Está en la página 1de 21

SOGEA nord hydraulique

Sommaire

I) Remerciements

II) Présentation de l’entreprise

III) Organigramme de l’entreprise

IV) Chiffre d’ affaire et gestion

V) Étude de cas
I REMERCIEMENTS

En premier lieu, je tiens a remercier Madame


BEAUDEMONT chef de la station d’épuration,
pour la confiance qu’elle ma accordée en
m’intégrant à son équipe de maintenance.
Je remercie également Monsieur Wrobel
christian mon tuteur et chef du service
maintenance, pour m’avoir fait partager ses
connaissances en maintenance pendant 6
semaines.
Pour finir je remercie l’ensemble des agents de
maintenances du site. Qui par leur compétences
mon permis de comprendre le métier d’agent de
maintenances
II Présentation de l’entreprise

SOGEA nord hydraulique situé au abord de


la zone industriel de Douai-Dorignies

Elle est représentée par Madame


Beaudemont chef de la station

Monsieur Wrobel est le responsable


maintenance et mon tuteur

Ainsi que des agents de maintenance tous


spécialisés dans les différents secteurs

Sogea nord hydraulique est une station


d’épuration des eaux usées des particuliers
et des entreprises du douaisis
La station d'épuration de Douai épure les eaux
résiduelles et pluviales

des villes de Courchelettes, Cuincy, Douai,


Esquerchin, Waziers
Flers-en-Escrebieux, Lambres-lez-
Douai,Lauwin-Planque

La station accueille également les eaux usées


provenant d'établissements
industriels,ainsi que les matières de vidange des
fosses fixes et septiques

amenées dans la station par les entreprises


locales de vidange.
L'équipe qui assure le fonctionnement de la
station d'épuration s'est

vue récompensée en 1993, en 1996 et en 1998


du premier prix du concours organisé par
l'Agence de l'Eau (prix Aréthuse).
Une station d’épuration est installée
généralement à l’extrémité d’un réseau de
collecte principal, juste en amont de la sortie des
eaux vers le naturel.(canal)

Elle rassemble une succession de dispositifs,


empruntés tour à tour par les eaux usées. Chaque
dispositif est conçu pour extraire au fur et à
mesure les différents polluants contenus dans les
eaux.

La succession des dispositifs est bien entendu


calculée en fonction de la nature des eaux usées
recueillies sur le réseau et des types de
pollutions à traiter.
Les prètraitements

Les dispositifs de prétraitement sont présents


dans toutes les stations d’épuration, quels que
soient les procédés mis en œuvre à l’aval.

Ils ont pour but d’éliminer les éléments solides


ou particulaires les plus grossiers, susceptibles
de gêner les traitements ultérieurs ou
d’endommager les équipements : déchets
(papier,plastique) volumineux (dégrillage),
sables (dessablage) et corps gras (dégraissage –
déshuilage).

Le dessablage et le déshuilage-dégraissage

consistent ensuite à faire passer l’eau dans des


bassins où la réduction de vitesse d’écoulement
fait se déposer les sables et flotter les graisses.
L’injection des microbulles d’air permet
d’accélérer la flottation des graisses.
Les sables sont récupérés par pompage alors que
les graisses sont raclées en surface.
On enlève ainsi de l’eau les éléments grossiers
et les sables de dimension supérieure à
200 microns ainsi que 80 à 90 % des graisses et
matières flottantes (soit 30 à 40 % des graisses
totales).

Les traitements biologiques


Ces traitements sont indispensables pour extraire
des eaux usées les polluants dissous,
essentiellement les matières organiques.

Ils utilisent l’action de micro-organismes


capables d’absorber ces matières.

La sélection naturelle des espèces de bactérie et


leur concentration dans un bassin permet
d’accélérer et de contrôler un phénomène qui se
produit communément en milieux naturel.
Dans le cas des eaux usées urbaines,
on favorise le développement bactérie aérobies,
c’est-à-dire, qui utilisent l’oxygène pour se
développer
station d’épuration de Douai

Mise en service : 1992


station d’épuration de Douai Capacité : 165 000
équivalents-habitants
Milieu récepteur : La Scarpe
Caractéristiques et capacités nominales de
traitement :
● Débit nominal journalier : 29 700 m3/j
● Charges de pollution admissibles :
- DCO : 16 000 kg - DBO5 : 9 000 kg/j

- MES : 15 000 kg/j - NGL : 2 000 kg/j

- Pt : 500 kg/j
Les communes intégralement rattachées à cette
usine : Douai, Cuincy, Courchelettes,
Esquerchin, Flers-en-Escrebieux, Lambres-lez-
Douai, Lauwin-Planque et Waziers
Exploitant : Sogéa Nord Hydraulique (groupe
Vinci)
V Étude de cas

Mon étude de cas se trouve dans l’ unité des


traitements de sable
Les camions viennent déversé leurs fonds de
cuve dans les fosses
ensuite trié par grappin
Puis déversé dans un bac avec une vis sans fin

Les déchets sont ensuite trié par matière par des


tapis a bande ou par champ magnétique
Tri de plastique
et de déchets vert Tris de cailloux
Champ magnétique

Le sable est séparé et stocké pour les chantiers


de construction
La boue et préssé par filtre et incinéré

Filtre presse

Zone de stockage
Des sables
Dans l’unité plusieurs roulements sont difficile
d’ accés
Pour une pompe manuelle a graisse