Está en la página 1de 4

BLUMA - Bulletin de Liaison Un monde d’avance

18 Avril 2009 - N°8

Crise sociale et paupérisation des quartiers :


Sarkozy agrémente son cynisme politique de
cynisme électoraliste.
La crise, dans la phase sociale, s’accélère. Et la par- industriel a déjà fait des victimes, moins visibles.
tie émergée de l’iceberg est de plus en plus visible Avant les plans sociaux et les licenciements massifs,
: le rythme des plans sociaux annoncés et en cours il y a eu la fin des contrats d’intérim, des CDD, dans
laisse déjà à penser que les hypothèses de pertes les secteurs peu qualifiés, dans le bâtiment, la logis-
d’emplois émises par la droite sont largement sous tique… la fin des «petits boulots» qui font survirent
évaluées. des quartiers entiers.

Tous les «retours» des rencontres, des réunions, des Ce ne sont sans doute pas tous les mêmes, qui, cette
piquets de grèves, que les militants et les élus socia- semaine se sont affrontés à la Police aux Mureaux et
listes multiplient ces derniers mois, convergent : la qui la semaine dernière se battaient sur les lignes de
situation se tend. Absence de perspective alterna- RER entre Vigneux et Grigny. Il faut condamner des
tive en termes d’emploi, brutalité sociale, cynisme actes qui viennent conforter la spirale de la ghettoï-
du patronat qui après avoir demandé des années sation et de la violence pour des milliers de femmes

Edito
de concession aux salariés, des soutiens massifs à et d’hommes. C’est un fait.
la puissance publique, «abandonne» la partie dès Mais c’est un fait aussi que les tensions sont très vi-
qu’elle devient un peu moins florissante pour en- ves dans certains quartiers et connaissent une réelle
granger un maximum de gains… Brutalement des accélération depuis l’entrée en crise.
centaines de milliers de personnes sont projetées Ceux qui étaient déjà les plus précaires, sont entrain
dans le chômage, le «néant social» et entrent en de basculer massivement dans une situation de
précarité. paupérisation difficilement soutenable. Outre l’ag-
Pendant ce temps, la droite va encore une fois pio- gravation de la crise sociale, la puissance publique
cher dans les marges de manœuvre financières de et significativement l’État n’a pas tenu ses engage-
l’Etat : grâce au «le bouclier fiscal» une des mesu- ments dans la mise en œuvre des programmes de
res phares de la loi Travail, emploi, pouvoir d’achat rénovation urbaine et sous couvert de «critère de
(Tepa) votée dans la foulée de l’élection de Sarkozy, rentabilité», il met aujourd’hui en péril le tissu asso-
458 millions d’euros ont été versés en 2008 à 14.000 ciatif, qui favorisait le lien social, l’accès aux droits,
contribuables. Et le zoom est encore plus accablant : l’accompagnement social au logement, l’accès à
288 millions d’euros reversés aux 756 foyers fiscaux l’emploi, et à la formation, le soutien scolaire…
les plus riches. Les risques d’embrasements sont préoccupants,
déjà certains acteurs de terrains tirent la sonnette
Les éléments d’une crise profonde, d’une crise poli- d’alarme : payement des loyers en liquide, retour de
tique sont posés : en bas on ne veut plus, en haut ils l’économie parallèle….
ne peuvent plus…. parce qu’ils ont fait le choix de Les mauvais ingrédients sont dans la cocotte. Sarko-
protéger «les leurs» au lieu de protéger les salariés. zy le sait et au comble du cynisme pour lui la recette
L’imprévisibilité des conditions politiques de «sor- n’est pas si mauvaise.
tie de crise» est patente et toutes les hypothèses Il lui reste à fermer le tout, à multiplier les contrôles
ne font pas le lit d’une reprise en main politique aux entrées et sorties des quartiers, à accentuer le
et coordonnées à l’échelle européenne. Les écueils ghetto… surtout ne proposer aucun débouché et
sont nombreux. Il y a ceux que les sociaux démo- continuer avec soin attiser le feu pour provoquer à
crates et avec eux le PS portent en leur sein. Il y a quelques semaines des élections européenne une
aussi le danger réel d’un abattement généralisé et flambée, et le réflexe électoral de recours à l’auto-
repli sur soi, traduit, dans les urnes par un retour de rité.
l’extrême droite, à la droite dure.
Et dans cette voie, Sarkozy en ajoute au cynisme. Marianne Louis, SN du PS à la politique de la ville
Car l’entrée en crise, avant de toucher le salariat

Sommaire
page 2 Interview de Liem Hoang-Ngoc page 3 Passage presse : Henri Hemmanuelli
page 2 Le vote interne pour les élections européennes : Page 4 calendrier : PS, UMA, politique, déplacements
révélateur d’une crise profonde du PS - Philippe Casier
Augmenter les plus hauts revenus est devenu contre productif

Liem Hoang Ngoc


Secrétaire National à l’économie
Pourquoi à l’UMP, le président du Sénat Gérard Larcher et Jean-François Copé fait dans la provocation. Mais il appa-
le député Pierre Méhaignerie remettent-ils en cause main- rait de plus en plus clairement que cette politique fiscale est
tenant le bouclier fiscal ? une politique de classe qui accentue les inégalités. Durant les
trente glorieuses, les écarts de salaires s’étalaient de 1 à 30.
Pour deux raisons : à la fois au nom de la justice fiscale et au Aujourd’hui ils varient de 1 à 300. Les écarts de revenus sont
nom de la nécessité économique. En termes de justice fiscale, même plus importants, si l’on tient compte de l’explosion des
la droite se rend désormais compte que le bouclier fiscal pro- revenus financiers.
fite aux plus favorisés. En 2007, 671 contribuables ont reçus un
chèque de 231.000 euros. Il s’agit d’une mesure indécente. Les grosses fortunes sont-elles indispensables à l’écono-
mie d’un pays ?
Supprimer le bouclier fiscal aurait également un intérêt
économique ? Augmenter les plus hauts revenus est devenu contre-produc-
tif d’un point de vue macro-économique. Les grosses fortunes
Le plan de relance est financé par l’emprunt. Il faudra plus épargnent une grande part de leurs revenus. Notre économie
tard payer la dette et ses intérêts. Si la croissance (source de souffre d’un excès d’épargne et donc d’une insuffisance de
rentrées fiscales) tarde à revenir, il faudra tôt ou tard trouver dépenses dans l’économie réelle. Le taux d’investissement
des recettes fiscales. Dans ce cas, on peut difficilement à la fois dans l’économie réelle baisse depuis 2001. La consommation
supprimer le troisième tiers provisionnel de l’impôt sur le re- des classes moyennes et modestes subit la crise du pouvoir
venu des classes moyennes et maintenir le bouclier fiscal. d’achat. D’où une croissance chroniquement molle, avant
«En temps de crise, on a besoin de gens fortunés», a déclaré le même la crise financière. Les hauts revenus ont par ailleurs
président du groupe UMP à l’Assemblée nationale Jean-Fran- alimenté la bulle immobilière qui a entretenu la crise du lo-
çois Copé. gement.

Le vote interne pour les elections européennes : révélateur d’une crise profonde du PS

Philippe Casier
Membre du CN du PS

Une ligne jaune supplémentaire a été franchie. chez de nombreux militants et sur un sujet qui a divisé en pro-
fondeur les socialistes dans un passé récent, le rassemblement
Nous avons l’habitude des déchirements à l’excès lors de nos était difficile mais absolument nécessaire.
débats internes de congrès. Les socialistes sont devenus peu à Aussi, en adoptant listes et texte à la quasi unanimité, les
peu les spécialistes des mises en scène de psychodrames dont membres du Conseil National pensaient avoir fait preuve de
la presse se délecte tant. responsabilité pour aborder ces élections à haut risque dans
Nous avons aussi tous en mémoire les déclarations tonitruan- de bonnes conditions. Chacun avait fait un pas vers l’autre,
tes post-congrès de Reims à propos de l’élection de notre un compromis avait été trouvé sur le texte d’orientation et la
Première Secrétaire avec le sentiment qu’il serait difficile de direction nationale avait réussi le difficile exercice de trouver
tomber plus bas. un équilibre entre les différentes sensibilités qui composent
Pourtant, lors de la désignation de nos candidats pour les élec- notre parti. Personne n’était totalement satisfait mais tout le
tions européennes, une nouvelle barrière a été franchie. Car monde avait obtenu ce qu’il considère comme essentiel. Cette
si les socialistes connaissent tous les secrets pour exposer au volonté de large rassemblement n’a visiblement pas suffi.
grand jour leurs oppositions, ils savaient, jusqu ‘à présent, faire Les déclarations de responsables d’exécutifs locaux compa-
taire leurs divergences pour se rassembler à la veille des ren- rant la direction nationale au “polit bureau” de l’ex-URSS, le
dez-vous électoraux. Il semblait possible de tout sacrifier sur refus par des sections ou des fédérations d’organiser le vote
l’autel des ambitions individuelles mais la nécessité de préser- militant, les pétitions en ligne, les déclarations ravageuses sur
ver l’ « outil commun » qui permet la victoire électorale n’était les plateaux de télé... sont autant d’éléments qui montrent que
pas remis en cause jusqu’ici. les socialistes ont gravi une marche supplémentaire dans leur
entreprise de désagrégation interne. A trois mois du scrutin,
Avec plus de 60 candidats désirant “à tout prix” figurer parmi la volonté d’en découdre sans retenue a pris le pas sur l’indis-
les “éligibles” pour une vingtaine de places disponibles, les pensable unité face à la droite.
rancoeurs et les déceptions étaient inévitables. Après un con-
grès qui a laissé de grandes désillusions, pour ne pas dire plus, Le Parti Socialiste est en proie à une crise profonde.
Elle est double, idéologique et comportementale. Les sources térêts des particuliers. Le respect de la charge s’est transformé
de la crise idéologique sont lointaines. Celle-ci remonte, en en un “pourquoi pas moi ?”.
France, aux début des années 80. Elle s’inscrit dans le lent mou-
vement de la social-démocratie européenne qui l’a conduite Si la crise idéologique a créé la crise comportementale, elles
à accompagner progressivement le libéralisme. Face à un ca- se nourrissent, aujourd’hui, toutes deux l’une de l’autre. Et la
pitalisme qui avait changé de nature, cette même social-dé- question du changement de ligne politique au sein du parti
mocratie n’a pas su ou voulu apporter de nouvelles réponses ne pourra faire l’impasse sur celle des militants qui seront les
pour répondre aux défis auxquels elle devait faire face : mon- porteurs de ce changement.
dialisation, financiarisation du capital ...
À force de vouloir “inventer le possible”, plus rien ne le deve- L’arrivée de la crise financière et économique sera sans doute
nait. Cette lente dérive idéologique (car il faut bien l’appeler l’occasion de changer la donne. Encore aujourd’hui, notre parti
ainsi) a changé en profondeur la nature du parti. Ce dernier apparaît bien souvent “hors sol” pour bon nombre de nos con-
a abandonné son rôle de transformation sociale, d’éducation citoyens. Les discours de certains de nos dirigeants apparais-
populaire pour devenir un instrument de distribution des sent très éloignés des réalités quotidiennes. La crise est encore
candidatures dans le cadre d’une alternance des pouvoirs. A décrite comme un accident de parcours et non comme un élé-
charge pour lui, d’amoindrir les effets les plus pernicieux des ment constitutif du système. Son aggravation dans les mois
politiques de droite. qui viennent feront tomber bien des certitudes.
Ce changement profond a eu pour effet de changer la compo- Depuis des années, les idées que nous défendions étaient
sition même de ses adhérents. La compétition des postulants, qualifiées d’archaïques. L’évolution économique et sociale les
qui n’est pas nouvelle mais qui était noyée autrefois parmi éclairent d’un jour nouveau. Le débat ne fait que commen-
d’autres considérations, est devenue la seule préoccupation cer...
de beaucoup. Le sens de l’intérêt général a fait place aux in-
Presse
AIG - Société générale : une audition ur-
gente des responsables du crédit s’impose
AFP : Sony : en matière industrielle, «plus de pilote Communiqué de presse - 18 mars 2008
dans l’avion

Alors que l’État a mis 20 Milliards d’euro sur


Le président du conseil général des Landes Henri Emmanuelli (PS) a estimé la table pour la re-capitalisation des banques
vendredi que «tout se passe comme si, en matière industrielle, il n’y avait et 320 milliards d’euro pour garantir le crédit
plus de pilote dans l’avion» après une action de salariés des Landes qui ont inter-bancaire, il apparaît de plus en plus clai-
retenu sur le site le PDG de Sony France. rement que Mme le Ministre des Finances et
«Il n’est pas étonnant, dans ce contexte, que les salariés aient le sentiment M. le Gouverneur de la Banque de France ont
de ne pouvoir compter que sur eux-mêmes et en arrivent à des solutions délibérément caché la vérité aux parlementai-
extrêmes», a indiqué M. Emmanuelli qui est également député des Landes. res de la commission des finances au moment
de leurs auditions respectives.
Le PDG de Sony France a été retenu toute une nuit dans l’usine de Pontonx-
sur-l’Adour par des salariés mécontents des modalités financières du plan En atteste les versements importants que la
social prévu avant la fermeture du site, avant d’être libéré vendredi matin société américaine A.I.G vient de faire à des
pour participer à une réunion de conciliation. banques françaises pour couvrir des actifs
pourris qui n’ont jamais évoqués- plus de 11
«Il était manifeste depuis trois mois que l’entreprise ne cessait de réduire ses Milliards pour la seule société Générale. En té-
propositions, qu’il s’agisse de l’indemnisation des salariés ou de son impli- moigne encore d’avantage le rappel à l’ordre
cation dans un projet de reprise. Cette attitude en recul appelait une réac- que la Réserve Fédérale Américaine vient de
tion forte des pouvoirs publics au niveau gouvernemental», a-t-il ajouté. faire à la même Société Générale en mettant
en cause ses déficiences « en matière de blan-
«Force est de constater par ailleurs que tous les fonds d’aides aux entrepri- chiment d’argent ».
ses annoncés à grand bruit par le président de la République ou le gouver-
nement, notamment ceux qui sont en orbite autour de la Caisse des Dépôts Ou bien la commission bancaire ne fait pas son
et Consignations, ont décliné la moindre implication lorsqu’ils ont été solli- travail, ou bien on nous cache délibérément la
cités par d’éventuels repreneurs», a regretté M. Emmanuelli. réalité.

La réunion de conciliation qui a débuté en fin de matinée à la sous-pré- Une audition rapide des responsables du cré-
fecture de Dax était toujours en cours peu après 13H00 et M. Emmanuelli dit devient urgente pour une mise au point
s’est rendu sur place pour discuter avec des salariés rassemblés devant le nécessaire : on ne peut continuer à laisser un
bâtiment, selon un journaliste de l’AFP. petit groupe « d’amis » jouer avec l’argent des
© 1994-2009 Agence France-Presse contribuables sans contrôle.
calendrier : PS, UMA, politique, déplacements
Jeudi 19 mars : Commission Nationale Service Public avec Razzy Hamadi, Sol-
Journée d’action interprofessionnelle férino, Paris

Vendredi 20 mars : Lundi 6 avril :


Collectif National UMA Débat avec Liem Hoang-Ngoc : section PS de St Malo (35)

Samedi 21 mars : Mercredi 8 avril :


Convention nationale de ratification des listes et de lancement Débat avec Liem Hoang-Ngoc : section PS de Soisson (02)
de la campagne électorale Déplacement de Benoît Hamon en Gironde
Déplacement de Benoît Hamon dans la Sarthe
Formation sur les institutions européennes dans le Calvados Jeudi 9 avril :
avec Raphaël Chambon, formateur national du PS Déplacement de Benoît Hamon dans l’Oise

Dimanche 22 mars : Vendredi 17 avril :


Printemps des Libertés au Zenith, Paris Déplacement de Benoît Hamon à Arras

Lundi 23 mars : Mardi 20 avril :


Déplacement de Bruno Julliard à Metz Débat avec Liem Hoang-Ngoc : dans le Gers

Mercredi 25 mars : Vendredi 24 avril :


Débat avec Liem Hoang-Ngoc : section PS de Blois (41) Déplacement de Benoît Hamon dans l’Ain
Lancement de la campagne européenne du PSE
Vendredi 27 mars :
Déplacement de Bruno Julliard à Lyon Lundi 4 mai:
Déplacement de Bruno Julliard en Seine et Marne
Samedi 28 mars :
Déplacement de Benoît Hamon dans le Calvados Jeudi 14 mai :
Déplacement de Benoît Hamon dans la Meuse
Lundi 30 mars :
Débat avec Liem Hoang-Ngoc : section PS de Bordeaux (33) 16-17 mai :
Week-end de formation UMA en Ardèche – Vallon Pont d’Arc
Mardi 31 mars :
Réunion publique Education, Mutualité, Paris Jeudi 4 juin :
Meeting de cloture de la campagne des Européennes du PS
Jeudi 2 avril :
Débat avec Liem Hoang-Ngoc : dans le Val d’Oise Dimanche 7 juin
Élections européenne
Vendredi 3 Avril :
Vendredi 13 mars : Déplacement de Benoît Hamon dans Dimanche 28 juin :
l’Aveyron Déplacement de Benoît Hamon dans le Finistère

Samedi 4 avril: 28-29 et 30 Août :


Déplacement de Bruno Julliard dans l’Oise Universités d’été du PS à La Rochelle

Par téléphone : 01 40 63 81 21
Pour contactez l’équipe Un Monde d’Avance Par mail : mparpillat@gmail.com
Par courrier (bulletin ci dessous)
Nom : ............................... Prénom : .................................Adresse : ..............................................................................CP : ..............
Ville : .........................Email : ..................................................@...................Tél : ............................ Fédé et section : ........................

Je souhaite recevoir des informations sur Un Monde D’Avance


Je souhaite être contacté par Un Monde D’Avance
Je souhaite soutenir Un monde d’Avance ( chèque à l’ordre de Un monde d’avance)
Coupon à renvoyer à Assemblée Nationale, a l’atention de Roberto Romero, bureau 6853, 75007 Paris cedex 07 SP