (20 oc tets ) Longueur totale=460 Identif ic ation=1001 drapeau=(0.MF=0) Pointeur de f ragment=165 Charge utile Données (120 oc tets ) Routeur R2 Hote H2 Rés eau N3 MTU=464 oc tets H1 R1 Rés eau N1 (MTU=1500 oc tets ) H2 R2 Rés eau N2 (MTU=1500 oc tets ) Attribution d’adresse IP Chaque adresse doit être unique . M a x im a le ) En-tête (20 oc tets ) Longueur totale=140 Identif ic ation=1001 drapeau=(0. ce qui assure la gestion de près de 3.KECHAR : bkechar2000@yahoo.MF=0) Pointeur de f ragment=0 Charge utile -Données (1440 oc tets ) Datagramme d'origine (av ant f ragmentation) Ré se a u N1 Fragmentation En-tête (20 oc tets ) Longueur totale=460 Identif ic ation=1001 drapeau=(0. Qui assigne les adresses IP ? RIR (Regional Internet Registry ).DF=0.DF=0.Page 7 .fr Le réseau Internet et les protocoles .MF=1) Pointeur de f ragment=110 Charge utile Données (440 oc tets ) M T U =464 o ctets (M a x im um Tra nsfe rt Unit: Unité de tra nfe rt d'info.7 Milliards d’adresses IP à travers monde (source : le centre d’information du réseau Internet – InterNIC). il y a plusieurs RIRs qui dépendent de l’IANA (Internet Assignment Number Authority (voir tableau).

Adresse IP 10000110 00011000 00001000 01000010 2249721922 (ou –2045245374) 0x86180842 134.arin.net RIPE (Réseaux IP Européenes) www.Page 8 . 2) associer une adresse IP à chaque carte d’interface réseau Æ une machine hôte peut contenir plusieurs cartes d’interfaces réseau Æ à une machine. C Classe D Classe E B.lacnic.apnic.net LACNIC ( Latin American and Caribbean Network Information Center) www. B.Chapitre IV : Le réseau Internet et les protocoles Module Réseaux d’ordinateurs Année : 2007/2008 Enregistremen Régional (RIR) ARIN (American Registry for Internet Numbers) www.fr Le réseau Internet et les protocoles . Ne pas confondre : 1) associer une adresse IP à une machine hôte.net AFRINIC (African Network Information Center) www.KECHAR : bkechar2000@yahoo.afrinic.ripe.8. on peut associé plusieurs adresses IP.24.net (crée en 2005) • • • • • • • • • • • Zone géographique USA et Canada Afrique Subsaharienne Reste du munde Asie oriental Pacifique Europe Moyen Orient Asie Central Afrique Saharienne Amérique y le Caraïbe (sauf USA et Canada) Afrique Adresse Internet Une adresse Internet est une adresse IP.66 En binaire En décimal En hexadécimal En notation décimal à point Conception de l’adresse IP L'espace d'adressage Catégorie d'adresses Catégorie d'adresses Catégorie d'adresses IP unicast (monodestinataire) IP Multicast (multidestinataire) IP réservées 3 classes A.net APNIC (Asia Pacific Network Information Center) www. Notation décimale à points Une adresse IP est codée sur 32 bits (4 octets) (en langage C est un entier long).

elle permet à une station de communiquer temporairement afin d’obtenir son adresse IP.0 à 192.255.0.0 et 127.0 à 172.255 (256 réseaux de classe C :192.0 à 223. 255.0.0.16.0.0 Adresses multicast : de 224.fr Le réseau Internet et les protocoles .168.255.255.0.0.0/16) Référence d’une station Dans l’architecture TCP/IP – Ethernet.0.0.0) les adresses : 0.0 sont réservées.0.0.0/8) 172.0.0 à 10.0.255 Adresse de diffusion locale ou limitée (local broadcast) 127.0.0.0 de la classe A Sert au rebouclage (loopback).255 (16 réseaux de classe B :172.0.0.0.255.255.0 Représente 12.0. RFC 1631) qui convertie ces adresses en d’autres adresses valides sur Internet.255.0.16.168.255.0 à 191. utilisée pour vérifier le bon fonctionnement en (adresses 127. il est nécessaire d’utiliser un certain type de service NAT (network Address Translation.255. Représente 50% de l’espace d’adressage IPV4 (231 = 2147483648 adresses) Préfixe Classe A /8 Nombre de Machines Hôte par réseau 24 2 – 2 = 16777214 (de 1 à 16777214) Classe B Classe C /16 /24 214 = 16384 (de 128.z) local du logiciel réseau (ping.255. Classe A Classe B Classe C 10.168. Pour connecter ces intranets à Internet. Tous les bits à 1 du Host-Id Adresse de diffusion dirigée (directed broadcast).KECHAR : bkechar2000@yahoo.0.255 (un réseau de classe A :10.0.y.0/12) 192.x.0.255 Désigne réflexivement l’hôte qui parle (adresse source uniquement). elle sert uniquement au processus de démarrage d’une station.31.0.0. Adresses réservées à la constitution de réseaux privées – intranet Ces adresses sont réservées pour la création de réseaux TCP/IP non connectés directement à Internet et sont utilisées librement.255.0.Page 9 . Tous les bits à 0 du Host-Id Désigne l’adresse du réseau lui même.0.0. une station est référencée par : B.0) Représente 25% de l’espace d’adressage IPV4 (230 = 1073741824 adresses) 216 – 2 = 65534 (de 1 à 65534) 28 – 2 = 254 (de 1 à 254) 221 = 2097152 (de 192.0 à 239.Chapitre IV : Le réseau Internet et les protocoles Module Réseaux d’ordinateurs Année : 2007/2008 Format général d’une adresse IP Codage de la classe Identification du réseau Identification de la machine hôte dans ce réseau (Net-Id) (Host-Id) 0 8 16 24 31 classe 0 1 2 3 4 5 6 7 0 1 2 3 4 5 6 7 0 1 2 3 4 5 6 7 0 1 2 3 4 5 6 7 A B C D E Classe 0 1 1 1 1 Net-Id (8 bits) Host-Id (24 bits) 0 Net-Id (16 bits) Host-Id (16 bits) 1 0 Net-Id (21 bits) Host-Id (8 bits) 1 1 0 Adresses Multicast (28 bits) 1 1 1 0 Réservé (27 bits) Nombre de Réseaux 27 – 2 = 126 (de 1. telnet).5% de l’espace d’adressage IPV4 (229 = 536870912 adresses) Classe D Adresses réservées 0.0 à 126.255.

104.104.104.KECHAR : bkechar2000@yahoo. E3.66.64.edu Mars 193.104.Page 10 . 4.65.64.104. l’adresse IP n’est pas suffisante à elle seule.104.64.Chapitre IV : Le réseau Internet et les protocoles Module Réseaux d’ordinateurs Année : 2007/2008 • • • un nom de station (une chaîne de caractères) Æ niveau utilisateur une adresse IP Æ niveau réseau une adresse MAC (adresse physique) Æ niveau physique Translation d’adresse 1.4 1 2 3 R1 R2 193.64.104.2 193.3 6 193.66.0 E7 Réseau Ethernet 193.104.domain-name : référence usuelle • 193.66.104. Réseau IP ARP Liaison + phsysique Ethernet 802.250 : référence dot (notation décimale pointée) 2.1 193.104.65.104.104.3 193.3 193.104.1 193.fr Le réseau Internet et les protocoles .64. Correspondance : adresse IP / adresse MAC Adresse IP (32 bits) ÅÆ adresse MAC (48 bits) Adresse IP Æ adresse MAC (protocole ARP) Adresse MAC Æ adresse IP (protocole RARP) Au niveau d’un réseau local.E7 : adresses Ethernet (codées sur 6 octets) T1. E4. T3 : adresses Token bus (codées sur 6 octets) T2 T3 Domaine: univ-oran.64.2 193.7 Protocole ARP Le protocole ARP repose sur l’envoi de trames en diffusion sur le support physique.3 4 5 193. il est nécessaire de connaître l’adresse MAC d’une station (dont le but est de permettre la gestion des accès au support physique). E6.65.65.66. E5.4 7 Protocole ARP Lune Réseau Bus à jeton 193.0 T1 T4 E1.104.1 E1 E2 E3 E4 E5 E6 Réseau Ethernet 193. Correspondance : chaîne de caractères / adresse IP Nom de station (chaîne de caractères) ÅÆ adresse IP (32 bits) Exemple : • soleil : Référence spécifique • soleil. E2.66.2 193.0 ARP B. T2.104.

dès la première utilisation d’ARP. est prévue une mémoire cache appelée cache ARP .240.3 et le masque de sous réseau :255. Seule la station 3. faisant ainsi l’économie d’une nouvelle diffusion ARP. E3). elle trouvera directement ses coordonnées dans son cache. Commande à partir de la station 1 : C\> Telnet lune. 1.univ-oran.4) • fichier Hosts local de la station 1 • DNS local du domaine • Hiérarchie des domaines 2.1.64. L :longueur du masque (nbre de 1) Notation : Masque de sou réseau Æ compter le nombre de 1 Æ <adresse IP>/<ce nombre> Exemple : adresse IP : 67.edu Au niveau de la station 3 (Linux) : un processus (deamon) Telnetd qui contrôle en permanence le port Telnet (N°23).univ-oran.104.4. Ce datagramme parviendra à chaque station du réseau 193. la station 1 peut mémoriser dans son cache les coordonnées de la station 2 (193. résolution d’adresse : lune.104. N=2(32-L) – 2 avec N :le nombre de machines . mais qu’il n’a pas l’adresse MAC pour lui faire suivre le datagramme.64. utilisation du protocole ARP pour déterminer l’adresse MAC de la station 3. /30 Æ N = 2(32-30) – 2 = 2 /24 Æ N = 2(32-24) – 2 = 254 /31 Æ N = 2(32-31) – 2 = 2 (ce masque ne génère aucune adresse IP sauf adresse s/réseau et adresse de diffusion) /32 Æ N = 2(32-32) – 2 = -1 (interdit) En pratique : déduire la longueur du masque de sous réseau à partir du nombre de machines voulu. Lors du prochain contact avec cette station. se reconnaissant.0 Æ nombre de 1 =20 application de la formule : N=2(32-20) – 2 = 2046 machines.Chapitre IV : Le réseau Internet et les protocoles Module Réseaux d’ordinateurs Année : 2007/2008 Cas 1 : communication entre station 1 (Windows) et station 3 (Linux).0 et chacun vérifiera sa propre adresse IP.104.4 ?» . adresse MAC correspondante).104. 4.8 Notion de Masque de sous réseau 32 bits Adresse de classe B Adresse de classe 1 0 Net-Id (14 bits) Host-Id (24 bits) B Masque de S/réseau 1 0 Net-Id (14 bits) Sousréseau Host-Id (dans le sous réseau) 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 • calcul du nombre d’hôtes possibles pour une longueur donnée de masque de sous réseau . retournera en réponse son adresse MAC (E3).104.fr Le réseau Internet et les protocoles . on veut réaliser une connexion à distance à la station 2 via le protocole Telnet.64. Comment ? Le logiciel IP de la station 1 constate que la station 3 se trouve sur son réseau.240. dans laquelle sont stockés les couples (adresse IP. B.64.KECHAR : bkechar2000@yahoo. De cette façon la station 1 apprend que l’adresse IP 193.64.255.4 correspond à l’adresse MAC (E3). Par exemple.edu Æ adresse IP équivalente (soit 193. Requête : à partir de la station 1.Page 11 . La station 1 émet un datagramme (message) ARP en mode diffusion générale demandant : « qui possède l’adresse IP 193. Optimisation du protocole ARP : au niveau de chaque station du réseau.

255.255.240 255.248 255.255.Chapitre IV : Le réseau Internet et les protocoles Module Réseaux d’ordinateurs Année : 2007/2008 L=32-log2 (N+2) Exemple: N=30 machines Æ L=32-log2(32) Æ L=32-5=27 Æ masque de sous réseau = /27 Tableau donnant la relation entre longueur de masque et nombre de machines maximal.255.255.255.255.0 255.255.255.255.255.fr Le réseau Internet et les protocoles .255.255.252.KECHAR : bkechar2000@yahoo.Page 12 .192 255.224 255.255.254.252 255.255.255.248.128 255.0 255. Nombre de machine Max 2 6 14 30 62 126 254 510 1022 2046 Longueur du masque /30 /29 /28 /27 /26 /25 /24 /23 /22 /21 Masque 255.0 255.0 Entête de protocoles Station A (emetteur) Station B Application (récepteur) donnèes donnèes Application TCP entête TCP donnèes (1) entête TCP donnèes (2) entête TP donnèes (1) entête TCP donnèes (2) TCP IP entête IP entête TCP données (1) entête IP entête TCP données (2) entête IP entête TCP données (1) IP entête IP entête TCP données (2) entête Eth entête IP entête TCP données (1) Fin Ethernet entête Eth entête IP entête TCP données (1) Fin Ethernet données/utilisateur TCP données/utilisateur Ethernet entête Eth entête IP entête TCP 20 oct mini 20 oct mini données (1) Fin B.255.