Está en la página 1de 1
Monsieur, En lien avec nos éhanges, nous avons pris connaissance de votre dossier de presse diffusé hier. Ii contient des éerits graves et diffamatoires qui touchent & la reputation de notre client MKS (Switzerland) SA (MKS). Vous faites notamment référence a des procédures judiciaires en courssuite a la confiscation de métal entre 2013 et 2014.0r, 8 cejour, aucune des sociétés du groupe MKS PAMPne fatl'objet d'action dela part dela Justice péruvienne. ‘Aucune ne s'est par ailleurs approvisionnée en or d'origine artisanale péruvienne ou Sud-Américaine entre 2013 et 2014.Le groupe n'a pour le surpluspas de flialeni de bureau de représentation en Amérique du Sud. Comme mentionné dans notre communiqué de presse dloctobre 2012 suite aux allégations accusant MKS de s‘approvisionner en or d'origine illégale au Pérou (voir copie cFjointe), MKS avait immédiatement effectué des investigations complémentaires en Suisse et au Pérou dans le cadre de ses procédures de suvirégulier desrelations diaffaies. A issue de cette phase d'investigation, il résultait qu'aucun élément ne permettait d’évoquer un ‘quelconque soupcon fondé dilicéitéde lor artisanal importé du Pérou. Au demeurant, le groupe MKS PAMP a cessé de approvisionneren or artisanal en provenance d Amérique du Sud depuis "été 2012. Le groupe NKS PAMP applique des standards élevés pour lutter notamment contre le blanchiment d'argent, le financement du terorisme, le financement de confit, 'abus de droits humains, letraval des enfants ou encore éviter toutes consequences néfastes sur environnement. De plus, a politique dapprovisionnement du groupe exige en particulier de déterminer lorigine de lor, de s'assurer de la legalité des opérations miniéres et des procédures exportation. La conformité avec ces standards élevés est auditée annuellement, par le biais de I'audit du respect de la loi suisse sur le blanchiment dargent et du guide d'or responsable du London Bullion Market Association, par une société audit —indépendante-—et_—=—aceréditée © parle régulateur, Le présentcas étant particuliérement diffamatoire, nous exigeons des mesures immaédiates de votre part, a savoir: 1) eretraitdu nom MKS sur votre site dinformation, ainsi que dans les versionsimprimées de votre dossier de presse. 2) dadresser un correctif 8 tous les organes de presse, et autres entités, notamment le quotidien Los Andes D'avance nous vous remercions de bien vouloir donner a la présente la suite qu'elle comparte, et vous sefions reconnaissants a l'avenir devous assurer de la véracité des faits que vous alléguez préalablement 4 toute publication feisant référence & notre groupe. Nous demeurons enfin & votre disposition pour tout complément d'information dont vous pourriez avoir besoin. Bien cordialement, Claude Baumann communication | Case postle 1170. CH-1211 Geneva 1 contact@bécom.com_wirw.bécom.com